Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2021

C'est quand, l'élection présidentielle ?

Panneaux 6.jpgVoilà six semaines que les médias ont lancé avec fracas la campagne présidentielle : débats, polémiques, disputes, etc. Friands de buzz, ils ont fait monter Eric Zemmour dans les sondages. Avides de clashs, ils exacerbent la moindre anicroche, le moindre dérapage verbal. Sur toutes les chaines, du matin au soir, on invective, on piège, on insulte, on condamne, on tacle… Pendant que l’immense majorité des Français, sur le terrain, en province, se fiche complètement de l’élection présidentielle qui aura lieu, rappelons-le, en avril 2022. Rarement le décalage aura été aussi flagrant entre les médias et la vraie vie !

02/10/2021

L'enjeu de 2022...

img20211002_19015469.jpgRetour d’Auxerre où le député Guillaume Larrivé avait invité Michel Barnier sur le thème de la "réconciliation des Français", loin de l’incroyable ramdam médiatique qui accompagne la progression d’Eric Zemmour dans les sondages. Suis frappé par l’enjeu majeur de cette campagne, que les chaînes d’info n’ont pas encore mesuré : que le prochain président soit Macron, Bertrand, Pécresse ou Barnier, sur quelle majorité s'appuiera-t-il ? Un parti croupion comme LREM, ou un rassemblement inédit du centre et de la droite ? Sera-ce une alliance réfléchie et négociée ou une cohabitation sauvage ? Oui, je sais, on est loin de Pétain et des prénoms français… 

01/10/2021

Combien de "présidentiables" ?

index.jpgA force de s’étriper sur Eric Zemmour, le régime de Vichy et les prénoms français, mes confrères et amis journalistes oublient de poser une question toute simple, qui sera pourtant, en 2022, la seule qui vaille : parmi les candidats aux présidentielles, lesquels ont les qualités nécessaires pour piloter la France face à la Chine, dans le Pacifique, au Mali et au sein de l’OTAN ? Eliminés d’emblée : Poutou, Arthaud,  Mélenchon, Jadot, Hidalgo, Montebourg, Ciotti, Zemmour, Dupont-Aignan et Philippot. Un peu justes aussi : Le Pen et Pécresse. Limite-limite : Bertrand. Restent deux "présidentiables" : Macron et Barnier. Je me trompe ?

28/09/2021

Hidalgo : clap de fin ?

hidalgo.jpgRarement on aura vu une dégringolade électorale aussi rapide ! Anne Hidalgo était encore, il y a quelques jours, la candidate du PS aux présidentielles, ce qui n’est pas rien. Première déconvenue, elle apprend par son éditeur que son livre fait un flop phénoménal : cinq jours après la sortie, même pas 1.000 exemplaires vendus ! Deuxième choc : les derniers sondages lui accordent entre 4 et 7 % des voix, ce qui frôle le ridicule. Et voilà, ce soir, que les écolos ont désigné leur candidat, le consensuel Yannick Jadot, qui va lui piquer ce qui lui reste de jeunes sympathisants. Le retour à la mairie de Paris risque de ne pas être très glorieux… 

27/09/2021

Trois jours sans Zemmour

eric-zemmour-le-22-avril-2021-a-paris_6312392.jpgJ'ai passé trois jours sans ouvrir un journal, sans regarder la télé. Ce matin, je reprends contact avec les médias : Zemmour, Zemmour, Zemmour ! Lequel lance chaque jour un thème nouveau repris aussitôt, massivement, par toute la presse : les prénoms français, les délinquants mineurs, les immigrés en prison, les prestations sociales allouées aux étrangers, les relations avec la Hongrie, etc. Pendant que Marine Le Pen se ratatine, que la gauche s’effondre en silence et que la droite républicaine se noie dans ses petits micmacs procéduriers : étonnez-vous que la campagne présidentielle, demain, porte sur les sujets fixés, balisés et cadrés par Eric Zemmour !

15/09/2021

Présidentielles : vivement 2027 !

image.jpgDepuis un an, les médias se donnent un mal de chien pour intéresser le public à la présidentielle de 2022. L'épisode Zemmour en est le dernier avatar. Or, imperturbablement, selon tous les sondages, Emmanuel Macron devrait battre Marine Le Pen au second tour de scrutin. D’où la tentation de se projeter sur le coup d’après. On sait déjà qu’en 2027, Edouard Philippe (centre droit) se retrouvera face à Laurent Wauquiez (LR) au premier tour, avant d’affronter au second tour Marion Maréchal-Le Pen (extrême droite), la gauche explosée étant toujours dans les choux. A moins qu'un troisième homme...? Vite, vite, on attend les premiers sondages sur cette hypothèse !

26/08/2021

Présidentielles : tous en piste !

en-1991-eric-ciotti.jpgBreaking news ! C’est l’info du jour ! Eric Ciotti se présente aux présidentielles ! Si ! L’élu niçois rejoint ainsi les 25 ou 26 autres candidats qui vont avantageusement nous distraire de toutes ces informations anxiogènes qui polluent notre vie de téléspectateur : la lutte contre la pandémie, l’Afghanistan, les banlieues, le dérèglement climatique, le Mali, etc. A peine rentrés de vacances, les patrons des grands médias passent donc aux choses sérieuses : organiser et mettre en scène, par tous les moyens, sur tous les écrans, jour et nuit, cette formidable course de nains qu’on appelle une élection présidentielle et qui nous permet, grâce à Dieu, d’oublier les dures réalités du monde.

19/08/2021

En 2022, Piolle augmentera les salaires...

1442808-000-9dk6ma.jpgCe matin, sur RTL, le candidat Eric Piolle (EELV) annonce qu’il augmentera les salaires de plus de 10 %. Le journaliste demande : "Comment ferez-vous ? – Le dialogue social… la création d’1,5 million d’emplois… – Mais les salaires, comment ferez-vous ? – Notre plan, c’est la réduction des gaz à effet de serre… – Mais comment augmenterez-vous les salaires ? – Le problème, ce serait de ne pas agir… – Pardon, mais les salaires, concrètement, vous faites comment ? – Ne nous arrêtons pas aux points de détail… – Ah bon, les salaires, c’est un point de détail ? – Oui, l’enjeu est climatique…" Et ça va être comme ça pendant six mois ?

15/07/2021

Dans le fauteuil du Général...

DeGaulle.jpegFermez les yeux et imaginez-vous en face du général de Gaulle, de Valéry Giscard d’Estaing ou de François Mitterrand. Ouvrez-les et lisez le journal du jour : vous y apprenez que les personnalités exceptionnelles que sont Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Xavier Bertrand et Jean-Luc Mélenchon ne sont pas les seuls à vouloir devenir, eux aussi, président de la République : il y a, en sus d’Eric Zemmour, les géants politiques que sont Philippe Poutou, Eric Piolle, Delphine Batho, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle, Florian Philippot et quelques autres dont je ne connais même pas le nom. Il n’y a pas un truc qui vous choque ? Refermez le journal et pensez très fort à de Gaulle…

12/07/2021

Des forêts dans Paris : Hidalgo renonce

paris-forets-urbaines.jpgJ'apprends par Le Monde qu’Anne Hidalgo n’appliquera pas sa promesse faite avant les municipales de 2020 : créer des "forêts urbaines" dans Paris. Elle devait faire pousser des centaines d’arbres devant l’Hôtel de Ville, à la gare de Lyon, derrière l’Opéra et sur les berges de la Seine. Mais voilà : remplir de terre humide le premier étage des parkings souterrains concernés, débitumer une des deux voies sur berge, finalement, c'est impossible. Techniquement irréaliste et beaucoup, beaucoup trop cher ! Quand cette femme-là rêve d'entrer à l'Elysée, franchement, cela fait peur…

22:39 Publié dans Blog | Tags : hidalgo, paris, verts, écologie, 2022 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/07/2021

Toute la France à 30 km/h ?

Hidalgo,province,2022,voitureAnne Hidalgo tient ses promesses. A Paris, la vitesse sera limitée à 30 km/h à partir du 31 août. C’était prévisible : aux dernières municipales, les Parisiens l’ont élue pour cela. Il faut dire que la moitié d’entre eux n’ont pas de voiture, et que les autres ne sont pas allé voter. Tout cela est cohérent. Ce qui est plus surprenant, c’est que la maire de Paris veuille maintenant se présenter aux présidentielles, c’est-à-dire solliciter les suffrages d’une population qui a mis le feu au pays il y a trois ans, quand il a été question de passer de 90 km/h à 80 km/h ! Pas sûr qu’elle déclenche l'enthousiasme au-delà du périphérique...

11:21 Publié dans Blog | Tags : hidalgo, province, 2022, voiture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/06/2021

La seule solution pour LR : un conclave !

2022-la-droite.jpegAu risque de me répéter, je voudrais redire aux futurs candidats de la droite républicaine qu’il existe un moyen de désigner l’un d’entre eux et de le faire gagner aux présidentielles de 2022 : cela s’appelle un conclave. J’en rappelle la pratique, qui est simplissime : on réunit dans une salle close les principaux responsables de la droite et on ne les libère que s’ils se sont mis d’accord, dans le plus grand  secret, sur leur candidat commun pour 2022 - que tous s'engagent à soutenir. Cela fonctionne à Rome, avec des pressions autrement plus fortes, depuis plus de mille ans !

07/06/2021

Mélenchon : l'émission de trop ?

meluche.jpegLa vieillesse est un naufrage. Politicien professionnel depuis 1976, il y a 55 ans que le métier de Jean-Luc Mélenchon consiste à répondre à des journalistes. A-t-il fait, dimanche, l’émission de trop ? Ses déclarations complotistes sur les attentats que le "système" organisera une semaine avant le premier tour de 2022 ("tout ça est écrit d’avance") ont choqué jusqu’à son propre camp. Radical, excessif, irresponsable, Mélenchon a eu longtemps pour lui sa faconde et sa culture. Ce temps-là est terminé. Triste fin pour un ex-trotskyste un temps fasciné par Mitterrand, devenu un vieux révolutionnaire fatigué qui ne sait plus où il habite…

09:39 Publié dans Blog | Tags : mélenchon, 2022, complotisme, lfi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/04/2021

Sondage du JDD : Tout ça pour ça !

IMG_5776.JPGUn sondage du JDD, ce matin, donne 54%-46% pour Macron face à Le Pen, loin devant tous les autres, au second tour de 2022. Il confirme spectaculairement l’opinion des Français sur leurs grands médias : 1) Les milliers d’interviews mettant en scène tous les Jadot, Hidalgo, Mélenchon, Retailleau, Piolle et autres Dupont-Aignan sont totalement inutiles. 2) Les centaines de débats sur les alliances improbables entre LFI, EELV et le PS n’ont rigoureusement aucun intérêt. 3) Les innombrables éditoriaux sur le refus massif d’un second tour Macron-Le Pen en 2022 sont, eux aussi, du temps volé à d’autres sujets.

22/03/2021

Présidentielles : et un de plus !

branco.jpgEt un de plus ! A l’extrême gauche, un nouveau candidat aux présidentielles vient d’entrer sur scène : le jeune avocat Juan Branco sort un livre programmatique au titre évocateur : Abattre l’ennemi !  On voit que celui-là, au moins, ne cherche pas la paix civile. Sur les plates-bandes de Mélenchon et de Besancenot, Branco "propose un changement de paradigme majeur en proposant un programme révolutionnaire, incluant la création de tribunaux d’exception, mais aussi un changement des têtes qui dirigent le pays" (sic). Vous allez voir, les  médias vont se l’arracher !

04/03/2021

Bonnet blanc, blanc bonnet ?

gerard-miller.jpgEntendu hier sur LCI le psy mélenchoniste Gérard Miller expliquer tranquillement qu’aujourd’hui, à un an des présidentielles, il ne voyait pas la différence entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen ! Ainsi, c’est précisément cette gauche virulente qui, depuis trente ans, n’a pas de mots assez forts pour accuser bruyamment le centre et la droite de fricoter en coulisse avec l’extrême droite, qui ne voit plus aucun inconvénient, finalement, tout bien pesé, à favoriser l’arrivée de Marine Le Pen à l’Elysée en s’abstenant au second tour de 2022 ! Vous comprenez pourquoi je ne voterai jamais, vraiment jamais, pour ces gens-là ?

12:49 Publié dans Blog | Tags : mélenchon, lfi, le pen, miller, 2022 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2021

La trahison des clercs

Libé 2022.jpgLa Une de Libé sur cette gauche qui, cette fois, c'est-à-dire en 2022, "ne fera pas barrage" à Marine Le Pen, a déclenché une curieuse polémique. S’il s’agit des électeurs de gauche, il y a belle lurette qu’une grande partie d’entre eux, notamment les communistes, ont rallié l’extrême-droite. En vrai, ce sont les élus, les cadres, les élites, les porte-parole, ceux qui causent à la télé, qu’il faut incriminer. A force de traiter systématiquement de "fachos", depuis trente ans, les braves gens qui osaient s'inquiéter des conséquences de l’immigration, ils ont fait que Marine Le Pen, aujourd’hui, a atteint 48 % dans les sondages !

11/02/2021

2022 : Et une candidate de plus !

écolos,2022,présidentielle,féministesVu hier sur France 5 une dame que je ne connaissais pas et qui se présente, elle aussi, aux présidentielles de 2022. Elle s’appelle Sandrine Rousseau, elle est prof à Lille, elle n’a pas de parti. Son titre de gloire : avoir accusé le dirigeant EELV Denis Baupin de harcèlement sexuel en 2016. C’est à ce titre plutôt paradoxal qu’elle veut piquer la place de Yannick Jadot, ou d’Eric Piolle, on ne sait plus, comme candidate écolo en 2022. Son projet : "déconstruire le rapport de domination de l’humain sur la nature comme celui de l’homme sur la femme". Vaste programme. Vous allez voir : les télés et les radios vont se l'arracher ! A star is born !

07/09/2020

Chic ! Bientôt les présidentielles !

marine-pen.jpgComment exister dans les médias, en ces temps ingrats, quand on est dans l’opposition ? Un seul moyen : tout miser sur 2022 ! Marine Le Pen a ouvert le bal ce week-end en s’imposant comme la candidate du RN. Jean-Luc Mélenchon avait ostensiblement éliminé, la semaine dernière, ses jeunes rivaux de LFI. Chez les Verts, la lutte entre Eric Piolle et Yannick Jadot s’annonce féroce. Chez Les Républicains, le suspense François Baroin est insoutenable. Tout cela permet aux médias de sortir du triptyque pandémie-insécurité-islamisme et de retrouver leurs fondamentaux : interviewes convenues, sondages inutiles, polémiques stériles...

06/07/2020

Ecolos : et maintenant, l'Elysée !

eelv.jpgLes écolos se la pètent. Incapables d'admettre qu’ils ont gagné quelques grandes villes grâce aux abstentionnistes (et qu’il leur reste encore à convaincre à Bordeaux, Lyon ou Marseille les 90 % des habitants qui n’ont pas voté pour eux), voilà que leurs leaders – les Jadot, Piolle, Batho et autres Bayou – sont tous hystérisés par l’échéance présidentielle de 2022 ! Une semaine après leur victoire de circonstance, voyez comme ils se déchirent déjà en fractions multiples, sous-tendances idéologiques et, surtout, mini-écuries présidentielles. Ne les embêtez pas avec la crise économique qui va plomber le pays cet automne : à l’évidence, ce n’est pas leur problème…