Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2017

Une démocratie sans débat ?

panneau elct.jpgC’est quand même gênant, pour des futurs parlementaires, de refuser tout débat démocratique ! Un peu partout en France, on apprend que des candidats "En Marche" ont décliné l’invitation qui leur était faite par les medias locaux de débattre publiquement avec leur adversaire. C’est le cas dans l’Aube, à Lyon, à Versailles, dans l’Oise, à La Baule, en Indre-et-Loire, dans le Val de Marne, etc, et aussi chez moi, dans l’Yonne, où le candidat LREM a refusé, à son tour, de débattre avec le député sortant Guillaume Larrivé. A-t-on bien expliqué à tous ces novices qu’être député, en général, cela exigeait de discuter, de convaincre, de débattre du matin au soir, et pas toujours avec des amis ?

11/06/2012

Une élection locale ?

 affiche-GL.jpgJ’ai suivi tous les débats télévisés au soir des législatives. Il est sidérant de constater qu’aucun n’a abordé les questions qui animent les électeurs de ma circonscription : 1) Si le maire socialiste d’Auxerre est élu député, qui va le remplacer à la mairie ? 2) Les intérêts des agriculteurs sinistrés de Puisaye sont-ils les mêmes que ceux des quartiers défavorisés d’Auxerre ? 3) Dans une région Bourgogne quadrillée par les apparatchiks du PS, y a-t-il encore une petite place pour une opposition active ? Voilà des sujets majeurs dont les médias parisiens n’ont pas eu vent : comme les airelles de Fernand Raynaud, ils ne supportent pas le voyage…


10/06/2012

Dans ma circonscription...

 guillaume-larrive.jpegIl est en train de se passer dans ma circonscription, la 1ère de l’Yonne, quelque chose de rare. Jean-Pierre Soisson, député depuis 44 ans, a décidé de se retirer – ce qui n’est déjà pas banal. Depuis plusieurs années, il a mis en orbite un jeune successeur, Guillaume Larrivé, qui a fait modestement ses classes, qui a su fédérer la droite locale et qui vient de boucler une campagne législative irréprochable. Le résultat est là : à la surprise générale, le jeune Larrivé fait jeu égal (34 % contre 35 %) avec le puissant maire d’Auxerre, Guy Férez, socialiste, que tout le monde donnait gagnant. Si Larrivé est élu dimanche, la sortie du vieux briscard Jean-Pierre Soisson deviendra un cas d'école ! 

28/01/2012

Jean-Pierre Soisson se retire

 JPS.jpgIl s’est passé cette semaine un petit événement politique en Bourgogne, quelque chose de suffisamment rare pour être signalé : Jean-Pierre Soisson, indéboulonnable député de l’Yonne depuis 1968, "Jean-Pierre" pour ses électeurs, a annoncé qu’il ne se représenterait pas aux législatives de mai, désirant laisser la place à un plus jeune. Il a présenté l’homme destiné à prendre sa succession dans la circonscription Auxerre-Puisaye : son ex-suppléant Guillaume Larrivé, 35 ans, conseiller municipal d’Auxerre et conseiller régional de Bourgogne. Dans un pays où les hommes politiques s’accrochent à leurs mandats jusqu’à leur dernier souffle, une telle passation de témoin est à saluer !