Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2019

On parlera de l'Europe plus tard

supremasiste-blanc.jpgA chaque jour sa petite polémique assourdissante : c’est le meilleur moyen de ne jamais parler de l’Europe ! Aujourd’hui, c’est cette photo, sur twitter, où Marine Le Pen, en Estonie, a fait un geste que certains jugent raciste. Hier, c’était la défection d’un type rigoureusement inconnu, passé de la France Insoumise au Rassemblement national. Demain, il faudra absolument commenter les affiches électorales LREM avec la tête de Macron. Après-demain, je vous fiche mon billet que Wauquiez, ou Loiseau, ou Hollande, dira une bêtise. Allons, il faut tenir encore dix jours…

22:10 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : européennes, europe, médias |  Facebook | | Lien permanent

03/05/2019

Le ministre a parlé trop vite

Castaner.jpgCastaner, c’est incontestable, a parlé trop vite. Il ne s’agissait pas d’une "attaque" comme les gilets jaunes nous y avaient habitués avec tel ministère, telle préfecture ou tel grand café des Champs Elysées, mais d’une violente tentative d’intrusion dans un service de La Pitié-Salpêtrière (comme le montre la vidéo). Et voilà que caracole deux jours plus tard, dans tous les médias, l’exigence indignée et insistante d’une démission du ministre ! Dans les mêmes médias qui, toute la soirée de mercredi, eux aussi, sans prendre le temps de vérifier l’info, ont parlé d’une "attaque" de l’hôpital : on s’attend à une impressionnante série de démissions de journalistes…

25/04/2019

La télé, arme de destruction massive ?

tpmp-l-etonnante-gilets-jaunes.jpgPetite phrase de Jérôme Rodrigues, le "gilet jaune" le plus invité du PAF : "Les médias, on en a besoin car ils représentent l'arme de destruction massive du gouvernement, et c’est utile d'avoir les codes". Il serait opportun que tous mes jeunes confrères réfléchissent à ce propos aussi éclairant que révélateur : cela les dissuaderait peut-être de recevoir sur tous les plateaux, du matin au soir, à égalité avec des chefs de parti, des sociologues ou des sondeurs, des individus désignés par personne, venus de nulle part, dont l’objectif tactique n’est pas exactement d’éclairer l’opinion des téléspectateurs !

19/03/2019

Qui soutient les "gilets jaunes" ?

violences.jpgNe croyez pas les sondages qui vous expliquent que les "gilets jaunes" sont encore soutenus par une petite moitié de la population. Ils sont réalisés par des machines et commentés par des gens qui passent leurs journées devant un écran. Moi, depuis samedi après-midi, pendant deux jours, j’ai eu la chance de beaucoup circuler et de rencontrer des personnes de tous bords et de toutes conditions – dans la rue, dans le métro, dans les cafés, en banlieue, au salon du Livre, à la gare de Bercy, dans le TER puis dans ma campagne bourguignonne. Je vous donne le résultat de mon sondage perso : 100 % des gens estiment que "cela suffit !". Je vous jure, j’ai bien compté : 100 %.

09/03/2019

Le samedis se suivent...

gilets jaunes,médias,informationLe samedi, en France, est devenu jour de repos télévisuel. A quoi bon allumer la télé quand on sait ce qu’on va y voir ? Du matin au soir, sur les quatre chaînes d’info, des images de centaines de "gilets jaunes" anonymes en train de crier "Macron démission !". Parfois quelques volutes de gaz lacrymogènes. Et, pendant des heures et des heures, d’étranges commentateurs inconnus (les titulaires, pas fous, sont partis en week-end) blablatent doctement sur ces 0,0002 % de la population française qui occultent, chaque semaine, tout le reste de l'actualité. Le samedi, désormais, c'est lecture et jardinage !

21/02/2019

Sortir de l' "entre soi"

benalla-senat.jpgLes grands médias parisiens sont incorrigibles. Ils n’ont toujours pas compris pourquoi ils étaient frappés d’une telle défiance dans la France profonde. Un petit tour dans les rédactions permet de les observer passant leur temps à s'exciter comme des hystériques sur les moindres péripéties de l’affaire Benalla – affaire très parisienne à laquelle la plupart des gens, dans mon coin, ne comprennent plus rien. Ce sujet réduit le monde au triangle sacré Sénat-Elysée-Beauvau réservé à des initiés, à mille lieues des préoccupations des habitants de ce pays. L’Eglise n’est pas la seule à devoir s’extirper d’un "entre soi" désolant !

22:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : banalla, medias, télévision |  Facebook | | Lien permanent

17/02/2019

Sex and scandal in the Sacristy

Sexe Abbate.jpgLundi : un film est annoncé, qui raconte comment l’Eglise, à Lyon, a couvert des crimes pédophiles. Mardi : un livre va paraître, qui explique que le Vatican est un nid d’homosexuels. Mercredi : les chaînes d'info consacrent des heures au nonce apostolique à Paris, accusé d’avoir la main baladeuse. Jeudi : toute la presse commente la réduction à l’état laïc d’un vieux cardinal américain homosexuel. Vendredi : un autre film va sortir, à la télé, sur les abus sexuels dont sont victimes certaines religieuses. Je pose la question : n'est-on pas injuste, franchement, quand on accuse les médias français de ne jamais s’intéresser à la religion ?

12/02/2019

"Le premier qui dit la vérité..."

francois-berleand.jpgLe coup de gueule de François Berléand contre les "gilets jaunes" est révélateur : vous avez vu la distance frileuse prise par tous les médias, ouh la la, envers cet irresponsable - cousu d’or, bien sûr - qui ose dire ce qu’il pense, déclenchant un invraisemblable torrent d’insultes et de menaces à son endroit ? Rions un peu : quelle serait l’attitude des mêmes médias si la Manif pour tous (au hasard) commettait le dixième des exactions perpétrées par les "gilets jaunes" : violences, blocages, manifs illégales, attentats contre des élus, tabassage de journalistes, caillassage de magasins, quenelles, attaques contre la République, etc. Vous imaginez le tintouin ?

01/02/2019

Et le reste du monde ?...

oeil.jpgIl y a quelques jours, ici même, je reprochais à mes excellents confrères des radios et télés de surtraiter en boucle, pendant des heures entières, toujours dans les mêmes termes, les défilés des "gilets jaunes", occultant volontairement, du coup, le reste de l’actualité planétaire (je citais les 600.000 jeunes qui ont dialogué samedi avec le pape à Panama). Eh bien, figurez-vous que ma petite notule agacée... a été "partagée" plus de mille fois ! Je ne serais donc pas le seul à penser qu’il y avait peut-être d’autres sujets à traiter dans le monde, cette semaine, que la blessure de M. Rodriguès et le passeport de M. Benalla ?

29/01/2019

69 % des Français ont tort

journ independ.jpgRetour sur un chiffre cité dans le sondage de "La Croix" sur les médias : "69 % des gens pensent que les journalistes ne sont pas indépendants des partis politiques et du pouvoir". Pourquoi y revenir ? Parce que c’est totalement faux. C’est même risible. En quoi les hommes politiques, de nos jours, peuvent-il faire pression sur des journalistes qui passent leur temps, du reste, à les étriller ? Tous ceux qui connaissent un peu le monde de la presse savent que la question peut se poser, parfois, à propos de telle ou telle entreprise, mais aucunement dans le champ politique. Et 69 % des Français qui se trompent sur un sujet aussi sensible, c’est beaucoup… 

26/01/2019

Les nouvelles ne sont pas bonnes

p-journaux.jpgLes habitués de ce blog connaissent bien le grand sondage annuel de "La Croix" sur les médias. Cette année, j’en retiens 5 chiffres, attention, ça pique… 1) 69 % des gens (!) pensent que les journalistes ne sont pas indépendants des politiques. 2) 67 % des sondés pensent que les médias en ont trop fait sur les "gilets jaunes". 3) 26 % des Français s’informent par Facebook, 17 % seulement par la presse écrite. 4) 23 % des sondés (!) justifient la récente agressivité à l’égard des journalistes. 5) A peine 1 % des 18-24 ans consultent les journaux quand ils doivent approfondir un sujet. Au secours.

14/10/2018

Paul VI : l'exception française

paul VI.jpgSuivi ce matin, grâce au "Jour du Seigneur", la canonisation à Rome du pape Paul VI et de Mgr Oscar Romero, au cours d’une superbe cérémonie retransmise aux quatre coins de la terre. Enfin, pas tout à fait : en France, l’actualité politicienne était si intense, entre l’insupportable attente du remaniement et l'incroyable défection de deux vieilles gloires du PS, excusez du peu, que nos médias n’ont trouvé ni le temps ni la place d’évoquer le souvenir de Paul VI, francophone et francophile, ami personnel de Maritain, de Guitton, etc, qui avait une vraie vénération pour la France. Aurait-il pu imaginer, quarante ans après sa mort, l’indifférence totale des médias français à son égard ?

12/10/2018

Le retour de la pensée unique

Marc O.jpgSuite de mon blog du 8 octobre sur le refus de Marc-Olivier Fogiel, auteur d’un livre pour la GPA, de débattre avec la philosophe Eliette Abécassis, auteur d’un livre contre la GPA. Débattre risquerait sans doute de gêner la promo du livre… et de la GPA elle-même ? Depuis quelques jours, Marc-O est la vedette adulée de tous les médias, de Paris Match à C à vous, sans qu’aucun des journalistes qui l'interrogent ne lui pose la moindre question un peu gênante sur la GPA (tiens, par exemple, combien cela lui a coûté). Rarement les médias ont été à ce point les diffuseurs d’une "pensée unique" qui, à ce niveau, devient franchement insupportable !

16:27 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : gpa, fogiel, pluralisme, médias |  Facebook | | Lien permanent

10/10/2018

Etre ministre ou rien

ephilippe.jpgNe croyez pas ceux qui vous disent qu’ils ont refusé un poste de ministre. Je ne connais pas une seule personne engagée dans la vie publique qui ne rêve pas d’entrer un jour au gouvernement. La France, cette monarchie républicaine qui a sacralisé le pouvoir politique (au point d’ignorer superbement les lois de l’économie) continue de vivre au rythme des sondages inutiles, des petites phrases sans intérêt, des bisbilles superfétatoires et des polémiques insignifiantes. Un simple remaniement, aujourd’hui, rend les médias hystériques pendant une semaine. En France, même les ministres qu’on ne connaît pas encore font la une des journaux !

06/09/2018

Journalisme : attention, danger !

journalistes.jpgPour être souvent interviewé par des confrères suisses, canadiens ou polonais, je m’inquiète, par comparaison, de l’incompétence brouillonne et de l’inculture abyssale d’un grand nombre de jeunes journalistes français : questions bâclées, aucune préparation, méconnaissance du sujet, jamais lu un livre, orthographe défectueuse, français approximatif, etc. A qui la faute ? En premier lieu, aux patrons qui les embauchent. Allons ! Engager des gens qui savent écrire ? Former les journalistes à l’investigation ? Leur donner du temps pour enquêter ? Pourquoi pas les payer correctement, aussi, pendant que vous y êtes ?

28/08/2018

Improviser, c'est un métier !

hulot.jpgNotre monde change. A l’heure des portables, des chaînes d’info et des réseaux sociaux, on se croit obligé de répondre du tac au tac, de réagir à chaud, de prendre des décisions impromptues, etc. On n’a plus le temps de se poser, de réfléchir et de coucher ses idées par écrit. Il faut jongler sans cesse, à toute vitesse, et improviser avec des mots simples, des raisonnements basiques, des idées sommaires. Or tout le monde n’est pas taillé pour cette nouvelle gymnastique politique, médiatique et sémantique. Tiens, un exemple : le pape François… Tiens, un autre exemple : Nicolas Hulot…

11:36 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hulot, pape francois, médias |  Facebook | | Lien permanent

22/08/2018

Pédophilie : au-delà de l'émotion...

pape-triste.jpgJe suis avec consternation le dossier de la pédophilie dans l’Eglise. Et j’en veux aux médias de débiter, sur un sujet aussi grave, autant d'inexactitudes, d’idées toutes faites, de grosses bêtises et d’erreurs factuelles ! Comme si l’émotion, évidemment légitime, justifiait de confondre allègrement une accusation et une condamnation, un enfant et un adolescent, un délit et un crime, un grand jury populaire et un tribunal, un acte pédophile et la non dénonciation de cet acte ! Comment mesurer la gravité des faits, la douleur des victimes, la réaction de l’Eglise ou les propos du pape à partir de ce désolant gloubi-glouba intellectuel ?

13/08/2018

Les politiques plombent l'audimat

l-humeur-de-bachelot.jpgIl y a un an, dopés par les audiences dues à une présidentielle très suivie, de nombreux médias sont allé chercher des éditorialistes de luxe parmi les politiques battus ou en retraite : Filipetti, Guaino, Cresson, Cambadélis, Raffarin, Dray, Cypel, etc. A lire le Figaro de ce matin, ce fut un flop général : ces chroniqueurs-là, finalement, plombent l'audimat ! Le journalisme, c‘est un métier. Seule survivante de ce fiasco collectif : la talentueuse Roselyne Bachelot, qui fut ministre de 2002 à 2012, et qui n’a pas son pareil pour détourner d'un sourire ravageur toute allusion à la désertification médicale, à la crise des hôpitaux publics ou aux vaccins contre la grippe H1N1 !

22/07/2018

Une affaire d'Etat, vraiment ?

benalla.jpgLa fin du Mondial de foot a dû provoquer un sacré vide médiatique pour que l’affaire Benalla, rocambolesque à souhait, prenne soudain l’ampleur, au cœur de l’été, d’une affaire d’Etat ! Résumons : un cow-boy incontrôlable et un peu cinglé a outrageusement abusé de sa proximité avec le locataire de l’Elysée au point que certaines autorités policières l’ont laissé faire. Bon, il faudra évidemment juger, condamner et sanctionner ces abus et ces manquements. Mais comparer cette affaire de cornecul avec le scandale des Fuites ou l’affaire Ben Barka, ho ! Doucement avec la démocratie, les gars, c’est un truc fragile !

23:35 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : benalla, macron, elysée, médias |  Facebook | | Lien permanent

05/05/2018

Le triomphe des minoritaires

minorités,médias,Mélenchon,Besancenot,RuffinComment voulez-vous que la France profonde n’en veuille pas aux médias parisiens de faire la publicité des ultra-minoritaires de ce pays ? La pub des 80 "bloqueurs" d’une université de 40.000 étudiants ; celle des 1.200 casseurs plombant une manif de 30.000 personnes ; celle de la CGT qui réunit 2,6 % des salariés français ; de Besancenot, Poutou et consort, qui représentent entre 1 et 2 % de l’électorat ; de Mélenchon, arrivé 4è au premier tour des présidentielles de 2017 ; de la gauche en général, qui, toute entière, du PS aux trotskistes en passant par Hamon, les Insoumis et tous les autres, a rassemblé aux dernières élections générales… 21 % des électeurs ?