Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2021

La télé, l'été, c'est que des rediff

antivax.jpg"L’actualité ce matin, c’est le passe sanitaire… Plus de la moitié de la population est vaccinée… 170.000 personnes ont manifesté contre le pass sanitaire… Macron est en train d’instaurer une dictature… Il faut respecter les anti-vax… Les manifestants sont des incultes antisémites… Il faut arriver à l’immunité collective… Je ne veux pas qu’on m’injecte un vaccin… La vaccination est le seul rempart contre le virus… La quatrième vague sera pire que la troisième… Le problème, c’est qu’on n’a pas de recul… Macron démission... Ce qui menace nos libertés, c’est le confinement…" Ceci était un petit résumé des débats à la télé depuis des mois et, à l’évidence, pour le reste de l’été. On la rallumera en septembre !

08/07/2021

Médias : le fossé se creuse...

current_3886.jpgL’un des principaux enseignements des dernières élections, c’est le désintérêt profond qu’éprouve la population envers les bisbilles partisanes et les polémiques stériles qui agitent la vie politique française. Or, avez-vous remarqué que les médias nationaux, des grandes radios aux chaines d’info, consacrent ces jours-ci 99 % de leurs journaux et de leurs débats aux rivalités au sein de la droite, aux prochaines primaires EELV et à la possible candidature de Zemmour en 2022 ? Question : le fossé a-t-il jamais été aussi profond entre les journalistes parisiens et la réalité du pays ?

17/05/2021

Chaque chose en son temps

Ballard.jpgUn journaliste, en tant que citoyen, peut évidemment avoir des convictions politiques. A la condition qu’il les laisse au vestiaire avant de se mettre à son ordi ou derrière son micro – c’est le b-a-ba de la déontologie ! Or le cas d’Audrey Pulvar (au PS) ou de Philippe Ballard (au RN), recrutés pour l’autorité que leur confère leur long magistère à l’antenne, m’inquiète. Pour eux, d’abord, parce qu’ils vont s’en prendre plein la tronche… mais ça, c’est leur problème ! Mais surtout pour la gravissime confusion intellectuelle que cela ajoute à un débat démocratique qui ressemble, de plus en plus, à une foire d’empoigne sans foi ni loi…

14/05/2021

L'info en période électorale...

maxresdefault.jpgLes périodes électorales divisent les journalistes en deux catégories. Ceux qui, ultra-majoritaires, font joujou tous les matins avec la guéguerre que se livrent Duchmol et Dubidon quelque part entre Pays minier et Pays niçois - des gens qu’on connaît à peine et qui n’ont aucune importance, aucun pouvoir, aucune vision. Et, beaucoup plus rares (mais il en reste), ceux qui tentent d’imaginer concrètement comment assurer la sécurité des gens, aider les jeunes à mieux se former et lutter contre le scandale des déserts médicaux. La démocratie moderne est ainsi. A chacun de choisir... 

01/12/2020

Violence et déontologie...

image flic.jpgDans le flot ininterrompu des images de "violences policières" que les télés passent et repassent du matin au soir, depuis une semaine, il en est une qui n’a pas eu l’air d’intéresser les journalistes, mais qui est peut-être la plus terrible de toutes : un policier à terre qui plie sous les coups répétés des blacks blocs déchaînés contre lui… devant trois types casqués immobiles, imperturbables, qui filment de près (à deux mètres) cette curée insoutenable, attendant sans doute la mort du flic pour boucler leurs vidéos. Ce qui me navre le plus, c’est que ces trois gars-là, probablement, se disent journalistes…

29/04/2020

Bravo les journalistes !

journl.jpgUne crise aussi violente et complexe ne se décline qu’en termes contradictoires : santé et/ou liberté ; hôpitaux et/ou entreprises ; prudence et/ou courage ; argent public et/ou futurs impôts ; Etat central et/ou échelon local ; cafés-restaurants et/ou reconfinement ; etc. Voulez-vous une contradiction de plus ? Moi qui suis souvent sévère ici même avec les médias, je vous invite aujourd’hui à saluer l’extraordinaire travail de la plupart des rédactions pendant cette période où les bureaux sont vides, les régies désertes, les techniques imparfaites et les infos souvent suspectes. Une fois n’est pas coutume, reprenez avec moi : bravo les journalistes !

18/10/2019

Des journalistes, pour quoi faire ?

couv.jpgLes patrons de presse ont toujours rêvé de faire des journaux sans journalistes – vous savez, ces plumitifs prétentieux qui râlent, qui contestent, qui ont des principes et qui exigent un salaire décent ! Non mais ! Faut-il avoir fait des études pour remplir des colonnes de texte qui, au kilomètre, ne servent qu’à enrober des photos et des publicités ? A "L’Express" [où j’ai été grand reporter pendant douze ans] le nouveau patron veut supprimer le Reportage, l’Investigation, la Documentation et l’essentiel du service Culture : à quoi bon tout cela, en effet ? Cela me rend profondément triste. C’est une part de l’intelligence d’un peuple, un pan de sa culture, aussi, qui part ainsi en fumée.

08/10/2019

Qu'attend-on des médias ?

info.jpgQue les journalistes fassent preuve de "moins de rapidité" et de "plus d’approfondissement" ; et qu’ils reviennent à "plus d’expertise et de pédagogie". Ces deux souhaits majeurs sont les principaux enseignements de la grande consultation organisée tout l’été sur internet via la plate-forme Make.org par cinq organes de presse et l’association Reporters d’espoirs (104.000 participants à cette enquête, c’est beaucoup). Ces résultats sont très significatifs. Lenteur, approfondissement, expertise ? C’est très exactement le chemin inverse que prennent aujourd'hui, en rangs serrés, la plupart des grands médias !

13:22 Publié dans Blog | Tags : médias, journalistes, presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/10/2019

Des journaux sans journalistes !

montadori.jpgIl y a dix ans, l’affaire Montadori aurait fait la Une de tous les journaux. Que 200 journalistes démissionnent après le rachat de ce groupe de presse (Grazia, Top santé, Télé Star, etc) par une boîte nommée Reworld Media, tout le monde s’en tamponne ! Or c’est la presse qu’on assassine : ces gens-là veulent transformer les journalistes en "producteurs de contenus", c’est-à-dire en CDD anonymes et sous-payés directement aux ordres des annonceurs, mêlant information et publicité, ce qui est, à terme, une catastrophe pour la démocratie. Faire des journaux sans journalistes, c’est le vieux rêve de beaucoup d’entrepreneurs. Il est en train de se réaliser ! Au secours !

29/07/2019

La radio, un média fabuleux !

4600344-bernard-poirette-et-patrick-cohen-1200x630-2.jpgLa radio est un média fabuleux. Dès mes premiers reportages en URSS pour La Croix, j’allais régulièrement en faire profiter les auditeurs de RTL, à cent mètres de là, rue Bayard, au micro du regretté Jacques Chaput. Quarante ans plus tard, il reste quelques "voix" de radio : Patrick Cohen, Jean-Jacques Bourdin, Catherine Ney, Bernard Poirette, etc.  Mais disons-le, beaucoup de leurs successeurs, hommes ou femmes, ont aujourd’hui des voix banales, outre qu’ils manquent terriblement de répartie et nous infligent des rires de cour de récréation. On va finir par oublier que la radio est un media fabuleux. Fabuleux = qui transporte, qui envoûte, qui fait rêver…

14:36 Publié dans Blog | Tags : radio, journalistes, médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/07/2019

Ces "affaires" qui n'en sont pas

image.jpgPas regardé la télé pendant deux jours. J’allume et je tombe, incrédule, sur… l’affaire de Rugy ! Il n’y a donc aucun autre sujet, en ce moment, qui intéresse les plateaux télé ? Le CETA, l’agriculture, le réchauffement climatique, la PMA, Boris Johnson, on s’en tamponne ? L' "affaire de Rugy" serait devenue une "affaire Médiapart", à entendre tous ces gens qui ne connaissent pas la loi sur la presse de 1881. Foutaises ! Le problème de la presse, n'est-ce pas plutôt la course à l‘audience entre les chaînes de télé, qui les pousse à baisser le niveau et surtout, surtout, ne jamais diffuser plus de deux phrases intelligentes d’affilée sur les vrais enjeux de notre temps ?

14/04/2019

Macron va dans le mur !

macron.jpegIncorrigibles, les confrères ! Une semaine qu’ils se demandent ce que va dire le président, quand il va enfin parler, pourquoi il ne parle pas plus tôt, est-ce qu’il sait lui-même ce qu’il va dire, de toute façon il va décevoir, pourquoi attend-il encore, le peuple s’impatiente, la population n’en peut plus, Macron va évidemment se planter, or c’est un tournant du quinquennat, il va rater ce rendez-vous capital, il va au précipice, il ne va pas convaincre les Français, c’est un désastre annoncé, tout le monde est déjà déçu par son futur discours, d’ailleurs l’opposition se déchaîne déjà, de tous les bords, c’est surement pour cela qu’il tarde, il sait qu’il va à l’échec, on vous l’aura bien dit !

29/01/2019

69 % des Français ont tort

journ independ.jpgRetour sur un chiffre cité dans le sondage de "La Croix" sur les médias : "69 % des gens pensent que les journalistes ne sont pas indépendants des partis politiques et du pouvoir". Pourquoi y revenir ? Parce que c’est totalement faux. C’est même risible. En quoi les hommes politiques, de nos jours, peuvent-il faire pression sur des journalistes qui passent leur temps, du reste, à les étriller ? Tous ceux qui connaissent un peu le monde de la presse savent que la question peut se poser, parfois, à propos de telle ou telle entreprise, mais aucunement dans le champ politique. Et 69 % des Français qui se trompent sur un sujet aussi sensible, c’est beaucoup… 

26/01/2019

Les nouvelles ne sont pas bonnes

p-journaux.jpgLes habitués de ce blog connaissent bien le grand sondage annuel de "La Croix" sur les médias. Cette année, j’en retiens 5 chiffres, attention, ça pique… 1) 69 % des gens (!) pensent que les journalistes ne sont pas indépendants des politiques. 2) 67 % des sondés pensent que les médias en ont trop fait sur les "gilets jaunes". 3) 26 % des Français s’informent par Facebook, 17 % seulement par la presse écrite. 4) 23 % des sondés (!) justifient la récente agressivité à l’égard des journalistes. 5) A peine 1 % des 18-24 ans consultent les journaux quand ils doivent approfondir un sujet. Au secours.

25/01/2019

Les journalistes sont des gêneurs

Gilets-jaunes-journalistes.jpgSi vous voulez prendre le pouvoir dans un pays, je vous donne le truc : commencez par déconsidérer les journalistes. A chaque fois qu’ils vous tendent un micro, traitez-les de menteurs. Quand il arrive qu’ils se trompent, faites-en tout un cirque. Répandez sur eux les pires calomnies, dites qu’ils sont aux ordres du patronat, excitez contre eux la haine des gens qui ne lisent jamais un journal. Car les journalistes, aussi imparfaits qu’ils soient, sont les derniers, dans le débat public, à pouvoir dire, le cas échéant, que ce que vous dites n’est pas vrai. Ils sont le principal obstacle à votre conquête du pouvoir : il faut donc les éliminer.

23/01/2019

Une nouvelle arme politique : le mensonge

Le-Pen-Melenchon-Dupont-Aignan.jpgTant que les contre-vérités les plus folles sont diffusées par des internautes totalement incultes, par des officines de désinformation ou par des "gilets jaunes" manipulateurs, on peut encore espérer circonscrire la gravissime épidémie de fake news qui envahit le débat public. Mais quand c’est Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon ou Nicolas Dupont-Aignan qui expliquent, sans rire, que Macron va céder l’Alsace-Lorraine à l’Allemagne ou partager le siège de la France au conseil de sécurité de l’ONU les trois mêmes accusant les journalistes, les vrais, d’être des vendus et des menteurs alors il y a vraiment de quoi être très, très pessimiste sur l’avenir.

29/12/2018

"Journalistes collabos !"

medias.jpgLes "gilets jaunes" avaient juré de s’en prendre à la presse : réduits à quelques centaines d’individus, ils ont donc manifesté devant les grands médias parisiens en conspuant les "journalistes collabos" (sic). De reportages en interviews, on a constaté : que la plupart d'entre eux sont incultes, ignorent ce que fut la collaboration, n’ont jamais lu un livre d’histoire et, d’ailleurs, ne lisent jamais un journal ; mais qu'ils sont entraînés par une minorité d’extrémistes qui savent, eux, que les journalistes, malgré tous leurs défauts, sont un pilier de la démocratie, et que c’est en supprimant la liberté de la presse, naguère, que les fascistes et les nazis ont pris le pouvoir. Bon week-end quand même.

24/12/2018

A mort, les journalistes !

gilets jaunes,presse,journalistesSolidarité avec Anne Domy et Audrey Guiraud, les deux journalistes de France 2 Montpellier qui, à leur tour, ont été violemment agressées samedi par des "gilets jaunes" alors qu'elles couvraient un blocage sur l'autoroute A9. Voilà qui confirme, hélas, que ce mouvement à été peu à peu récupéré par des crétins incultes et violents qui, faut-il le souligner, discréditent définitivement leur cause. Casser la figure à des journalistes, c’est comme jeter des pavés sur des pompiers, c’est le summum de la bêtise. Et ce sont ces brutes épaisses, incapables de s’exprimer autrement qu’avec leurs poings, qui veulent restaurer la démocratie dans notre pays ?

26/04/2018

Liberté de la presse : danger !

Reporters-sans-frontières-RSF-890x395_c.jpgLe rapport 2018 de "Reporters sans frontières" sur la liberté de la presse est très inquiétant. Des pays comme les Etats-Unis ou la France, qui en furent le berceau, se retrouvent respectivement à la 45e et à la 33e place sur la liste des pays où les journalistes rencontrent de plus en plus souvent un climat de haine à leur égard. De Donald Trump à Jean-Luc Mélenchon, sans parler des dirigeants tchèques, slovaques ou hongrois, de plus en plus de politiciens occidentaux voudraient ouvertement museler la presse, comme en Chine, en Turquie ou au Venezuela. Attention, les gens, il y a danger ! La démocratie, c'est fragile !

04/03/2018

Les journalistes à la guillotine !

mélenchon-2.jpgMasochisme ou couardise ? La complaisance des médias français envers Jean-Luc Mélenchon est incompréhensible. Alors que le leader de la France Insoumise est dix fois plus méprisant et agressif vis-à-vis d’eux qu’un Laurent Wauquiez ou une Marine Le Pen ! Lisez, par exemple, son blog du 26 février : les journalistes sont tous des lâches, des menteurs, des crétins, des vendus, etc, etc ! La haine de Mélenchon à l’égard du "parti médiatique" (!) semble inextinguible. Or, quand on voit le piteux fiasco du "Média", la petite télé lancée sur le net par ses camarades de la France Insoumise, on attendrait du Grand Inquisiteur de la gauche un peu, un tout petit peu d’humilité…