Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2019

Réguler, encadrer, surveiller la presse ?

censeur.pngLes politiques n’aiment pas qu’on leur dise que leurs aînés, il y a un siècle, savaient écrire en français. Les lois sur la presse (1881) et sur la séparation des Eglises et de l’Etat (1905) sont des chefs d’œuvre d’intelligence et de concision. C’est pour cela, sans doute, que tant de politiciens d’aujourd’hui suggèrent, proposent ou exigent, souvent en trépignant, de les changer ! Ou de les contourner par d’autres lois (sur les fake news, sur le secret des affaires) voire de nouveaux organismes (comme cet étrange Conseil de déontologie journalistique et de médiation créé ce lundi) dont le but, à chaque fois, est de restreindre, mine de rien, les libertés solidement proclamées il y a un siècle…

10:39 Publié dans Blog | Tags : censure, presse, lois, fake news | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/11/2019

Censure à l'américaine

baillon-861x640.jpgJ’en rigole, dans mon coin de campagne, mais mes amis éditeurs parisiens me disent que j’ai tort de prendre cela à la légère. Insoumis, féministes, végans, antispécistes, militants LGBT et autres anticléricaux sont, en France, les importateurs plus ou moins conscients d’une judiciarisation à l’américaine qui fait peur – parce qu’elle permettra demain de saisir un juge pour faire effacer d’un livre telle phrase, telle expression, tel mot qui heurterait le "politiquement correct" en vigueur. Déjà, aux Etats-Unis, on n’édite plus un livre sans le faire corriger, par précaution, par des avocats spécialisés. Sylviane Agacinski, Alain Finkielkraut et Michel Houellebecq n’ont qu’à bien se tenir…

17/11/2019

Et la présomption d'innocence ?

censure,Polanski,droit,démocratieJ’irai évidemment voir le "J’accuse" de Roman Polanski. D’abord parce que c’est une œuvre, signée par un grand artiste. Ensuite parce la nouvelle affaire Polanski me met mal à l’aise, tant elle piétine un des principes fondamentaux de notre droit, la présomption d’innocence : "Tout homme est présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable" (art. 9 de la Déclaration des droits de 1789). Polanski est accusé ? Il est forcément coupable ! Je suis surpris qu’aucune chaîne de télé n’ait eu le courage, depuis l'affaire MeToo, de rediffuser le magnifique film de Cayatte, Les risques du métier (1967), avec Jacques Brel dans le rôle de l’instituteur accusé d’avoir violé une de ses élèves. Un oubli, sûrement.

16/11/2019

Finkielkraut, au Goulag !

goulag.jpgLes nouvelles féministes vont-elles remplacer les bolcheviks et autres staliniens français que la chute du Mur, il y a trente ans, avait renvoyés à leurs chères études ? La dernière pétition lancée par ces folles furieuses exige l’interdiction du philosophe Alain Finkielkraut sur les ondes de France Culture ! Au pays de Voltaire et de Simone Weil, ces militantes n’ont qu’une obsession : interdire, bâillonner, faire taire, censurer ! Le but est d’éliminer, purement et simplement, tous les hommes qui ne sont pas de leur avis. Et comme leur porte-parole Caroline de Haas proclame "qu'un homme sur deux ou trois est un agresseur" (sic), cela risque de faire du monde : ne faudra-t-il pas, bientôt, réinventer le Goulag ?

26/10/2019

Le totalitarisme en marche (2)

La-Bible.jpgIntolérance, encore ! En 2017, un instituteur de Malicornay, dans l’Indre, avait été dénoncé (la lettre anonyme est une grande spécialité française) pour avoir utilisé la Bible comme sujet d’étude dans le cadre de son enseignement sur le fait religieux, ce qui lui avait valu d’être… suspendu ! Incroyable ! Heureusement, le Tribunal de Limoges, en juillet dernier, jugeant cette sanction "disproportionnée", a permis à cet instit de retrouver ses élèves. Eh bien, tenez-vous bien, le ministère de l’Éducation nationale a fait appel ! Il est interdit aux petits Français, au XXIe siècle, d'apprendre à l'école ce qu'est le livre le plus lu sur la planète ! Au secours !

25/10/2019

Le totalitarisme en marche

sylviane-agacinski.jpgAinsi, à l’Université Bordeaux Montaigne, de jeunes crétins incultes et fascisants ont interdit de parole, par la violence, la philosophe Sylviane Agacinski, venue faire une conférence sur "l’être humain à l’heure de sa reproductibilité technique". Motif avancé par les terroristes en culotte courte : la célèbre universitaire, par ailleurs épouse de Lionel Jospin, serait "transphobe et homophobe" parce qu'elle se bat contre la marchandisation du corps de la femme. Plus bête, plus débile, plus injuste, tu meurs ! Faut-il souligner, au passage, que ces ados imbéciles qui entravent ainsi tout débat d’idées portent un tort considérable à la cause LGBT ?

19:33 Publié dans Blog | Tags : pma, gpa, agacinski, censure, fascisme | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

17/10/2019

Bâillonner, censurer, interdire...

Zemmour_Sifaoui-a0f81.jpgJe n’en peux plus de tous ces gens qui, au lieu de combattre les opinions d’Eric Zemmour, veulent l’interdire d’antenne. Surtout ses propres confrères : quand des journalistes veulent faire taire un autre journaliste, ils portent un mauvais coup à la liberté d’expression. Voltaire, reviens, ils sont devenus fous ! Dans une bulle médiatique monocolore qui ignore superbement toute une partie de la population, Zemmour exprime des opinions partagées par de nombreux Français (d’où ses scores à la télé et ses ventes de livres) qui ont le droit, eux aussi, de penser ce qu’ils veulent. Bâillonner, censurer, interdire, c’est toujours une régression.

28/07/2019

Cachez ce sein... (suite)

Myriam 2.jpgLe Meilleur des mondes, c’est maintenant. Pour illustrer mon blog d’hier sur le recul du topless, j’avais d'abord utilisé la très fameuse affiche qui recouvrit en 1981 tous les panneaux de la société Avenir (le mannequin Myriam sans soutif, photographié par Jean-François Jonvelle pour l’agence CLM-BBDO). Eh bien, aussi sec, Facebook a immédiatement bloqué ce post : des seins nus, quelle horreur ! Pourquoi pas une paire de fesses ? Ou un couple qui s’embrasse sur la bouche ? Voilà le monde que nous façonnent les Gafa, qui se fichent complètement de la loi française. Elle dit quoi, Mme Schiappa, sur le sujet ?

14/06/2019

La fin du dessin de presse ?

web-dave-brown-paris-cartoon.jpgS’il est vrai que notre avenir vient des Etats-Unis, je ne donne pas cher de nos dessinateurs, caricaturistes, cartoonistes et autres humoristes de presse. Figurez-vous que le New York Times a décidé de ne plus publier de dessins de presse depuis qu’une caricature de Donald Trump en kippa – pas très drôle, en effet – a déclenché sur les réseaux sociaux une avalanche d’accusations d’antisémitisme. En attendant de supprimer toute forme d’humour, sans doute, pour ne pas choquer le "politiquement correct" ? Cette décision est gravissime : sans humour, que reste-t-il de la démocratie ? Il va falloir que les journaux français résistent…

12:47 Publié dans Blog | Tags : dessin, presse, censure, humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/01/2019

Haro sur les journalistes !

gilets jaunes,violence,presse,fascisme,censureCe week-end, les "gilets jaunes" ne se sont pas contenté d’attaquer et d’empêcher la parution de plusieurs quotidiens régionaux ou départementaux (Journal du Centre, Voix du Nord, etc) : ils ont aussi tabassé une équipe de journalistes de LCI, en s’acharnant comme des fous furieux sur les malheureux projetés à terre. Aucun de leurs porte-parole autoproclamés n’a condamné ces actes barbares qui discréditent définitivement le mouvement ! Faut-il rappeler à tous ceux qui ignorent l’histoire du XXe siècle, au risque de se répéter, que tous les totalitarismes en Europe, sans exception, ont commencé par des violences exercées contre la presse ?

17/12/2018

Couvrez le corps de la femme !

aubade.jpgA peine les chaînes d’info avaient-elles réduit en intensité la couverture des "gilets jaunes" qu’une information débile s'engouffrait promptement dans la sphère médiatique : une adjointe de Mme Hidalgo à la Mairie de Paris, une communiste (!) nommée Hélène Bidard, a exigé le retrait d’une publicité "Aubade" accrochée aux Galeries Lafayette, au prétexte qu’on ne pourrait plus, aujourd’hui, utiliser le corps de la femme, même habillé, pour vendre de la lingerie féminine ! Pudibonderie imbécile, à l'américaine. Tartufferie féministe grotesque et dangereuse : vivement que toutes les femmes portent le voile intégral, non ?

28/09/2018

La dictature à pas feutrés

dicateurs.jpgLa France en marche vers la dictature ? Vous plaisantez ? Pas quand on entend une ancienne ministre socialiste proposer, sans rire, d’interdire la clause de conscience pour les médecins (pour forcer tout le corps médical, sans exception, à pratiquer des avortements). Par quand une ancienne journaliste, sérieusement, exige d’interdire à la télé et à la radio un autre journaliste… dont les idées ne lui plaisent pas ! Pas quand certaines féministes voulaient, il y a quelques mois, priver de présomption d’innocence des personnalités accusées de harcèlement sexuel. Et on condamne la Hongrie de Orban ! Et on critique la Russie de Poutine !

22/06/2018

Presse : l'étau se resserre...

lucet.jpgEst-ce la fin du journalisme d'investigation ? D’abord, la loi sur la protection du secret des affaires, adoptée hier, interdira désormais aux journaux de s’intéresser aux informations considérées comme secrètes par les entreprises. Ensuite, la loi sur les fake news, qui devrait être adoptée en juillet, leur interdira de parler de ce qu’ils ne seraient pas en mesure de prouver. N’importe quel lobbyiste, juriste ou dircom d’une grosse boîte – genre Lactalis, Servier, Monsanto ou Bolloré, au hasard – pourra ainsi attaquer en justice tout journaliste sur le point de sortir un dossier délicat ou de révéler un scandale. Nous entrons dans le temps de l’autocensure généralisée...

08/06/2018

Comment bloquer le débat public

affiche.jpgPrenez n’importe quel texte, affiche, déclaration, article, tweet, tract ou communiqué provenant de la droite de l’échiquier politique (c’est-à-dire, pour simplifier, d’Emmanuel Macron à Marine Le Pen). Repérez les mots "identité", "France", "frontière", "nation" ou "racines". Indignez-vous fortement, dans tous les médias, de cette inquiétante dérive populiste valant collusion avec le Front national. Félicitations ! Vous avez contribué ainsi au blocage du débat public, à l’occultation des questions politiques fondamentales, à la diabolisation de la France profonde, à l’aveuglement de l’opinion, à l’appauvrissement de la réflexion démocratique et au désengagement général !

11:35 Publié dans Blog | Tags : débat, france, fn, censure, doite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/06/2018

La liberté d'expression en danger !

fake news.jpgJe vous l’avais bien dit, ici même, que ce n’était pas à l’Etat de dire le vrai du faux. D’après une proposition de loi destinée à lutter contre les fausses informations (fake news) qui sera discutée jeudi 7 juin par les députés, n'importe qui pourra attaquer désormais en justice "toute allégation ou imputation d’un fait dépourvu d’éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable". Exemple : "Benzema est un enfoiré". Ou : "L’Italie est mal barrée". Ou : "Le prof de math est débile". Ou : "CRS, SS !". Ou : "Allah est grand". Il y a du souci à se faire du côté de la liberté d’expression...

 

10/03/2018

Censure, le retour !

censure-1.jpgA-t-on bien compris l’importance de ce qui s’est passé le 2 mars ? Mobilisés en quelques heures par deux associations féministes (Osez le féminisme et The Nasty Uterus), quelque 150.000 anonymes ont exigé violemment, sur les réseaux sociaux, l’interdiction d’un livre qu’ils n’avaient pas lu, On a chopé la puberté, chez Milan Jeunesse. L’éditeur, tétanisé, a cédé à ces e-Inquisiteurs : le livre, tiré à 2.000 exemplaires, ne sera pas réimprimé. De même que s’arrête la collection "Les Pipelettes" qui hébergeait l’ouvrage – collection conçue, écrite et illustrée par des femmes, sidérées par ce lynchage collectif digne du Moyen âge. Les éditeurs ont du souci à se faire. Les démocrates aussi.

03/03/2018

Brûlons les livres sexistes !

Puberté.jpgAvant, quand on vous disait du mal d’un livre, vous évitiez de l’acheter. A l’heure des réseaux sociaux, vous lancez une pétition sur internet pour censurer l’ouvrage ! C’est ce qui arrive à un petit bouquin publié jeudi par les éditions Milan, On a chopé la puberté, que des féministes jugent sexiste… au point de lancer sur internet, aussi sec, une pétition exigeant son retrait des librairies ! Ce vendredi soir, tenez-vous bien, la pétition avait déjà recueilli 75.000 signatures (de gens qui, évidemment, n’ont pas lu l’ouvrage dont ils exigent la censure). En un clic, en un tweet, allez, hop, on condamne, on interdit, on brûle un livre ! Du fond de l’enfer, Staline et Goebbels doivent hurler de rire…

 

23/01/2018

Peut-on rire de tout ?

vire-des-amours-tex.jpgPeut-on rire de tout ? Si la question n'est pas neuve, la réponse a sérieusement et tristement évolué depuis l’époque de Desproges, Coluche et Le Luron. Voyons, aujourd’hui, combien d'humoristes invités à la télé osent encore sortir des vannes sur les femmes, sur le harcèlement sexuel, sur le viol, sur l’égalité hommes-femmes, sur l’avortement, sur les mères porteuses, sur l’homosexualité, sur le terrorisme, sur le voile islamique, sur les noirs, sur les immigrés, sur les musulmans, sur le Coran, sur les juifs, sur la Palestine, sur la Shoah, sur le chômage, sur les fous, sur les alcooliques, sur les aveugles, sur la sclérose en plaques, sur les centrales nucléaires, etc, etc ?

10:05 Publié dans Blog | Tags : humour, humoristes, censure | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/01/2018

Trop de féminisme tue le féminisme

therese-revant.jpgLa France n’est pas l’Amérique. Chez nous, heureusement, la majorité des femmes hausse les épaules quand quelques extrémistes veulent censurer le baiser volé à la Belle au Bois Dormant. Mais attention, le mouvement est lancé, et on ne sait pas jusqu’où il ira. A New York, les féministes ont exigé de retirer du Metropolitan Museum of Art le tableau Thérèse rêvant, de Balthus, par pur puritanisme. Dans l’Utah, un prof a été viré de son école pour avoir montré des œuvres d’Ingres, François Boucher et Modigliani jugées offensantes parce que pornographiques. Et n’oublions pas qu’à Paris, des élus ont proposé, sans rire, que les Journées du Patrimoine deviennent les Journées du Matrimoine…

 

31/08/2017

La censure expliquée aux enfants

Petits platons.jpgCet été, le 33ème Salon du livre jeunesse de Beaugency, animé par l’association Val de Lire, avait décidé de mettre à l’honneur l’excellente maison d’édition "Les petits Platons" dirigée depuis 2009 par Jean-Paul Mongin. Et puis, surprise, stop, ouh la la ! Rentrée de vacances, la présidente de l’association a découvert, aïe-aïe-aïe, que Jean-Paul Mongin était… catholique ! Juste ciel ! Et la dame d’envoyer à Mongin une lettre annulant son invitation au prétexte que ses "petits Platons", finalement, ne correspondent pas, tenez-vous bien, aux "valeurs" (sic) de sa manifestation ! Petits amis et jeunes lecteurs de Beaugency, vous aurez au moins appris, cette année, le sens du mot "censure" !

00:10 Publié dans Blog | Tags : censure, livre, mongin | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |