Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2018

Censure, le retour !

censure-1.jpgA-t-on bien compris l’importance de ce qui s’est passé le 2 mars ? Mobilisés en quelques heures par deux associations féministes (Osez le féminisme et The Nasty Uterus), quelque 150.000 anonymes ont exigé violemment, sur les réseaux sociaux, l’interdiction d’un livre qu’ils n’avaient pas lu, On a chopé la puberté, chez Milan Jeunesse. L’éditeur, tétanisé, a cédé à ces e-Inquisiteurs : le livre, tiré à 2.000 exemplaires, ne sera pas réimprimé. De même que s’arrête la collection "Les Pipelettes" qui hébergeait l’ouvrage – collection conçue, écrite et illustrée par des femmes, sidérées par ce lynchage collectif digne du Moyen âge. Les éditeurs ont du souci à se faire. Les démocrates aussi.

03/03/2018

Brûlons les livres sexistes !

Puberté.jpgAvant, quand on vous disait du mal d’un livre, vous évitiez de l’acheter. A l’heure des réseaux sociaux, vous lancez une pétition sur internet pour censurer l’ouvrage ! C’est ce qui arrive à un petit bouquin publié jeudi par les éditions Milan, On a chopé la puberté, que des féministes jugent sexiste… au point de lancer sur internet, aussi sec, une pétition exigeant son retrait des librairies ! Ce vendredi soir, tenez-vous bien, la pétition avait déjà recueilli 75.000 signatures (de gens qui, évidemment, n’ont pas lu l’ouvrage dont ils exigent la censure). En un clic, en un tweet, allez, hop, on condamne, on interdit, on brûle un livre ! Du fond de l’enfer, Staline et Goebbels doivent hurler de rire…

 

23/01/2018

Peut-on rire de tout ?

vire-des-amours-tex.jpgPeut-on rire de tout ? Si la question n'est pas neuve, la réponse a sérieusement et tristement évolué depuis l’époque de Desproges, Coluche et Le Luron. Voyons, aujourd’hui, combien d'humoristes invités à la télé osent encore sortir des vannes sur les femmes, sur le harcèlement sexuel, sur le viol, sur l’égalité hommes-femmes, sur l’avortement, sur les mères porteuses, sur l’homosexualité, sur le terrorisme, sur le voile islamique, sur les noirs, sur les immigrés, sur les musulmans, sur le Coran, sur les juifs, sur la Palestine, sur la Shoah, sur le chômage, sur les fous, sur les alcooliques, sur les aveugles, sur la sclérose en plaques, sur les centrales nucléaires, etc, etc ?

10:05 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : humour, humoristes, censure |  Facebook | | Lien permanent

20/01/2018

Trop de féminisme tue le féminisme

therese-revant.jpgLa France n’est pas l’Amérique. Chez nous, heureusement, la majorité des femmes hausse les épaules quand quelques extrémistes veulent censurer le baiser volé à la Belle au Bois Dormant. Mais attention, le mouvement est lancé, et on ne sait pas jusqu’où il ira. A New York, les féministes ont exigé de retirer du Metropolitan Museum of Art le tableau Thérèse rêvant, de Balthus, par pur puritanisme. Dans l’Utah, un prof a été viré de son école pour avoir montré des œuvres d’Ingres, François Boucher et Modigliani jugées offensantes parce que pornographiques. Et n’oublions pas qu’à Paris, des élus ont proposé, sans rire, que les Journées du Patrimoine deviennent les Journées du Matrimoine…

 

31/08/2017

La censure expliquée aux enfants

Petits platons.jpgCet été, le 33ème Salon du livre jeunesse de Beaugency, animé par l’association Val de Lire, avait décidé de mettre à l’honneur l’excellente maison d’édition "Les petits Platons" dirigée depuis 2009 par Jean-Paul Mongin. Et puis, surprise, stop, ouh la la ! Rentrée de vacances, la présidente de l’association a découvert, aïe-aïe-aïe, que Jean-Paul Mongin était… catholique ! Juste ciel ! Et la dame d’envoyer à Mongin une lettre annulant son invitation au prétexte que ses "petits Platons", finalement, ne correspondent pas, tenez-vous bien, aux "valeurs" (sic) de sa manifestation ! Petits amis et jeunes lecteurs de Beaugency, vous aurez au moins appris, cette année, le sens du mot "censure" !

00:10 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : censure, livre, mongin |  Facebook | | Lien permanent

25/08/2017

La censure, une valeur universelle ?

Serebrennikov.jpgA l’issue de sa rencontre avec le cardinal Parolin, numéro 2 du Vatican, Vladimir Poutine a célébré les "valeurs universelles et humanitaires" qui rapprochent le Saint Siège et la Russie. Sur le papier, les valeurs universelles, c’est sûr, c’est super. Sauf que le pouvoir russe, en ce moment, s’éloigne desdites valeurs par une censure insupportable, symbolisée par l’arrestation du cinéaste et metteur en scène Kirill Serebrennikov, dénoncée par tout le monde culturel moscovite. Un pays où tout artiste anticonformiste risque d’être accusé de "détournement de fond" ou de "pédophilie", c’est un pays qui tourne le dos aux valeurs universelles, point barre.

16/06/2017

Quand la presse crie au loup...

Liberté%20presse.jpgMacron, une menace pour la liberté de la presse ? Les 23 sociétés de journalistes qui ont publié mardi leur communiqué vengeur exagèrent. Les petites crispations apparues entre le nouveau président et les rédactions (le choix des envoyés spéciaux dans les voyages à l’étranger, le coup de téléphone de Bayrou à Radio France) sont insignifiantes par rapport à la réalité de la presse russe, turque, iranienne ou chinoise. Le nouveau chef de l’Etat, fort d’un parlement à ses ordres, sera-t-il tenté demain d’abuser de son pouvoir ? On ne peut l’exclure, bien sûr. Mais ce jour-là, il serait bon que les sociétés de journalistes n’aient pas bêtement gaspillé toutes leurs cartouches pour des broutilles !

12/02/2017

La démocratie écornée

baillon.jpgJe lis que la direction de Sciences Po Bordeaux a récemment interdit de conférence Madeleine de Jessey, secrétaire nationale des Républicains et fondatrice de Sens Commun, en raison de ses opinions "réactionnaires". Quinze jours plus tôt, Sciences Po Paris avait annulé in extremis la conférence du journaliste américain David Satter parce que trop critique à l’égard de Poutine. A Bordeaux, la direction a cédé aux injonctions de l’extrême gauche locale. A Paris, la direction n’a pas voulu se brouiller avec le gouvernement russe. Et moi qui avais appris, pendant mes études à Sciences Po, que la liberté d’expression était un des fondements de la démocratie !

30/12/2015

Rétablissons la censure !

Je-suis-Charlie.jpgPauvre Charlie ! En France, pays des droits de l’homme, il y a de plus en plus d’associations militantes dont l’obsession est d’INTERDIRE tout ce qui bouge en dehors de leurs opinions. Une pétition fustige actuellement je ne sais quel livre, publié au Centurion, d’une Italienne inconnue qui semble prêcher, si j'ai bien compris, pour le retour de la femme au foyer. La pétition ne saisit pas la justice, comme il se doit dans une démocratie, mais exige l’intervention du gouvernement au motif que ce livre "totalement réactionnaire contrevient gravement à l'égalité des droits et menace toutes les femmes et les identités plurielles". Boudiou ! Et pourquoi pas rétablir la guillotine, direct ?

23/12/2014

Interdire ou contredire ?

zemmour.jpgJ’entends les arguments des uns et des autres, et je m’en tiens à un principe : virer un journaliste pour ses opinions, c’est toujours un recul de la démocratie. Surtout quand c’est sur l’injonction du parti au pouvoir. Interdire au lieu de contredire, c’est un aveu de faiblesse observé sous toutes les dictatures. En France, s’il y a excès, c’est aux lois et aux juges de le dire. Les Jean-François Kahn, Michel Onfray, Pascal Bruckner, Nicolas Domenach et autres Daniel Cohn-Bendit ont raison de le rappeler avec force. Je note aussi avec tristesse, sur ce sujet, le silence assourdissant d’Aymeric Caron, Audrey Pulvar et autres grands donneurs de leçon…

20/12/2014

Censure à la télé : à qui le tour ?

zemmour-domenach.jpgLa décision d’I-Télé de supprimer son débat hebdomadaire "Ça se dispute" entre Eric Zemmour et Nicolas Domenach est un gravissime recul de la liberté d’expression en France, pays qui prétendait faire de celle-ci un principe fondamental. La vraie question qui se pose, maintenant est : à qui le tour ? Qui sera le suivant ? Qui sera la prochaine victime de ce Berufsverbot à la française ? Alain Finkielkraut ? Elisabeth Levy ? Eric Brunet ? Yves Tréard ? Philippe Tesson ? Yves Calvi ? Luc Ferry ? Natacha Polony ? Et si on supprimait, plutôt, tous les débats à la radio et à la télé ? C'est grave, docteur ? Oui, c'est très grave...

13/10/2014

C'était un très bon canular !

N.Bedos.jpgMarre de tous ces censeurs compulsifs qui voudraient que le CSA sanctionne Nicolas Bedos pour son canular de l’autre soir sur le plateau d’Alexandra Sublet. Au lit, les coupeurs de tête ! C’était un excellent canular, très drôle, très réussi, digne des Pierre Dac et autres Francis Blanche. Dommage que le jeune Bedos – tel père, tel fils – ait cru devoir justifier moralement son gag qui visait, dit-il, "à dénoncer la pipolisation de la politique et des médias" (sic). Drôle d’époque : vous voyez Pierre Dac et Francis Blanche justifiant leur Sar Rabindranath Duval comme étant un geste militant pour le dialogue entre les cultures et contre le racisme ?

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : bedos, censure, canular, humour |  Facebook | | Lien permanent

07/08/2014

Marcel Gauchet, au goulag !

gauchet_marcel.jpgLes censeurs ne prennent donc pas de vacances ? Voilà que deux écrivains viennent de lancer dans Libération un appel à boycotter les prochains "Rendez-vous de l’Histoire" de Blois [où je ne suis même pas invité à signer mon "Gorbatchev" c’est dire si mon indignation est désintéressée] au motif que la conférence inaugurale sera prononcée par… Marcel Gauchet, le directeur de la revue Le Débat ! Ces nouveaux coupeurs de tête reprochent à Gauchet, entre autres, de "présenter comme tolérables les idées selon lesquelles les femmes seraient naturellement portées vers la grossesse". Hou là ! Facho, Gauchet ! Au goulag, Gauchet ! Au bûcher, Gauchet !

19:38 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : censure, gauchet, histoire, blois |  Facebook | | Lien permanent

17/02/2014

Autun, ville interdite ? (2)

Tente-2010.JPGDécidément, le temps est à l'ostracisme. Mon éditeur (First) m'a averti qu'il avait reçu un courriel des organisateurs du salon du livre d’Autun – les mêmes qui ont expliqué vendredi à la directrice des Editions de Bourgogne, Evelyne Philippe, qu’elle n’était pas la bienvenue à Autun en avril – lui notifiant leur refus de m’inscrire à leur salon (auquel ils m’avaient invité en 2009, 2010 et 2013) et où je devais présenter La Bourgogne pour les Nuls. Cette année, à l'évidence, je sens le gaz. J’ai beau être gentil, ces mœurs politiques staliniennes commencent à me chatouiller les naseaux…

 

11:12 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : autun, livre, censure, salon |  Facebook | | Lien permanent

16/02/2014

Montebourg censuré à Autun ?

MO Cover.jpgLa stupéfiante décision des organisateurs du salon du livre d’Autun d’interdire leur manifestation aux Editions de Bourgogne (mon blog d’hier) a provoqué beaucoup d’émotion, mais surtout de nombreuses spéculations sur les motivations politiciennes de cette censure d'un autre âge. Notamment celle-ci : pour la première fois, l'excellente petite bio d’Arnaud Montebourg – patron politique de la gauche locale – publiée par les Editions de Bourgogne ne sera pas en vente, et pour cause, au salon d’Autun ! De là à imaginer quelque sordide règlement de comptes au sein de la gauche de la gauche bourguignonne…  

18:45 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : autun, montebourg, livre, censure |  Facebook | | Lien permanent

08/02/2014

Le PS devient fou !

baillon.jpgAprès l'émission Des paroles et des actes de jeudi, deux membres du Conseil national du PS (Mehdi Ouraoui et Naïma Charaï) ont saisi le CSA, considérant que les propos du philosophe Alain Finkielkraut face à Manuel Valls étaient "inacceptables". La police de la pensée se déchaîne ! Peut-être est-ce la goutte d’eau qui va provoquer un vrai schisme au PS, entre les totalitaires fanatiques qui veulent interdire de parole tous ceux qui ne pensent pas comme eux, et ceux (j’en connais) qui sont encore attachés à la liberté d’expression – encore faudrait-il que ces derniers se manifestent avant qu'il ne soit trop tard…  

07/02/2014

Canteloup et le Rwanda

Canteloup.jpg1) Je suis un inconditionnel de Nicolas Canteloup. 2) Je suis viscéralement attaché à la liberté d’expression. 3) J’ai eu à travailler naguère sur le génocide au Rwanda. C’est pourquoi j’ai écouté avec attention la requête du délégué du CRAN auprès du CSA à propos de son sketch d’avant-hier sur les Hutus et les Tutsi. Je vous la fait courte : NON, il n’est pas question de censurer un humoriste, même s’il rigole d’une des plus terrifiantes tragédies de notre temps ; OUI, on a le droit de dire, de répéter, de crier partout que ce sketch était un dérapage monstrueux, une honte, un monument de mauvais goût, et que Canteloup, ce jour-là, aurait mieux fait de rester couché !

20/01/2014

Frédéric Taddeï : à suivre...

taddei.jpgHeureux de voir que je ne suis pas le seul à hurler en apprenant que la télévision de service public sacrifie – à l’audimat ou à la bien-pensance, cela reste à voir –  l’un des derniers espaces de vraie liberté de parole restant à la télé, au point que la direction de France 2 a fait, ce week-end, un bond en arrière : l’émission de Frédéric Taddeï ne serait pas "supprimée" mais probablement "déplacée". Reste à savoir jusqu’à quelle heure de la nuit il faudra veiller pour être enfin interpellé, agacé, contredit, titillé, provoqué, choqué, insupporté, scandalisé… Vous progressez, vous, quand vos interlocuteurs sont tous de votre avis ?     

14/09/2013

Rétablissons la censure !

 Cohn-B.jpgJ’ai raté la sortie de Daniel Cohn-Bendit contre le Figaro, l’autre matin : avec une rare violence, le nouveau "chroniqueur" d’Europe 1 a accusé le journal, tenez-vous bien, d’avoir publié une interview de Bachar el Assad ! A l'entendre, il faudrait suspendre la liberté d’expression et interdire d’interroger le principal protagoniste de la crise syrienne ! Avouez que c’est croquignolesque : l’emblème des soixante-huitards libertaires exigeant le rétablissement de la censure façon 14-18, non mais ho ! Il a perdu la boule, Dany le Rouge ! Et aussi la mémoire : c’est bien lui, pourtant, qui scandait naguère : "Il est interdit d’interdire" !

30/11/2012

Le maire, l'humoriste et la loi

 Mairie19.jpgL’affaire du maire du XIXème arrondissement qui a voulu s’opposer physiquement à la réalisation d’une interview sur France 2 en coupant "en direct" la lumière de sa mairie, est révélatrice. M. Roger Madec (PS) a explicitement déclaré qu’il avait eu ce geste parce que la personne interviewée, l’humoriste Frigide Barjot, était contre le mariage gay. Le délit d’opinion est avéré, bien sûr, qui mériterait une action en justice. Mais, au-delà de cette intolérance manifeste et ostentatoire, une question se pose : depuis quand un maire, fût-il socialiste, est-il propriétaire de sa mairie au point de l’interdire aux gens qui ne pensent pas comme lui ?