Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2021

Agités, les 20 ans d'Harry Potter !

harry-potter.jpgLu dans Le Monde que la chaîne HBO Max fêtera bientôt de façon grandiose le 20è anniversaire du premier Harry Potter. Toutes les vedettes seront invitées… sauf J.K.Rowling, la dame qui a inventé Harry Potter (500 millions de livres vendus) ! J.K Rowling est engagée à gauche, militante féministe, mais elle a osé dire, sur Twitter, qu’elle n’adhérait pas à la cause "transgenre". En représailles, le lobby LGBT+ s’est déchainé comme elle (boycotts, manifs, menaces de mort) au point que tous ces gens importants qui lui doivent leur fortune ont lâché, banni, exclu l’écrivaine devenue une pestiférée au Royaume Uni ! Cela ne vous fait pas peur, vous ?

08/09/2021

Petits joueurs, les talibans !

fahrenheit-451-autodafc3a9.jpgL’info, lue dans Livres Hebdo, ne provient pas de Kaboul, mais de l’Ontario (Canada). Dans 30 écoles de ce pays, des "cérémonies de purification par la flamme" (sic) visent à brûler 5.000 livres pour la jeunesse – dont plusieurs albums de Tintin, d’Astérix et de Lucky Lucke – auxquels il est reproché de "sexualiser les femmes, de fausses représentations, de dénuder les torses, d'appropriation culturelle ou de langage non acceptable" (sic). Vous avez bien lu : nous ne sommes pas en Afghanistan, mais au Canada. On n’y applique pas la charia, mais la cancel culture, qui proscrit par le feu, désormais, toute œuvre contenant le mot "indien". Petits joueurs, les talibans !

11/07/2021

Le retour des coupeurs de tête

Manuel-Valls.jpgQue Manuel Valls soit recruté par BFMTV m’indiffère. Mais les cris d’orfraie que cette nouvelle a déclenchés me font peur. Quelle intolérance ! Quelle violence ! Nos nouveaux coupeurs de tête (en général d’extrême-gauche, mais pas que) avaient déjà "exigé" l’interdiction de certains chroniqueurs dérangeants comme Alain Finkielkraut ou Eric Zemmour, puis la fermeture de médias comme CNews ou Valeurs actuelles. Qu’on puisse aujourd’hui, en France, prôner la même censure radicale et la même terreur médiatique que Goebbels, Staline, Mao ou Pol Pot, voilà qui me stupéfie.

31/03/2021

L'Enfer ? On s'en approche...

dante.jpgA chaque jour son actualité "woke". Cette fois, c’est un éditeur hollandais, Blossom Books, qui publie une édition de la Divine comédie de Dante, où il a supprimé carrément le nom de Mahomet cité dans L’Enfer, le début du célèbre poème. Motif officiel de cette ahurissante correction d'auteur : "éviter que le livre soit inutilement blessant" (sic). S’il faut dorénavant expurger le nom de Mahomet de tous les grandes œuvres de la littérature mondiale, on n’est pas sortis de l’auberge. Franchement, tout cela fait peur, non ?

14/01/2021

A censure, censure et demi...

david-pujadas-alain-finkielkraut.jpgLes dirigeants de LCI, tétanisés devant le tsunami de violence et de menaces qui déferle sur eux à propos de l’émission Pujadas-Finkielkraut de lundi, ont commis une deuxième bourde : ils ont retiré l’émission du replay de LCI ! Comme ça, au moins, on est sûr que 98 % des gens qui crachent leur haine envers l’académicien sur les réseaux sociaux et sur les plateaux télé n’ont pas écouté et n’écouteront pas les propos (intelligents, nuancés et évidemment discutables) qui lui ont valu d’être brutalement censuré par la chaîne. C’est tellement plus simple de condamner quelqu’un sans l’entendre. Voltaire, reviens, ils sont devenus fous !

13/01/2021

La censure s'abat sur LCI

alain-finkielkraut...jpgFace à David Pujadas, sur LCI, Alain Finkielkraut a offert la réflexion la plus intelligente et la plus stimulante qu’on ait entendue, depuis quinze jours, sur l’affaire Duhamel. La plus nuancée, aussi, donc la plus discutable, évidemment. Hurlements sur les réseaux sociaux ! Paniqués, les dirigeants de LCI, ceux qui ont invité, salarié et vénéré Olivier Duhamel pendant des années, les mêmes qui continuent de salarier Daniel Cohn-Bendit (qui prôna longtemps "les caresses des petites filles de 5 ans") et Serge July (dont le journal Libération défendit la pédophilie pendant des années), ont décidé de… virer Finkielkraut ! Censurer un intellectuel, en France, quel triste aveu d’impuissance !

19/12/2020

Interdire les "Grosses Têtes" ?

Gr Tetes.jpgAprès le Tour de France, les sapins de Noël, la Patrouille de France, les Miss France, c’est au tour des "Grosses Têtes", l’émission animée par Laurent Ruquier sur RTL, d’être dans le collimateur des extrémistes peine-à-jouir qui ne supportent pas – et veulent faire interdire – tout ce que le peuple français, lui, adore. Le CSA, tenez-vous bien, va donc se saisir d’un "rapport" établi par une infinitésimale Association des journalistes lesbiennes, gays, bi·e·s, trans et intersexes (!) et se demander officiellement s’il ne faudrait pas censurer, à son tour, l’émission de radio la plus drôle et la plus écoutée des Français ! Interdire l’humour, il fallait y penser !

11:15 Publié dans Blog | Tags : humour, rtl, lgbt, ruquier, censure | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/12/2020

Réduire les médias au silence ?

delfr.jpgEntendu hier, sur RTL, le professeur Delfraissy, président du conseil scientifique qui assiste le gouvernement sur la pandémie. Le type veut interpeller le CSA, l’Assemblée nationale et le Sénat pour faire taire "certaines chaînes  qui créent du débat, pour faire du buzz, pour faire du fric" ! Je suis assez sévère vis-à-vis des médias, dans ce blog, pour expliquer à ce respectable mandarin que dans une démocratie, ce n’est pas aux médecins de décider, tels les dieux de l’Olympe, ce que la presse doit dire sur la Covid 19. J’ajoute, en pensant à tous les toubibs qu’on a vu défiler à la télé depuis avril : heureusement !

09/12/2020

Rétropédalage à Radio France

radio fr.jpegRétropédalage géant, à Radio France, face à la vague d’indignation qui a envahi, hier, les réseaux sociaux. Finalement, on ne censurera pas le terme "chrétiens d’Orient" dans les publicités du groupe. Fin du scandale. On passe à autre chose. Reste une question : qui sont ces gens haut placés qui, dans l’ombre, peuvent prendre la décision de censurer le mot "chrétien" sur les ondes de la radio publique ? Et pour quelles raisons : peur de l’islam ? Haine des cathos ? Saura-t-on jamais qui sont ces dirigeants anonymes, payés par la redevance, capables d’un tel mépris pour la population française, sa diversité, son histoire, son patrimoine ?

22/10/2020

Quand la République résiste

gengis-khan-250.jpgIl n’y a pas que les islamistes qui font pression, en France, pour faire reculer la République. Au Musée d’histoire de Nantes devait se tenir une grande expo sur l’histoire de l’empire mongol. La Chine communiste a proposé au musée de lui prêter officiellement 255 pièces et documents sur ce sujet passionnant… avant d’expliquer qu’en échange – oh, un détail, une bricole ! – elle s’arrogeait évidemment le droit de réécrire les textes de l’expo en minimisant l‘importance de la minorité mongole dans l’histoire et en censurant carrément le nom de Gengis Khan. Le directeur du musée nantais a préféré annuler l’expo. Ouf !

10/10/2020

Censurer Eric Zemmour ?

juif Zemmour.jpgJe ne supporte pas la tonitruante campagne menée dans les médias contre Eric Zemmour – dont je ne partage pas, tant s’en faut, nombre d’analyses. Qu’à la suite de militants extrémistes, séparatistes ou racialistes, des journalistes (!!!) exigent de censurer un autre journaliste pour ses propos excessifs ou dérangeants, cela me dépasse. Que Le Monde, France Inter ou Libé veuillent "reproduire un certain nombre de censures dans l’espace public pour que les opinions justes prennent le pouvoir sur les opinions injustes", comme dit le sociologue Lagasnerie, cela me désespère. Moi, j’en suis resté à "Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire !" A mon âge, on ne se refait pas.

10/06/2020

Des nouvelles inquiétantes

Autant....jpegQuelques nouvelles du jour ? La compagnie HBO-Max a retiré de son catalogue le film "Autant en emporte le vent" (pour ne pas heurter la communauté noire) ; la société Adidas a annoncé qu’elle embauchera dorénavant 30 % de noirs (ce qui est interdit en France, mais bon) ; une Ecole de commerce de Nantes a annulé brusquement "en cette période" une conférence sur Napoléon (le fameux esclavagiste) ; à Anvers, les Belges ont déboulonné une statue du roi Léopold II (le fameux colonialiste) ; à Londres, dimanche, on a aussi dégradé la statue de Churchill "parce qu’il était raciste". Tout cela sent mauvais. Tous les régimes totalitaires, sans exception, ont commencé par réécrire l’histoire…

07/03/2020

Censure : une info terrifiante

woody.jpgC’est une information terrifiante qui va provoquer une sacrée polémique – au moins faut-il l’espérer ! Sous la pression du mouvement #MeToo, la maison Hachette aux Etats-Unis a annoncé qu’elle renonçait à publier les Mémoires de Woody Allen ! Motif : il est accusé d’avoir abusé sexuellement de sa fille adoptive Dylan Farrow il y a 22 ans. Rappel : la justice américaine a relaxé à deux reprises le cinéaste new-yorkais. Je n’ai personnellement aucune sympathie pour Woody Allen, mais que le nouvel ordre moral américain arrive à ce niveau de censure, c’est réellement effrayant. La question étant de savoir... si la France sera assez forte pour y résister !

13/02/2020

Censure à la provençale

Giesbert.jpgLa censure progresse, en France, de façon terrifiante. Tenez-vous bien : les syndicats de journalistes de France Télévisions (SNJ, CGT, FO) feront grève le 26 février pour s’opposer à la participation de Franz-Olivier Giesbert, directeur éditorial de La Provence, aux plateaux organisés sur France 3 Provence-Alpes pour y commenter, en mars, les élections municipales. Après Zemmour, Finkielkraut, Lejeune et Agacinski… Giesbert, l’ancien patron du Nouvel Obs ! Rigolez, rigolez : quand l’espace démocratique ira, chez nous, de Martinez à Mélenchon, il n’y aura pas de quoi rire…

08/01/2020

Une censure qui fait peur

pub vita - Copie.jpgLa censure progresse, en France. A-t-on bien mesuré l’incroyable atteinte à la liberté d’expression que représente la décision de la maire de Paris d’interdire ex cathedra, par le seul fait du prince, la campagne d’affichage de l’association Alliance Vita – que je ne connais, pour ma part, ni d'Eve ni d'Adam – sur la maternité, la paternité, la différence… simplement parce que Mme Hidalgo n’est pas du même avis, sur la bioéthique, que les initiateurs de cette campagne ? Le Tribunal de Paris, en référé, a aussitôt cassé cette décision ahurissante, heureusement ! Mais Anne Hidalgo et ses amis LGBT n’en démordent pas : censure, censure, censure ! Franchement, ça fait peur.

02/12/2019

Réguler, encadrer, surveiller la presse ?

censeur.pngLes politiques n’aiment pas qu’on leur dise que leurs aînés, il y a un siècle, savaient écrire en français. Les lois sur la presse (1881) et sur la séparation des Eglises et de l’Etat (1905) sont des chefs d’œuvre d’intelligence et de concision. C’est pour cela, sans doute, que tant de politiciens d’aujourd’hui suggèrent, proposent ou exigent, souvent en trépignant, de les changer ! Ou de les contourner par d’autres lois (sur les fake news, sur le secret des affaires) voire de nouveaux organismes (comme cet étrange Conseil de déontologie journalistique et de médiation créé ce lundi) dont le but, à chaque fois, est de restreindre, mine de rien, les libertés solidement proclamées il y a un siècle…

10:39 Publié dans Blog | Tags : censure, presse, lois, fake news | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/11/2019

Censure à l'américaine

baillon-861x640.jpgJ’en rigole, dans mon coin de campagne, mais mes amis éditeurs parisiens me disent que j’ai tort de prendre cela à la légère. Insoumis, féministes, végans, antispécistes, militants LGBT et autres anticléricaux sont, en France, les importateurs plus ou moins conscients d’une judiciarisation à l’américaine qui fait peur – parce qu’elle permettra demain de saisir un juge pour faire effacer d’un livre telle phrase, telle expression, tel mot qui heurterait le "politiquement correct" en vigueur. Déjà, aux Etats-Unis, on n’édite plus un livre sans le faire corriger, par précaution, par des avocats spécialisés. Sylviane Agacinski, Alain Finkielkraut et Michel Houellebecq n’ont qu’à bien se tenir…

17/11/2019

Et la présomption d'innocence ?

censure,Polanski,droit,démocratieJ’irai évidemment voir le "J’accuse" de Roman Polanski. D’abord parce que c’est une œuvre, signée par un grand artiste. Ensuite parce la nouvelle affaire Polanski me met mal à l’aise, tant elle piétine un des principes fondamentaux de notre droit, la présomption d’innocence : "Tout homme est présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable" (art. 9 de la Déclaration des droits de 1789). Polanski est accusé ? Il est forcément coupable ! Je suis surpris qu’aucune chaîne de télé n’ait eu le courage, depuis l'affaire MeToo, de rediffuser le magnifique film de Cayatte, Les risques du métier (1967), avec Jacques Brel dans le rôle de l’instituteur accusé d’avoir violé une de ses élèves. Un oubli, sûrement.

16/11/2019

Finkielkraut, au Goulag !

goulag.jpgLes nouvelles féministes vont-elles remplacer les bolcheviks et autres staliniens français que la chute du Mur, il y a trente ans, avait renvoyés à leurs chères études ? La dernière pétition lancée par ces folles furieuses exige l’interdiction du philosophe Alain Finkielkraut sur les ondes de France Culture ! Au pays de Voltaire et de Simone Weil, ces militantes n’ont qu’une obsession : interdire, bâillonner, faire taire, censurer ! Le but est d’éliminer, purement et simplement, tous les hommes qui ne sont pas de leur avis. Et comme leur porte-parole Caroline de Haas proclame "qu'un homme sur deux ou trois est un agresseur" (sic), cela risque de faire du monde : ne faudra-t-il pas, bientôt, réinventer le Goulag ?

26/10/2019

Le totalitarisme en marche (2)

La-Bible.jpgIntolérance, encore ! En 2017, un instituteur de Malicornay, dans l’Indre, avait été dénoncé (la lettre anonyme est une grande spécialité française) pour avoir utilisé la Bible comme sujet d’étude dans le cadre de son enseignement sur le fait religieux, ce qui lui avait valu d’être… suspendu ! Incroyable ! Heureusement, le Tribunal de Limoges, en juillet dernier, jugeant cette sanction "disproportionnée", a permis à cet instit de retrouver ses élèves. Eh bien, tenez-vous bien, le ministère de l’Éducation nationale a fait appel ! Il est interdit aux petits Français, au XXIe siècle, d'apprendre à l'école ce qu'est le livre le plus lu sur la planète ! Au secours !