Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2018

Presse : l'étau se resserre...

lucet.jpgEst-ce la fin du journalisme d'investigation ? D’abord, la loi sur la protection du secret des affaires, adoptée hier, interdira désormais aux journaux de s’intéresser aux informations considérées comme secrètes par les entreprises. Ensuite, la loi sur les fake news, qui devrait être adoptée en juillet, leur interdira de parler de ce qu’ils ne seraient pas en mesure de prouver. N’importe quel lobbyiste, juriste ou dircom d’une grosse boîte – genre Lactalis, Servier, Monsanto ou Bolloré, au hasard – pourra ainsi attaquer en justice tout journaliste sur le point de sortir un dossier délicat ou de révéler un scandale. Nous entrons dans le temps de l’autocensure généralisée...

27/05/2018

Menaces sur la démocratie

Turcs.jpgC’est à ces petits faits qu’on mesure les nouvelles menaces qui pèsent sur nos démocraties, notamment sur leur pilier principal : la liberté d’expression. Vendredi, des membres de la communauté turque de la région d’Avignon ont exigé, par la force, le retrait de la cover du "Point" sur un kiosque à journaux du Pontet (la cover, qui porte sur le président Erdogan, est titrée "Le Dictateur"). Il a fallu faire appel aux gendarmes pour remettre la cover en place. Question : les auteurs de cette action terroriste – qui, à elle seule, confirme que leur maître à penser est bien un dictateur – seront-ils poursuivis, jugés, condamnés, expulsés ? Ou faut-il s’attendre à ce que les attentats de ce genre se multiplient ?

26/04/2018

Liberté de la presse : danger !

Reporters-sans-frontières-RSF-890x395_c.jpgLe rapport 2018 de "Reporters sans frontières" sur la liberté de la presse est très inquiétant. Des pays comme les Etats-Unis ou la France, qui en furent le berceau, se retrouvent respectivement à la 45e et à la 33e place sur la liste des pays où les journalistes rencontrent de plus en plus souvent un climat de haine à leur égard. De Donald Trump à Jean-Luc Mélenchon, sans parler des dirigeants tchèques, slovaques ou hongrois, de plus en plus de politiciens occidentaux voudraient ouvertement museler la presse, comme en Chine, en Turquie ou au Venezuela. Attention, les gens, il y a danger ! La démocratie, c'est fragile !

22/04/2018

La presse française, ça vaut quoi ?

arnaud-lagardere.jpgOui, je sais, le marché, la mondialisation, tout ça. Mais l’héritier du groupe Lagardère, Arnaud Lagardère, n'aurait-il pas pu vendre Elle, Télé 7 Jours, France Dimanche, Art & Décoration et tout un tas de journaux et radios qui composaient naguère le groupe Hachette-Filipacchi… à un groupe français, plutôt qu'à un homme d’affaires tchèque ? Pourquoi pas à un milliardaire indien ou un fond de pension chinois ? Pour le fils Lagardère, les journaux sont des actifs comme les autres – les mauvaises langues disent qu’il en a peu lus dans sa vie – et qu’importe ce qu’ils contiennent, ceux qui les font ou ceux qui les lisent !

23/03/2018

Deux mauvaises nouvelles

ebdo.jpgA chaque fois qu’un journal disparaît, c’est une mauvaise nouvelle pour le pays, pour la presse, pour la culture, pour la démocratie. Hier, on a appris que l’équipe de "L’Accent bourguignon" avait jeté l’éponge : les annonceurs de Dijon, publics ou privés, n’ont pas levé le petit doigt pour ce nouveau mensuel qui avait l’audace de vouloir faire de l’information. Ce matin, c’est "Ebdo" qui arrête les frais. Sa fameuse couv accusant trop rapidement Nicolas Hulot de viol lui aura été fatale. Si les annonceurs sont trouillards, les lecteurs, eux, sont méfiants : la volonté de faire un scoop à tout prix a brisé net leur bienveillance. A bon entendeur…

10:27 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : presse, ebdo, hulot, dijon |  Facebook | | Lien permanent

15/03/2018

Le journalisme n'est pas mort

du-journaliste.jpgIntéressant, le dossier que "La Croix" a consacré hier au journalisme. Surtout à l’heure où les Jean-Luc Mélenchon et autres démagogues officiels crachent leur "haine" (!) sur cette profession aussi imparfaite que difficile. Selon le journal, 92 % des Français jugent que les journalistes sont "utiles", notamment pour distinguer les vraies infos des propos non vérifiés, des fake news, des montages propagandistes, des envolées de tribune ou des disputes de comptoir. Cela ne doit pas empêcher, bien sûr, de critiquer la presse ! Mais que le public fasse de plus en plus la différence entre les vraies infos (vérifiées, sourcées, mises en perspective) et le fatras de la politique et des réseaux sociaux, voilà qui est plutôt rassurant !

04/03/2018

Les journalistes à la guillotine !

mélenchon-2.jpgMasochisme ou couardise ? La complaisance des médias français envers Jean-Luc Mélenchon est incompréhensible. Alors que le leader de la France Insoumise est dix fois plus méprisant et agressif vis-à-vis d’eux qu’un Laurent Wauquiez ou une Marine Le Pen ! Lisez, par exemple, son blog du 26 février : les journalistes sont tous des lâches, des menteurs, des crétins, des vendus, etc, etc ! La haine de Mélenchon à l’égard du "parti médiatique" (!) semble inextinguible. Or, quand on voit le piteux fiasco du "Média", la petite télé lancée sur le net par ses camarades de la France Insoumise, on attendrait du Grand Inquisiteur de la gauche un peu, un tout petit peu d’humilité…

14/02/2018

La folle course au scoop ?

ebdo.jpgDeux jours après le début de l’affaire Hulot, celle-ci s’est déjà transformée en une affaire Ebdo – du nom du journal qui en a fait sa cover. Avis très répandu : c’est un journal tout neuf, il a voulu se faire de la pub à tout prix, sachant que tous les médias allaient suivre comme des moutons, et tant pis si cela brise la carrière d’une personnalité connue ! Un peu court, sans doute. Question complémentaire : en quoi est-ce utile de mettre en Une un dossier ancien, pourri et vide de certitudes, qui n’intéresse que parce qu’il met en présence Nicolas Hulot et la petite-fille de Mitterrand ? Dans le doute, je vais attendre un peu, moi, avant de m’abonner…

00:26 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : ebdo, hulot, scoop, presse, journalisme |  Facebook | | Lien permanent

03/02/2018

Quoi de neuf dans les médias ?

jeux-tv.jpgTombé par hasard, dans un hebdo, sur un jeu comme tous les médias en proposent à leurs lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs. Le journal pose une devinette pas très difficile : "Un père de famille ayant trois fils possède un poirier, etc…" Les deux premiers lecteurs à lui envoyer la bonne réponse – cette semaine-là, M. Mancel, de Pont-Audemer, et M. Taupinard, d’Audeville – gagnent un abonnement gratuit ! Vous allez me dire que c’est banal, que tous les producteurs, qui fourmillent d’idées, fournissent en petits jeux de ce genre l’ensemble de la planète médiatique. Sauf que celui-là, je l’ai trouvé dans le journal L’Amusant, dans la rubrique "Charadadouilles", en… janvier 1881 !

00:06 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : médias, jeux, presse |  Facebook | | Lien permanent

24/01/2018

Des infos sur l'info...

kiosque.jpgComme chaque année, le baromètre de "La Croix" sur les médias est plein d’enseignements. En 2018, on y apprend que les Français font définitivement la différence entre les infos qui traînent sur Facebook ou Twitter et celles qui viennent de journalistes professionnels, ce qui est un progrès. On y apprend que 71 % des jeunes de 18 à 24 ans s’informent d’abord sur Internet, ce qui fait peur. On y mesure aussi l’écart entre certaines infos et l’opinion réelle : si 100 % des gens ont suivi le décès et les obsèques de Johnny, par exemple, 37 % d’entre eux (!) n’ont jamais entendu parler des campagnes Balancetonporc ou MeToo contre les violences faites aux femmes…

00:23 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : presse, information, la croix |  Facebook | | Lien permanent

16/01/2018

"Ebdo" : encourageant, mais...

Ebdo.jpgPas mal, le premier numéro d’Ebdo ! Encourageant. A une réserve près. Quand on informe, on n’informe pas à moitié. Dans le grand dossier qu’il publie sur la Sncf, le journal explique comment son indéboulonnable pdg, Guillaume Pepy, traverse toutes les crises grâce à une communication top niveau qui coûte très cher à sa boîte. Ebdo révèle que Pepy "contrôle la presse" (sic) en entretenant, moyennant revenus et pressions, un réseau de "journalistes amis" (sic) qu’il actionne fort utilement à chaque crise. Or, on comprend que le journal a les noms de ces porte-flingues, mais il n’ose pas les donner, dommage ! Peur des représailles ou scrupule de débutants ?

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ebdo, presse, sncf, pepy |  Facebook | | Lien permanent

13/01/2018

Un impôt pour sauver Charlie ?

Juliette-Meadel.jpgQuand on pense que cette fille-là a été ministre, on comprend pourquoi le quinquennat Hollande fut si consternant. Mme Juliette Méadel, c’est son nom, a proposé, sans rire, la création d’un "impôt Charlie Hebdo" pour soutenir ce journal et, plus largement, "la presse indépendante, celle qui ne vit pas du soutien d’un actionnaire ou d’un industriel". Cette manie des socialistes de créer des impôts sur tout et n’importe quoi ! Mais là, c’est le pompon : que l’Etat, par l’impôt, soutienne financièrement tel journal et pas tel autre, pas sûr que Poutine, Erdogan ou Maduro y aient pensé, tellement l’idée est insensée ! Elle n’est pas "Charlie", la dame, elle est charlot !

24/09/2017

Une imprécision scandaleuse

manif.jpgSi la presse inspire de moins en moins confiance, en France, c’est parfois de sa faute. Comment les journalistes, en 2017, peuvent-ils encore passer leur week-end à répéter bêtement que la manif de Mélenchon a rassemblé "entre 30.000 et 150.000 personnes" (selon la police ou selon les organisateurs) ? Rappelez-vous le fameux meeting de Fillon au Trocadéro, qui avait réuni "entre 30.000 et 200.000 personnes" ! Cette imprécision est ridicule, voire scandaleuse. A l’heure où les rédactions disposent de drones et d’ordinateurs, la presse est donc incapable de compter, en toute indépendance, des manifestants en train de défiler dans une rue de Paris ?

13:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : manif, syndicats, presse, police |  Facebook | | Lien permanent

22/09/2017

La presse dans le collimateur

jean-luc-melenchon-et-emmanuel-macron.jpgA la télé, les propos insultants tenus par Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon sur les journalistes sont présentés comme des provocations désolantes. Or, sachez-le, depuis une vingtaine d’années, la quasi-totalité des dirigeants politiques éprouve un mépris abyssal pour le petit monde journalistique – tout en affichant force sourires et connivence de rigueur. Ce qui est nouveau, c’est que le chef de la majorité et le principal ténor de l’opposition ne se gênent plus pour exprimer publiquement ce mépris. Oubliant que la presse, pour agaçante et imparfaite qu’elle soit, est un pilier de la démocratie. C'est ainsi : vouloir la faire taire, y compris par des insultes, est toujours une faute politique. A bon entendeur...

23/08/2017

Retour aux choses sérieuses !

macron.jpgComme chaque année, fin août, les rédacteurs en chef et les principaux animateurs TV rentrent de vacances. D’un coup, c’est comme si l’actualité redevenait importante, dense, incontournable. On se demande même de quoi ont pu parler, pendant ces quelques semaines estivales, leurs remplaçants, doublures et autres jokers ? De choses futiles, forcément : incendies dans le sud, scandale écologique, risques alimentaires, menace de guerre nucléaire, etc. Des broutilles. Heureusement, maintenant que les chefs sont rentrés, fini la rigolade ! On revient à l’essentiel : Macron, Macron, Hollande, Macron, Macron, Wauquiez, Macron, Macron, Macron, Macron !

20/08/2017

Macron et la politique spectacle

Macron,presse,information,communicationEn démocratie, le pouvoir vient du peuple. Pour tout dirigeant élu, la tentation est d’entretenir par tous les moyens la bienveillance du peuple. Pour cela, il y a la communication et tous ses artifices que Macron maîtrise parfaitement : photos dans Match, séquence people à la TV, tweet compassionnel, etc. Le danger est de vouloir maintenir aussi l’information (la vraie, celle qui relate, qui enquête, qui critique, qui instruit) derrière le grand rideau de fumée de la politique spectacle. Maîtriser la com’ et contrôler l’info, ce n’est pas la même chose. La presse est faillible, agaçante, excessive, certes, mais elle empêche le pouvoir de se croire tout-puissant. A bon entendeur…

16/06/2017

Quand la presse crie au loup...

Liberté%20presse.jpgMacron, une menace pour la liberté de la presse ? Les 23 sociétés de journalistes qui ont publié mardi leur communiqué vengeur exagèrent. Les petites crispations apparues entre le nouveau président et les rédactions (le choix des envoyés spéciaux dans les voyages à l’étranger, le coup de téléphone de Bayrou à Radio France) sont insignifiantes par rapport à la réalité de la presse russe, turque, iranienne ou chinoise. Le nouveau chef de l’Etat, fort d’un parlement à ses ordres, sera-t-il tenté demain d’abuser de son pouvoir ? On ne peut l’exclure, bien sûr. Mais ce jour-là, il serait bon que les sociétés de journalistes n’aient pas bêtement gaspillé toutes leurs cartouches pour des broutilles !

08/06/2017

Conclave et concile, c'est synagogue

fait religieux.jpgImaginez qu'un journaliste, commentant un match de foot, confonde un coup franc et un penalty : il a des chances d'être viré le soir même par son rédacteur en chef ! Imaginez, en revanche, qu’il confonde un concile et un conclave, un sunnite et un chiite, la torah et le talmud : il ne lui arrivera rien, car son rédacteur en chef n'y verra que du feu ! Une enquête de La Croix révèle, ce matin, que les écoles de journalisme, en France, font carrément l’impasse sur le fait religieux, sauf rarissimes exceptions, avec les conséquences désastreuses qu’on constate trop souvent. J’avais traité le sujet naguère dans un livre. A lire La Croix, l’analphabétisme religieux n'a fait qu'empirer, une vraie catastrophe !

21/05/2017

Vous pestez contre "les journalistes" ?

journalist.jpgAmis détracteurs des journalistes, avant de hurler avec les loups, laissez-moi vous dire les quatre étapes que franchit (ou non) une information : d’abord, en général, l’info est révélée par les journalistes de l'AFP (anonymes) dans une dépêche ; celle-ci vient nourrir les articles des journalistes de la presse écrite (peu connus) ; elle est reprise alors en images par les journalistes (plus connus) des chaînes de télé ; puis les commentateurs, animateurs, humoristes et pétomanes divers (souvent célèbres) reprennent ces images en les triturant à leur guise. Voilà. Faut-il vous faire un dessin ? Alors, maintenant, avant d’insulter "les journalistes" à l'aveugle, rappelez-vous mon petit schéma…

20/05/2017

Sélectionner les journalistes ?

presse.jpgLe jeune Emmanuel Macron découvrirait-il la presse ? Il s’énerve – à juste titre – de voir qu’un président français visitant un pays étranger soit traqué pendant toute sa visite pour ses éventuelles "petites phrases" politiciennes par une armée d'envoyés spéciaux qui se fichent complètement du pays qui les accueille. Alors, ne doutant de rien, il a décidé... de choisir lui-même les journalistes qui l’accompagnent ! Ah ben non, monsieur le Président, ça, j’ai peur que ce ne soit pas possible. C’est basique, un chef d’Etat qui sélectionne les bons et les mauvais journalistes, cela s’appelle un dictateur. C’est bien embêtant, je sais, la démocratie est imparfaite, mais c’est ainsi !