Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2015

Du neuf sur le pape !

pape-francois.jpgCe n'est pas très rigolo, un synode. Et celui-là semble tourner en rond. Heureusement, dans un cas comme celui-là, on peut toujours compter sur la presse italienne pour relancer l’attention. Cette fois, c’est le Quotidiano Nazionale qui révèle que le pape François a... une tumeur au cerveau ! Si ! Une infirmière anonyme aurait confié qu’il y a sept mois, dans une clinique de Pise, le pape serait venu consulter un neurochirurgien qui aurait repéré, sur une radio, une tache sombre ne nécessitant pas d’opération - ouf ! Aujourd’hui, le Vatican publie un démenti. Demain, d’autres journaux romains auront de nouveaux éléments, qui appelleront de nouveaux démentis. La routine, quoi.

03/09/2015

La photo qui dérange

Enfant-seul.jpg

Une photo terrible. A pleurer. Fallait-il la publier en Une, comme l’ont fait tant de journaux étrangers ? Je crois que oui. Rien que pour réveiller notre classe politique qui, obsédée par ses bisbilles internes, tarde à admettre l'urgence du problème. Aujourd’hui, la France est un des pays du monde qui accueille le moins de migrants. Par inculture (on ne distingue pas un réfugié syrien d’un islamiste radical), par peur (notre vieille civilisation va être submergée), par prétexte politicien (il ne faut pas faire le jeu du FN), par manque de solidarité (désolé, c’est la crise). Si seulement la photo du petit Alyan Kurdi, 3 ans, pouvait balayer toutes ces raisons de ne rien faire !

 

19:39 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : migrants, photo, presse |  Facebook | | Lien permanent

26/08/2015

Rebsamen fustige la presse

rebsamen-2015.jpgL’ex-ministre Rebsamen fustige dans le Bien Public de ce matin les "journalistes parisiens qui ne répètent que des poncifs". Il oublie de préciser que c’est la presse de gauche qui l’assassine ! C’est à gauche, de Libé à l’Obs, qu’on l’a recadré, en août, en voyant qu’il comptait rester ministre, et qu’on n’a pas pardonné au "ministre du chômage" (sic) de s’être replié "lâchement" (sic) sur Dijon pour ménager l’avenir. A gauche, aussi, qu’on l’a vilipendé quand il proposa de "contrôler les chômeurs". Sans oublier les révélations de Médiapart sur ses discrètes activités de banquier menées naguère chez Dexia. On n’est jamais autant trahi que par les siens…

 

07/08/2015

Dijon : un non événement ?

rebs.jpgLundi, François Rebsamen se fera réélire maire de Dijon. On aurait pu penser que la presse bourguignonne, avant cette élection peu banale, multiplie enquêtes, reportages et débats. Qu’est-ce qui pousse un ministre proche du président à quitter le gouvernement pour une ville comme Dijon ? Au sein de la gauche dijonnaise, quelles personnalités se seraient bien vues succéder au regretté Alain Millot ? A-t-il été envisagé ou non de partager le pouvoir entre la mairie et la communauté urbaine du Grand Dijon ? Pourquoi Rebsamen, curieusement, sera-t-il totalement absent des prochaines élections régionales ? Je vous rassure : de toute la semaine, à Dijon, il n’y a pas eu un seul article sur ces sujets ! Pas un !

12/12/2014

La vulgarité pour tous

Florian-Philippot.jpgTiraillée entre l’inculture et l’audimat, la grande presse prend goût au caniveau. Le magazine Closer, dont c’est la triste vocation, a-t-il tout juste révélé au bas peuple que l’un des dirigeants du FN pourrait bien être homosexuel, vous vous rendez compte ! …que la plupart des autres médias, d' Europe 1 au Parisien, se jettent goulûment sur l’info pour s’indigner bruyamment que la presse people ose expliquer, tenez-vous bien, quel scandale, que l’un des dirigeants du FN pourrait bien être homosexuel, vous vous rendez compte ! Ajoutant l’hypocrisie la plus grossière à la vulgarité la plus écœurante. Beurk, beurk, beurk.

03/05/2014

La campagne européenne à la TV

Europe.jpgPanique dans les chaînes de télé : comment couvrir les européennes sans que s'effondre l’audimat ? Les grands médias cogitent : on va parler de l’Europe, oui, bien sûr, mais... en donnant la parole exclusivement à des personnalités françaises, notamment aux représentants des grands partis, et pour parler de ce qui intéresse les Français : la France. Au fond, l’idéal, pour les télés et les radios, ce serait de profiter de cette campagne européenne pour organiser des débats entre François Hollande, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Cécile Duflot et Nicolas Sarkozy, histoire de passer directement à la prochaine élection présidentielle !  

01/04/2014

La presse en recul

anne-gravoin.jpgVous avez évidemment noté que Manuel Valls vivait avec la charmante violoniste Anne Gravoin. Ce détail en dit long sur notre société politico-médiatique. Les hommes politiques, qui sortaient et vivaient naguère avec des femmes journalistes (Kouchner, Juppé, Neuwirth, Chalandon, Strauss-Kahn, etc) ont changé de tropisme : ils s’affichent désormais avec des artistes (Valls, Sarkozy, Hollande, Baroin, Montebourg, etc) qui attirent davantage la lumière, aujourd’hui, que mes estimées consœurs. Et qui les détendent davantage, sans aucun doute. Quand on vous dit que le presse va mal...

12/03/2014

La presse écrite sauvée par Sarko !

sarko-une.jpgOn commence à mieux percevoir la stratégie des journaux plombés par la crise et déprimés par le désintérêt du public pour François Hollande (sauf quand il trompe sa compagne, mais on ne peut rééditer le coup du casque toutes les semaines) : seul Sarko fait vendre du papier, alors faisons du Sarko tous les jours, du soir au matin ! Orchestrons son retour, multiplions les affaires, traquons ses proches, comme au bon vieux temps où il était au pouvoir ! Mais attention, pas trop, il ne faudrait pas compromettre sa réélection en 2017, ho ! Vous ne voudriez pas, en 2018, voir fermer Libé, Marianne, le Point, l’Obs et la moitié de leurs confrères ! 

17/01/2014

Merci, Julie Gayet !

CoversGayet.jpgJ'aimerais adresser mes remerciements les plus sincères à Julie Gayet. Grâce à elle, les chaînes d’info ont cessé de faire le pied de grue devant l’hôpital de Michael Schumacher, et, surtout, les gros titres de nos journaux ne sont plus consacrés à Dieudonné ! On a même entendu les télévisions parler économie, par raccroc, grâce aux 500 journalistes qui ont tenu à assister à la conférence de presse de François Hollande ! Enfin, à voir les tirages des magazines, elle a sauvé la presse française pour un an ! Vive Julie Gayet !

00:56 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : gayet, dieudonné, presse, closer |  Facebook | | Lien permanent

25/08/2013

"Jeune et jolie"

 jeune-jolie.jpgJ’ai bien aimé, au mois d’août, sur Europe 1, la revue de presse de Samuel Etienne. J’ai aimé notamment sa chronique de mercredi, où le journaliste rendait compte de deux articles : le premier, dans le Nouvel Obs, disait le plus grand bien du film de François Ozon, Jeune et jolie, qui raconte l’histoire d’une jeune fille, Isabelle, bien sous tous rapports, qui a choisi de se prostituer ; le second, trouvé dans La Croix, sur une autre jeune fille, Cécile, bien sous tous rapports, qui a choisi d’être infirmière en gériatrie, un métier dur et exigeant qui demande de sacrées qualités humaines… et dont Samuel Etienne observa, comme ça, mine de rien, en guise de conclusion, qu’elle était aussi "jeune et jolie". Pas mal.  

09:46 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : la croix, presse, ozon, gériatrie |  Facebook | | Lien permanent

09/07/2013

Sarko, sauveur de la presse

 sarko.jpgIl n’y a plus de doute : c’est un complot. Fomenté dans l’ombre par les directeurs de journaux, les responsables de chaînes et les grands éditorialistes : pour sauver la presse d’un déclin mortel, il faut faire revenir Sarko. A tout prix. Lui seul peut faire revenir le lecteur, doper les ventes, redresser l’audimat. Voyez son petit coucou furtif, hier, à l’UMP : trois jours que les journalistes ne parlent que de cela ! Ils ont mis le paquet pour le faire revenir sur la scène : et l’affaire Bettencourt, et le duel Copé-Fillon, et le juge Gentil, et l’argent de Kadhafi, et le Conseil constitutionnel, tous les moyens sont bons pour le maintenir sur la scène médiatique. En attendant 2017, désespérément.   


24/05/2013

Le désespoir des hebdos

 hollande.jpgLes ventes des news magazines (L’Express, Le Point, le Nouvel Obs, Marianne) sont en chute libre. Ce n’est pas vraiment nouveau, mais jusqu’en mai 2012, ces hebdos savaient réagir : ils tapaient sur Nicolas Sarkozy, le plus fort possible, et les ventes remontaient, hop ! Depuis un an, ils appliquent la même recette : ils tapent très fort sur François Hollande, le traitent de tous les noms, mais… cela ne marche plus. Les ventes stagnent. La raison, c’est que tout le monde s’en fout. Descendu à 24 % dans les sondages, Hollande n’intéresse plus personne. Ni en bien ni en mal. On parie que ces journaux vont bientôt réclamer le retour de Sarko ?

23/04/2013

Journalistes ou militants ?

 fourest.jpgEffrayé de voir, à propos du mariage gay, combien de journalistes se font militants et, sans aucun recul, profèrent anathème sur anathème contre la Manif pour tous, Frigide Barjot, les cathos et les 64 % de la population française hostiles à la loi Taubira, obstinément assimilés aux groupuscules fachos et aux crétins homophobes. Il n’y a plus d’enquête, plus de reportage, à quoi bon ? Combien de journalistes ont compris la différence entre adoption plénière et adoption simple ? Combien ont lu le projet de loi ? Les insultes en plateau et les images de violences, diffusées en boucle, ont remplacé la mise en perspective et l’investigation. Qu’une majorité des journalistes de télé et de radio ne soient plus crédibles, quelle importance ?

09/03/2013

Médias : un quatuor de choc

 V-Conciliazione.JPGLe conclave va s’ouvrir à Rome sous des auspices journalistiques favorables - une fois n’est pas coutume ! J'ai suffisamment dénoncé dans ce blog la désolante faiblesse des médias français en matière religieuse pour ne pas souligner, cette fois, la qualité du "quatuor" des vaticanistes actuellement en poste au Saint-Siège : Jean-Louis de la Vaissière (AFP), Frédéric Mounier (La Croix), Antoine-Marie Izoard (I-Média) et Jean-Marie Guénois (Le Figaro) connaissent vraiment bien leur sujet, et depuis longtemps. Dans le maelström parfois incontrôlable des médias romains, vous verrez, ces quatre-là nous éviteront bien des dérapages…

 

04/03/2013

Roselyne Bachelot journaliste ?

 Bachelot.jpgJ’apprends que Roselyne Bachelot va demander sa carte de presse. Les politiques se croient décidément tout permis ! Pour information, je suis journaliste depuis 1977 et je le suis toujours, mais on m’a retiré ma carte (n° 39739) il y a juste dix ans sur le motif que je touche davantage de revenus en droits d’auteur (pour des livres qui sont pourtant des enquêtes journalistiques) qu’en piges (puisque les médias ne paient quasiment plus les contributions extérieures). Avis à mes excellents "confrères" de la Commission de la carte : si Bachelot obtient satisfaction, je risque de m’énerver…  

10:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : presse, bachelot, journalisme |  Facebook | | Lien permanent

01/03/2013

Bien au-delà des cathos...

pape.jpgPlusieurs rédactions parisiennes ont été surprises, hier, de l’intérêt manifesté par un très large public - et pas seulement les cathos - pour les adieux de Benoît XVI. Il faut dire : que l’événement était historique, même s’il n’était ni de violence ni de fureur, et dépassait largement nos petites actualités politiciennes ; que les images de son envol pour Castel Gandolfo étaient vraiment étonnantes ; et que le départ d’un pape, même dans un pays aussi déchristianisé que le nôtre, cela remue nombre de gens en profondeur. On n’est pas obligé d’avoir la foi pour ressentir un peu, quelque part, confusément, qu’il y a soudain comme un manque…

 

18/02/2013

Les souverains poncifs

 pape.jpgLe problème dans les médias d’aujourd’hui, c’est que Wikipédia a remplacé les anciens "services de documentation" qui fournissaient aux journalistes, sur chaque sujet, les photocopies d’articles choisis  leur permettant d’actualiser leurs connaissances. Le résultat est dramatique : à propos du pape, on ressort constamment les mêmes poncifs éculés sur l’interdiction du préservatif, les silences de Pie XII, les victimes de la pédophilie, l’absence de femmes à la tête de l’Eglise, Ratzinger et les Jeunesses Hitlériennes, l’argent du Vatican, le célibat des prêtres, etc. Que des redites, aucune progression, pas de mémoire, on tourne en rond, quelle importance ?

21:11 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : presse, médias, pie xii, religion |  Facebook | | Lien permanent

22/01/2013

Merci à Eric Fottorino

 FOT+BL-2.JPGDevant 130 personnes passionnées, hier, à Dijon, Eric Fottorino a raconté comment on devient directeur du journal Le Monde et comment… on se fait virer de ce poste deux ans plus tard ! La grande presse, son univers impitoyable ! Une vraie leçon sur le journalisme, à l’heure où l’histoire s’accélère : trouvera-t-on encore Le Monde dans les kiosques dans 5 ans, rien n’est moins sûr ! Merci à l’ami Fottorino – qui est aussi un écrivain, un vrai – d’avoir accepté cette invitation du Club des Ecrivains de Bourgogne : cette soirée bourguignonne, grâce à lui, fut aussi intéressante que chaleureuse, c’est ça qu’on aime !

27/10/2012

Des journaux qui critiquent !

presse,gauche,libérationLes dirigeants du PS sont très étonnés : qu’est-ce que c’est que cette presse de gauche qui ose les critiquer ? Le Nouvel Obs qui les traite de "nuls", Libé qui les traite d’"apprentis", etc ! Si ces journaux-là se disent de gauche, ne devraient-ils pas défendre tout ce que fait le gouvernement, le doigt sur la couture du pantalon ? Les socialistes croient toujours que le monde est divisé en deux, eux (les gentils) et les autres (les méchants), et comme l’économie n’est pas leur fort, ils n’imaginent pas une seconde ce qu’il adviendrait de ces journaux, déjà au bord du gouffre, s’ils s’alignaient docilement sur le pouvoir en place ! 

11:01 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : presse, gauche, libération |  Facebook | | Lien permanent

10/10/2012

Vive le "fact checking" !

 Cartepresse.JPGC’est la dernière mode journalistique, et plusieurs grands médias se targuent de l’avoir quasiment institutionnalisée. Cela s’appelle, à l’anglo-saxonne, le fact checking. En français : la vérification des infos. Voilà qui est nouveau, moderne, pour ne pas dire révolutionnaire : désormais, il y a des journalistes qui vérifient les informations qu’on leur donne ! C’est dingue comme certains métiers connaissent, parfois, des sauts qualitatifs ! Me croirez-vous si je vous dis que moi, quand j’étais jeune journaliste, on m’obligeait à vérifier systématiquement toutes mes infos, que c’était le b-a-ba du métier ? Vous n'avez qu'à vérifier !