Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2016

Bite, baise, chatte et caca-boudin !

hanouna-cyril-matthieu-delormeau.jpgLa télévision est de plus en plus vulgaire. Du plateau de Laurent Ruquier au canapé de Michel Drucker, les animateurs et leurs invités rivalisent de blagues salaces, de mots grossiers et de vannes ordurières. Les humoristes autoproclamés, notamment, se régalent de pets, de touche-pipi et de bite-à-cul : chier, baise, chatte et caca-boudin, qu’est-ce qu’on se marre ! Est-ce être réactionnaire que de rappeler qu’à la génération précédente, ni Raymond Devos, ni René Goscinny, ni Robert Lamoureux, ni Jacqueline Maillan, ni Bourvil, ni Sempé, ni Louis de Funès, ni Fernand Raynaud n’ont jamais proféré le moindre gros mot ?

01/04/2016

Poisson d'avril !

poissons-d-avril.jpgChaque année, à cette date, c’est la même chose, on rit, on s’amuse : les journaux sont pleins de poissons d’avril. C’est le jour où on apprend que la Tour Eiffel va être déplacée à la Défense, que des extra-terrestres ont débarqué à Saint-Nazaire, que le Club Dorothée va faire son grand retour à la télé, que la France va remplacer la Marseillaise par un nouvel hymne national, etc. Le meilleur poisson d’avril, cette année, vient de l’entourage du président de la République, qui a convaincu quelques agences de presse et un grand nombre de journaux, tenez-vous bien, que François Hollande allait se représenter en 2017. Hilarant, en effet. C’est bon de rire un peu…

11:09 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : poisson, hollande, 2017, humour |  Facebook | | Lien permanent

31/03/2016

Peut-on rire de tout ?

433581-stromae.jpgEst-ce parce qu’il s’agit de Charlie Hebdo qu’il faut trouver cela rigolo ? La Une du journal, cette semaine, représente le chanteur Stromae écartelé, explosé devant le drapeau belge en chantant "Papa où t’es ?". Désopilant, non, ces membres épars qui répondent "Ici" ou "Là" ? Surtout quand on se rappelle les images extraordinairement émouvantes du concert que Stromae a donné en octobre dernier à Kigali, au Rwanda, où son père a été tué à la machette lors de la guerre entre les Hutus et les Tutsi en 1994. Qu’est-ce qui a pris au dessinateur ? Voulait-il affirmer absolument, façon Charlie, le fameux "droit de rire de tout" ? Franchement, c’est raté.

04/01/2016

Tu charries, Charlie !

CharlieHebdo.jpgPlutôt mal inspirés, les confrères de Charlie Hebdo ! A voir la Une de leur numéro anniversaire, c’est donc le dieu des chrétiens, tel qu’on le représente depuis toujours, qui a assassiné leurs copains il y a un an ? Si c’est de l’humour, j’ai du mal à le comprendre. Un tel amalgame, intellectuellement tordu, dessert gravement leur cause auprès de tous ceux, croyants ou non, qui étaient "Charlie" l’an dernier, mais qui ont gardé un minimum de bon sens sur ce sujet. Un an après le drame épouvantable qui a décimé cette rédaction, et le jour où le journal reçoit la Légion d’honneur, en rajouter serait déplacé. Mais franchement, tu charries, Charlie !

25/09/2015

Fillon-Valls : des limites à la dérision ?

fillon-et-valls.jpgLaurent Ruquier est furieux, évidemment, mais le refus de François Fillon de comparaître au tribunal médiatique de "On n’est pas couché" mérite qu’on s’y arrête. Fillon estime que la dérision systématique fait du tort au sens civique. Valls n’a pas dit autre chose hier, sur France 2, quand il a refusé de lire des tweets rigolos après une heure et demie d’un intéressant débat qui se situait, pour une fois, au-dessus des blagues de pétomane, des polémiques futiles et des gags de cour d’école. Fillon, Valls et quelques autres croient que la démocratie n’a rien à gagner à être ridiculisée à longueur de médias. Ils ont raison.   

13/09/2015

Un flagrant manque d'imagination

duflot.jpgRegardé hier soir le début de On n’est pas couché. Un bon point, d’abord : le duo Salamé-Moix tient la route, pour la première fois depuis Zemmour et Naulleau. Un mauvais point, ensuite : la litanie des flops d’ouverture est devenue un catéchisme moral qui, sans aucun humour, condamne toujours les mêmes : Marine Le Pen, Nadine Morano, un élu FN de base qui a dit une connerie, Robert Ménard, Poutine, un catho extrémiste homophobe, Zemmour, Depardieu et, bien sûr, Sarkozy. Quel manque d’imagination ! C’est comme le choix de l’invitée principale : l’ultra-minoritaire Cécile Duflot m’a tellement ennuyé avec son livre-prétexte et ses petites ambitions présidentielles débitées au rythme d’une mitraillette que je me suis endormi. Désolé.

10:39 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : ruquier, humour, duflot |  Facebook | | Lien permanent

06/06/2015

Le prix "Humour et Politique"

Holl-Rebs.jpgLes habitués de ce blog connaissent le prix "Humour et Politique" attribué chaque année par un jury de joyeux professionnels présidé par l’ami Jean Miot. Pour l’édition 2015, la treizième du nom, le jury a retenu une phrase de François Rebsamen qui a toutes les chances de l’emporter, tant elle est désopilante. Je la cite : "Il reste encore deux ans pour que les Français prennent conscience que François Hollande est un grand président". Voilà, en effet, une déclaration grandiose. Dans la bouche du ministre du Travail et de l’Emploi, elle touche au sublime. Une "petite phrase" comme celle-là, cela réconcilie avec la politique !

22:27 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : humour, rebsamen, miot, 2017 |  Facebook | | Lien permanent

21/01/2015

La liberté, y a des limites !

Salle-de-garde.jpgIl y a encore deux jours, il n’était pas question de censurer un dessin humoristique, même s’il blessait des millions de musulmans. Et voilà qu’au CHU de Clermont-Ferrand, où les internes pratiquent depuis des siècles l’humour carabin, bien gras et bien salace, une fresque ornant une salle de garde fait problème parce que son auteur, sans doute un disciple de Wolinski, a osé y faire figurer la ministre Marisol Touraine en train de se faire… Mon Dieu ! Shocking ! Blasphème ! Lèse-majesté ! Les féministes du coin ont appelé la police des mœurs, qui a ordonné aussitôt l’effacement du dessin ! Insulter le prophète, bon, mais une ministre de gauche, vous n’y pensez pas !

13/01/2015

Tout est pardonné ?

une-charlie.jpgDans l’incroyable avalanche d’émissions, de débats et d’articles provoqués par le drame du 7 janvier, j'observe qu’un sujet revient en boucle, obstinément, qui ne sera visiblement pas épuisé avant longtemps : était-il absolument nécessaire, pour afficher son attachement à la liberté de presse, de publier des caricatures ridiculisant Mahomet ? On a vu que la presse anglo-saxonne, le gouvernement marocain et des millions de simples croyants n’en étaient pas convaincus, sans être pour autant des ennemis de la liberté ! Débat difficile, brûlant, crucial. A mener, plus que jamais, dans le respect des uns et des autres…

11/01/2015

Quatre questions avant la manif

Charlie.jpgQuatre questions avant la manif de ce dimanche. 1) Peut-on "être Charlie" par solidarité et ne pas trouver drôle qu’on ridiculise Jésus ou Mahomet ? 2) Peut-on avoir le sens de l’humour sans être forcément anar, anticlérical, coco ou mao-spontex ? 3) Peut-on concilier l'esprit de Charlie-Hebdo et un méga-défilé partisan strictement encadré par des milliers de policiers où on entonne la Marseillaise ? 4) Peut-on défendre farouchement la liberté et réclamer plus de moyens policiers contre le terrorisme ? La réponse est "oui" à chaque fois : la France, ce n’est pas rationnel.

08/01/2015

Le miracle français

cabu-2.jpgLa France unie. Un instant, fragile, comme une danseuse sur un fil. Elle pleure cette poignée de grands enfants soixante-huitards qui ne respectaient aucune institution : armée, police, partis politiques, école, religion. Or dans la rue, depuis hier, brandissant des panneaux "Je suis Charlie", il y a des militaires, des flics, des gaullistes, des bourgeois, des proviseurs et des curés, unis dans la volonté de défendre le droit de penser, de dire, de dessiner et de rire d'eux-mêmes. Instant magique qui va se prolonger encore quelques heures… avant que les Français ne s’entredéchirent à nouveau, comme ils le font depuis plus de mille ans. La France est un miracle.

10:32 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : cabu, humour, attentat, charlie, france |  Facebook | | Lien permanent

13/10/2014

C'était un très bon canular !

N.Bedos.jpgMarre de tous ces censeurs compulsifs qui voudraient que le CSA sanctionne Nicolas Bedos pour son canular de l’autre soir sur le plateau d’Alexandra Sublet. Au lit, les coupeurs de tête ! C’était un excellent canular, très drôle, très réussi, digne des Pierre Dac et autres Francis Blanche. Dommage que le jeune Bedos – tel père, tel fils – ait cru devoir justifier moralement son gag qui visait, dit-il, "à dénoncer la pipolisation de la politique et des médias" (sic). Drôle d’époque : vous voyez Pierre Dac et Francis Blanche justifiant leur Sar Rabindranath Duval comme étant un geste militant pour le dialogue entre les cultures et contre le racisme ?

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : bedos, censure, canular, humour |  Facebook | | Lien permanent

28/03/2014

C'était pour rire !

baston.jpgCe n’est pas la première fois que je note ce phénomène désolant, mais j’ai l’impression que c’est de pire en pire. Théorème : Dès qu’une personne normale s’engage dans une campagne électorale, elle perd immédiatement son sens de l’humour. Démonstration : faites l’expérience auprès de vos amis, au hasard ; choisissez-en un qui soutient activement un candidat aux municipales ; essayez de lui dire que son candidat est un peu léger, comme ça, pour rire – et vous verrez que le théorème s’applique à chaque fois ! Vivement lundi… 

07/02/2014

Canteloup et le Rwanda

Canteloup.jpg1) Je suis un inconditionnel de Nicolas Canteloup. 2) Je suis viscéralement attaché à la liberté d’expression. 3) J’ai eu à travailler naguère sur le génocide au Rwanda. C’est pourquoi j’ai écouté avec attention la requête du délégué du CRAN auprès du CSA à propos de son sketch d’avant-hier sur les Hutus et les Tutsi. Je vous la fait courte : NON, il n’est pas question de censurer un humoriste, même s’il rigole d’une des plus terrifiantes tragédies de notre temps ; OUI, on a le droit de dire, de répéter, de crier partout que ce sketch était un dérapage monstrueux, une honte, un monument de mauvais goût, et que Canteloup, ce jour-là, aurait mieux fait de rester couché !

20/09/2013

On régresse, on régresse...

 cochonbleu.JPGTout doucement, imperceptiblement, l’homme s’en retourne à l’état animal. En Suède, un tribunal vient de légaliser la masturbation en public "tant qu’elle ne vise personne" (sic). Prochaine étape, la zoophilie ? A condition, bien sûr, qu'elle ne vise personne ! En France, il suffit d’écouter l’émission de Laurent Ruquier, l’après-midi, sur Europe 1, pour constater que les "humoristes" n’ont plus, si j’ose dire, que le zizi à la bouche : 90 % des vannes se situent désormais en dessous de la ceinture. Cul, baise, bite, qu’est-ce qu’on se marre ! C’est le triomphe du caca-boudin. On régresse, on régresse…

20/02/2013

Notre Dame de Paris

 nkm.jpgLa mairie de Paris n’intéresse donc que des femmes : Hidalgo (PS), Duflot (Verts), NKM et Dati (UMP), de Sarnez (Modem). L’Hôtel de Ville va devenir un gynécée électoral. Oh pardon, je retire mon propos sexiste ! Voilà bien le problème : déjà qu’on ne pouvait critiquer le maire sortant sans se faire traiter d’homophobe, toute opposition à la future mairesse s’attirera, quelle que soit son étiquette, les foudres des féministes. Pire encore, il faudra remiser les blagounettes un peu potaches sur "les petites femmes de Paris" ou "Notre Dame de Paris" ou "la Mère de Paris", sauf à déclencher une avalanche de condamnations politiquement correctes. Chansonniers, votre avenir est en province !

29/11/2012

On a bien ri hier à Dijon

 Chif-bouteille-2.JPG"Beethoven était si sourd que toute sa vie il a cru qu’il faisait de la peinture". "La vie est trop courte pour apprendre l’allemand". "Le meilleur moyen d’éviter la chute des cheveux, c’est de faire un pas de côté".  Des comme ça, il y en a des centaines dans le Dictionnaire amoureux de l’Humour (chez Plon) que Jean-Loup Chiflet est venu présenter hier à Dijon, devant le Club des Ecrivains de Bourgogne. Autres invités de la soirée : Alphonse Allais, Alexandre Vialatte, Woody Allen, Pierre Desproges et quelques dizaines d’autres. Franchement, on ne s'est pas ennuyé. Merci, cher Jean-Loup, pour ce très bon moment !

07/12/2011

Ave, Guignols ! Qui morituri...

morano.jpgJe ne suis pas fana de Nadine Morano, mais je trouve qu’elle a raison de contester sa marionnette des Guignols, grossière et vulgaire à souhait. Marre des politiques poltrons qui expliquent que oui, c’est très drôle d’être brocardé, humilié, traîné dans la boue, etc ! Le dernier à avoir osé braver la colère des Guignols, César des temps modernes qui décide de la vie et de la mort des combattants du Cirque, c’est François Bayrou. Un cas tous les dix ans, rythme révélateur ! Les Guignols ont tous les droits parce qu’ils font rire : on a le droit de dire qu’il leur arrive de ne pas être drôles !


08/09/2011

Hollande ne rigole plus

 FH.jpgCe qui frappe chez les hommes politiques en campagne électorale, c’est leur manque total d’humour. Voyez François Hollande. Cet homme-là était très drôle, il aurait tué père et mère pour un bon mot, il faisait les délices des fins de congrès. Depuis un an, il est sinistre. Son agilité d’esprit ne lui sert plus désormais qu’à mêler acrobaties dialectiques et langue de bois : "Non, je n’ai pas dit cela, mais je n’ai pas dit le contraire non plus" ou bien : "Vous avez raison, même si je ne dirais pas cela de la même façon". Naguère il ressemblait à Coluche, aujourd’hui il fait du Mitterrand. C’est moins fun.

 

22/12/2010

Humour et politique

rire.jpgParmi les petites phrases retenues pour le prix de l’humour politique, cette année, je vote pour celle d’un député UMP de Seine-Maritime : "Vu de la Chine, le port du Havre ne travaille pas". Pas mal. Sur les dix ans passés, ma préférée reste ce propos rassurant et définitif tenu par François Bayrou pendant les présidentielles de 2007 : "Si je suis élu, rien ne changera en France !". Et toutes catégories confondues, dix ans plus tôt, j’avais adoré la phrase du ministre Hervé de Charette, président d’un petit parti dont lui-même a dû oublier le nom : "Ce n’est pas parce que nous sommes un parti charnière qu’il faut nous prendre pour des gonds !" Difficile de faire mieux.