Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2017

Intouchable, Hanouna ?

Cyril-Hanouna.jpgLe plus terrible, dans l’affaire Hanouna, c’est de voir à quel point les questions d’argent et les rapports d’influence, à la télévision, l’emportent sur toute éthique. Quelle importance, la vulgarité et le mépris, l’homophobie et la veulerie, l’inculture et la bêtise, quand des millions d’euros sont en jeu ? Le ressort de la télévision, c’est la pub. Et la vulgarité attire la pub. On voit bien qu’Hanouna, dont dépendent le sort de la chaîne C8 et le revenu de nombreux animateurs, est quasi-intouchable. Ah ! S’il s’était agi de Christine Boutin, d’Alain Finkielkraut, d’Eric Zemmour ou de François Fillon, je ne vous dis pas à quel hourvari meurtrier on aurait assisté !

23/01/2017

On change de monde

feministes.jpgEst-ce être réac de constater qu’on change de monde, et pas forcément en mieux ? L’autre soir, à la télé, le sympathique Julien Clerc racontait que son père était un grand bourgeois très exigeant et très cultivé, mais qu’enfant, il se détendait chez sa mère créole, dans un milieu très populaire où l’on écoutait, tenez-vous bien, des disques de Brassens, Brel et Barbara. Vu, le saut de civilisation ? Vous imaginez Cyril Hanouna programmer des chansons de Barbara ? De même, samedi, en voyant les manifestantes féministes anti-Trump se rassembler sous la banderole "Mon vagin t’emmerde !", je n’ai pu m’empêcher d’aller relire quelques pages de George Sand et de Colette…

18/11/2016

Le divorce est remboursé !

mariés.jpgLes commentateurs qui pointent l’insondable vulgarité du nouveau président des Etats-Unis n’ont sans doute pas regardé la nouvelle émission proposée en France par M6 : "Mariés au premier regard". Sous des dehors "scientifiques" (il y a là un psychologue, un sociologue et un sexologue qui n’ont que ce mot à la bouche), ce nouveau jeu de télé-réalité consiste à sélectionner des hommes et des femmes "scientifiquement compatibles" et de les faire se marier pour de vrai, à la mairie, mais sans se connaître, et devant leurs familles affolées. En cas d'échec, la production rembourse les frais du divorce. Vous pouvez imaginer quelque chose de plus vulgaire, vous ?

08/11/2016

Bite, baise, chatte et caca-boudin !

hanouna-cyril-matthieu-delormeau.jpgLa télévision est de plus en plus vulgaire. Du plateau de Laurent Ruquier au canapé de Michel Drucker, les animateurs et leurs invités rivalisent de blagues salaces, de mots grossiers et de vannes ordurières. Les humoristes autoproclamés, notamment, se régalent de pets, de touche-pipi et de bite-à-cul : chier, baise, chatte et caca-boudin, qu’est-ce qu’on se marre ! Est-ce être réactionnaire que de rappeler qu’à la génération précédente, ni Raymond Devos, ni René Goscinny, ni Robert Lamoureux, ni Jacqueline Maillan, ni Bourvil, ni Sempé, ni Louis de Funès, ni Fernand Raynaud n’ont jamais proféré le moindre gros mot ?

01/06/2015

Liberté, égalité, vugarité (suite)

Ruquier.jpgOn n’en finirait plus de commenter la désolante dérive de la scène médiatique vers la vulgarité. Un jour, les médias célèbrent le crétin qui, pour la troisième fois, balance une assiette de crème au visage de BHL - qu'on a le droit de ne pas aimer, bien sûr - au cours d’une conférence publique : mais que c’est drôle, intelligent et profond ! Un autre jour, dans On n’est pas couché, l’animateur Laurent Ruquier explique comment il se masturbait, plus jeune, devant les vedettes de la télé ! Il faut dire qu’il recevait un type ayant publié un livre (sic) intitulé Voyage autour de mon sexe. Vive la littérature ! Après ce genre d’émission, pendant quelques temps, je me fais discret dans mon terroir, où l’on sait que moi aussi, j’écris des livres…

13:12 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : vulgarité, ruquier, bhl, médias, sexe |  Facebook | | Lien permanent

11/05/2015

Egalité, laïcité, vulgarité !

Molieres.jpgC'est la nouvelle devise de la République médiatique : Egalité, laïcité, vulgarité ! Encore faut-il viser haut,de nos jours, pour attirer le chaland qui en a vu d'autres. Je ne pense pas tant à la "petite pipe" de Patrick Sébastien qu’à l’apparition, sur la scène des Molières, de cet intervenant s’adressant, totalement nu, à la ministre de la culture. Comment faire mieux l’an prochain ? Ce n’est pas ma spécialité, mais je peux essayer : et si le type se masturbait devant la ministre avant de lui éjaculer au visage ? Et si le présentateur chiait longuement sur la scène, filmé en gros plan ? Et s’il enculait en direct un ou deux nominés, de préférence mineurs ? Je cherche, je cherche…

20/09/2013

On régresse, on régresse...

 cochonbleu.JPGTout doucement, imperceptiblement, l’homme s’en retourne à l’état animal. En Suède, un tribunal vient de légaliser la masturbation en public "tant qu’elle ne vise personne" (sic). Prochaine étape, la zoophilie ? A condition, bien sûr, qu'elle ne vise personne ! En France, il suffit d’écouter l’émission de Laurent Ruquier, l’après-midi, sur Europe 1, pour constater que les "humoristes" n’ont plus, si j’ose dire, que le zizi à la bouche : 90 % des vannes se situent désormais en dessous de la ceinture. Cul, baise, bite, qu’est-ce qu’on se marre ! C’est le triomphe du caca-boudin. On régresse, on régresse…