Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2016

Pile je gagne, face tu perds !

Cyril-Hanouna.jpgLu dans le Figaro du week-end : "Cyril Hanouna négocie son départ d’Europe 1". Voilà un métier de rêve ! Le journal explique longuement que l’animateur a été recruté par Europe 1, il y a deux ans, pour concurrencer Laurent Ruquier et ses "Grosses têtes" sur RTL, pour la somme coquette de 25.000 euros par mois, mais qu’en deux saisons, il s’est planté magistralement. Le bide total. A peine 450.000 auditeurs, ce qui, en plus, tire toute la station vers le bas ! Bon, c’est un échec, un gros, cela peut arriver… mais dites-moi en quoi Hanouna, dans ces conditions, peut "négocier son départ" ? J’aurais dû faire animateur radio.

10:08 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hanouna, radio, rtl, europe 1 |  Facebook | | Lien permanent

20/06/2014

Merci à Philippe Bouvard

bouvard.jpgS’il y a un sujet d’actualité qui passionne les médias mais qui n’intéresse que leurs protagonistes, c’est bien le "mercato" des animateurs radio et télé. Que Julien Courbet, Alessandra Sublet ou Cyril Hanouna changent de chaîne ou de case, cela me laisse assez indifférent, pas vous ? Une exception, pourtant : que Philippe Bouvard quitte les "Grosses Têtes" de RTL voilà qui marque la fin d’une belle époque. Trente-sept ans de blagues, de rire, de farce et de culture ! J’ai été deux fois son "invité d’honneur" : ces deux séances de gaudriole papale pas du tout agressive resteront deux sacrés souvenirs. Merci encore et bon vent, cher Philippe !

19:15 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : grosses têtes, rtl, bouvard |  Facebook | | Lien permanent

28/06/2013

Le blues d'Alain Duhamel

 duhamel.jpgIncroyable, inouï ! A entendre les radios, l’info est bouleversifiante : Alain Duhamel ne diffusera plus sa chronique quotidienne sur RTL le matin, mais le soir. A son âge, le célèbre journaliste en a marre de se lever à 5 heures du mat, on le comprend, et il n’y a pas de quoi en faire un plat. Mais a-t-on bien entendu ce qu’il a expliqué, au passage ? "Ma considération pour le monde politique actuel s’est dégradée, le débat s’est abaissé, les personnalités ont rapetissé…" Ah mais voilà qui est bigrement plus important, dans la bouche d’un des vieux de la vieille du journalisme politique, que l’heure de son papier ! Cela ferait, cher Alain, un bon sujet pour une prochaine chronique !