Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2021

Une pensée pour Christophe Lantenois

Lantenois.jpgUne pensée, ce matin, pour Christophe Lantenois, 65 ans, reporter photographe au journal L’Union-L’Ardennais, actuellement entre la vie et la mort après avoir été massacré hier après-midi dans le quartier de la Croix-Rouge, à Reims, par une bande de "jeunes" armés de barres de fer - qui, au passage, ont réduit en miettes son matériel de photo. La police parviendra-t-elle à arrêter ces petits vauriens criminels, souvent des mineurs analphabètes échappant à l’autorité de mères impuissantes et de pères irresponsables ? Seront-ils jugés ? Seront-ils condamnés ? On compte sur les journalistes de L’Union-L’Ardennais pour ne pas lâcher l’affaire…

05/09/2020

Ensauvagement, un mot tabou ?

p-20200829-114843-vhdr-on_4903633.jpegSaint-Florentin, charmante bourgade située au cœur de l’Yonne, en Bourgogne. L’autre nuit, à 1h30, les pompiers de la caserne sont appelés pour un feu de container, puis pour un feu de voiture. Surprise : c’est un guet-apens. Une douzaine de "jeunes" portant masques et capuches bondissent sur les pompiers pour les caillasser et les passer à tabac. Castagne, jets de pierres, projectiles divers. Une vingtaine de gendarmes appelés en renfort finissent par dégager les pompiers. Bilan : un pompier blessé, trois voitures brûlées, plusieurs box endommagés. Mais surtout, amis commentateurs, ne parlez pas d’ "ensauvagement", ce serait discriminant…

11/10/2006

L'ordre règne à Cerisiers

A Cerisiers, un bourg de mille habitants situé pas très loin de chez moi, dans l’Yonne, le maire (UMP) est en accusation : un groupe de jeunes ayant plombé par leur violence la fête du village, et les gendarmes n’ayant pas répondu à ses appels, le premier magistrat de la commune – qui, en tant que représentant de l’Etat, est responsable de l’ordre public – a finalement coincé le meneur de la bande et, avec ses adjoints, lui a administré une correction musclée.
"Singulière conception de l'ordre", s'insurge avec fougue, ce matin, l'éditorialiste de l'Yonne Républicaine. Un maire peut-il jouer ainsi les justiciers à coups de poing ? Bon sujet ! L’excellent Jérôme Godefroy, sur RTL, aujourd'hui, a décidé aussitôt de consacrer à cette affaire son émission "Les auditeurs ont la parole" .
Malaise dans le studio : tous les appels et tous les SMS, sans exception, donnaient raison au maire !