Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2019

Les macaques et les matraques

violences.jpgEt si, au lieu de s’injurier comme des macaques sur les plateaux de télé, on posait calmement la question du maintien de l’ordre dans une démocratie moderne : comment 5.000 manifestants dont 1.500 professionnels de la casse peuvent-ils, au XXIe siècle, faire trembler la République ? La cinquième puissance du monde n’est donc pas capable de mater quelques cinglés en cagoule applaudis par des naïfs en gilet jaune ? Il est vrai que d’un côté, le but est, surtout, de ne pas faire de victimes, alors qu’en face, il est d’en provoquer pour hystériser la crise. Avouons que cela complique les choses. Et qu’il est plus facile, en effet, de s’injurier comme des macaques sur les plateaux de télé…

11/10/2006

L'ordre règne à Cerisiers

A Cerisiers, un bourg de mille habitants situé pas très loin de chez moi, dans l’Yonne, le maire (UMP) est en accusation : un groupe de jeunes ayant plombé par leur violence la fête du village, et les gendarmes n’ayant pas répondu à ses appels, le premier magistrat de la commune – qui, en tant que représentant de l’Etat, est responsable de l’ordre public – a finalement coincé le meneur de la bande et, avec ses adjoints, lui a administré une correction musclée.
"Singulière conception de l'ordre", s'insurge avec fougue, ce matin, l'éditorialiste de l'Yonne Républicaine. Un maire peut-il jouer ainsi les justiciers à coups de poing ? Bon sujet ! L’excellent Jérôme Godefroy, sur RTL, aujourd'hui, a décidé aussitôt de consacrer à cette affaire son émission "Les auditeurs ont la parole" .
Malaise dans le studio : tous les appels et tous les SMS, sans exception, donnaient raison au maire !