Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2018

Balavoine a été assassiné !

daniel-balavoine.jpgLu dans le "Bien Public" un article d’un tiers de page avec photo annonçant une "conférence" donnée à Dijon par un gars venu de Roanne (Loire) qui est entré en contact, dans l’au-delà, avec son fils décédé, et qui, au fil de ce dialogue surnaturel, a reçu des informations selon lesquelles le chanteur Daniel Balavoine, mort pendant le Paris-Dakar en 1986, a été, en réalité, assassiné. Chers amis et confrères du "Bien Public", si vraiment vous croyez qu’il s’agit d’une info crédible, pourquoi n’en avoir pas fait, en gros caractères, le titre de la Une du journal ?

22/06/2018

Presse : l'étau se resserre...

lucet.jpgEst-ce la fin du journalisme d'investigation ? D’abord, la loi sur la protection du secret des affaires, adoptée hier, interdira désormais aux journaux de s’intéresser aux informations considérées comme secrètes par les entreprises. Ensuite, la loi sur les fake news, qui devrait être adoptée en juillet, leur interdira de parler de ce qu’ils ne seraient pas en mesure de prouver. N’importe quel lobbyiste, juriste ou dircom d’une grosse boîte – genre Lactalis, Servier, Monsanto ou Bolloré, au hasard – pourra ainsi attaquer en justice tout journaliste sur le point de sortir un dossier délicat ou de révéler un scandale. Nous entrons dans le temps de l’autocensure généralisée...

12/06/2018

Trois cailloux dans la chaussure

Edouard-Philippe-dans-l-ombre-de-Macron.jpgTrois cailloux dans la chaussure, cela commence à faire beaucoup pour un président "en marche" : le projet de loi sur les fake news, dont chacun a compris que c’était une idée inefficace et dangereuse ; la limitation à 80 km/h sur les routes nationales, qui rencontre l’hostilité de 92 % des populations concernées ; et la généralisation de la PMA, qui rencontre beaucoup plus de réserves que prévu, notamment chez les médecins. S’il veut garder du temps pour s’occuper des vrais problèmes du pays, il va bien falloir que le jeune Macron lâche un peu de lest, non ?

11:05 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : 80 kmh, pma, fake news, macron |  Facebook | | Lien permanent

02/06/2018

La liberté d'expression en danger !

fake news.jpgJe vous l’avais bien dit, ici même, que ce n’était pas à l’Etat de dire le vrai du faux. D’après une proposition de loi destinée à lutter contre les fausses informations (fake news) qui sera discutée jeudi 7 juin par les députés, n'importe qui pourra attaquer désormais en justice "toute allégation ou imputation d’un fait dépourvu d’éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable". Exemple : "Benzema est un enfoiré". Ou : "L’Italie est mal barrée". Ou : "Le prof de math est débile". Ou : "CRS, SS !". Ou : "Allah est grand". Il y a du souci à se faire du côté de la liberté d’expression...

 

15/03/2018

Le journalisme n'est pas mort

du-journaliste.jpgIntéressant, le dossier que "La Croix" a consacré hier au journalisme. Surtout à l’heure où les Jean-Luc Mélenchon et autres démagogues officiels crachent leur "haine" (!) sur cette profession aussi imparfaite que difficile. Selon le journal, 92 % des Français jugent que les journalistes sont "utiles", notamment pour distinguer les vraies infos des propos non vérifiés, des fake news, des montages propagandistes, des envolées de tribune ou des disputes de comptoir. Cela ne doit pas empêcher, bien sûr, de critiquer la presse ! Mais que le public fasse de plus en plus la différence entre les vraies infos (vérifiées, sourcées, mises en perspective) et le fatras de la politique et des réseaux sociaux, voilà qui est plutôt rassurant !

05/01/2018

L'Etat contre les "fake news" ?

fake news.jpgEst-ce à l’Etat d’interdire les fausses nouvelles ? La réponse est non. D’abord parce qu’un Etat, ça ment comme ça respire. Ensuite, un Etat qui impose sa vérité, cela s'appelle une dictature. Le rôle de l’Etat, c’est de garantir l’indépendance des juges qui, en France, depuis la loi de 1881, caractérisent et sanctionnent "la publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler". J'ai une idée : et si on appliquait la loi ?

30/09/2017

La vérité, une valeur en baisse

pape presse.jpgOui, je sais, ce que dit le pape, en France, les journalistes s’en tamponnent le coquillard. J’invite pourtant mes excellents confrères à lire la déclaration que rendra publique le pape François, début janvier, sur les "fake news". Que le chef d’une Eglise de 1,2 milliards de fidèles s’inquiète solennellement du déclin de l’exigence de vérité dans le débat public, voilà qui devrait faire réfléchir, surtout dans les médias. De la communication des grandes entreprises à la désinformation sur les réseaux sociaux, c’est le principe même de vérité, clef de la compréhension entre les hommes, qui est en recul. Et c'est gravissime. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre…