Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2020

J'ai écouté Macron...

macron,raison,émotionJ’ai écouté attentivement Emmanuel Macron tout-à-l’heure. Si je devais résumer ma pensée, je dirais bien deux choses : qu’il est décidément très intelligent ; et qu’il a raison à peu près sur tout. Mais ce double constat n’a aucun intérêt, pour le double motif : que l’intelligence n’est pas une qualité politique ou médiatique, contrairement au charisme ou au bluff qui font défaut à ce président trop jeune et trop léger ; et que les Français sont des individualistes de plus en plus irrationnels, de moins en moins politisés, qui fonctionnent désormais à l’émotion, à l’envie, à la colère ou, pire, à l’indifférence.

21:38 Publié dans Blog | Tags : macron, raison, émotion | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/06/2020

Climat : les élus, au rancart !

convention_citoyenne.jpgLa crise des Gilets jaunes avait montré au jeune Macron qu’un président de la République ne pouvait longtemps contourner les élus du peuple, détenteurs, comme lui, du pouvoir souverain. C’est pourtant ce qu’il recommence à faire avec cette "convention pour le climat" où 150 "citoyens" qui ne représentent qu’eux-mêmes (ils sont tirés au sort) sont invités à décider comme cela, hop, de sujets absolument majeurs… qui sont du ressort, justement, des élus de la République, lesquels incarnent, seuls, la volonté populaire ! Est-il bien conscient, le président, qu’il va se mettre à nouveau les élus à dos –  et, cette fois, définitivement ?

07/06/2020

C'est simple, la politique...

mac_and_ed.jpgLa politique, c’est simple, c'est comme la balistique : si tu lances une pomme en l’air plus ou moins fort, tu sais grosso modo où elle va retomber. Vu l’actuelle popularité d’Edouard Philippe, Emmanuel Macron aurait plutôt intérêt à le garder à Matignon pour relancer ses réformes… sauf qu’aux deux tiers de de son quinquennat, seul un gouvernement tout neuf peut lui donner le ressort dont il a besoin. Or si, pour cette raison, il se sépare d’un Edouard Philippe en pleine gloire, il en fait automatiquement un rival crédible pour la présidentielle de 2022. Cqfd. Tout est parfaitement clair. Y a plus qu’à décider.

03/06/2020

Chronique d'un échec annoncé

municipa.jpgLes savants commentaires sur la stratégie d'Emmanuel Macron avant les municipales du 28 juin me font doucement rigoler. Dès 2017, Macron savait qu’il perdrait les municipales de 2020, son groupe parlementaire étant composé d’amateurs venus de nulle part, de bras cassés irrécupérables et d’éternels perdants recyclés "ni droite ni gauche". Additionnez les bévues du pouvoir macroniste, sa communication nullissime, les désastres Griveaux, Buzyn, Villani, Collomb, ajoutez la prévention de Lrem contre toute alliance avec la droite classique, faites le total : Macron a exactement zéro chance de faire le moindre score aux municipales, point barre. D’autres questions ?

21/05/2020

Enfin un vrai événement !

politique.jpgOuf ! Quel soulagement ! Cette fois, c’est sûr, juré, craché, il y a bien eu une divergence entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe ! Dans les médias, c’est l’euphorie : trois mois qu’on attendait cela ! Les journalistes en ont tellement marre de parler du coronavirus que le moindre accroc institutionnel, la plus petite broutille partisane, le plus infime hoquet politicien permettent de remplir des heures d’antenne et des pages de journaux, en retrouvant goulûment les experts, les spécialistes, les analyses et les spéculations d’antan ! Après trois ans d’entente quasi parfaite entre les deux hommes et à l’issue d’une crise d’une violence inouïe, vous mesurez l'importance de l'événement ?

08/05/2020

Une prime scandaleuse

presse.jpgL’écoute des radios, ce matin, montre bien que la France, décidément, est un pays ingouvernable. Le gouvernement a-t-il décidé, hier, de verser une prime de 1.000 à 1.500 euros à tous les personnels  des Ehpad ? Aussitôt, trois catégories de Français réagissent bruyamment dans les médias : 1) ceux qui proclament que ce n’est pas assez et que c’est un scandale ; 2) ceux qui déplorent que cette décision soit si tardive et que c’est un scandale ; 3) ceux qui estiment que tout le monde devrait toucher cette prime et que c’est un scandale. Bref, cette prime est un scandale. Macron démission !

09:34 Publié dans Blog | Tags : coronavirus, ehpad, macron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2020

Qui pour remplacer Macron ? (suite)

coronavirus,Macron,opposition,politiqueLe sondage publié par le JDD de ce matin risque fort d'énerver tous les internautes désœuvrés qui passent leurs journées à déverser leur haine d'Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux. Selon l'Ifop, en effet, s’il fallait remplacer Macron, les Français choisiraient Marine Le Pen (20 % des sondés, ce qui n'est pas énorme). Ou Sarkozy (même score). Viennent ensuite, loin derrière, les habituels Mélenchon, Bertrand, Baroin, Hollande, Royal, Pécresse (entre 8 et 15 %). Puis d'autres, au score encore plus insignifiant. Le vrai problème politique, en France, est qu’il n’y a pas d’alternative, et qu’aucune personnalité de poids ne se dégage pour fournir une solution de secours en cas de crise institutionnelle !

25/04/2020

L'avenir de Macron...

B972309.jpgIls m’escagassent grave, les politiciens qui spéculent à la télé sur l’avenir de Macron. Faut-il leur rappeler que les vraies difficultés sont devant nous, et que leurs piapias n’ont rigoureusement aucune prise sur le futur ? Rappelez-vous… En 1920, Clemenceau, le "Père la Victoire" de 1914-18, se présente aux présidentielles : il est balayé ! En 1945, Churchill, le "vieux lion" britannique vainqueur des nazis, se présente aux élections : il est battu ! En 1946, le général de Gaulle, sauveur de la France, est désavoué par l’Assemblée nationale et renvoyé à ses chères études ! Alors, parier sur l’avenir de Macron après la crise du coronavirus, franchement…

13/04/2020

Qui, à la place de Macron...?

Trump Bojo.jpgLes lecteurs de ce blog le savent bien : je ne suis pas un fan inconditionnel d’Emmanuel Macron, loin de là ! Mais je voudrais poser deux questions à tous ceux qui continuent, pendant le drame du coronavirus, de le traiter de tous les noms et d’exiger frénétiquement qu’il quitte le pouvoir : 1) Quand vous regardez au-delà de notre petit hexagone, préféreriez-vous être dirigés par Trump, Johnson, Bolsonaro, Orban, Loukachenko…? 2) Si vous exigez que Macron s’en aille, en cette période de crise extrême, qui voulez-vous mettre à sa place : Marine Le Pen, Fillon, Mélenchon, Dupont-Aignan, Hollande, Hidalgo, Zemmour, Martinez, Hanouna…?

17/03/2020

La haine ne sert pas à grand chose

14319333 (2).jpgJ’ai du mal à comprendre tous ceux qui, sur Facebook ou ailleurs, critiquent, condamnent ou insultent les dirigeants du pays pour ce qu’ils ont dit, ce qu’ils auraient pu dire, ce qu’ils auraient dû dire, etc. Comme si l’heure était aux règlements de compte politiciens ou aux petits défoulements prurigineux ! La haine, cette pathologie infantile, rend aveugle et empêche de traiter les vraies questions, qui sont : 1) Comment appliquer soi-même les mesures ordonnées par le gouvernement et le corps médical ? 2) Comment vivre les semaines qui viennent sans mettre nos proches en danger ? 3) Et comment aider autant que possible, dans cette épreuve, les personnes en détresse dans notre entourage ? Le reste, franchement...

21/02/2020

Et maintenant, Fessenheim...

fessenheim.jpgLe problème d’un président élu contre la gauche classique et la droite traditionnelle, c’est de garder le contact avec ses amis de gauche sans perdre ses soutiens de droite. Or il semble qu’Emmanuel Macron, ait commis de ce côté-là quelques erreurs irréparables : en qualifiant la colonisation de "crime contre l’humanité" (absurdité historique) ; en affirmant "qu’un père n’est pas forcément un homme" (absurdité anthropologique) ; et en fermant définitivement la centrale de Fessenheim (absurdité écologique). S’il a voulu ainsi, par trois fois, séduire sur sa gauche, la manœuvre ne s‘est pas révélée très… adroite.

10:32 Publié dans Blog | Tags : écolos, macron, droite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2020

Un léger problème de com

macron.jpgOn n’a jamais vu, sous la Ve République, une telle distorsion entre les résultats positifs d’une présidence et l’opinion négative qu’elle suscite dans l’opinion. Je résume : le taux de chômage est en nette diminution : la production industrielle a repris ; l’apprentissage est en hausse spectaculaire ; 70 % des Français vont voir leurs revenus augmenter cette année ; et même si les grèves de décembre ont fait baisser la croissance de 0,1 %, la France du privé a confiance dans l’avenir ! Réaction des deux tiers des Français : "Macron, démission !", "Macron, président des riches !", "On ne lâche rien !". Il n’aurait pas un léger problème de communication, le Président ?

28/01/2020

La violence est condamnable, mais...

badinter.jpgD’un coup, le monde médiatique fait silence : avec des mots très forts et très justes, sur France 5, Robert Badinter condamne la violence des manifestants qui brandissent la tête de Macron en haut d’une pique. Cela jette un froid. Dans les heures qui suivent, sur les chaines d’info, les commentateurs approuvent gravement… avant de nuancer : "Badinter a absolument raison, mais…" "Je condamne absolument la violence, mais…" "Il faut bien dire que Macron, quand même…" "Que Macron, en réalité, est responsable…" "Je ne vous ai pas interrompu !" "Laissez-moi parler !" "Vous dites n'importe quoi !"  "Macron démission !"

27/01/2020

La politique pour les Nuls

Gr-Vil.jpegFaut-il que je ressorte ici mon blog du 31 août dernier où j’annonçais que si le président Macron était incapable de mettre fin à la rivalité infantile entre Benjamin Griveaux et Cédric Villani, il perdrait toute chance de remporter les municipales à Paris ? On se pince pour y croire, mais c’est pourtant ce qui s’est passé. A sept semaines du scrutin, la seule ville que le parti de Macron devait remporter haut la main – et qui devait faire oublier son cruel effacement dans le reste du pays – voit s’affronter Anne Hidalgo (PS) et Rachida Dati (LR) ! J’ai souvent dénoncé ici l’amateurisme politique de la "macronie", mais là, c’est le pompon !

22:54 Publié dans Blog | Tags : paris, municipales, macron, lrem, dati | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2019

Plutôt Trump que Macron ?

Trump Macron.jpgAu sommet de l’OTAN, Emmanuel Macron a bluffé même les Américains. Or, les Français se contrefichent de l’international et sont les seuls à ne pas savoir que leur président est nettement plus intelligent, cultivé et talentueux que les Trump, Johnson et autres Erdogan. Ces trois-là hurlent de rire en entendant les Français crier "Ma-cron, démission !". Ils en rajouteraient plutôt car ils savent bien, eux, que si Macron démissionne, c’est Marine Le Pen qui a toutes les chances de le remplacer – ce qui ferait bien leur affaire. Mais qu’importent l'OTAN, l'Europe, le reste du monde ? Allez, les Français, tous ensemble : "On ne lâ-che rien !"

10:17 Publié dans Blog | Tags : trump, macron, otan, grève, manifs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/11/2019

Macron en hausse ou en baisse ?

4570397-rost-quitte-le-plateau-de-cnews-opengraph_1200-2.jpgLa grande faiblesse des chaînes d’info, c’est leur manque d’imagination. Combien de fois, alors que telle ou telle actualité nouvelle se présente, leurs animateurs renoncent à monter un débat inédit sur un thème original pour rabâcher pour la millième fois, avec toujours les mêmes comparses, un café du commerce sur "Macron en baisse" (ou "en hausse", cela n’a aucune importance) orienté sur ses chances de réélection ? Faut-il souligner que le probable duel Macron-Le Pen en 2020 n’intéresse, pour le moment, qu’une centaine de journalistes parisiens paniqués à l’idée de sortir de leur zone de confort ? Un peu d’audace, les amis !

10:44 Publié dans Blog | Tags : medias, macron, débats, politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/10/2019

Les Rouennais veulent un roi

roi.jpgL’image qui restera du voyage à Rouen d’Emmanuel Macron, ce sont ces habitants qui l’accusent de les avoir "abandonnés" lors de l’incendie de l’usine Lubrizol : il aurait dû venir les sauver tout de suite, lui, le président, au lieu de leur envoyer le chef du gouvernement ! On comprend, bien sûr, le traumatisme des Rouennais. Mais, si l’on veut bien passer du mode "émotion" au mode "raison", on peut se demander s'ils ont bien compris que la France était désormais une République, et que le chef de l’Etat, hélas, n’est pas un roi tout-puissant élu par la grâce d’un Dieu qui lui aurait donné le pouvoir de guérir les écrouelles. La laïcité ou le miracle, il faut choisir.

09:34 Publié dans Blog | Tags : rouen, macron, roi, laïcité, médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/10/2019

Europe : un beau gâchis !

europe.jpgC’est la troisième erreur stratégique de Macron vis-à-vis de l’Europe. La première, c’était d’avoir poussé Nathalie Loiseau à la tête du groupe centriste (alors qu’à l’évidence, elle n’était pas au niveau). La seconde, c’était de ne pas avoir soutenu prioritairement la candidature de Michel Barnier à la tête de la Commission européenne (alors que lui, au contraire, aurait fait l’unanimité). La troisième, c’est d’avoir voulu imposer Sylvie Goulard comme commissaire (alors qu’elle avait des casseroles rédhibitoires). Cela fait beaucoup. Il est loin, l’espoir que le jeune président français rehausse le prestige de la France en Europe, et de l’Europe dans le monde !

15:16 Publié dans Blog | Tags : europe, macron, barnier, goulard | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/09/2019

LREM, un bateau ivre

11529766.jpgSale temps pour LREM. Et cela ne va pas s'arranger. Un parti politique sans chef, c’est un bateau ivre soumis à toutes les pressions, tous les excès, toutes les incohérences. Personne ne comprend qu’à la veille du débat sur la bioéthique, ce parti ait brutalement exclu un membre de son groupe parlementaire, Agnès Thill, parce qu’opposée à la PMA, et qu’aujourd’hui, il continue de cajoler en son sein le député Cedric Villani, lequel refuse tout net son arbitrage en faveur de Benjamin Griveaux pour les municipales de Paris ! Sectarisme dans un cas, impuissance dans l’autre : il y a des limites au fameux "En même temps".

11:03 Publié dans Blog | Tags : lrem, macron, villani, municipales, pma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/09/2019

La grosse erreur de Macron

municipales logo.jpgMon blog du 31 août (sur Paris, Dijon et Sens) était prémonitoire. Les municipales risquent réellement de tourner au désastre pour le parti du Président. Et il apparaît, de plus en plus, que ce sera de sa faute ! Macron ne s’intéresse pas aux territoires : les bisbilles locales, ce n’est pas son truc. Or, l’histoire de la Vè République est constante : si le président ne veut pas trancher dans le vif des investitures locales, il lui faut absolument déléguer ce rôle au Premier ministre qui, s’il n’est pas membre de son parti, se voit bombarder "chef de la majorité". A l’évidence, ce n’est pas le cas. Erreur ! Grosse, grosse erreur, Monsieur le Président !