Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2016

Retour au régime des partis ?

Assemblée.jpgLa loi El Khomri n’a pas épuisé le débat sur le 49-3. A gauche, tout le monde exige la suppression de ce "déni de démocratie". En faisant mine d’oublier que le général de Gaulle avait glissé dans la Constitution de la Vème République quelques verrous destinés à empêcher le retour au régime des partis, dont ce 49-3 qui oblige ceux-ci, quand ils contestent la majorité en place, à proposer une alternative commune au pouvoir qu’ils veulent renverser. Aujourd’hui, à gauche, les partis, fractions de partis, frondeurs et autres groupuscules inutiles voudraient renouer avec les délices de la IVème République : il est logique qu’ils déploient tous leurs efforts, avant 2017, pour faire sauter ce verrou ! 

10:44 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : partis, ps, gauche, de gaulle, 49-3 |  Facebook | | Lien permanent

28/04/2016

Bienvenue sur le Titanic

hollande_sarkozy.jpgSi l’on regarde un peu au-delà de nos frontières, si l’on s’extirpe des incessantes mini-polémiques dérisoires qui polluent notre environnement politico-médiatique, on observe que dans un nombre croissant de pays européens (Autriche, Pologne, Hongrie, etc), un seul scrutin électoral a suffi pour voir les partis traditionnels (pour simplifier : les conservateurs et les sociaux-démocrates) s’effondrer d’un coup et laisser la place, émergeant des ruines, à des Ovnis plus ou moins inquiétants. Allons ! Qui peut imaginer, en France, que le PS et les Républicains, par exemple, pourraient disparaître, d’un coup, en 2017, du paysage politique ? Et pourtant…

10:29 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : 2017, ps, républicains, partis |  Facebook | | Lien permanent

05/12/2013

Petites combines électorales (2)

 Européennes.jpgL’Europe est notre avenir sur la scène mondiale. Mais elle marche mal, très mal : la sagesse voudrait qu’on y élise des gens nouveaux, avec des idées originales, pour recréer une dynamique et relancer la machine sur de nouveaux rails. Eh bien, c'est pas gagné ! Un à un, dans le silence de leurs bureaux parisiens, les partis politiques reconduisent la plupart des sortants, de Jean-Marie Le Pen (FN) à Harlem Désir (PS), flanqués de quelques caciques à recycler comme Nadine Morano (UMP), Vincent Peillon (PS) ou Michèle Alliot-Marie (UMP). Comment voulez-vous intéresser les jeunes Français à l’Europe future si elle n’est qu’un placard doré pour politiciens au rencard ?

08/06/2011

Entourloupe partisane

 

affiche.jpgEncore une entourloupe qui m’énerve : on répète, en haut lieu, que le financement des partis politiques a été assaini par la limite de 7.500 euros apportée aux dons destinés auxdits partis. Sauf que rien n’interdit de donner 7.500 euros à plusieurs partis. Par exemple à l’UMP (au hasard) mais aussi, en sus, à l’Association nationale de soutien à l’action de Nicolas Sarkozy (toujours au hasard), ainsi qu’aux innombrables Agir ensemble pour Petitpneu-sur-Bedon, Pétaoucnock Avenir, Avec Sarko pour Mézidon-les-deux-Pognes, etc, etc. Comme il y a environ 300 partis officiels, le vrai plafond légal de l’aide aux partis politiques se situe autour de  2 millions d’euros !

05/04/2011

Des programmes, pour quoi faire ?

imagePS.jpgDans la course aux présidentielles, on constate une curieuse dérive. Le candidat d’Europe-Ecologie-Les-Verts devrait être Nicolas Hulot, qui n’est pas membre de ce parti, mais qui est une star de la télé. Le candidat du PS pourrait bien être Dominique Strauss-Kahn, qui ne participe pas à la vie de son ancien parti, mais qui écrase tout le monde dans les sondages. Le candidat du PCF devrait être Jean-Luc Mélenchon, qui n’est pas membre de ce parti, mais qui est une bête de télévision. Enfin, le candidat de l’UMP risque fort d’être Nicolas Sarkozy, qui a évidemment quitté l’UMP en 2007, mais qui est le président sortant. Vous pensez vraiment que ces quatre-là seront liés à des programmes partisans ?

19/01/2010

Rassembler la gauche

robert%20hue%201.jpgLe désopilant Robert Hue, ex-patron du PCF, dirige un nouveau parti politique appelé "Mouvement Unitaire Progressiste" (MUP). Vendredi, il est venu à Dijon pour réunir ses troupes bourguignonnes et les inviter au "rassemblement le plus large possible" à gauche. Il faut "fédérer" la gauche, dit Hue, et "rassembler" des gens de différents horizons. Le MUP, a-t-il précisé, a vocation à participer au pouvoir  – d’ailleurs il exige des places aux régionales – mais pas comme son ancien parti le PCF qui a fait, lui, le choix de "l’isolement". Le MUP, qu’on se le dise, a préféré le "rassemblement" ! On croit rêver quand on sait que Robert Hue a dit tout cela devant… 3 personnes. 

 

01/04/2008

Buffet forever

c0cd8223f92273bbfe861762d0f1acf2.jpgAlors que l’UMP et le PS connaissent de sanglantes batailles internes qui laissent planer de réelles incertitudes pour l’avenir de ces deux partis, le PCF rassure les observateurs : Marie-George Buffet, forte de son récent triomphe électoral (1,93 % des voix aux présidentielles) n’envisage pas de quitter son poste de secrétaire national. Pas encore. C'est trop tôt. Selon son entourage "elle passera la main lorsque les bonnes conditions seront réunies, lorsque notre organisation sera sur de bons rails, avec un parti rassemblé et une feuille de route claire". Autant dire : jamais.
Ils sont comme ça, les communistes : ils ont toujours foi en l’avenir radieux.