Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2015

Grèce : l'Europe paiera !

Alexis-Tsipras.jpgJ’ai du mal à partager l’espèce de fascination qui a gagné nombre de commentateurs après la victoire électorale d’Alexis Tsipras en Grèce. D’abord, l’enthousiasme à son endroit de Pierre Laurent (PCF) et de Marine Le Pen (FN) devrait rafraîchir un peu, me semble-t-il, les éditorialistes. Ensuite, il y a un détail qui a dû échapper à certains : contrairement au Vénézuéla d’Hugo Chavez, la Grèce n’a pas de pétrole pour financer plein pot les promesses de son nouveau démagogue. Mais bon. Tout le monde a l’air de s’entendre pour dire que tout cela n’est pas tragique puisque "l’Europe paiera". Et comme chacun sait, l'Europe, c'est les autres !

 

11:50 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : grèce, tsipras, europe, dette, pcf |  Facebook | | Lien permanent

29/10/2012

Quel trou de la Sécu ?

 Sécu.jpgC’est super d’être dans un pays riche et en pleine croissance : l’Etat peut dépenser tout ce qu’il veut ! Ainsi, vendredi, les députés socialistes ont décidé que la Sécurité Sociale, qui croule sous le pognon, rembourserait désormais à 100 % (et non plus à 65 %) la pilule pour les 15-18 ans. Et que la même Sécurité Sociale, décidément prolixe, rembourserait désormais à 100 % (et non plus à 70 ou 80 %) les avortements. Enfin qu’en cas de naissance, en sus du congé maternité dû à la mère, son concubin non marié ou sa concubine du même sexe aurait droit, lui aussi, à un congé d’ "accueil à l’enfant". Ben voyons. Le trou de la Sécu ? Quel trou de la Sécu ?

09:19 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : sécu, dette, déficit, ivg |  Facebook | | Lien permanent

08/06/2012

Quelle dette ? Quelle crise ?

 euro.jpgLa France vient de passer une dure semaine. François Hollande a dépassé les 130 km/h sur l’autoroute. Jean-Marc Ayrault a embrassé deux fois Martine Aubry avant les législatives. Nicolas Sarkozy est rentré de Marrakech. Valérie Trierweiler a décidé de rester journaliste à Match. Jean-Luc Mélenchon a encore insulté un journaliste. Cécile Duflot, qui prend encore le métro, est toujours favorable à la légalisation du cannabis. Tout cela dans un immense nuage euphorisant nommé Roland-Garros, en attendant deux autres tranquillisants géants, l’Euro de foot et le Tour de France. La dette ? La crise ? Quelle dette ? Quelle crise ?

04/04/2012

"France in denial"

the-economist.jpgLu avec retard le fameux article publié par The Economist sur la campagne présidentielle française, qui ne ménage pas nos élites politico-médiatiques : la France est "dans le déni" concernant la gravité de sa situation économique, la campagne est "frivole" et s’étourdit à force de faux débats, etc. L’Italie, l’Espagne, la Grèce, connais pas ! C’est exactement ce que je répète à longueur de blog, depuis des mois, en implorant Sarkozy et Hollande de bien vouloir dire, enfin, ce qu’il vont faire pour résorber la dette publique, inverser la courbe du chômage et rétablir l’équilibre du commerce extérieur. Sujets tabous ! Le réveil, dès l’été prochain, risque d’être très, très douloureux…

06/03/2012

"Faire payer les riches"

hollande,dette,présidentielles,richesHollande veut taxer à 75 % les très hauts revenus. Au lieu d’affronter la réalité économique, il fait dans le symbole et promet, comme naguère Georges Marchais, de "faire payer les riches". Pur pipeau populiste ! Déjà le président de la Ligue de football professionnel, Frédéric Thiriez, a prévenu qu’une telle mesure provoquerait le départ des 120 à 150 meilleurs joueurs de foot du pays : c’est dire si on trouvera des raisons de ne pas l’appliquer ! Mais le pire, c’est qu’une telle proposition permettrait de combler à peine 0,2 % de la dette publique. Et les 99,8 % qui restent à rembourser, on les prend où ?

21/02/2012

Et Veolia le travail !

borloo.jpgLes bisbilles entre l’ex-patron et le patron de l’entreprise Veolia ont fait exploser la campagne électorale, ce lundi : selon une rumeur, le premier (Proglio) aurait voulu pousser l'ex-ministre Jean-Louis Borloo à remplacer son successeur (Frérot). Comme un seul homme, éditorialistes, candidats et porte-flingues de l’opposition ont hurlé… contre Sarkozy ! Sarkozy, assassin de la République ! Sarkozy, accusé de recaser ses copains dans le privé, un scandale ! (Soit dit en passant, Louis Schweitzer et Anne Lauvergeon ont dû bien rigoler). Puis ledit Borloo a démenti, et on est passé à autre chose. Et hop, encore une journée où on n’a pas parlé de la dette…

22:29 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : veolia, borloo, dette, proglio |  Facebook | | Lien permanent

13/02/2012

La dette dans le sable

autruche.jpgComme il fallait s’y attendre, vendredi, la grande conférence tenue à l’Elysée sur les finances locales a fait pschitt ! Aucun intérêt. Trop compliqué. Pas sexy. Alors que le sujet est crucial si l’on veut que la France rembourse ses dettes ! Depuis 1998, les collectivités territoriales – gauche et droite confondues –- ont créé 450.000 nouveaux postes de fonctionnaires, en sus de ceux qu’impliquaient les transferts de compétences légaux. C’est énorme. Heureusement,  elles sont moins endettées que l’Etat. Mais quand même : il va bien falloir dégraisser aussi ce mammouth-là. Personne, apparemment, n’a envie de savoir comment.

10/02/2012

Encore un instant !...

fonction pub.jpgD’accord avec Christophe Barbier dans L’Express : la campagne présidentielle ne commencera vraiment que lorsque les grands candidats diront enfin, concrètement, quelles économies ils ont l’intention de faire pour résorber la dette – dans la fonction publique, les collectivités locales, la sécurité sociale. Là où cela fait mal. Là où on perd des voix, aussi. Cet à ce débat-là que la Cour des comptes appelle, elle aussi, mercredi, dans son rapport annuel. Il n’y aura bientôt plus que Sarkozy et Hollande pour ne pas répondre à la question ! Encore un instant, monsieur le bourreau...

03/02/2012

Un festival de mauvaise foi

coll-terr.jpgUne campagne électorale, c’est d’abord un extraordinaire festival de mauvaise foi. Sur les collectivités territoriales, par exemple. Hier, sur Europe 1, Claude Bartolone (PS) expliquait que si l’endettement excessif de la Région Ile-de-France et de la Ville de Paris a valu à ces deux collectivités de perdre à leur tour leur "triple A", c’était… "la faute à Sarkozy" ! Ben tiens. Or, dans ma boîte à lettre dijonnaise, un tract du PS explique que si le département de Côte d’Or est endetté, c’est la faute à son président, François Sauvadet, et à "la droite départementale". Vérité en deçà de l’Armançon, erreur au-delà ?

16/01/2012

AAA, le tri qui tue

AAA.jpgComme un grand coup de vent, ce week-end, la dégradation du crédit international de la France a fait un sacré ménage dans la course à l’Elysée. Sauf que les candidats eux-mêmes, apparemment, ne l’ont pas encore compris. La question posée, en avril 2012, sera la suivante : à qui voulez-vous confier les très impopulaires et très dangereuses mesures de redressement qui s’imposent pour désendetter le pays : hausses drastiques d’impôts, baisse radicale des dépenses publiques, etc ? Alors, ouste ! J’en vois une dizaine, là, qui n’ont rien à faire dans cette élection !


14/09/2011

Le travail, c'est dépassé !

Travail.jpgEn 2007, le candidat Sarkozy avait tenté de réhabiliter la valeur "travail". On parie qu’en 2012, il n’osera pas relancer le sujet ? Car pour une majorité de Français, c’est définitivement à "l’Etat" de subvenir aux besoins des citoyens, point barre. A "l'Etat" de garantir le droit à un revenu, à un logement, à la sécurité, au confort, aux vacances, etc. Plus personne n’ose rappeler que c’est le travail qui crée des richesses sans lesquelles "l’Etat" ne peut évidemment rien faire – à part s’endetter jusqu’à la garde, payer en monnaie de singe et précipiter la faillite du pays, voyez la Grèce ! Dans son dernier livre, l’économiste Jean Peylevade explique qu’en France, désormais, on travaille "moins de 10 % d’une vie entière". Réhabiliter le travail ? Y a du boulot !

12/09/2011

La dette ? Quelle dette ?

 Holl-aubr.jpgIls sont incorrigibles. Vendredi, François Hollande a promis qu’une fois élu, il "recréerait les 60.000 à 70.000 postes d’enseignants supprimés depuis 2007". Ben voyons. La crise financière ? La dette ? La Grèce ? La balance commerciale ? On s’en bat l’oeil ! Quand on mesure ce que coûterait la création de 60.000 à 70.000 postes de fonctionnaires dans un pays dont la croissance est égale à zéro, on se demande s’il faut en rire ou en pleurer. Et pourquoi pas, pendant qu’il y est, en prime, tiens, hop, annoncer qu’il augmentera de 50 % du budget de la culture ? Ah ben non, ça, Martine Aubry l’a déjà promis…

13/08/2011

Les élus serrent les fesses

crise.jpgOn sent bien que c’est grave, qu’une vraie crise menace. On réalise que les responsables politiques, de Washington à Paris, n’ont cessé de dépenser inconsidérément un argent qui n’était pas le leur, et qu’ils ne savent pas comment le rembourser ; que chaque dirigeant public ou privé serre les fesses en espérant que l’explosion interviendra après son propre départ en retraite ; et qu’aucun élu, de gauche ou de droite, ne peut reconnaître cette impéritie générale sauf à être battu aux prochaines élections. La campagne de 2012 ne sera peut-être pas aussi rigolote qu’on l’espérait.