Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2018

Européennes : c'est parti !

Le Pen,Europe,européennes,Wauquiez,LRSur mon pare-brise, ce matin, le premier tract de la campagne européenne (ci-contre). Les mots, la maquette, les points d’exclamation : le FN change de nom, pas de ton. Ce qui m’étonne, c’est que le Rassemblement national s’en prenne avec une telle violence aux dirigeants du parti LR, des "imposteurs" qui nous "enfument", qu’il faut "démasquer", etc. Les Républicains, partisans d’une Europe fédérale et de l’ouverture des frontières à tous les migrants ? Bigre ! Et moi qui pensais que Marine Le Pen accusait de tout cela, précisément, Emmanuel Macron ! J'ai dû rater un épisode...

30/09/2018

Votez Manuel Valls !

barcelone.jpgLes habitués de ce blog n’ont pas été habitués à y entendre vanter les mérites de l’ancien premier ministre de François Hollande. Et pourtant, je le fais, sans réserve : pour une fois qu’un dirigeant français à l’audace d’appliquer le traité de Maastricht, qui instituait en 1992 l’éligibilité de tout citoyen européen aux municipales de tout pays de l’Union européenne ! Réaliser concrètement l’Europe électorale, c’est par là qu’on aurait dû commencer. Qu’on ne puisse toujours pas, 60 ans après le traité de Rome, constituer des listes transfrontières aux élections européennes, est désolant. Amis barcelonais, votez Manuel Valls !

19/09/2018

Europe : l'inconnue LR

1df3d30f7a53d0fd6b7c4db6f67fc4cd0efacf7f.jpgLa grande inconnue, à quelques mois des européennes, c’est le parti LR, totalement écartelé entre une aile traditionnelle pro-européenne (Juppé, Barnier, Danjean, Raffarin, Sarkozy, Pécresse, Woerth, etc) et une aile souverainiste, voire europhobe, qui s’oppose viscéralement au "progressisme" européen d’Emmanuel Macron et pour qui Viktor Orban n’est pas le diable – quitte à mêler ses votes, en France, avec ceux de l’extrême droite. La synthèse est-elle encore possible ? Wauquiez peut-il encore l’incarner ? Plus le temps passe, moins cela paraît probable…

09:59 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : européennes, lr, wauquiez, europe |  Facebook | | Lien permanent

16/09/2018

L'Europe en péril

Le Pen UE.jpgCe n’est qu’un premier test, qu’il faudra affiner lorsque les listes se constitueront, mais on peut déjà tirer une leçon du sondage publié vendredi dans le Figaro : les prochaines élections européennes se présentent très mal ! Si on est vraiment à touche-touche, en France, entre européens convaincus (Macron) et europhobes déclarés (Le Pen), je ne donne pas cher de cette Union européenne qu’on a mis tant d’années à construire, et qui est notre seule protection contre les assauts du reste du monde (argent américain, pressions russes, produits chinois, migrants africains, restrictions des libertés, culture mondialisée, etc). La France sans l’Europe, combien de divisions ?

10:25 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : européennes, europe, le pen |  Facebook | | Lien permanent

13/09/2018

Europe : quand on touche à l'essentiel...

Orban.jpgSans doute fallait-il sanctionner la Hongrie pour s'être écartée des principes fondamentaux de l’Union européenne. Mais attention ! En France, de nombreuses voix s’élèvent pour en finir avec l’objection de conscience des médecins (à propos de l’avortement) et d’autres, non moins nombreuses, pour passer outre à la présomption d’innocence (à propos du harcèlement sexuel), ou pour prôner l’introduction dans nos lois du droit de tuer (à propos de l’euthanasie), ou pour légaliser le commerce du vivant (dans le cas de la GPA) : autant d’évolutions sociétales qui touchent à l'essentiel et qui mériteraient qu’on y réfléchisse à deux fois…

28/06/2018

Europe : un peu d'histoire svp !

europe,histoire,paix,migrants,macronLa crise de l’Europe est aussi vive que complexe : migrants, frontex, budget, zone euro, défense, élargissement, Brexit, fossé nord-sud, rupture ouest-est, etc. Comment voulez-vous que le téléspectateur moyen s’y retrouve et, partant, s’y intéresse ? Il faudrait pour cela que les grands médias ne renoncent pas systématiquement à faire un peu d’histoire : rappeler les raisons pour lesquelles on a fait l’Europe au lendemain de la Deuxième guerre mondiale (réconciliation, paix, marché commun, valeurs, démocratie) permettrait à des millions de gens de comprendre que l’explosion de l’Europe serait, vraiment, une catastrophe !

26/06/2018

Macron, le pape et les migrants

pape,Macron,Saint-Siège,migrants,EuropeC’est sur les migrants, surtout, que la visite de Macron au Vatican, plutôt réussie, a fait avancer les choses. D’un côté, le chef de l’Etat a abandonné l'attitude timorée qu'il avait eue dans l’affaire de l’Aquarius. De l’autre, le pape François est affolé de voir les très catholiques Pologne, Autriche et Italie se donner des dirigeants extrémistes hostiles à toute immigration. Les deux hommes cherchent un même point d’équilibre, au nom du bien commun, entre accueillir les pauvres gens… et ne pas déstabiliser les nations européennes. La question étant : est-il encore imaginable que tous les Européens s’accordent sur ce point d’équilibre introuvable ?

20/06/2018

Les passeurs ont trouvé le truc

Migr.jpgDans l’affaire de l’Aquarius, il y a un truc que je ne comprends pas. Les mafias de passeurs, quand elles embarquent des groupes de migrants sur des canots pneumatiques ridiculement fragiles, comptent sur les bateaux des ONG humanitaires pour les tirer de ce mauvais pas, sauf malchance, dès leur arrivée dans les eaux internationales – c’est-à-dire à 22 km de leur point de départ. Pourquoi ces bateaux, une fois les malheureux montés à bord, leur font alors traverser la mer pour les débarquer en Europe au lieu de les ramener sur la côte africaine ? Dans le désolant brouhaha politico-moral qui parasite tous nos écrans, j’ai dû rater l’explication…

15/06/2018

L'Europe dans cent ans...

aquarius.jpgDans cent ans, que diront les livres d’histoire ? Qu’autour de 2020, un exceptionnel afflux de migrants venus majoritairement d’Afrique a fait exploser l’Union européenne, deuxième puissance économique du monde, ses dirigeants ayant été incapables de s’entendre pour organiser la régulation de ce phénomène. En quelques années, les vingt-six Etats européens ont vu leurs élites traditionnelles remplacées par de puissants mouvements populistes sans expérience politique ni culture démocratique. Très rapide a été le déclin de tous ces petits pays isolés, devenus aujourd’hui des provinces chinoises très prisées par les touristes du monde entier.

00:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : europe, migrants, populisme |  Facebook | | Lien permanent

05/06/2018

Européennes : une affaire d'initiés ?

europe urn.jpgDans l’ombre, en catimini, loin de la populace, quelques initiés s’agitent, souvent pour le compte de quelques discrètes éminences : que faire, comment, pourquoi, avec qui ? Je parle évidemment des prochaines élections européennes, dont l’enjeu est si confus qu’à moins d’un an du scrutin, on ne connaît encore aucune tête de liste ! Or, cette élection cruciale (on n’a jamais eu autant besoin d’une Europe efficace qu’en ce moment de l’histoire) risque d’être dénaturée et occultée dans des jeux politiciens complexes et peu glorieux (député européen, c’est très bien payé) auxquels on se gardera d’associer de trop près les électeurs eux-mêmes !

19/12/2017

Le Brexit, une belle leçon !

71x2a7z0uRL__SY524_.jpgL’affaire du Brexit tourne au cauchemar pour les Britanniques, qui sont de plus en plus nombreux à regretter leur vote du 23 juin 2016. Chacun se rappelle avec amertume ce référendum en fanfare où les arguments des souverainistes, notamment ceux de l’UKIP (le FN britannique), volaient bas. Il n’y a d’ailleurs plus personne, à Londres, pour les assumer ! Mensonges, trucages, insultes, populisme, simplisme et démagogie : le Royaume Uni a fait la démonstration que la démocratie directe, quand elle tourne à la castagne, peut mener aux pires catastrophes politiques. Ce serait bien de garder en tête cet exemple navrant…

11/12/2017

Quelle droite pour demain ?

wauquiez.jpgCeux qui reprochent à Laurent Wauquiez d’être trop à droite n’ont probablement pas remarqué : 1) Que partout l’avenir est aux partis conservateurs, à la fois économiquement libéraux et défenseurs des valeurs traditionnelles. 2) Qu'il eût été illusoire de prétendre incarner l’opposition à Macron tout en étant centriste ! Maintenant, les deux obligations du nouveau patron de LR, me semble-t-il, se résument ainsi : 1) Ne pas laisser la droite classique sombrer dans la tentation eurosceptique, sauf à en faire un petit parti identitaire sans avenir. 2) Préparer les bases d’une alliance avec le centre-droit, sauf à ne jamais espérer gagner la moindre élection nationale !

12:31 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : wauquiez, lr, droite, europe |  Facebook | | Lien permanent

04/12/2017

Des listes nationales aux européennes !

europe.jpgIl y a donc de fortes chances pour que les prochaines européennes, en 2019, voient s’opposer des listes nationales. Pourquoi, en France, passe-t-on son temps à changer les règles des scrutins électoraux ? Ce n’est pas que je défende l’actuel mode de scrutin, qui visait officiellement à rapprocher les députés européens des régions (lesquelles ont été changées, elles aussi) : faites le test autour de vous, qui est capable de citer un seul député européen de sa région ? Mais qui, dans la sphère politicienne, osera émettre cette évidence que l’Europe n’existera qu’à l’apparition de listes... européennes ?

08:59 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : europe, européennes, scrutin |  Facebook | | Lien permanent

29/10/2017

Ploermel, le pape et l'Europe

pape.jpg

Les grands médias, ce week-end, ont consacré quasiment le même temps à ces deux informations. D’un côté, deux habitants de Ploermel, militants d’un antique groupuscule laïcard appelé la "Libre pensée", ont obtenu du Conseil d’Etat, après onze ans de procédure, qu’il interdise une croix dominant une statue de Jean-Paul II érigée dans leur ville. De l’autre, à Rome, le pape François, représentant mondial d’1,3 milliard de croyants, a solennellement appelé l’Europe à défendre ses valeurs et sa culture, sauf à se laisser dissoudre dans une mondialisation inhumaine. Mais combien de ces médias ont souligné que c’était très exactement le même sujet ?

12/10/2017

Le scoop d'Alexis Corbière

drapeau-europe.jpgUn scandale, un scoop, une bombe ! Le député Alexis Corbière, bras droit de Jean-Luc Mélenchon, a "révélé" hier à ses collègues de l’Assemblée nationale que le drapeau de l’Europe avait été illustré en 1955 par un graphiste, Arsène Heitz, qui s’est inspiré des étoiles de la Vierge miraculeuse de la rue du Bac pour symboliser l'union des peuples concernés. Ce que tout le monde sait depuis des décennies ! Ce qui est bien, avec la France Insoumise, c’est la rafraîchissante naïveté avec laquelle ses membres, ébaubis, découvrent la lune, les étoiles et le fil couper le beurre. Vous allez voir comme il va s’insurger, le susdit Alexis Corbière, le jour où il découvrira que le blanc du drapeau français est celui de la royauté !

04/10/2017

L'Espagne est mal barrée

Espagne,Catalogne,EuropeAinsi, au mépris des règles fixées par leur propre Constitution nationale, les Catalans ont massivement voté pour l’indépendance. L'Espagne est mal barrée : comment les responsables politiques de ce grand pays démocratique ont-ils pu laisser s’envenimer ainsi les relations entre Madrid et Barcelone, et provoquer cet imbroglio dramatique ? D’un côté, on ne peut ignorer l’avis d’une incontestable majorité des Catalans ; de l’autre, on ne peut laisser l’Europe, déjà en position très affaiblie face à l’Amérique et la Chine, s’éparpiller en autant de petites baronnies irresponsables, refusant le jeu des solidarités régionales, et préférant la démagogie nationaliste au respect de l’état de droit !

09:50 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : espagne, catalogne, europe |  Facebook | | Lien permanent

26/09/2017

Ou bien l'Europe, ou bien les nationalismes

Macron Europe.jpgSavez-vous pourquoi j’applaudis le discours de Macron sur l’Europe ? Parce que j’ai effectué mes premiers pas de citoyen à une époque où ce discours aurait été applaudi, à quelques nuances près, par les deux derniers dirigeants français à avoir fait la guerre : Valéry Giscard d’Estaing (à droite) et François Mitterrand (à gauche). Que l’union des peuples européens soit la seule antidote aux nationalismes et aux populismes était pour eux une évidence. Aujourd’hui, les nationalismes et les populismes gagnent du terrain, le monde redevient dangereux, et je frissonne en entendant les Le Pen et les Mélenchon s’escrimer, à coup d’arguments simplistes, à faire bégayer l’Histoire.

15/04/2017

Le principal enjeu du 23 avril

trump-poutine.jpgPour une fois, me voilà en phase avec François Hollande qui explique, dans Le Point, que la première tâche de son successeur sera "l’Europe, son avenir et même son existence". Faut-il rappeler que les deux plus farouches adversaires de l’Union européenne s’appellent Donald Trump et Vladimir Poutine ? Et que la France seule, prise entre ces deux géants pas franchement bienveillants, ne pèse rien ? Que tous les Mélenchon, Le Pen, Dupont-Aignan, Asselineau et autres démagogues irresponsables prônent la sortie de l'Europe les disqualifie définitivement aux yeux des électeurs qui regardent, de temps en temps, au-delà des frontières de notre tout petit hexagone !

10/04/2017

Mélenchon a du talent

melenchon-a-strasbourg.jpgLa progression de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages est explicable : l’homme est un bon orateur, contrairement aux dix autres candidats. Ce qui l’est moins, c’est l’incroyable complaisance dont fait preuve à son égard la nouvelle génération de journalistes qui n’a jamais lu, visiblement, les livres de Hanna Arendt, Raymond Aron ou François Furet. Et qui trouvent raisonnable de sortir de l’Union européenne, de quitter la protection de l’OTAN, de s’allier à Cuba et au Venezuela sous la tutelle de la Russie et de l’Iran ! Ho, les confrères, on se renseigne ! Hitler aussi, toute révérence gardée, était un bon orateur en janvier 1933, quand il a remporté les élections en Allemagne !

15/01/2017

Pas de question sur l'Europe ?

primaires-gauche.jpgQue le sujet de l’avenir de l’Europe ne soit quasiment pas abordé par les candidats aux présidentielles est un scandale. Pourquoi est-ce l’ex-ministre allemand Joschka Fischer qui pose, dans Le Point de cette semaine, les bonnes questions ? Fischer propose ainsi que la France et l’Allemagne se répartissent les deux responsabilités communes qui décideront, demain, de l’autonomie des Européens par rapport aux USA et à la Chine : la sécurité, point fort des Français, et l’économie, point fort des Allemands. D’accord, pas d’accord ? C’est la première question à poser, ce dimanche soir, au débat des primaires de la gauche ! La deuxième étant : et concrètement, vous allez faire comment ?