Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2018

Les passeurs ont trouvé le truc

Migr.jpgDans l’affaire de l’Aquarius, il y a un truc que je ne comprends pas. Les mafias de passeurs, quand elles embarquent des groupes de migrants sur des canots pneumatiques ridiculement fragiles, comptent sur les bateaux des ONG humanitaires pour les tirer de ce mauvais pas, sauf malchance, dès leur arrivée dans les eaux internationales – c’est-à-dire à 22 km de leur point de départ. Pourquoi ces bateaux, une fois les malheureux montés à bord, leur font alors traverser la mer pour les débarquer en Europe au lieu de les ramener sur la côte africaine ? Dans le désolant brouhaha politico-moral qui parasite tous nos écrans, j’ai dû rater l’explication…

15/06/2018

L'Europe dans cent ans...

aquarius.jpgDans cent ans, que diront les livres d’histoire ? Qu’autour de 2020, un exceptionnel afflux de migrants venus majoritairement d’Afrique a fait exploser l’Union européenne, deuxième puissance économique du monde, ses dirigeants ayant été incapables de s’entendre pour organiser la régulation de ce phénomène. En quelques années, les vingt-six Etats européens ont vu leurs élites traditionnelles remplacées par de puissants mouvements populistes sans expérience politique ni culture démocratique. Très rapide a été le déclin de tous ces petits pays isolés, devenus aujourd’hui des provinces chinoises très prisées par les touristes du monde entier.

00:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : europe, migrants, populisme |  Facebook | | Lien permanent

05/06/2018

Européennes : une affaire d'initiés ?

europe urn.jpgDans l’ombre, en catimini, loin de la populace, quelques initiés s’agitent, souvent pour le compte de quelques discrètes éminences : que faire, comment, pourquoi, avec qui ? Je parle évidemment des prochaines élections européennes, dont l’enjeu est si confus qu’à moins d’un an du scrutin, on ne connaît encore aucune tête de liste ! Or, cette élection cruciale (on n’a jamais eu autant besoin d’une Europe efficace qu’en ce moment de l’histoire) risque d’être dénaturée et occultée dans des jeux politiciens complexes et peu glorieux (député européen, c’est très bien payé) auxquels on se gardera d’associer de trop près les électeurs eux-mêmes !

19/12/2017

Le Brexit, une belle leçon !

71x2a7z0uRL__SY524_.jpgL’affaire du Brexit tourne au cauchemar pour les Britanniques, qui sont de plus en plus nombreux à regretter leur vote du 23 juin 2016. Chacun se rappelle avec amertume ce référendum en fanfare où les arguments des souverainistes, notamment ceux de l’UKIP (le FN britannique), volaient bas. Il n’y a d’ailleurs plus personne, à Londres, pour les assumer ! Mensonges, trucages, insultes, populisme, simplisme et démagogie : le Royaume Uni a fait la démonstration que la démocratie directe, quand elle tourne à la castagne, peut mener aux pires catastrophes politiques. Ce serait bien de garder en tête cet exemple navrant…

11/12/2017

Quelle droite pour demain ?

wauquiez.jpgCeux qui reprochent à Laurent Wauquiez d’être trop à droite n’ont probablement pas remarqué : 1) Que partout l’avenir est aux partis conservateurs, à la fois économiquement libéraux et défenseurs des valeurs traditionnelles. 2) Qu'il eût été illusoire de prétendre incarner l’opposition à Macron tout en étant centriste ! Maintenant, les deux obligations du nouveau patron de LR, me semble-t-il, se résument ainsi : 1) Ne pas laisser la droite classique sombrer dans la tentation eurosceptique, sauf à en faire un petit parti identitaire sans avenir. 2) Préparer les bases d’une alliance avec le centre-droit, sauf à ne jamais espérer gagner la moindre élection nationale !

12:31 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : wauquiez, lr, droite, europe |  Facebook | | Lien permanent

04/12/2017

Des listes nationales aux européennes !

europe.jpgIl y a donc de fortes chances pour que les prochaines européennes, en 2019, voient s’opposer des listes nationales. Pourquoi, en France, passe-t-on son temps à changer les règles des scrutins électoraux ? Ce n’est pas que je défende l’actuel mode de scrutin, qui visait officiellement à rapprocher les députés européens des régions (lesquelles ont été changées, elles aussi) : faites le test autour de vous, qui est capable de citer un seul député européen de sa région ? Mais qui, dans la sphère politicienne, osera émettre cette évidence que l’Europe n’existera qu’à l’apparition de listes... européennes ?

08:59 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : europe, européennes, scrutin |  Facebook | | Lien permanent

29/10/2017

Ploermel, le pape et l'Europe

pape.jpg

Les grands médias, ce week-end, ont consacré quasiment le même temps à ces deux informations. D’un côté, deux habitants de Ploermel, militants d’un antique groupuscule laïcard appelé la "Libre pensée", ont obtenu du Conseil d’Etat, après onze ans de procédure, qu’il interdise une croix dominant une statue de Jean-Paul II érigée dans leur ville. De l’autre, à Rome, le pape François, représentant mondial d’1,3 milliard de croyants, a solennellement appelé l’Europe à défendre ses valeurs et sa culture, sauf à se laisser dissoudre dans une mondialisation inhumaine. Mais combien de ces médias ont souligné que c’était très exactement le même sujet ?

12/10/2017

Le scoop d'Alexis Corbière

drapeau-europe.jpgUn scandale, un scoop, une bombe ! Le député Alexis Corbière, bras droit de Jean-Luc Mélenchon, a "révélé" hier à ses collègues de l’Assemblée nationale que le drapeau de l’Europe avait été illustré en 1955 par un graphiste, Arsène Heitz, qui s’est inspiré des étoiles de la Vierge miraculeuse de la rue du Bac pour symboliser l'union des peuples concernés. Ce que tout le monde sait depuis des décennies ! Ce qui est bien, avec la France Insoumise, c’est la rafraîchissante naïveté avec laquelle ses membres, ébaubis, découvrent la lune, les étoiles et le fil couper le beurre. Vous allez voir comme il va s’insurger, le susdit Alexis Corbière, le jour où il découvrira que le blanc du drapeau français est celui de la royauté !

04/10/2017

L'Espagne est mal barrée

Espagne,Catalogne,EuropeAinsi, au mépris des règles fixées par leur propre Constitution nationale, les Catalans ont massivement voté pour l’indépendance. L'Espagne est mal barrée : comment les responsables politiques de ce grand pays démocratique ont-ils pu laisser s’envenimer ainsi les relations entre Madrid et Barcelone, et provoquer cet imbroglio dramatique ? D’un côté, on ne peut ignorer l’avis d’une incontestable majorité des Catalans ; de l’autre, on ne peut laisser l’Europe, déjà en position très affaiblie face à l’Amérique et la Chine, s’éparpiller en autant de petites baronnies irresponsables, refusant le jeu des solidarités régionales, et préférant la démagogie nationaliste au respect de l’état de droit !

09:50 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : espagne, catalogne, europe |  Facebook | | Lien permanent

26/09/2017

Ou bien l'Europe, ou bien les nationalismes

Macron Europe.jpgSavez-vous pourquoi j’applaudis le discours de Macron sur l’Europe ? Parce que j’ai effectué mes premiers pas de citoyen à une époque où ce discours aurait été applaudi, à quelques nuances près, par les deux derniers dirigeants français à avoir fait la guerre : Valéry Giscard d’Estaing (à droite) et François Mitterrand (à gauche). Que l’union des peuples européens soit la seule antidote aux nationalismes et aux populismes était pour eux une évidence. Aujourd’hui, les nationalismes et les populismes gagnent du terrain, le monde redevient dangereux, et je frissonne en entendant les Le Pen et les Mélenchon s’escrimer, à coup d’arguments simplistes, à faire bégayer l’Histoire.

15/04/2017

Le principal enjeu du 23 avril

trump-poutine.jpgPour une fois, me voilà en phase avec François Hollande qui explique, dans Le Point, que la première tâche de son successeur sera "l’Europe, son avenir et même son existence". Faut-il rappeler que les deux plus farouches adversaires de l’Union européenne s’appellent Donald Trump et Vladimir Poutine ? Et que la France seule, prise entre ces deux géants pas franchement bienveillants, ne pèse rien ? Que tous les Mélenchon, Le Pen, Dupont-Aignan, Asselineau et autres démagogues irresponsables prônent la sortie de l'Europe les disqualifie définitivement aux yeux des électeurs qui regardent, de temps en temps, au-delà des frontières de notre tout petit hexagone !

10/04/2017

Mélenchon a du talent

melenchon-a-strasbourg.jpgLa progression de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages est explicable : l’homme est un bon orateur, contrairement aux dix autres candidats. Ce qui l’est moins, c’est l’incroyable complaisance dont fait preuve à son égard la nouvelle génération de journalistes qui n’a jamais lu, visiblement, les livres de Hanna Arendt, Raymond Aron ou François Furet. Et qui trouvent raisonnable de sortir de l’Union européenne, de quitter la protection de l’OTAN, de s’allier à Cuba et au Venezuela sous la tutelle de la Russie et de l’Iran ! Ho, les confrères, on se renseigne ! Hitler aussi, toute révérence gardée, était un bon orateur en janvier 1933, quand il a remporté les élections en Allemagne !

15/01/2017

Pas de question sur l'Europe ?

primaires-gauche.jpgQue le sujet de l’avenir de l’Europe ne soit quasiment pas abordé par les candidats aux présidentielles est un scandale. Pourquoi est-ce l’ex-ministre allemand Joschka Fischer qui pose, dans Le Point de cette semaine, les bonnes questions ? Fischer propose ainsi que la France et l’Allemagne se répartissent les deux responsabilités communes qui décideront, demain, de l’autonomie des Européens par rapport aux USA et à la Chine : la sécurité, point fort des Français, et l’économie, point fort des Allemands. D’accord, pas d’accord ? C’est la première question à poser, ce dimanche soir, au débat des primaires de la gauche ! La deuxième étant : et concrètement, vous allez faire comment ?

29/09/2016

Giscard, le vieux sage

Valery-Giscard-d-Estaing.jpgJ’ai beau le connaître depuis 1974, Giscard continue de m’impressionner. L’autre soir, dans un dîner de vieux amis réunis par Jean-Pierre Raffarin, l’ancien président a fait un petit tour de la situation en France, en Europe et dans le monde : difficile d’être plus lucide et plus limpide ! Une certitude : si le débat public, notamment dans les médias, était de ce niveau, la France serait moins divisée, apeurée, énervée et fragilisée dans la tempête qu’elle traverse. Tempête dont elle ne se sortira, assure VGE, que si elle retrouve la volonté et les moyens de redonner forme à l’Europe, sa seule chance de n’être pas, demain, un simple jouet dans les mains des Américains et des Chinois…

10:38 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : giscard, vge, europe, raffarin |  Facebook | | Lien permanent

09/07/2016

Europe : le suicide par l'absurde !

brexit-eu-referendum.jpgAlors celle-là, c’est la meilleure. Vous savez que la présidence de l’Union européenne est tournante. Le 1er juillet dernier, la Slovaquie a remplacé les Pays-Bas. Le 1er janvier prochain, ce sera le tour de Malte, puis, le 1er juillet 2017, celui… du Royaume Uni ! Vous avez bien lu. Il paraît qu’à cette date, les Britanniques ne seront pas encore juridiquement sortis de l’Union européenne, et que les textes sont formels : les responsables du Brexit présideront donc le Conseil européen pendant six mois – on imagine dans quel esprit et avec quelles arrière-pensées ! Comment voulez-vous que les populations européennes comprennent ce genre de manip ?

05/07/2016

Europe : tout le monde est d'accord

UE.jpgLe Brexit a provoqué en France d’innombrables réactions politiques qui, mine de rien, ont révélé des convergences inattendues. Au fond, à part l’extrême droite et l’extrême gauche, tout le monde est d’accord : l’Europe est une réalité ancienne, constituante, incontournable, et face au reste du monde, les Etats qui la composent depuis plus de mille ans seront plus forts unis que divisés ; mais l’Union européenne est devenu un monstre bureaucratique, incontrôlable et fort peu démocratique qu’il importe de réviser de fond en comble. Qui, aujourd’hui, n’est pas d’accord avec ce double constat ? Il ne reste plus qu’à trouver les hommes pour en faire un projet !

28/06/2016

L'Angleterre survivra

brexit_3558801k.jpgPourquoi en vouloir aux Britanniques ? Un célèbre professeur de Sciences Po, André Siegfried, avait l’habitude de commencer son cours d’histoire diplomatique ainsi : "Messieurs, rappelez-vous toujours les trois caractéristiques majeures de l’Angleterre : 1) l’Angleterre est une île… 2) …entourée d’eau… 3) …de toute part !" C’est à partir de ce triple constat historique, géographique et politique qu’il faut mesurer l’impact du Brexit qui, au fond, ne change pas grand-chose puisque l’Angleterre, hors de Schengen et rétive à l’euro, était restée 1) une île, etc… L’Angleterre survivra. L’Union européenne, c’est moins sûr. Car elle n'est pas une île, et qu'elle prend l'eau de toute part.

27/06/2016

Churchill, Besancenot ou Kolakowski ?

kolakowski.jpgTrois citations sur l’Europe, au choix : "Si l’Europe s’unissait un jour pour partager son héritage commun, il n’y aurait pas de limite au bonheur, à la prospérité et à la gloire dont pourrait jouir sa population de trois à quatre cents millions d’âmes" (Winston Churchill). "Je suis contre l’Union européenne telle qu’elle s’est construite, une Europe forteresse, riche, blanche et chrétienne" (Olivier Besancenot). "C’est dans le doute qu’elle entretient sur elle-même que la culture européenne peut trouver son équilibre spirituel et la justification de sa prétention à l’universalité" (Leszek Kolakowski). La troisième, bien sûr, est ma préférée. Mais qui connait encore Kolakowski ?

10:06 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : europe, brexit, kolakowski |  Facebook | | Lien permanent

25/06/2016

Ils ne lisent plus de livres !

Clk--14WEAEHbth.jpgDans sa longue interview publiée jeudi par Le Point, Michel Rocard (87 ans) explique pourquoi le monde politique est devenu si décevant : "Les hommes politiques sont harcelés par la pression du temps. Ni soirée ni week-end tranquille, pas un moment pour lire – or la lecture est la clef de la réflexion. Ils n’inventent donc plus rien !" Et plus loin : "On n’a pas besoin de lire et de comprendre pour faire une campagne électorale, il suffit de recopier des discours écrits par d’autres – c’est de cela que la France crève !" J’ajoute : et c’est de cela que l’Europe souffre, car cette désolante dérive, évidemment, n'est pas propre aux hommes politiques français...

 

10:58 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : rocard, europe, livres, politique |  Facebook | | Lien permanent

24/06/2016

L'Europe, pour quoi faire ?

missile.jpgJ’ai fait un cauchemar. La Russie de Vladimir Poutine et les USA de Donald Trump étaient au bord de la guerre à cause de l’Ukraine. Les fusées américaines et russes étaient sur le point d’anéantir la planète. Un sommet de la dernière chance avait réuni les deux présidents. Trump avait insulté Poutine, qui avait injurié Trump. Petite bite ! Gros porc ! Les deux hommes étaient sur le point d’en venir aux mains lorsqu'à la toute dernière minute, un obscur conseiller les a convaincus de demander à l’Union européenne de jouer les intermédiaires, de restaurer le dialogue et de sauver la paix mondiale. Et là, mauvaise surprise : l’Union européenne avait disparu.  

10:08 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : brexit, europe, guerre, paix |  Facebook | | Lien permanent