Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2018

Europe : quand on touche à l'essentiel...

Orban.jpgSans doute fallait-il sanctionner la Hongrie pour s'être écartée des principes fondamentaux de l’Union européenne. Mais attention ! En France, de nombreuses voix s’élèvent pour en finir avec l’objection de conscience des médecins (à propos de l’avortement) et d’autres, non moins nombreuses, pour passer outre à la présomption d’innocence (à propos du harcèlement sexuel), ou pour prôner l’introduction dans nos lois du droit de tuer (à propos de l’euthanasie), ou pour légaliser le commerce du vivant (dans le cas de la GPA) : autant d’évolutions sociétales qui touchent à l'essentiel et qui mériteraient qu’on y réfléchisse à deux fois…

27/05/2013

Un "mai 68 à l'envers" ?

 mai68.jpgNon, le "mariage pour tous" n'est pas un "mai 68 à l’envers", concept façonné par quelques intellos sexagénaires, nostalgiques et instables. L’héritage de mai 68, c’est une société de consommation libéralo-libertaire qui formate des individus sacralisés, aux droits illimités et libérés de toute contrainte institutionnelle, c’est-à-dire isolés, soumis à leurs pulsions, faciles à séduire et prêts à consommer – et non des citoyens attentifs au bien commun, au collectif républicain, aux valeurs religieuses ou à la discipline de parti. Les libertés individuelles (l'égalité, le droit à l'enfant) contre les valeurs collectives (la famille, la morale), c'est bien la suite de mai 68, mais... à l'endroit !

10/09/2007

Les valeurs de l'Ovalie

Rien de nouveau sous le soleil de l’Ovalie. Ce week-end, la France s’est fait mettre par une équipe d’Argentine qui la ratatinait, en moyenne, 4 fois sur 5. Pas de quoi fouetter un chat. L’important, c’est de participer.
Le problème, c’est que depuis un mois, les rugbymen français et leur volubile entraîneur avaient été présentés comme des demi-dieux par tous les sponsors, investisseurs, partenaires, annonceurs, directeurs de chaînes, publicitaires, vendeurs de tee-shirts et autres fabricants de calendriers coquins, qui ont fait de la coupe du monde de rugby un immense supermarché - où les « valeurs » du rugby, dont on nous rebattait les oreilles, ont été immédiatement pulvérisées !