Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2016

Mauvaise nouvelle pour Daech

médialle-guerre.jpgJe n’arrive pas à croire que l’info soit sérieuse, et pourtant ! François Hollande et Manuel Valls, dans un décret, viennent d’instituer une "médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme destinée à manifester l’hommage de la Nation aux victimes d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger". Y a-t-il un seul de mes correspondants qui puisse m’expliquer en quoi cette innovation est utile ? On pleure, on commémore, on chante la Marseillaise, on plante des arbres, et maintenant, on décerne des médailles ! Et la fameuse "guerre contre le terrorisme", on la mène quand et comment ?

17:25 Publié dans Blog | Commentaires (5) | Tags : guerre, médaille, terrorisme |  Facebook | | Lien permanent

24/06/2016

L'Europe, pour quoi faire ?

missile.jpgJ’ai fait un cauchemar. La Russie de Vladimir Poutine et les USA de Donald Trump étaient au bord de la guerre à cause de l’Ukraine. Les fusées américaines et russes étaient sur le point d’anéantir la planète. Un sommet de la dernière chance avait réuni les deux présidents. Trump avait insulté Poutine, qui avait injurié Trump. Petite bite ! Gros porc ! Les deux hommes étaient sur le point d’en venir aux mains lorsqu'à la toute dernière minute, un obscur conseiller les a convaincus de demander à l’Union européenne de jouer les intermédiaires, de restaurer le dialogue et de sauver la paix mondiale. Et là, mauvaise surprise : l’Union européenne avait disparu.  

10:08 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : brexit, europe, guerre, paix |  Facebook | | Lien permanent

23/05/2016

La France en guerre, et alors ?

greve-sncf.jpgHollande et Valls nous l’ont dit et répété : la France est en guerre. Dans ce contexte d’attentats futurs, qui n’est pas à prendre à la légère, dites-moi quel est exactement le but des syndicats quand ils bloquent les trains et les avions ? Ou quand ils encerclent les raffineries qui alimentent le pays en énergie ? Quel est le but des "Nuit Debout" quand ses militants défient l’état d’urgence un peu partout en France ? Quelle est l’arrière-pensée des casseurs quand ils harcèlent la police de la République ? Vous comprenez qu’avec de tels défenseurs de la patrie, la France ait été si facilement envahie en 1815, 1870 , 1914, 1940 ? Vous entendez les djihadistes de Daech qui rigolent ?

10/02/2015

Armer l'Ukraine ?

ukraine.jpgIl y a des parlementaires américains, très sérieux et très propres sur eux, qui plaident à haute voix depuis quelques semaines, à Washington, pour que l’OTAN fournisse un max de chars et de missiles à l’armée régulière ukrainienne pour lutter contre les Russes. Histoire qu’une vraie guerre s’étende de Lougansk et Donetsk à toute l’Ukraine, voire à toute l’Europe. Une belle guerre, avec plein de morts, des atrocités, des destructions massives et tout le toutim ! Ben tiens. On peut donc devenir député aux Etats-Unis sans avoir jamais lu un livre, jamais vu un film, jamais regardé une carte, jamais réfléchi à rien de rien ?

18:02 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : ukraine, russie, otan, guerre |  Facebook | | Lien permanent

19/09/2014

Vivent les Ecossais !

Ecosse.jpgIl y a deux façons de changer la carte du monde. La plus répandue, c’est de laisser agir les cinglés, les crétins, les barbares, les nuques raides et les incultes qui, livrés à eux-mêmes, décapitent et égorgent sans scrupule, incendient et rasent des villages, ou bien descendent des avions de ligne - comme en Irak, au Nigeria ou en Ukraine. Et puis, ô miracle, il y a la méthode écossaise, appelée aussi "civilisée" : respecter les règles communes, débattre pacifiquement, voter, et accepter le résultat du vote. Si les adversaires de l’Occident et les détracteurs de l’Europe pouvaient y réfléchir… 

12:34 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ecosse, guerre, irak, ukraine |  Facebook | | Lien permanent

06/09/2014

Il y a cent ans, à Rome... (2)

benoit15.jpgRetour au Vatican il y a juste cent ans, le 6 septembre 1914. La guerre fait rage, déjà. Dans la chapelle Sixtine, des cardinaux venus des différents pays belligérants (l’Allemand von Hartmann, le Français Amette, le Belge Mercier, etc) assistent, dans une tension palpable, à l’inauguration du pontificat de Benoît XV. Au premier rang, l’archevêque de Cologne glisse à son collègue de Bruxelles : "J’espère que nous ne parlerons pas de la guerre !" Et le primat de Belgique de répondre en serrant les dents : "J’espère que nous ne parlerons pas de la paix !" Ambiance. Ce pontificat ne sera pas un long fleuve tranquille…

10:31 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : vatican, benoit xv, guerre, 1914 |  Facebook | | Lien permanent

04/09/2014

Il y a cent ans, à Rome...

Benoit XV.jpgIl y a tout juste cent ans, le 4 septembre 1914, à Rome, le conclave élisait le cardinal Della Chiesa pour remplacer, sous le nom de Benoît XV, le malheureux Pie X, mort de désespoir en voyant s’approcher, inexorablement, le plus grand conflit de l’histoire des hommes. La dernière audience du pape défunt avait été pour l’ambassadeur d’Autriche-Hongrie qui voulait lui faire bénir les armées impériales. Pie X s’était offusqué : "Le pape bénit la paix, monsieur, seulement la paix !" Oui, je sais, l’attitude du Vatican pendant la première guerre mondiale, c’est moins fun que les mémoires de Valérie Trierweiler. Tant pis pour vous !

02/04/2014

Les leçons d' "Apocalypse"

Apocalypse.jpgBouleversé par les cinq épisodes d’Apocalypse. Non, la télé n’est pas qu’un univers débile, réducteur et malfaisant. Daniel Costelle et Isabelle Clarke, les réalisateurs de cet extraordinaire document sur la Grande guerre ont prouvé qu’on pouvait aussi se servir du petit écran pour transmettre l’essentiel : la folie, la douleur, la peur, la bêtise, la mort, les valeurs, l’homme, la mémoire. On devrait diffuser ce film à l’ENA, à Sciences Po, au Parlement et dans les universités d’été des partis politiques – histoire de rappeler à tous nos dirigeants et futurs dirigeants que cette apocalypse-là, ce sont leurs aînés qui l’ont déclenchée !

04/03/2014

Mourir pour Simféropol ?

Poutine-armée.jpgIl n’y aura pas de guerre à l’est de l’Europe. Poutine n’en aura pas besoin. Il sait bien qu’au-delà des piapias diplomatiques, aucun Américain, aucun Français, aucun Allemand n’ira mourir pour Simféropol. Il sait aussi qu’aucune guerre n’est imaginable entre des soldats ukrainiens et russes que rien ne distingue, ou presque ! Il sait enfin qu’un vrai conflit le couperait durablement du monde civilisé. Son jeu consiste donc à récupérer la Crimée grâce à un référendum un peu forcé, certes, mais qui aura l’apparence de la légalité. Et à interdire au reste de l’Ukraine terrorisée de rallier le camp occidental. Qui va l’en empêcher ?

10/09/2013

Syrie : toujours la même histoire

 assad-2.jpgSi l’histoire n’était pas devenue une discipline secondaire, voire insignifiante, on ne s’étonnerait pas de constater qu’un dictateur menacé d’être bombardé… fasse tout pour éviter cette échéance ! Qu’il se dédouane malignement des crimes qu’on lui reproche, que ses alliés fassent soudain des propositions désarmantes, et qu'il utilise méticuleusement les informations que lui adressent ses ennemis. Tiens, un exemple : François Hollande ayant juré qu’il ne tuerait aucun civil, on parie qu’on va voir resurgir le concept de "boucliers humains" ? Cela aussi, c’est dans les livres d’histoire…

11:12 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : syrie, assad, hollande, guerre |  Facebook | | Lien permanent

01/09/2013

La guerre n'est plus ce qu'elle était

 Obama.jpgJe ne juge pas, je constate. Que le monde change et que la guerre n’est plus ce qu’elle était. Première observation : aujourd’hui, c’est nouveau, avant de partir en guerre, les chefs d’Etat demandent l’autorisation à leurs peuples et font mine de s’étonner, c’est ballot, que ceux-ci n’aient pas envie de la faire. Seconde observation : quand la première puissance du monde décide d’aller sauver la vie d’un peuple gazé par son tyran, son président demande à tous de bien vouloir attendre le retour des vacances de ses parlementaires. En espérant que son général en chef n’est pas en RTT…

11:22 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : guerre, syrie, obama |  Facebook | | Lien permanent

23/03/2011

Et si on votait ?

Libye.jpgL’opportunité, la finalité et les moyens militaires engagés dans l’affaire libyenne dépassent mes compétences. Mais je suis sceptique : pourquoi cette guerre en Libye et pas en Cote d’Ivoire, à Bahrein, au Yémen, en Birmanie, en Biélorussie, etc, etc ? J’entends peu de dirigeants suggérer que la communauté internationale impose à des dictateurs comme Gbagbo ou Kadhafi, sous peine de sanctions drastiques, de voter (en cas de révolte) ou de revoter (en cas de litige), sous le regard de milliers d’observateurs estampillés par l’ONU ? Ce ne serait sûrement pas simple, mais cela coûterait moins cher, et pas seulement en vies humaines. Je rêve ?

27/08/2010

Un Clemenceau au petit pied

Casque.jpg Je reviens sur la lamentable sortie d’Alain Minc contre le "pape allemand", qui en a visiblement choqué plus d’un. Pour info, le dernier à avoir traité le souverain pontife de "pape boche", c’était... Clemenceau. Le pape, c’était Benoît XV. Elu en août 1914, celui-ci avait choisi, clairement, la carte de la neutralité dans le conflit qui démarrait au cœur de l'Europe. Une position logique pour l’Eglise universelle (ce sera celle de Pie XII en 1940), mais indéfendable aux yeux des belligérants : tout le monde lui est tombé dessus ! Dans le camp allemand, le chef d’état-major Ludendorff le traita même, c’est dire, de "pape français" ! Quelqu’un pourrait-il expliquer à Alain Minc, sans vouloir le froisser, qu'après un siècle de haine anti-allemande, on pourrait peut-être passer à autre chose ?

11/03/2010

La Rafle : des lâches et des justes

J’irai voir La Rafle, bien sûr. Chez moi, dans l’Yonne, quelques jours avant la rafle du Vel d’Hiv, la police française en a effectuée une, les 12 et 13 juillet 1942 : 42 malheureux furent brutalement arrêtés et envoyés à Drancy, dont 19 enfants. Il y en aura deux autres. La préfecture, début 1942, avait soigneusement répertorié 276 juifs dans le département : 140 seront déportés. Horreurs, drames, lâchetés. Mais pas seulement. Quand un sinistre matin les gendarmes de Sergines ont frappé à la porte du docteur Avram, à Courlon, ils ont trouvé porte close : celui-ci s’était enfui dans la nuit avec sa femme et son fils, alerté par le maire du village, lui-même discrètement prévenu la veille… par le commandant de la brigade de gendarmerie de Sergines.

31/01/2010

Le choc Lanzmann-Haenel

Passionnante, la polémique entre Claude Lanzmann (Marianne) et Yannick Haenel (Le Monde) sur le résistant catholique polonais Jan Karski – tronqué dans le film du premier, enjolivé dans le livre du second. Haenel a-t-il un peu trop "imaginé" la dernière partie de la vie de Karski ? C’est possible. Mais on sent que Lanzmann ne supporte pas qu’on valorise un personnage qui, à lui seul, infirme la thèse de Shoah sur l’antisémitisme polonais et montre que les Alliés sont les principaux responsables du lâchage des juifs en 1942-43. Furibard, il nous promet des révélations sur la rencontre historique, cruciale, déterminante entre Karski et Roosevelt. Ah bon ? Lanzmann savait des choses là-dessus et les gardait pour lui ?

19/01/2009

Une image d'espoir

Il y a eu, quand même, une belle image d’espoir, ce week-end, à la télévision. Dimanche matin, au Jour du Seigneur, la messe réunissait catholiques et protestants français et allemands dans une belle célébration bilingue, à Kehl, sur la frontière franco-allemande. Quand on sait quelles furent les horreurs, les massacres, les folies, les cruautés causés par l’hostilité entre Français et Allemands pendant un siècle, hostilités irréductibles qui ont fini par ruiner le tiers de la planète, on ne peut qu’espérer que, dans cinquante ou soixante ans, une célébration œcuménique rassemblera ainsi une nouvelle génération de juifs, de musulmans et de chrétiens de toute la Palestine, à Bayt Lahiya ou à Sderot.

19/09/2007

Mort aux bravaches !

J’ai écouté Kouchner, dimanche, sur RTL. J’ai rigolé en l’entendant expliquer qu’en Iran, il fallait éviter le pire et, relancé par le journaliste, que le pire, "c’est la guerre, Monsieur". Quand Kouchner appelle un journaliste "Monsieur", c’est qu’il a conscience qu’il vient de dire un gros mot.
Quelle aubaine pour tous les politiciens de gauche qui lui en veulent d’être passé à droite, ceux de droite qui lui en veulent d’être resté à gauche, ceux qui lui en veulent d’être ministre et pas eux, ceux qui n’ont rien à dire et qui en profitent pour affirmer, haut et fort, qu’ils préfèrent la paix à la guerre. Sans oublier, à l’étranger, tous ceux que le France énerve, ce qui fait du monde !
Il est bravache, Kouchner. Et pas diplomate pour deux sous. De là à l’accuser de fomenter une troisième guerre mondiale…