Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2022

Ne pas "humilier" Poutine ?

15328112.jpgAutant j’ai applaudi Macron, en janvier, quand il a réintroduit l’Europe dans l’affaire ukrainienne alors monopolisée par les Russes et les Américains, autant j’ai du mal à comprendre pourquoi le même Macron appelle à ne pas "humilier" le pays qui a déclenché la guerre ! Tout propos un peu conciliant envers Poutine est vécu par lui comme une victoire, ne serait-ce que parce qu’il divise l’Europe : en quoi la France a-t-elle intérêt, contre l’avis d’une majorité d’Européens, à accorder la moindre victoire, même diplomatique, à l’agresseur de l’Ukraine ?

27/05/2022

Ukraine : Poutine a le temps...

1501858-vladimir-poutine-a-moscou-le-5-avril-2022.jpegL’armée russe supérieure en nombre ; les Turcs opposés à l’entrée des Scandinaves dans l’Otan ; les Allemands tiraillés sur les livraisons d’armements ; les Hongrois jouant perso ; l’opinion américaine en suspension avant les midterms de novembre ; Macron ne voulant pas "humilier" Poutine ; l’opinion européennes gagnée par la lassitude… Poutine compte sur ces dissensions occidentales, il joue la montre, il a tout son temps. Or, demain ou dans dix ans, il ne faut pas être agrégé d’histoire pour comprendre qu’une victoire de Poutine sur l’Ukraine serait une catastrophe pour l’Europe !

21/05/2022

La "victoire" de Poutine

37E06E93-A80F-4A0E-BDB9-1E290CF4E196.jpeg"Hourra !" Vladimir Poutine a enfin vaincu le nazisme ! Marioupol est tombée ! De fait, c’est la première "victoire" de l’armée russe depuis qu’elle a envahi l’Ukraine le 24 février. Une ville européenne de 430.000 habitants (un peu plus que l’agglomération Nantes-Saint-Nazaire) a été entièrement pilonnée, détruite, rasée, incendiée, saccagée, anéantie. Plus de 20.000 de ses habitants ont été tués, l’immense majorité des autres ayant fui leur domicile, leur terre, leur lieu de vie, leur métier… Allez, les Russes, tous ensemble : "Hourra !"

19/05/2022

Munich, septembre 1938...

Munich.jpgAvez-vous entendu, ces jours-ci, certains intellectuels français expliquer doctement 1) que les peuples finlandais et suédois sont irresponsables de vouloir entrer dans l’Otan pour être protégés de Poutine, 2) que les citoyens ukrainiens devraient spontanément renoncer à une partie de leur territoire, 3) que les Américains ont tort de vouloir empêcher Poutine d’envahir d’autres pays d’Europe, 4) que les peuples européens devraient cesser d’aider militairement la nation ukrainienne envahie par son grand voisin… Fascinant comme cela rappelle les journaux de septembre 1938, non ?

13/05/2022

La mesure d'une guerre

Réfugiés - Copie.jpgA quoi mesure-t-on le drame que constitue une guerre, une vraie, au cœur de l’Europe, dans un pays comparable à la France ? Au nombre de malheureux brutalement chassés de leur domicile : qu’on se rappelle, chez nous, les colonnes de réfugiés fuyant vers l’ouest en mai 1940 ! Selon les Nations-Unies, l’attaque de Poutine, le 24 février, a fait fuir de chez eux 13,6 millions d’Ukrainiens, dont 5,6 millions ont quitté leur pays en catastrophe (la moitié ont été accueillis par la Pologne). Rappelons-nous qu’en janvier, une telle tragédie n’était même pas imaginable…

12/05/2022

La CGT est contre la guerre

830x532_le-leader-de-la-cgt-philippe-martinez-lors-de-la-manifestation-du-10-decembre-2019-a-paris-bertrand.jpgLa CGT a donc pris position, hier, sur la situation en Ukraine. Je résume : la CGT est contre la guerre ; la CGT exige de la France qu'elle arrêté toute livraison d’armes aux "belligérants" ; la CGT considère que cette guerre est d’abord un conflit "impérialiste" qui profite aux Américains ; la CGT exige un cessez-le-feu "immédiat" ; la CGT est pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ; la CGT est contre les sanctions internationales. Voilà. Les prolétaires ukrainiens apprécieront. Etonnez-vous que la CGT représente moins de 3 % des travailleurs français…

10/05/2022

Un 9 mai pas très glorieux

279419434_5425388704179517_7698973311786856464_n - Copie.jpgLe 9 mai est passé. Vladimir Poutine n’ayant pas remporté les "victoires" qu’il espérait, la cérémonie de la Place Rouge a été courte, et son discours fut réduit au minimum. Ce petit fonctionnaire manipulateur devenu président de la Russie avait l’air bien isolé sur les images, entouré de vétérans, et les "Hourras" sonnaient faux. Deux mois et demi après l’invasion de l’Ukraine, la population sait désormais, peu ou prou, que la glorieuse armée russe a été en-dessous de tout. Des purges spectaculaires dans l’armée sont à prévoir. Mais jusqu’à quel point Poutine lui-même est-il fragilisé ? Il est trop tôt pour le dire…

23:08 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, ukraine, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/05/2022

Même si la guerre doit durer des années...

poutine-armee-russe-moscou.jpgQue dira Vladimir Poutine à sa population, le 9 mai, à Moscou ? Une chose est sure : il fera profil bas, incapable d’annoncer d’autre "victoire sur le nazisme" que la destruction totale de la ville de Marioupol. A coup sûr il flattera l’héroïsme de ses soldats, glorifiera la Russie éternelle, accusera l’Occident de tous les maux... et après ? Décrètera-t-il la mobilisation générale, comme le dit la rumeur ? Ce qui est certain, c’est qu’il n’abandonnera pas son projet de conquérir le Donbass, quoi qu'il en coûte, et, à long terme, de refaire de l’Ukraine un satellite de la Russie. Même si la guerre doit durer des années…   

10:15 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/04/2022

Quand Poutine décide qu'il est vainqueur

ukrage.jpgA l'approche du 9 mai, Poutine a pris une décision : il a gagné la bataille de Marioupol. Tout concourt à penser que ce n’est pas vrai, mais cela n’a aucune importance. De même que "l’armée russe a rempli tous ses objectifs", de même que "la Russie se bat contre les néo-nazis", de même que "les Ukrainiens seront jugés pour crimes de guerre", de même que "l’Otan prépare une attaque chimique contre la Russie", etc, etc. Il n’y a qu’à Moscou que la vérité est le fruit de décisions politiques. Un homme peut-il diriger longtemps la deuxième puissance militaire du monde en mentant ainsi, du matin au soir ? Pas sûr…

20/04/2022

Génocide ou pas génocide ?

Ukraine-Volodymyr-Zelensky-fustige-le-refus-d-Emmanuel-Macron-de-parler-de-genocide.jpgLe président Zelensky a-t-il raison de qualifier de "génocide" la guerre insensée que la Russie mène contre l’Ukraine ? En France, le mot fait peur car il évoque d’abord la Shoah, et la comparaison, évidemment, n'est pas pertinente. Ce sera à l’ONU de trancher et de dire si la guerre de Poutine vise à "détruire, en tout ou partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux". A écouter le président russe fulminer contre l’existence des Ukrainiens en tant que nation, il n’est pas absurde, en effet, que l'ONU conclue dans le sens du "génocide". A suivre.

10/04/2022

Voter en temps de guerre

1517457-vladimir-poutine.jpgUne guerre atroce qui éclate au cœur de l’Europe, à 2 heures d’avion de Paris, et qui menace directement la civilisation européenne, cela permet d’aider à bien voter au premier tour des élections présidentielles. Ainsi, on commence par éliminer les candidats 1) qui admiraient la prestance et l’autorité de Poutine avant le 24 février ; 2) ceux qui veulent aujourd’hui, alors que la Russie menace l’Europe, sortir de l’Otan ; 3) ceux qui rêvent toujours de voir la France quitter l’Union Européenne ; 4) ceux qui ne veulent pas d’émigrés ukrainiens sur notre territoire… Eh bien ! On avance, on en a déjà éliminé 6 sur 12 !

09/04/2022

Poutine, Jirinovski et la bombe

ob_4f51a8_jirinovski-vladimir02.jpgHier à Moscou, le président Poutine et le patriarche Kirill ont rendu un vibrant hommage à Vladimir Jirinovski, chef de l’extrême droite à la Douma russe. Faut-il rappeler que Jirinovski était vivement  partisan d’utiliser l’arme nucléaire contre ces "dégénérés" d’Occidentaux ? En janvier, il disait encore : "La moitié de l’Europe, la moitié de l’Amérique partiront en flammes. Nous aussi nous souffrirons, mais ce sera leur fin… Et le 9 mai, nous célèbrerons encore une victoire… Biden sera le dernier président des USA... Le monde entier sera à genoux devant nous..." Instructif, non ?

08/04/2022

Poutine, apprenti sorcier ?

AP22097701227432.jpgPoutine est un apprenti sorcier qui a jeté son pays dans un déferlement de violences et d'horreurs qui risquent de se multiplier. Qu’un prix Nobel de la Paix comme Dmitri Mouratov ne puisse plus voyager en train sans qu’on lui jette un mystérieux liquide au visage, est très significatif : Poutine est en train de transformer la Russie en une immense Corée du Nord où la norme sera la haine de l’étranger, du démocrate, de l’intellectuel, de l’homosexuel, de tous ces "dégénérés" que le Kremlin entend "épurer" (sic) dans les années à venir. La tragédie ne fait que commencer…

17:59 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, guerre, ukraine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/04/2022

Poutine sera-t-il jugé ?

le-president-russe-vladimir-poutine-le-2-mars-2022-au-kremlin-a-moscou_6347358.jpgIl ne fait plus de doute que Vladimir Poutine sera jugé pour crimes de guerre, un jour, par un Tribunal pénal international. Les preuves et les témoignages s’accumulent, qui attestent que son armée, outre qu’elle a envahi un Etat souverain contre toutes les règles internationales, a commis des actes de barbarie. Le tribunal se contentera-t-il de condamner par contumace un satrape enferné au Kremlin ou réfugié dans une datcha en Sibérie ? Ou bien, s’il n’est plus au pouvoir, ses successeurs livreront-ils celui qui a mis la Russie, et pour longtemps, au ban de l’humanité ? L’avenir n’est écrit nulle part…

10:37 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, ukraine, guerre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/04/2022

Un simple recul tactique

277355098_10159854615759686_5043687165340811791_n.jpgLes Européens ont tellement envie que le cauchemar ukrainien s’arrête qu’ils s’accrochent au moindre espoir de négociation. Malheureusement, il leur faut constater que Poutine, échaudé par la défaite militaire de son armée, opère un recul tactique destiné à reconstituer ses forces avant d'aller conquérir, à tout prix, le Donbass. Non sans garder à l’esprit – pour demain ou pour plus tard – ses objectifs de guerre annoncés et répétés dans tous ses discours : reconstituer, contre l’Occident, un "monde russe" autonome qui ne se conçoit pas sans l’assimilation de l’Ukraine – à bon entendeur…

28/03/2022

Humilié, l'empire russe ?

Un-automobiliste-coupable-d-un-exces-de-vitesse-accuse-Vladimir-Poutine.jpgMarre d’entendre repris en boucle, sur le net, l’argument rabâché par Poutine comme quoi l’Occident aurait "humilié" son pays après la chute du Mur de Berlin (1989) et l’effondrement de l’URSS (1991). Il ne se rappelle pas, Poutine, les tentatives de réconcilier l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, l’entrée de la Russie au FMI, au G7 devenu le G8, au Conseil de l’Europe, etc, etc ? Si la Russie de Boris Eltsine a raté ce rendez-vous avec l’histoire, c’est peut-être aussi un peu de la faute des Russes et de leurs dirigeants, non ? Justifier par ce motif l’invasion et la destruction de l’Ukraine, franchement, c'est un peu gros !

13:08 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2022

Rendez-vous le 9 mai sur la Place Rouge

images.jpgLe problème de Poutine, c’est de savoir quelle "victoire sur le nazisme" il célébrera triomphalement le 9 mai, sur la Place Rouge. Il a raté l’invasion de l’Ukraine. Il a gravement plombé son armée. Il n’a pas chassé Zelensky. Il a provoqué un patriotisme pan-ukrainien. Il a ressuscité l’OTAN. Il a renforcé la solidarité européenne. Il a mis son pays au ban de l’humanité. Il sera jugé, un jour, comme criminel de guerre. Il a coupé le patriarcat de Moscou de 40 % de ses fidèles. Il a appauvri durablement sa population. Sa "victoire" sera, sans doute, le rattachement de la Crimée et une autonomie du Donbass. Tout ça pour ça : "Hourra ! Hourra ! Hourra !"

20/03/2022

Les escaliers d'Odessa

1024px-Potemkinstairs.jpgSi la marine russe tarde tant à attaquer Odessa, serait-ce parce que les officiers qui commandent les navires de guerre connaissent bien la ville ? Tous les marins qui sont basés à Sébastopol, notamment, vont y passer des week-ends ou des vacances, beaucoup y ont leurs enfants ou leurs maîtresses ! Tous ont arpenté, en mangeant des glaces, les célèbres escaliers d’Odessa ceux du Cuirassé Potemkine du cinéaste russe Eisenstein, qui raconte la première mutinerie de la marine russe en 1905. Une mutinerie durement réprimée sur ordre du Tsar, dont tous les marins russes connaissent l'histoire héroïque...

18/03/2022

Poutine, criminel de guerre ?

_123504734_353d0c15-d8ca-40fd-a885-17d4d20bdafc.jpgPoutine sera-t-il jugé un jour ? La Cour pénale internationale (CPI) a commencé à enquêter sur les crimes de guerre que son armée commet en Ukraine. Du président américain Joe Biden à la quasi-totalité des opinions publiques européennes, il ne fait aucun doute que le président russe est un criminel de guerre. Encore faudra-t-il, pour être traduit à La Haye, que Poutine perde la guerre – car, c’est la triste réalité politique, on ne juge jamais les crimes des vainqueurs. Et puis, même si c’était le cas, les juges de La Haye iront-ils le traquer dans toutes les datchas de l’immense Sibérie ?

09:14 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre, crime | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2022

Ukraine : un sacré paradoxe

vladimir-poutine-cia-guerre-ukraine-russie-ph.jpgLe grand paradoxe de la situation en Ukraine, c’est que Vladimir Poutine ne sera d’accord pour cesser le feu et, peut-être, pour négocier, que s’il peut sortir de cette affaire en "vainqueur" [mon blog du 9 mars]. Or il est de plus en plus évident qu’il a perdu à la fois la guerre militaire (son offensive éclair est un échec patent) et la guerre de la communication. Plus les Ukrainiens résistent sur le terrain, plus ils rassemblent derrière eux le monde civilisé, plus ils acculent Poutine à une stratégie jusqu’au-boutiste. Au point que l’avenir même de Poutine à la tête de la Russie, désormais, est en jeu…

13:15 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |