Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2022

Munich, septembre 1938...

Munich.jpgAvez-vous entendu, ces jours-ci, certains intellectuels français expliquer doctement 1) que les peuples finlandais et suédois sont irresponsables de vouloir entrer dans l’Otan pour être protégés de Poutine, 2) que les citoyens ukrainiens devraient spontanément renoncer à une partie de leur territoire, 3) que les Américains ont tort de vouloir empêcher Poutine d’envahir d’autres pays d’Europe, 4) que les peuples européens devraient cesser d’aider militairement la nation ukrainienne envahie par son grand voisin… Fascinant comme cela rappelle les journaux de septembre 1938, non ?

16/05/2022

Poutine, de revers en revers

image.jpgAprès la victoire de l’Ukraine au concours de l’Eurovision, la demande d’entrée dans l’Otan de la Finlande et de la Suède… Combien de temps Poutine ira-t-il ainsi de défaite en désillusion, de recul en déconvenue, du seul fait de ses erreurs en Ukraine ? Un loser au Kremlin, ce n’est pas envisageable. Même en Russie, on ne peut mentir éternellement à tout le monde. Nos médias, nombreux sur le terrain militaire, ne fouillent pas assez dans l’entourage du pouvoir russe : FSB, oligarques, militaires, Eglise, ministres… C’est pourtant de là, et seulement de là, que viendra l’issue de la guerre !

11:45 Publié dans Blog | Tags : poutine, fsb, ukraine, russie, kremlin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2022

La CGT est contre la guerre

830x532_le-leader-de-la-cgt-philippe-martinez-lors-de-la-manifestation-du-10-decembre-2019-a-paris-bertrand.jpgLa CGT a donc pris position, hier, sur la situation en Ukraine. Je résume : la CGT est contre la guerre ; la CGT exige de la France qu'elle arrêté toute livraison d’armes aux "belligérants" ; la CGT considère que cette guerre est d’abord un conflit "impérialiste" qui profite aux Américains ; la CGT exige un cessez-le-feu "immédiat" ; la CGT est pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ; la CGT est contre les sanctions internationales. Voilà. Les prolétaires ukrainiens apprécieront. Etonnez-vous que la CGT représente moins de 3 % des travailleurs français…

10/05/2022

Un 9 mai pas très glorieux

279419434_5425388704179517_7698973311786856464_n - Copie.jpgLe 9 mai est passé. Vladimir Poutine n’ayant pas remporté les "victoires" qu’il espérait, la cérémonie de la Place Rouge a été courte, et son discours fut réduit au minimum. Ce petit fonctionnaire manipulateur devenu président de la Russie avait l’air bien isolé sur les images, entouré de vétérans, et les "Hourras" sonnaient faux. Deux mois et demi après l’invasion de l’Ukraine, la population sait désormais, peu ou prou, que la glorieuse armée russe a été en-dessous de tout. Des purges spectaculaires dans l’armée sont à prévoir. Mais jusqu’à quel point Poutine lui-même est-il fragilisé ? Il est trop tôt pour le dire…

23:08 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, ukraine, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/05/2022

Le "pays du grand mensonge"

a53d969_244357695-000-329q84p.jpgPoutine n’en démord pas : il guide la glorieuse Russie dans son combat contre les nazis, c’est-à-dire contre tous ces Européens dégénérés qui prétendent, un comble, qu’ils ont vaincu les Allemands, eux aussi, en mai 1945 ! Tiens, par exemple, ce peuple français qui, c’est bien connu, a accueilli avec des fleurs les divisions hitlériennes sur son sol en mai 1940… A force de travestir les faits, de tordre la vérité et de manipuler l’Histoire, Poutine refait méticuleusement de la Russie, aux yeux du monde, le "pays du grand mensonge" qu’elle était devenue au temps de Staline. Désolante ambition.

04/05/2022

Même si la guerre doit durer des années...

poutine-armee-russe-moscou.jpgQue dira Vladimir Poutine à sa population, le 9 mai, à Moscou ? Une chose est sure : il fera profil bas, incapable d’annoncer d’autre "victoire sur le nazisme" que la destruction totale de la ville de Marioupol. A coup sûr il flattera l’héroïsme de ses soldats, glorifiera la Russie éternelle, accusera l’Occident de tous les maux... et après ? Décrètera-t-il la mobilisation générale, comme le dit la rumeur ? Ce qui est certain, c’est qu’il n’abandonnera pas son projet de conquérir le Donbass, quoi qu'il en coûte, et, à long terme, de refaire de l’Ukraine un satellite de la Russie. Même si la guerre doit durer des années…   

10:15 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/04/2022

Un désastre pour la France

FRS7zFiXEAEPX6H.jpgJ'ai toujours eu beaucoup d'amis socialistes. Tous, sans exception, sont horrifiés à l’idée de rallier Mélenchon, ne serait-ce qu’en raison de ses folles propositions en matière de politique étrangère : faire exploser l’Union européenne en refusant d’appliquer les traités, sortir de l’OTAN en pleine guerre en Europe, cesser de soutenir l’Ukraine envahie par la Russie, tenir à égale distance Poutine et les USA, briser le couple franco-allemand, etc. Il faut quand même être sourd et aveugle pour ne pas comprendre que la mise en œuvre de ce programme serait un véritable désastre pour la France !

29/04/2022

Un néo-nazi comme les autres

image.jpgIl reste encore, ici et là, quelques naïfs qui n’ont toujours pas compris que Poutine était réellement, profondément, viscéralement, un ennemi juré de la démocratie et de ses adeptes. Vont-ils enfin ouvrir les yeux après que le président russe ait spectaculairement affiché son mépris pour le secrétaire général de l’ONU – qu’il a humilié à Moscou et qu’il a bombardé à Kiev ? Les Nations-Unies font partie, à ses yeux, de ce monde occidental dégénéré, pacifiste et trouillard qui rêve de voir disparaître la sainte Russie. Aux yeux du Kremlin, qu’on se le dise, Antonio Guterres est un néo-nazi comme les autres…

27/04/2022

Comme un ours blessé...

vladimir-poutine-le-10-mars-2022_6344646.jpgUn vent nouveau souffle sur l’Ukraine. On parle désormais, de plus en plus, d’une possible victoire ukrainienne sur l’envahisseur russe. Nombre d’Ukrainiens pensent qu’ils vont pouvoir, grâce aux livraisons d’armements étrangers, repousser l’armée de Poutine au-delà de la frontière russo-ukrainienne, libérant même le Donbass si durement disputé ! Or le danger, à court terme, c’est que Poutine n’ait plus que la destruction de Marioupol pour justifier, le 9 mai, sa grandiose "victoire sur le nazisme". Tapi au Kremlin, ruminant sa vengeance, l’ours russe blessé n’en sera que plus dangereux…

07:55 Publié dans Blog | Tags : russie, poutine, ukraine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/04/2022

La septième déconvenue de Poutine

c1225d7_530398776-macron-le-pen-11.jpgAprès la défaite de son armée devant Kiev, la résurrection inattendue de l’Otan, la solidarité retrouvée des Européens, l’isolement du patriarcat de Moscou, la résistance héroïque de Marioupol et l’enlisement de ses propres troupes au Donbass, Poutine a essuyé une septième déconvenue, ce dimanche 24 avril : la défaite de sa candidate aux élections françaises, celle qui promettait d’arrêter les sanctions contre la Russie, de cesser les livraisons d’armes, de quitter l’appareil de l’Otan et de faire exploser l’Union européenne. Caramba, encore raté ! Même ça, il ne pourra pas s’en vanter le 9 mai…

22/04/2022

Quand Poutine décide qu'il est vainqueur

ukrage.jpgA l'approche du 9 mai, Poutine a pris une décision : il a gagné la bataille de Marioupol. Tout concourt à penser que ce n’est pas vrai, mais cela n’a aucune importance. De même que "l’armée russe a rempli tous ses objectifs", de même que "la Russie se bat contre les néo-nazis", de même que "les Ukrainiens seront jugés pour crimes de guerre", de même que "l’Otan prépare une attaque chimique contre la Russie", etc, etc. Il n’y a qu’à Moscou que la vérité est le fruit de décisions politiques. Un homme peut-il diriger longtemps la deuxième puissance militaire du monde en mentant ainsi, du matin au soir ? Pas sûr…

21/04/2022

Après le 9 mai, le 30 décembre...

319nnLi5LNL._AC_.jpgLa prochaine date fatidique, en Russie, c’est le 9 mai, jour de la "victoire sur le nazisme". Mais derrière ce rendez-vous guerrier s’en profile un autre, non moins symbolique pour Poutine et sa clique : le 30 décembre, ce sera le centenaire de la fondation de l’URSS – qui vit Staline, commissaire aux nationalités, imposer à un Lénine déjà malade une future constitution très centralisatrice englobant des "républiques" aux ordres du Kremlin – dont l’infortunée Ukraine ! Inutile de préciser qu’en commémorant cette date du 30 décembre 1922, c’est l’URSS de Staline, et non celle de Lénine, que célébrera Poutine…

19:52 Publié dans Blog | Tags : urss, russie, ukraine, poutine, staline | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/04/2022

Génocide ou pas génocide ?

Ukraine-Volodymyr-Zelensky-fustige-le-refus-d-Emmanuel-Macron-de-parler-de-genocide.jpgLe président Zelensky a-t-il raison de qualifier de "génocide" la guerre insensée que la Russie mène contre l’Ukraine ? En France, le mot fait peur car il évoque d’abord la Shoah, et la comparaison, évidemment, n'est pas pertinente. Ce sera à l’ONU de trancher et de dire si la guerre de Poutine vise à "détruire, en tout ou partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux". A écouter le président russe fulminer contre l’existence des Ukrainiens en tant que nation, il n’est pas absurde, en effet, que l'ONU conclue dans le sens du "génocide". A suivre.

19/04/2022

Une "victoire Potemkine" ?

cp151662722-1200x710.jpgDifficile d’imaginer ce qui peut se passer au Kremlin dans les semaines à venir. Le 9 mai, Poutine présidera son grandiose défilé célébrant sa "victoire sur le nazisme", façon 1945, mais cela ne trompera personne, y compris en Russie : même s’il écrase le Donbass sous les bombes, la "victoire" dont il se prévaudra sera un coup de propagande dans la pure tradition des "villages Potemkine" du temps de Catherine II. Or, si Poutine n’a pas de victoire à offrir à son peuple, il sait qu’il ne restera pas longtemps au pouvoir. D’où son acharnement, depuis hier, à bombarder furieusement, jour et nuit, l’est de l’Ukraine…

20:42 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, ukraine, donbass | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/04/2022

Le rêve fou de Vladimir Poutine

1290234-marine-le-pen-et-vladimir-poutine-en-russie-le-24-mars-2017.jpgD’accord avec l’excellent édito d’Alain Frachon dans Le Monde d’hier : la victoire électorale de Marine Le Pen, au soir du 24 avril, serait une formidable nouvelle pour Vladimir Poutine ! Un quadruple bienfait, en vérité : 1) Marine Le Pen est opposée aux sanctions qui frappent la Russie ; 2) elle veut cesser les livraisons d’armes à la résistance ukrainienne ; 3) elle veut dénouer le lien qui fait de la France un des principaux pays de l’Otan ; 4) elle veut briser la solidarité qui unit les 27 Etats de l’Union européenne… Mais c’est très exactement, point par point, ce dont rêve le maître du Kremlin !  

13/04/2022

Russie : la grande marche en arrière

000_par8265046-taille1200_62526e8ec9bc0.jpgPendant que nous nous occupons – légitimement – de nos élections présidentielles, la Russie de Poutine continue sa grande marche en arrière : après avoir interdit les associations d’historiens comme Memorial, puis les médias indépendants comme Novaïa Gazeta, le FSB vient de fermer les bureaux locaux des ONG étrangères comme Amnesty International ou Human Rights Watch. Au moins les choses sont claires : 1) le Goulag et les procès de Moscou n’ont jamais existé, 2) la Russie n’a déclenché aucune guerre en Ukraine, 3) il n’y a aucun problème de droits de l’homme en Russie. Vu ?

09:43 Publié dans Blog | Tags : russie, poutine, urss, amnesty, fsb | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/04/2022

Poutine, Jirinovski et la bombe

ob_4f51a8_jirinovski-vladimir02.jpgHier à Moscou, le président Poutine et le patriarche Kirill ont rendu un vibrant hommage à Vladimir Jirinovski, chef de l’extrême droite à la Douma russe. Faut-il rappeler que Jirinovski était vivement  partisan d’utiliser l’arme nucléaire contre ces "dégénérés" d’Occidentaux ? En janvier, il disait encore : "La moitié de l’Europe, la moitié de l’Amérique partiront en flammes. Nous aussi nous souffrirons, mais ce sera leur fin… Et le 9 mai, nous célèbrerons encore une victoire… Biden sera le dernier président des USA... Le monde entier sera à genoux devant nous..." Instructif, non ?

08/04/2022

Poutine, apprenti sorcier ?

AP22097701227432.jpgPoutine est un apprenti sorcier qui a jeté son pays dans un déferlement de violences et d'horreurs qui risquent de se multiplier. Qu’un prix Nobel de la Paix comme Dmitri Mouratov ne puisse plus voyager en train sans qu’on lui jette un mystérieux liquide au visage, est très significatif : Poutine est en train de transformer la Russie en une immense Corée du Nord où la norme sera la haine de l’étranger, du démocrate, de l’intellectuel, de l’homosexuel, de tous ces "dégénérés" que le Kremlin entend "épurer" (sic) dans les années à venir. La tragédie ne fait que commencer…

17:59 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, guerre, ukraine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/04/2022

Des négociations, pour quoi faire ?

poutine (2).jpgQue les négociations russo-ukrainiennes d’Istanbul ne soient destinées qu’à amuser la galerie, c’est une évidence. Vladimir Poutine n’entend "négocier" qu’en position de vainqueur, c’est-à-dire imposer ses conditions, et basta. Son offensive militaire cessera quand l’Ukraine se soumettra, un point, c’est tout. Le problème, évidemment, c’est que ledit Poutine, pour l’instant, a perdu la guerre. S’il veut présider triomphalement le grand défilé de la "victoire sur le nazisme", le 9 mai, sur la Place Rouge, il va lui falloir remporter, à tout prix, la bataille du Donbass. A tout prix, c'est-à-dire : par tous les moyens...

12:49 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, donbass | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/04/2022

Après le Donbass, la Crimée ?

carte.jpgA l'étonnement général, l’armée ukrainienne a donc remporté la première bataille, celle de Kiev. L'armée russe a dû se replier. Poutine va donc tout faire, maintenant, pour remporter la bataille du Donbass, qui s’annonce difficile et sanglante. Mais rien ne dit que l’armée ukrainienne, dopée par ses premiers succès, ne va pas réussir à repousser les forces russes, démoralisées, hors du territoire ukrainien, qui sait ? Voilà qui ouvrirait pour Poutine une cauchemardesque perspective, totalement imprévue : et si les Ukrainiens, du coup, en profitaient pour récupérer la Crimée ?