Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2017

Les embarras de Paris...

Hidalgo.jpgQuand ça se délite, ça se délite. Selon une enquête du magazine Challenge, Anne Hidalgo va devoir faire face à un joli scandale : son premier adjoint Bruno Julliard, qui attribue les concessions de nombreux lieux festifs disponibles dans l’espace public parisien, a épousé cet été Paul Le Goff, devenu depuis un des piliers de la société Noctis, laquelle règne sur tous les lieux branchés qu’on loue dans les quartiers les plus huppés de la capitale : quais de Seine, Montparnasse, Champ de Mars, etc. Même un enfant de cinq ans est capable de comprendre qu’il y a là, à l’évidence, un gros, gros problème de conflit d’intérêts…

01:11 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : paris, hidalgo, julliard |  Facebook | | Lien permanent

13/10/2016

Le contrepet de la mairesse

contrepetrie.jpgLa contrepèterie est un sport très spécial, où les Français sont champions du monde. Les fanas – ils sont nombreux – en truffent leurs conversations dans les dîners en ville, et atteignent une sorte d’orgasme quand l’un des convives, en bout de table, glousse soudain en entendant que, ces dernières années, les canicules se sont emballées. A Paris, c’est certainement un de ces initiés – un gars du cru, sans doute, qui apprécie le goût du blanc – qui a perversement soufflé à Anne Hidalgo le slogan vantant son projet de piétonisation des voies sur berges, lequel fait pouffer la France entière : "LES BERGES SONT A VOUS !" Respect. Elle est parfaite.

24/08/2016

Paris : le retour des embouteillages

Paris,Hidalgo,piétons,embouteillagesDans l’esprit de Mme Hidalgo, les provinciaux qui viennent à Paris ne peuvent être que des touristes désœuvrés qui voyagent en bus, les mains dans les poches. Moi, je suis longtemps venu à Paris avec des cartons pleins de livres – en voiture, bien sûr, comment faire autrement ? Et je me plantais déjà régulièrement dans les embouteillages, sur les quais, à hauteur du Chatelet. Quand je lis que Mme Hidalgo veut piétonniser tout ce quartier, y compris les voies sur berges, malgré le rapport d’une commission d’enquête radicalement hostile à cette folie, je me félicite de ne plus aller à Paris que pour raisons exceptionnelles…

27/03/2014

Hidalgo, la basse continue

NKM-Hid.jpgDiscuter avec un adversaire électoral, de nos jours, quelle idée saugrenue ! "Je ne vais pas débattre avec quelqu’un qui a fait 12 % des voix !" (Rebsamen à Dijon, sur France 3) "Je ne débats pas avec des pieds nickelés !" (Gaudin à Marseille, sur France Inter). Et puis il y a la technique Hidalgo, dite de la "basse continue", qui consiste à saturer l’écoute. Dès que sa rivale NKM ouvre la bouche, elle démarre en fond et ne s'arrête plus : "Ma… da… me… Ko… sciu…sko… Mo…ri… zet... ce... n’est… pas… vrai… vous… di… tes… des… men… son…ges…", etc. L’adversaire parle, mais personne n’entend plus rien. Et c'est ainsi que la démocratie progresse.

 

21/10/2013

Paris aura son "espace de solidarité" !

 Sacrécoeur.jpgSi j'étais encore inscrit à Paris, je voterais pour Anne Hidalgo aux municipales. Explication : le PS parisien a fait alliance avec le PC, dont le leader, un certain Brossat, a émis l'idée magnifique de remplacer le Sacré-Cœur de Montmartre par un "espace de solidarité". Voilà un projet enthousiasmant ! Abattre le Sacré-Cœur, bon, ce n’est pas très original, vu le nombre de braves gens qui le trouvent très moche. Mais le remplacer par un "espace de solidarité", ça, c’est fort. On bâtirait un gros machin avec un dôme en pierre blanche dominé par un drapeau rouge, avec des marches en forme d’ "espace" et un campanile "solidaire", géant !  

10:20 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : paris, montmartre, pc, hidalgo |  Facebook | | Lien permanent

05/06/2013

NKM maire de Paris ?

 nkm.jpgNKM, maire de Paris ? C’est jouable. Elle est intelligente, médiatique, sympathique et drôle, alors que son adversaire Anne Hidalgo est un peu terne. Encore devra-t-elle faire taire, dans son propre camp, les Patrick Buisson et consort qui la trouvent trop "bobo" et pas assez "de droite". Il y a longtemps que je ne vote plus dans le 18è arrondissement, mais si Paris était devenue une ville de droite, cela se saurait. J’observe d’ailleurs que Hidalgo, NKM et Marielle de Sarnez ont exactement le même profil, disons... syncrétique ! Evidemment, si l’extrême droite parisienne se mobilise tout entière contre NKM, c’est la socialiste qui finira gagnante. Comme d’hab.