Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2018

80 km/h : ça sent l'entourloupe

80 km/h,sécurité routière,automobileY a comme une odeur d’embrouille. Le Premier ministre a fait mention, pour justifier le passage à 80 km/h sur les routes secondaires, d'une expérimentation réalisée depuis 2015 dans quatre départements français... sans en publier le bilan. Or, l’un des quatre essais a eu lieu dans l’Yonne, entre Auxerre et Clamecy, sur la N151, et j’ai lu dans "l’Yonne républicaine" d’hier que sur ce tronçon passé à 80 km/h, il s’est produit un accident mortel, à l’été 2016, qui rend la démonstration négative ! Un accident, bien sûr, cela ne veut rien dire. Mais si cette fameuse "expérimentation provisoire" n'a pas été concluante, ne serait-il pas plus honnête de le dire ?

08/01/2018

La démagogie à fond la caisse !

80 kmh.jpgBeaucoup de non-dits sur cette étrange décision d’imposer la vitesse maximale de 80 km/h à tous ceux qui, comme moi, habitent loin d’une autoroute ! D’abord, s’il s’agit d’abaisser à tout prix le nombre des accidents, ne vaudrait-il pas mieux interdire la circulation automobile ? Ensuite, qui va contrôler ma vitesse quand, le pied crispé sur la pédale de frein, j’irai prendre le train à la gare de Joigny ou faire mes courses au marché de Toucy ? Enfin, avez-vous remarqué que les hauts responsables de cette mesure démagogique, lorsqu'il leur arrive d’emprunter nos routes de campagne, le font... en voiture avec chauffeur ?

 

11/09/2012

Quand Peugeot fermera...

Peugeot.jpgIls l’avaient dit, à la télé, que l’Etat allait intervenir dans la gestion de Peugeot, qu’il ne fallait pas fermer le site d’Aulnay et qu’on allait voir ce qu’on allait voir. Or, dans mon journal national, je lis que l’action PSA vient de sortir du CAC 40, et que cette chute catastrophique est loin d’être terminée. Par ailleurs, dans mon journal local, je lis que les "bonus" spectaculaires offerts par l’Etat pour booster la vente des voitures électriques ont abouti à ce que Peugeot, dans l’Yonne, en vende… 2 (pour 1.000 voitures vendues en un an dans le département). Dur constat : sans le bonus, la voiture électrique n’intéresse personne. Quand Peugeot fermera, ce sera la faute à qui ?

12/05/2011

Interdisons l'automobile !

 

kit_mains_libres.jpgLes pouvoirs publics envisagent d’interdire le "kit mains libres" qui permet de téléphoner pendant un long voyage en voiture sans prendre trop de risques. Pratique, au moins pour les gens qui travaillent (suivez mon regard). Eh bien, c’est encore trop dangereux aux yeux de nos anges gardiens ministériels (qui s’en fichent, eux, ils ont des chauffeurs). Attendons-nous à ce qu’on vote bientôt une loi interdisant tout ce qui trouble le conducteur : la radio, le passager de droite, et les enfants sur la banquette arrière. Et, puisque c’est la vraie cause de la mort sur la route, finissons par là où on aurait dû commencer : interdire l’automobile.


07/03/2010

Roue de secours

roues_27.jpgAlors voilà, c’est nouveau, ça vient de sortir : quand vous achetez une voiture, désormais, la roue de secours est en option. Il n’y a pas de petit profit. Le type à l’origine de cette innovation surprenante doit être le même qui pousse, depuis quelques temps, à installer des toilettes payantes dans les avions ! Il faut être un peu braque pour avoir des idées pareilles. Mais, au fait, pourquoi seulement la roue de secours ? Pourquoi Peugeot et Renault ne vont-ils pas au bout de cette logique technocrato-mercantile en vendant des voitures uniquement avec les roues avant ? "Les roues arrière, madame, c’est en option, vous en voulez combien ?" 

03/05/2008

La fin du 9-3

1006b90f35ee2f99d1f42f677efeb7ad.jpgIl aura donc fallu 7 ans de travail intense et obscur, financé par mes impôts, pour troquer notre système départementalisé de plaques minéralogiques contre un nouveau système plus anonyme. J’ai tout lu là-dessus, et je n’ai toujours pas compris l’intérêt de ce chamboule-tout européiste. (Je n’ai pas non plus trouvé son coût, or sept ans de travail administratif, de réunionite, d’expériences mathématiques, de simulations informatiques, ça doit coûter bonbon !). Il y avait bien une raison, à la rigueur, de rationaliser le système des cartes grises : économiser, au moins, quelques centaines postes de fonctionnaires. Or le ministère est formel : cette simplification tant vantée par ses promoteurs ne supprimera pas un emploi public !
Ou alors c’était pour supprimer le 9-3 ? Tout ça pour ça ?