Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2017

Les mots qui rassurent

battue-2-2.jpgIl y a les mots choisis, les mots-valises, les mots-clefs. Il y a aussi les mots-prétextes, les mots-mensonges, les mots cache-sexe. Ainsi, ce matin, à la radio, à propos des sommes exorbitantes déboursées par le PDG pour débaucher de jeunes footballeurs, j’ai découvert le "fair-play financier". Comme s’il pouvait être question de fair-play au-delà de 100 millions d’euros, allons ! J’ai également entendu un nouveau concept, que vont nous envier l’Angleterre, l’Espagne et toutes les monarchies d’Europe : quand des bénévoles rejoignent les gendarmes de leur village pour rechercher une fillette disparue, il s’agit d’une "battue citoyenne". Magnifique. La nuit, sans doute, la battue se fait comme en 1789 : à la lanterne !

11:35 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : psg, battue, mots, langage |  Facebook | | Lien permanent

19/12/2015

Un problème de vocabulaire

travail.jpgSuite de mon blog d’hier. Pourquoi la France n’arrive-t-elle pas à juguler le chômage ? Parce que ses élites politiques et médiatiques usent d’un vocabulaire inadapté, privilégiant les mots suivants : gauche, droite, centre, république, socialisme, démocratie, révolution, front républicain, exclusion, Etat, égalité, laïcité, antiracisme, race blanche, homophobie, dialogue social, etc. Alors que dans les pays voisins, bêtement, on utilise les mots emploi, embauche, croissance, entreprise, marché, apprentissage, flexibilité, exportation, artisanat, mobilité, initiative, innovation, formation, mutualisation, contrat, bénéfices, etc. Et si, au lieu de vouloir changer la vie, comme à chaque élection, on changeait plutôt le vocabulaire ?

13/12/2014

La gastronomie pour les nuls

Viandes.jpgJ’ai cru que c’était une blague, mais non ! Sous prétexte qu’une majorité de consommateurs ne savent pas distinguer les morceaux de viande (bavette, araignée, collier, côte, onglet, jarret, échine, faux-filet...), le ministère de  l’Economie a cédé au lobby des grandes surfaces et rendu obligatoire, à partir d’aujourd’hui, dans les libre-service, un étiquetage simplifié (steak, escalope, rôti...) assorti d’une à trois étoiles pour la qualité, et basta. Bonjour la gastronomie française et son image à l'étranger ! Quelle pitié ! A quand, sur les bouteilles de vin, les seules mentions vin rouge, vin blanc et vin rosé ?

23:37 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : viande, langage, gastronomie |  Facebook | | Lien permanent

29/07/2011

Les "messagers du rien"

orateur.jpgBien vu, le petit répertoire du verbiage politicien dressé par Jean-Claude Guillebaud dans le dernier numéro de La Vie. Je le résume. Quand un homme politique vous dit qu’il entend "faire en sorte que", c’est qu’il ne sait pas comment le faire. Quand un candidat s’engage à "créer les conditions de", idem, il sait qu’il n’arrivera à rien. Et quand on abuse de l’expression "d’une certaine manière" c’est qu’on ignore quelle est la bonne manière. J’ajouterai, pour ma part, l’expression "j’ai envie de dire", qui fait comprendre qu’en réalité on parle un peu au hasard. JCG écrit que ce verbiage est le "messager du rien". J'achète.  

23/10/2007

Guy Môquet (suite)

Oublions les basses polémiques. L’affaire de la lettre de Guy Môquet nous a valu de lire, dans les journaux, nombre d’autres lettres terribles et magnifiques, écrites par de jeunes résistants du même âge promis au même sort. Ce qui nous a rappelé deux choses :
- que l'humanité régresse car dans les sales guerres d’aujourd’hui, il est rare qu'on laisse les prisonniers écrire tranquillement à leurs parents ;
- qu’un gamin de 18 ans, à l’époque, savait manier noms, verbes et adverbes pour construire des phrases ayant du sens, voire de l’élégance. Aujourd’hui, ces jeunes enverraient un SMS du genre : Mom, Dad, G V mourir, C dur de vou kiT, G vou kif !!