Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2020

Quand l'écologie vire à l'absurde

saules.jpgLu dans mon journal local. En Bourgogne, écologie oblige, on développe partout les véloroutes, ces petites bandes de bitume qui serpentent à travers la campagne, notamment au bord de l’Yonne, à l’attention des cyclistes. Qui s’en plaindrait ? Sauf qu’à Villevallier, près de Joigny, on n’a pas hésité, pour faire passer ce ruban d’asphalte, à abattre trois grands saules d’une cinquantaine d’années et de trente mètres de haut ! Disparus, les grands arbres au bord de la rivière ! Folie bureaucratique ? Aveuglement idéologique ? Erreur logistique ? Les habitants de Villevallier, évidemment, sont furieux. Mais en matière d’écologie, qui écoute encore les habitants ?

10:42 Publié dans Blog | Tags : écologie, yonne, vélo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/09/2020

Une grève originale

Dijon climat.jpgVendredi après-midi, à Dijon, un collectif lycéen intitulé "Youth For Climate Dijon" (à l’évidence, la langue française ne leur est pas encore familière) a invité les jeunes de la ville à se mobiliser pour "exiger des mesures contre le dérèglement climatique" en leur proposant une nouvelle forme d’action : sécher les cours ! "Car la cause que nous défendons est devenue capitale", explique un des organisateurs au journaliste du Bien Public. Finalement, ils ont été suivis par une centaine d'ados qui ont "marché" pour le climat, place Wilson, à Dijon. Sécher les cours pour sauver la planète : Il fallait y penser !

20/08/2020

Au secours des betteraviers...

pompili.jpgEn 2016, pour sauver les abeilles, la députée Barbara Pompili et ses amis EELV avaient obtenu l’interdiction d’un néonicotonoïde utilisé pour protéger la betterave sucrière d'un puceron mortel qui, cette année, est revenu en force. Comme on n’a pas trouvé entretemps de substitut à ce pesticide, il a bien fallu en lever provisoirement l’interdiction, d’urgence, sauf à mettre en péril 25.000 entreprises et 46.000 emplois... et à importer des millions de tonnes de sucre produit au Brésil à grands jets de glyphosate ! Que ce soit la même Barbara Pompili, aujourd’hui ministre, qui gère cette déplorable imprévision, c’est plutôt rigolo…

20/07/2020

Pour qui roulent les Verts ?

apple.jpgIntéressante, l’idée développée par le géographe Joël Kotkin (interviewié dans le Figaro par Laure Mandeville) : pour lui, qui connaît la Californie par cœur, l’idéologie des Verts les plus radicaux, ceux qui imposent norme sur norme à la société, est clairement encouragée par les grandes sociétés multinationales qui, seules, peuvent survivre aux nouvelles régulations environnementales drastiques, alors que les PME, les entreprises familiales, les artisans et commerçants indépendants crèvent de n'avoir pas les moyens de s’y soumettre. Tous ceux qui connaissent un peu l’histoire savent ce que furent jadis les "idiots utiles" du communisme. Rien de nouveau sous le soleil ?

25/06/2020

Un nouveau crime : l'écocide

parc-eolien-mige.pngMacron va-t-il nous faire voter, comme le souhaite la Convention citoyenne pour le climat, sur l’introduction dans notre droit du crime d’ "écocide" ? Encore faudrait-il s’entendre sur le mot. Quand des multinationales étrangères polluent nos paysages ruraux avec des éoliennes géantes, y a-t-il écocide ? Quand la fermeture d’une grosse centrale nucléaire en France provoque la réouverture de centrales à charbon dans les pays voisins, y a-t-il écocide ? Quand la lutte contre l’automobile à Paris provoque des embouteillages qui asphyxient tout le centre de la capitale, y a-t-il écocide ? Si la réponse est trois fois oui, je veux bien réfléchir à la question...

11/10/2019

Bloquer Paris, quelle bonne idée !

manif.jpgLes "militants" du collectif Extinction-Rebellion veulent sauver la planète. Vont-ils aller replanter des arbres, nettoyer les plages, fonder des entreprises propres, combattre les algues vertes ? Vont-ils se présenter aux municipales pour améliorer la gestion des déchets ? Non, ils s’assoient sur le bitume au centre de Paris et bloquent la capitale ! Emmerder les travailleurs, les banlieusards, les personnes âgées, les touristes, quelle bonne idée ! Il y a des jours on l’on regrette que les petits cerveaux, les parasites, les glandeurs et les inutiles ne soient pas passibles d’une grosse peine de travaux d’intérêt public…

04/10/2019

Les jeunes et l'urgence écologique

Greta.jpgRigolote, l’admonestation d’un journaliste de Skynews à l’actuelle génération de jeunes Occidentaux, la première de l’histoire – souligne-t-il – à exiger la climatisation dans les classes, à utiliser des ordinateurs pendant les cours, à dépenser du carburant au lieu de marcher pour aller à l’école, à passer tout son temps libre devant des appareils électroniques et à consommer davantage que toutes les générations précédentes ! Il n’a pas tort : si nos jeunes voulaient sincèrement sauver la planète, ils commenceraient naturellement par renoncer à leurs smartphones. Lol.

07/09/2019

Ecologie punitive

Dechets 4.jpgLa défense de l’environnement est une chose trop sérieuse pour la laisser aux Verts, champions de l’écologie "punitive" : culpabilisation, réglementation, complication, inspection, sanction ! Et pas seulement dans nos campagnes, où la collecte des déchets est devenue un casse-tête inextricable. Je lis dans le Bien Public qu’à Dijon, des habitants ont été condamnés pour avoir déposé des sacs-poubelle devant chez eux, un matin, alors que "les sacs auraient dû être sortis une heure avant la collecte prévue à 19h30". Bonne nouvelle : ils ont dû payer une amende, ils ne sont pas en prison. Pas encore.

28/12/2018

Une drôle de pétition

pétition.jpgCompliquée, cette affaire de pétition numérique recueillant près de 2 millions de clics pour assigner l’Etat à prendre des mesures dans le sens de la transition écologique ! D’abord parce qu’elle va exactement à l’encontre de la première revendication des "gilets jaunes" qui se sont mobilisés contre la taxe carbone. Ensuite parce qu’elle va se heurter à la séparation des pouvoirs, fondement de la démocratie, quand des juges (pouvoir judiciaire) prétendront dicter leur conduite à des ministres (pouvoir exécutif). Enfin parce que personne, absolument personne, dans ce pays endetté jusqu'à l'os, n’émet la moindre idée quant aux moyens de financer tout ça !

08:48 Publié dans Blog | Tags : pétition, écologie, juges, etat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/11/2018

Trump ou Macron, il faut choisir

Gilets-jaunes.jpgLa transition écologique est une nécessité vitale, mais elle risque de réduire encore le train de vie des gens simples, déjà étranglés par la fiscalité. Face à ce constat, il y a deux attitudes possibles. 1) Celle de Trump, ce lundi, qui explique que le réchauffement climatique, l’écologie, tout ça, il s’en tamponne, et que la seule chose qui compte, c’est le pouvoir d’achat – ce qui lui vaudra sans doute d’être réélu. 2) Celle de Macron, ce matin, qui tente désespérément d’assumer sa responsabilité écologique face aux "gilets jaunes" qui exigent, eux, une hausse du pouvoir d’achat – ce qui lui vaudra, sans doute, de n’être pas réélu. Dur, dur.

09/10/2018

La fin du monde est proche

nobel(s).jpgLa fin du monde est proche. Le dernier rapport du GIEC est formel, et tous les médias font chorus. Canicules, fonte des pôles, tsunamis et tout le toutim. Si on ne fait rien, on va tous mourir. La question étant : que faire ? Seuls les deux récents prix Nobel d’économie proposent, concrètement, une méthode : pour intéresser les hommes à l’environnement, il faut donner une valeur aux biens terrestres ; et pour dépasser les intérêts personnels, il faut mondialiser les consciences. Aïe : cette double préconisation va à l’encontre de toutes les idées reçues sur le sujet ! Gardons-nous donc de la mettre en pratique, et continuons de nous lamenter !

03/09/2018

Une fausse bonne idée ?

DCB.jpgQuelle idée étrange, en pleine actualité pédophile, de proposer un poste de ministre à un homme sympathique, certes, mais qui traîne une casserole aussi désolante qu’insupportable : Macron pensait-il que les réseaux sociaux, qui ne le ménagent pas, c’est le moins qu’on puisse dire, n’auraient pas illico exhumé le livre Le Grand Bazar (Belfond, 1975) de Daniel Cohn-Bendit, et fait tourner en boucle la célèbre séquence d’ Apostrophe, en 1982, où son ex-futur ministre prône les caresses des petites filles de 5 ans ? Les médias parisiens sont muets là-dessus, mais enfin, ho, personne ne surfe sur internet, à l’Elysée ?

23/08/2018

Glyphosate : une simple question

glyphosate.jpgSur le glyphosate, les médias divisent la population en gentils (ceux qui exigent son interdiction) et en méchants (ceux qui en contestent l’urgence). Comme d’hab : les "pour" à droite, les "contre" à gauche, hop, c’est si simple ! Qu’on permette à un habitant de la campagne très préoccupé par l’écologie, donc partisan de l’interdiction du glyphosate, de poser néanmoins, du bout des lèvres, vite fait, comme ça, une question impertinente : pour la préservation des terres cultivées et pour l’entretien des voies ferrées, sans herbicide, on va faire comment, exactement ?

25/03/2018

Silence dans les champs !

oiseaux,pesticides,écologie,biodiversitéUne page dans Le Monde, une page dans Le Figaro, c’est l’info la plus importante de la semaine passée : en quinze ans, selon les experts, plus de 30 % des oiseaux des campagnes françaises a disparu, notamment dans les grands territoires agricoles pulvérisés d’insecticides et de pesticides dévastateurs. Un tiers en quinze ans ! Bonjour la biodiversté ! Mais voilà, à peine dit, aussitôt oublié. Pour une raison simple : c’est aux agriculteurs de réagir en modifiant leurs méthodes de culture. Or, la plupart d’entre eux ont d’autres soucis que la perpétuation des fauvettes, des perdrix, des bruants et des alouettes : ils disparaissent, en pourcentage, encore plus vite que les oiseaux !

13/07/2017

L'environnement demande réflexion

CESE.jpgSuite de ma notule du 4 juillet sur la non-suppression par Macron du Conseil Economique et social (CESE), ce bidule rigoureusement inutile qui coûte 40 millions d’euros par an et qui ne sert qu’à recaser des copains de copains. Pour justifier ce recul, le Premier ministre s’est rendu mardi devant ce qu’il convient de qualifier désormais de "chambre du futur" (ça, franchement, c’est désopilant) pour lui demander d’ "engager trois réflexions" dont une, essentielle, sur la "transition écologique". Bigre ! C’est Hulot qui doit être content ! Il n’y avait donc pas assez de comités spécialisés, d’experts, de membres de cabinet, d’universitaires et d’associations diverses pour "réfléchir" à ce sujet cent fois, mille fois rebattu ?    

01/07/2016

Pas de bouseux dans Paris !

4CV.jpgIl y avait longtemps que les socialistes qui nous gouvernent n’avaient pas interdit quelque chose ! On finissait par s’inquiéter. Heureusement, c’est fait, voilà un nouvel interdit : depuis ce soir, les automobiles immatriculées avant le 1er janvier 1997 sont interdites à Paris (contrairement aux gros 4x4 diesel postérieurs à cette date, mais passons). Chez moi, à la campagne, ces vieilles voitures sont légion : voyez le nombre de 205, de 4L et même de R16 sur le parking de mon Intermarché ! Eh bien, leurs propriétaires ne peuvent plus aller faire une course à la capitale (à 1h30 de là) : depuis ce soir, la Ville-lumière est interdite aux pauvres et aux bouseux !

29/08/2015

Le sort de la planète est en jeu

 Rugy,Placé,écologie,VertsLe sort de la planète mobilise aujourd’hui des centaines de millions d’individus. En sus des grandes ONG traditionnelles, les Nations Unies sont au taquet. Mentionnons aussi les grandes religions – l’encyclique du pape François sur le sujet est un best-seller – et la prochaine conférence internationale de Paris, dite COP-21. Ah ! Oui, j’oubliais, il y a aussi, à Paris, deux politiciens qui viennent de découvrir qu’à l'insu de leur plein gré, le groupuscule gauchiste dont ils étaient les chefs se fichait de l’écologie comme d’une guigne. Mais, franchement, quel rapport y a-t-il entre le destin électoral de ces deux types et la défense de l’environnement ?

10:15 Publié dans Blog | Tags : rugy, placé, écologie, verts | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/07/2015

Le chasseur traqué sur le Web

Cecil.jpgCecil était une vedette locale. Ce magnifique lion de treize ans prospérait dans la zone protégée du parc Hwange, au Zimbabwe, quand des chasseurs emmenés par un richissime dentiste du Minnesota, James Palmer, l’ont attiré hors de la réserve pour l’abattre comme un chien. Jusque-là, l’histoire est banale et triste. Mais voilà que la mort indigne du vieux lion enflamme la Toile partout dans le monde, et que le chasseur indélicat se retrouve traqué à son tour sur tous les réseaux sociaux, jusqu’à devoir fermer son cabinet dentaire ! C'est une grande première. Les lions, les tigres, les éléphants vengés par Facebook et Twitter, qui l’eût cru ?

19:37 Publié dans Blog | Tags : lion, chasseur, web, écologie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/06/2015

Le pape au secours de la planète

pape F.jpgJoli scoop du Monde, ce soir, qui a relayé la publication anticipée par le journal L’Expresso de l’encyclique du pape François sur les questions environnementales. Pourvu que ce mini-événement (la violation de l’embargo papal) incite le reste des médias français à lire ce texte essentiel, d’une portée comparable à l’encyclique Pacem in Terris publiée par Jean XXIII en 1963. Que le chef spirituel d’un peu plus d’un milliard d’humains s’exprime sur ce sujet, en lien étroit avec l’ONU, voilà qui devrait retenir autant l’attention des journalistes, normalement, que les bisbilles des Verts à propos du prochain remaniement, non ?

27/11/2014

Le pape, l'Europe et l'écologie

Strasbourg.jpgDevant le Parlement européen, le pape a lancé un appel à respecter l’environnement. Quand il a évoqué "les domaines où l’Europe devrait reprendre son rôle de phare dans la civilisation mondiale", il a appelé "d’abord à réconcilier l’homme avec la création, en veillant à préserver l’intégrité de la nature, sa faune et sa flore, son air et ses fleuves, ses subtils équilibres, ses ressources limitées, sa beauté qui chante le gloire du Créateur". Nouveau ? Pas vraiment : ce vibrant appel a bien été lancé par le pape à Strasbourg, mais c’est Jean-Paul II qui l’a prononcé lors de son discours au Parlement européen en octobre 1988. Tempus fugit…

11:05 Publié dans Blog | Tags : pape, europe, écologie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |