Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2018

La fin du monde est proche

nobel(s).jpgLa fin du monde est proche. Le dernier rapport du GIEC est formel, et tous les médias font chorus. Canicules, fonte des pôles, tsunamis et tout le toutim. Si on ne fait rien, on va tous mourir. La question étant : que faire ? Seuls les deux récents prix Nobel d’économie proposent, concrètement, une méthode : pour intéresser les hommes à l’environnement, il faut donner une valeur aux biens terrestres ; et pour dépasser les intérêts personnels, il faut mondialiser les consciences. Aïe : cette double préconisation va à l’encontre de toutes les idées reçues sur le sujet ! Gardons-nous donc de la mettre en pratique, et continuons de nous lamenter !

03/09/2018

Une fausse bonne idée ?

DCB.jpgQuelle idée étrange, en pleine actualité pédophile, de proposer un poste de ministre à un homme sympathique, certes, mais qui traîne une casserole aussi désolante qu’insupportable : Macron pensait-il que les réseaux sociaux, qui ne le ménagent pas, c’est le moins qu’on puisse dire, n’auraient pas illico exhumé le livre Le Grand Bazar (Belfond, 1975) de Daniel Cohn-Bendit, et fait tourner en boucle la célèbre séquence d’ Apostrophe, en 1982, où son ex-futur ministre prône les caresses des petites filles de 5 ans ? Les médias parisiens sont muets là-dessus, mais enfin, ho, personne ne surfe sur internet, à l’Elysée ?

23/08/2018

Glyphosate : une simple question

glyphosate.jpgSur le glyphosate, les médias divisent la population en gentils (ceux qui exigent son interdiction) et en méchants (ceux qui en contestent l’urgence). Comme d’hab : les "pour" à droite, les "contre" à gauche, hop, c’est si simple ! Qu’on permette à un habitant de la campagne très préoccupé par l’écologie, donc partisan de l’interdiction du glyphosate, de poser néanmoins, du bout des lèvres, vite fait, comme ça, une question impertinente : pour la préservation des terres cultivées et pour l’entretien des voies ferrées, sans herbicide, on va faire comment, exactement ?

25/03/2018

Silence dans les champs !

oiseaux,pesticides,écologie,biodiversitéUne page dans Le Monde, une page dans Le Figaro, c’est l’info la plus importante de la semaine passée : en quinze ans, selon les experts, plus de 30 % des oiseaux des campagnes françaises a disparu, notamment dans les grands territoires agricoles pulvérisés d’insecticides et de pesticides dévastateurs. Un tiers en quinze ans ! Bonjour la biodiversté ! Mais voilà, à peine dit, aussitôt oublié. Pour une raison simple : c’est aux agriculteurs de réagir en modifiant leurs méthodes de culture. Or, la plupart d’entre eux ont d’autres soucis que la perpétuation des fauvettes, des perdrix, des bruants et des alouettes : ils disparaissent, en pourcentage, encore plus vite que les oiseaux !

13/07/2017

L'environnement demande réflexion

CESE.jpgSuite de ma notule du 4 juillet sur la non-suppression par Macron du Conseil Economique et social (CESE), ce bidule rigoureusement inutile qui coûte 40 millions d’euros par an et qui ne sert qu’à recaser des copains de copains. Pour justifier ce recul, le Premier ministre s’est rendu mardi devant ce qu’il convient de qualifier désormais de "chambre du futur" (ça, franchement, c’est désopilant) pour lui demander d’ "engager trois réflexions" dont une, essentielle, sur la "transition écologique". Bigre ! C’est Hulot qui doit être content ! Il n’y avait donc pas assez de comités spécialisés, d’experts, de membres de cabinet, d’universitaires et d’associations diverses pour "réfléchir" à ce sujet cent fois, mille fois rebattu ?    

01/07/2016

Pas de bouseux dans Paris !

4CV.jpgIl y avait longtemps que les socialistes qui nous gouvernent n’avaient pas interdit quelque chose ! On finissait par s’inquiéter. Heureusement, c’est fait, voilà un nouvel interdit : depuis ce soir, les automobiles immatriculées avant le 1er janvier 1997 sont interdites à Paris (contrairement aux gros 4x4 diesel postérieurs à cette date, mais passons). Chez moi, à la campagne, ces vieilles voitures sont légion : voyez le nombre de 205, de 4L et même de R16 sur le parking de mon Intermarché ! Eh bien, leurs propriétaires ne peuvent plus aller faire une course à la capitale (à 1h30 de là) : depuis ce soir, la Ville-lumière est interdite aux pauvres et aux bouseux !

29/08/2015

Le sort de la planète est en jeu

 Rugy,Placé,écologie,VertsLe sort de la planète mobilise aujourd’hui des centaines de millions d’individus. En sus des grandes ONG traditionnelles, les Nations Unies sont au taquet. Mentionnons aussi les grandes religions – l’encyclique du pape François sur le sujet est un best-seller – et la prochaine conférence internationale de Paris, dite COP-21. Ah ! Oui, j’oubliais, il y a aussi, à Paris, deux politiciens qui viennent de découvrir qu’à l'insu de leur plein gré, le groupuscule gauchiste dont ils étaient les chefs se fichait de l’écologie comme d’une guigne. Mais, franchement, quel rapport y a-t-il entre le destin électoral de ces deux types et la défense de l’environnement ?

10:15 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : rugy, placé, écologie, verts |  Facebook | | Lien permanent

29/07/2015

Le chasseur traqué sur le Web

Cecil.jpgCecil était une vedette locale. Ce magnifique lion de treize ans prospérait dans la zone protégée du parc Hwange, au Zimbabwe, quand des chasseurs emmenés par un richissime dentiste du Minnesota, James Palmer, l’ont attiré hors de la réserve pour l’abattre comme un chien. Jusque-là, l’histoire est banale et triste. Mais voilà que la mort indigne du vieux lion enflamme la Toile partout dans le monde, et que le chasseur indélicat se retrouve traqué à son tour sur tous les réseaux sociaux, jusqu’à devoir fermer son cabinet dentaire ! C'est une grande première. Les lions, les tigres, les éléphants vengés par Facebook et Twitter, qui l’eût cru ?

19:37 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : lion, chasseur, web, écologie |  Facebook | | Lien permanent

16/06/2015

Le pape au secours de la planète

pape F.jpgJoli scoop du Monde, ce soir, qui a relayé la publication anticipée par le journal L’Expresso de l’encyclique du pape François sur les questions environnementales. Pourvu que ce mini-événement (la violation de l’embargo papal) incite le reste des médias français à lire ce texte essentiel, d’une portée comparable à l’encyclique Pacem in Terris publiée par Jean XXIII en 1963. Que le chef spirituel d’un peu plus d’un milliard d’humains s’exprime sur ce sujet, en lien étroit avec l’ONU, voilà qui devrait retenir autant l’attention des journalistes, normalement, que les bisbilles des Verts à propos du prochain remaniement, non ?

27/11/2014

Le pape, l'Europe et l'écologie

Strasbourg.jpgDevant le Parlement européen, le pape a lancé un appel à respecter l’environnement. Quand il a évoqué "les domaines où l’Europe devrait reprendre son rôle de phare dans la civilisation mondiale", il a appelé "d’abord à réconcilier l’homme avec la création, en veillant à préserver l’intégrité de la nature, sa faune et sa flore, son air et ses fleuves, ses subtils équilibres, ses ressources limitées, sa beauté qui chante le gloire du Créateur". Nouveau ? Pas vraiment : ce vibrant appel a bien été lancé par le pape à Strasbourg, mais c’est Jean-Paul II qui l’a prononcé lors de son discours au Parlement européen en octobre 1988. Tempus fugit…

11:05 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : pape, europe, écologie |  Facebook | | Lien permanent

03/07/2013

Recul sur l'écologie, recul sur la parité

 batho.jpgL’info, ce n’est pas que la jeune Delphine Batho ne soit plus au gouvernement, c’est que sa collègue Cécile Duflot y soit encore ! Il est vrai que la voix des deux ministres "verts" pèse plus lourd pour dézinguer la politique de François Hollande, qui se fiche de l’écologie comme de sa première écharpe tricolore, et pour lutter contre le projet d’aéroport si cher au Premier ministre ! L’autre info, c’est que le dénommé Philippe Martin, qui remplace Batho, doit être absolument génial pour que François Hollande ait renoncé, pour le nommer, à la parité hommes-femmes au sein de son gouvernement. Sa porte-parole Najat Vallaud-Belkacem, en tout cas, ne s’est pas formalisée d’un recul aussi symbolique : elle est toujours au gouvernement !

10/03/2013

Et les écrevisses de Puisaye ?

 écrevisse.jpgHugo Chavez, le conclave, le Mali… Mais qui vous parle des écrevisses à pieds blancs des ruisseaux de Puisaye ? On en trouvait par milliers sur les marchés parisiens au siècle dernier. Or, l’introduction en Bourgogne d’écrevisses nord-américaines porteuses de la "peste des écrevisses" a décimé l’espèce, en sus des nitrates, des phosphates et du réchauffement des cours d’eau. Les experts, désespérés, n’arrivent pas à les aider à se reproduire : il n’en reste plus que dans un ou deux rus de Toucy, près de chez moi, et un peu dans le Morvan. Voilà. Une espèce disparaît, tout le monde s’en tamponne. La vie continue. En moins bien.

29/11/2011

Un recul de la civilisation

pot.jpgSuite à mon blog d'hier : il parait que ce n'est pas à cause de la crise si les Centres Leclerc ne glissent plus vos emplettes dans un sac en papier. Alors c'est encore plus grave. Depuis des siècles, les commerçants rendent le service d'emballer leur marchandise avant de la servir au client. Seule exception : le lait, qu'on allait chercher chez l'épicier avec un pot à lait. Quand je vends un livre au stand des Editions de Bourgogne, dans un salon, je le glisse dans un sachet en papier pour éviter qu'il ne se tache. Je persiste et je signe : briser là cette coutume séculaire est un recul de la civilisation.

21/11/2011

Les Verts préfèrent le béton

duflot.jpgCécile Duflot veut devenir députée de Paris. Qui s’en étonne ? Elle n’est pas la première écolo à préférer le béton aux petits zoiseaux. Dominique Voynet, battue aux législatives dans le Jura, s’est fait élire opportunément sénateur de Seine-Saint-Denis. Yves Cochet, ex-élu de Rennes, s’est glissé dans l’anonymat du Val d’Oise avant de se faire élire député, hop, dans le 14ème arrondissement de Paris. Jean-Vincent Placé, qui a commencé sans succès sa carrière à La Rochelle, est devenu subrepticement sénateur de l’Essonne. Ce qui caractérise les Verts, c’est leur amour de l'air pur, du silence, des horizons dégagés, de la nature préservée...

15/12/2010

Il n'y a pas de petits profits

Leclerc.jpgDe retour de Paris par l’autoroute A6, halte nocturne à la station Leclerc, quelques kilomètres après le péage de Fleury-en-Bière. A la caisse du livre service, pour emporter les trois ou quatre bricoles jusqu’à ma voiture, je demande un petit sac en plastique. Réponse gênée du type : "On ne donne plus de petits sacs…" Bonjour le service au client ! L’employé ne sait pas où se mettre : "…mais pour 15 centimes d’euros, vous pouvez en avoir un grand". En plastique aussi. L’écologie n’a donc rien à voir dans cette affaire. Il s’agit bien d’un mini racket. J’ai rempli mes poches, tant bien que mal, avec mes achats. Consommateurs de tous les pays, sur l’autoroute, ayez de grandes poches !

05/01/2010

Une bonne cliente

cecile-duflot.jpg2009 a été l’année Roumanoff, 2010 sera l’année Duflot. La nouvelle chef de file des Verts, entendue ce matin sur Europe 1, est décidément une "bonne cliente" pour les médias. D’abord, comme elle parle aussi vite que Voynet et Taubira réunies, elle permet d’aborder une bonne dizaine de sujets d’actualité par minute d’antenne. Ensuite, une écolo qui va réveillonner aux Maldives décomplexe tous les Fogiel, Castaldi et autres vedettes du PAF qui y étaient aussi. Enfin, elle n’oublie pas que les médias sont masochistes : quand Elkabbach lui parle d’un obscur scandale perso mouillant je ne sais plus qui, façon caniveau, elle dit : "Vous n’avez simplement qu’à pas en parler !" Et toc. Je me demande si je ne vais pas voter écolo, moi…

02/08/2009

A qui profitent les éoliennes ?

eoliennes.jpgPetit rappel à l'attention des naïfs. A qui profitent les éoliennes ? Pas aux consommateurs d’énergie : la part éolienne dans la production globale d’électricité restera infinitésimale. Pas aux adversaires des centrales nucléaires : même s’il était multiplié par dix, le parc éolien ne réduirait pas d’un kWh la production électrique d’origine nucléaire. Pas aux contribuables : nous paierons tous, par nos impôts, l’avantage exorbitant accordé par EDF aux entreprises privées qui viennent en France profiter d’une loi économiquement absurde en soudoyant à bas prix quelques agriculteurs aux abois. Pas aux chômeurs : cette technologie ne crée pas d'emplois. Pas aux écologistes, enfin : quel défenseur de l'environnement peut se réjouir de voir nos paysages ruraux hérissés de ces étranges poteaux métalliques et bruyants grands comme la moitié de la Tour Eiffel ?

23/06/2008

Paradoxes jubilatoires

Il y a, dans l’actualité, des paradoxes jubilatoires et terriblement révélateurs. Ainsi, avez-vous noté la passion avec laquelle tous les élus verts et écolos de notre beau pays défendent soudain les bases militaires qu’ils ont vouées aux gémonies depuis des décennies ? L’acharnement avec lequel tous les idéologues de l’anti-publicité protestent contre la suppression de la pub sur France Télévision ? L’obstination avec laquelle nombre d’artistes engagés à gauche exigent des sanctions contre ces salauds de jeunes qui pompent gratuitement leurs œuvres sur internet ?
Et le quasi-boycott des économistes qui tentent désespérément d’expliquer que la hausse du prix du pétrole est le meilleur moyen de lutter contre le réchauffement climatique ?

12/08/2006

Des éoliennes par milliers

Lu dans l’Yonne Républicaine le plaidoyer de la présidente locale des Verts en faveur des éoliennes. La dame, sympathique au demeurant, préfère les champs d’éoliennes aux grosses tours fumantes des centrales nucléaires. Difficile, face à un tel argument, de plaider pour la préservation de nos paysages : chez nous, dans le nord de la Bourgogne, par temps clair, on aperçoit sans plaisir les volutes de Dampierre-en-Burly et Belleville, de l'autre côté de la Loire, et de Nogent-sur-Seine, en direction du nord, à des dizaines de kilomètres...
Revenons sur terre : il faut compter 1.300 éoliennes d’une puissance unitaire de 1MW pour remplacer une seule tour de réfrigération. A la place des trois centrales en question, il faudrait donc planter au-dessus de nos forêts, nos étangs et nos vallons, la bagatelle de… 8.800 éoliennes.
Bonjour l’environnement.

02/08/2006

Les jactances de M. Hulot

Nicolas Hulot est un type sympathique, généreux et sincère. Il a bigrement raison de s’insurger contre la paresse des politiques, à droite comme à gauche, face au péril climatique qui menace la planète. Mais il a tort de laisser entendre qu’une candidature aux présidentielles de 2007 serait, pour lui, le meilleur moyen de faire entendre son cri d’alarme.
D’autres l’ont fait avant lui, pour des causes plus ou moins nobles : les Barbu, Marcilhacy, Ducatel, Cheminade et autres Saint-Josse, qui n’avaient évidemment rien à proposer, eux non plus, pour combattre le chômage, gérer la crise des banlieues, contribuer à la paix au Proche-Orient, réformer la justice ou réduire le trou de la Sécu. D’autres, innombrables, pourraient ainsi dévoyer le scrutin présidentiel pour attirer l’attention sur le sida, les femmes tchétchènes, les accidents de la route ou le sort des bouilleurs de cru.
Oh là, Hulot ! Et la télé, ça sert à quoi ?