Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2018

Une drôle de pétition

pétition.jpgCompliquée, cette affaire de pétition numérique recueillant près de 2 millions de clics pour assigner l’Etat à prendre des mesures dans le sens de la transition écologique ! D’abord parce qu’elle va exactement à l’encontre de la première revendication des "gilets jaunes" qui se sont mobilisés contre la taxe carbone. Ensuite parce qu’elle va se heurter à la séparation des pouvoirs, fondement de la démocratie, quand des juges (pouvoir judiciaire) prétendront dicter leur conduite à des ministres (pouvoir exécutif). Enfin parce que personne, absolument personne, dans ce pays endetté jusqu'à l'os, n’émet la moindre idée quant aux moyens de financer tout ça !

08:48 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pétition, écologie, juges, etat |  Facebook | | Lien permanent

05/03/2016

Que le grand clic me croque !

1-million-de-signatures.jpgLa pétition ayant recueilli "plus d’un million de signatures" contre la loi El-Khomri est un tournant dans l’histoire de notre démocratie. Désormais, des dizaines de pétitions seront ainsi lancées sur Internet, via le site américain Change.org ou via d’autres sites, qui feront le buzz dans les médias. Mais quelle valeur donner à ces "clics" exécutés d’un doigt pressé, distrait et anonyme, sans que leur émetteur n’ait rien lu, et parfois rien compris, sur le sujet donné ? Mal barrée, la République ! Il faut dire que la dernière pétition digne de ce nom (700.000 signatures réelles, imprimées sur papier et constatées par huissier) date de février 2013, elle contestait massivement le projet de loi Taubira sur le "mariage pour tous" : le Conseil économique et social l’avait envoyée directement à la poubelle !

22/02/2013

Le CESE ne sert donc à rien

 Delevoye.jpgJean-Paul Delevoye, président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), veut-il conforter l’opinion générale selon laquelle ce coûteux bidule ne sert rigoureusement à rien qu’à fournir un revenu à des copains politiques dans la dèche, façon Georgette Lemaire, ou à des syndicalistes à la retraite, façon Gérard Aschiéri ? S’asseoir, sans débat, sur une pétition portée par 700.000 citoyens, quel qu’en soit le sujet, c’est ajouter au mépris des dirigeants pour les braves gens qui croient, les naïfs, qu'ils seront entendus à Paris ! Vous entendez le FN qui rigole ?