Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2015

Sauvons les églises de campagne !

Malicorne.jpgIl y a les diseux et il y a les faiseux. L'idéologie et la réalité concrète. A un jet de pierre de chez moi, dans l’Yonne, la population du petit village de Malicorne (157 habitants) s’est remuée, depuis 8 ans, derrière un adjoint au maire aussi courageux qu’entreprenant, pour restaurer la toiture de son église. La route fut ardue, mais le résultat est là : nous fêtions joyeusement, cet après-midi, l’aboutissement du projet.Il y a des milliers de communes, en France, où croyants et non croyants se battent pour restaurer l’église du village, et transmettre aux générations futures cet inestimable patrimoine qui est, aujourd’hui, menacé. L’exemple de Malicorne montre que c’est possible !

10/04/2015

Interdire, toujours interdire !

Chanel-musee-d-Orsay.jpgInterdire, à gauche, c’est décidément une obsession. Dernier exemple en date : une députée écolo, Laurence Abeille, veut interdire… les pubs géantes qui financent le ravalement et la réfection des monuments historiques à Paris et dans les grandes villes. Pour une fois qu’on avait trouvé le moyen de préserver et de restaurer le patrimoine sans puiser dans l’argent des impôts ! Mais non, la députée trouve ça laid, elle exige donc l’intervention de la police – seul l’Etat, c’est bien connu, sait ce qui est beau pour le peuple ! Elle ne s’est pas demandée, l’écolo-flicarde, comment les Romains ont financé, ces dix dernières années, la restauration de leur ville ?

27/06/2014

Ingratitude bourguignonne

viollet.jpgJe découvre sous la plume de l’excellent Frédéric Valloire, chroniqueur à Valeurs Actuelles, que 2014 est aussi le bicentenaire d’Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879). Cela m’avait échappé. Sauf erreur de ma part, la presse bourguignonne n’en a pas dit un mot. Et rien n’a été organisé, au niveau régional, pour commémorer cet architecte autodidacte qui a sauvé, en 1840, le site le plus emblématique et le plus visité de la Bourgogne : la basilique de Vézelay, qui tombait alors en ruine ! Faut-il rappeler que ce monument magnifique et fascinant attire à lui seul, chaque année, près d’un million de touristes et de pèlerins ? Ingrats, les Bourguignons !

18/09/2013

Du ministre Cahuzac au roi Ubu

cahuzac,transparence,patrimoine,élusNeuf mois après l’affaire Cahuzac, le gouvernement Ayrault a fait adopter sa grandiose loi sur la transparence, qu’on dirait sortie des aventures du père Ubu. Désormais, les ministres déposeront gentiment une déclaration de patrimoine en préfecture, mais la rendre publique coûtera 45.000 euros d’amende à tout citoyen trop curieux !  Ensuite, pour veiller au grain, on a créé un comité Théodule appelé "Haute autorité pour la transparence de la vie publique", mais comme il n’aura pas de pouvoirs d'investigation, on compte sur des "lanceurs d’alerte" (en français : des délateurs) pour le renseigner ! Tout ce barnum, évidemment, n’empêchant aucun ministre de planquer de l’argent en Suisse… 

16/04/2013

Le piège de la transparence

 delaunay.jpgIl fallait s’y attendre. Sur les réseaux sociaux, c’est un festival de voyeurisme - pondéré, heureusement, par un humour décapant. Voyez la fiche de la ministre Michèle Delaunay : comment soigner des cancéreux (elle) et servir l’Etat (son mari) peut-il rapporter 5,4 millions d’euros de patrimoine ? Voyez la fiche de Moscovici : à qui fera-t-on croire qu’après 30 ans de politique à haut niveau cet homme-là, qui gère précisément les finances du pays, n’ait pour tout bien personnel qu’un appart à Montbéliard ? Voyez enfin la fiche qui saute aux yeux par son absence, celle de Cahuzac : elle ne mentionne ni compte en Suisse ni compte à Singapour ! Il nous aurait menti ?

01/02/2011

Mauvaises nouvelles

Toucy (église).JPGLu l’Yonne Républicaine tout à l'heure, en rentrant de Paris. "On ne respecte plus rien", y déclare l’ami Michel Kotovtchikhine, maire de Toucy, obligé de fermer l’église de sa ville à cause de vandales qui ne la visitent que pour en briser les vitraux avec des cierges. Quoi de plus désolant et de plus absurde qu'une église fermée ? Quelques pages plus loin, dans le même journal, un article explique que le Mont Saint-Michel sera bientôt cerné par une trentaine d’éoliennes et risque fort d'être évincé, du coup, du patrimoine culturel mondial de l’Unesco. Il a raison, Michel : "On ne respecte plus rien".

18/09/2010

Zappez le patrimoine !

Cluny.jpgEn introduction aux Journées du Patrimoine, mercredi, sur France 3, l’émission Des racines et des ailes présentée depuis Cluny, en Bourgogne, donnait l’occasion de s’échapper d’une actualité bien médiocre. Comment remettre en valeur ce qui fut, au XIIè siècle, la plus grande et la plus belle église du monde, creuset de la culture européenne : un défi fabuleux, suscitant le rêve et redonnant confiance dans l’humanité. Emotion, ravissement, intelligence. Pourtant, le matin même, sur Europe 1, Marc-Olivier Fogiel et ses chroniqueurs avaient prévenu : "Ce soir, zappez d’abord France 3 !". Pouah ! De la culture, du patrimoine, c’est superchiant, c'est prise de tête ! Zappez ! Et vive le tuyau-de-poële, le yop-la-boum et le pipi-caca-boudin !

21/08/2010

La pub et le patrimoine

MacDonalds_Logo.JPGIl y a l’histoire, la culture, le talent, la nation, la mythologie, l’éthique, le patrimoine, l’honneur, l’idéologie, que sais-je ? Et puis il y a la pub. Dévastatrice, ravageuse, humiliante, la pub ! Les 325 millions d’albums d’Astérix vendus à ce jour n’ont pas épargné à Albert Uderzo les petits soucis d’argent de tout un chacun, vous savez ce que c’est, alors Astérix s’est vendu à MacDonald's. Les Gaulois, au MacDo ! C’est aussi triste que de voir un acteur génial comme Jean Rochefort, 150 films, 50 ans de métier, 3 césars, se ridiculiser à vie en tournant la pitoyable pub d’Amaguise. "A ma guise, Amaguise !" On retiendra demain de cet immense comédien qu’il avait, comme Albert Uderzo, des fins de mois difficiles…

 

25/11/2009

Revue de fresques

Fresque 3-morts.JPGQuand l’argent public vient à manquer, vive le privé ! J’apprends, en lisant La Croix d’aujourd’hui, que le Fondation Prince Louis de Polignac a attribué son grand prix 2009, doté de 25 000 euros, à la restauration des fresques murales de l’église de La Ferté Loupière, en Puisaye, à quelques kilomètres de chez moi. C’est exactement le genre de patrimoine difficile à préserver, mais qui fait la renommée d’une commune ou d’une église. La Danse Macabre de La Ferté et le Dict des Trois morts et des Trois vifs sont un chef d’œuvre d’art populaire. C’est à 110 km sur l’autoroute du sud, sortie Joigny. Faites-le détour !

15/11/2006

Une idée monumentale

En cherchant bien, on trouve toujours de bonnes idées pour améliorer la conduite des affaires publiques. Ainsi, enfoui dans le rapport d’une commission sénatoriale qui montre que l’Etat ne peut plus assurer la pérennité du patrimoine architectural, il est proposé de ponctionner pour cette tâche… 1 % des bénéfices de la Française des Jeux.
On appréciera la proportion, révélatrice de l’époque : 1 % ! Un petit pourcent prélevé sur la gigantesque montagne d’or (9 milliards d’euros par an) constituée sans efforts sur la crédulité de millions de gogos bernés par de cyniques vendeurs d’espoir opérant pour le compte de l’Etat !
On leur doit bien ça, auxdits gogos : s’ils s’entêtent à plomber bêtement leur avenir, gardons-leur au moins un passé !