Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2021

Le cri de Denise Bombardier

Bombardier.jpegLu le cri d’alarme de Denise Bombardier dans le Journal de Montréal de lundi. Le 28 janvier, des activistes LGBT ont obtenu de la Cour supérieure du Québec que les mots homme, femme, père et mère disparaissent du Code civil (pour cause de discrimination à l’égard de personnes transgenres et non binaires) On les remplacera par le mot filiation. Et Denise Bombardier de s’insurger contre ce "délire" : s’il n’y a plus ni homme ni femme, comment allons-nous désormais lutter pour l’égalité hommes-femmes, pour combattre les violences faites aux femmes ? Elle a raison, Denise, mais comme naguère contre la pédophilie, face au politiquement correct, elle se sent un peu seule…

10:27 Publié dans Blog | Tags : féminisme, lgbt, québec, femme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |