Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2021

Les bouddhas de Bâmiyân

bamiyan.JPGIl y a tout juste vingt ans, le 11 mars 2001, les Talibans islamistes faisaient exploser, au cœur de l’Afghanistan, les fantastiques bouddhas de Bâmiyân, ces statues géantes qui avaient le tort d’avoir été érigées et sculptées au Ve siècle, c’est-à-dire avant l’apparition de l’Islam. Lors d’un de mes premiers voyages d’étudiant, en 1972, la vision de ces bouddhas de 38 et 55 mètres, creusés dans la falaise, m’avait fait une impression inégalée, indélébile. Bâmiyân, c’était comme Notre-Dame de Paris ou la Cité interdite : un patrimoine universel indépassable. On devrait envoyer tous les jeunes Français, dans des milliers d’autocars, visiter les gorges de Bâmiyân…