Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2021

Belgique : un coup de pied aux cultes

picture.jpgConcernant la liberté de culte en temps de pandémie, on se rappelle la boulette du Premier ministre qui avait confondu "30 m2" et "30 personnes" pour limiter l’affluence dans les églises de France. Quelques jours de tension, deux ou trois saillies laïcardes, un peu de dialogue et l’on est revenu à la raison. Ce n’est pas le cas en Belgique, où, depuis le 29 novembre, la jauge exigée pour les messes a été limitée à… 15 personnes (!) quelle que soit la taille de l’édifice, cathédrales et basiliques comprises. Une mesure réellement discriminante et délibérément anticléricale : merci aux Belges de nous montrer que la France n’a pas le monopole de l’absurde !

08/02/2021

Concilier la foi et la loi

laicite-effel.jpgDarmanin a tort. Si on oblige les croyants à choisir entre la loi divine et la loi républicaine, la seconde sera vite pulvérisée ! Aucune loi humaine – votée par une majorité fragile, fruit d’une combinaison partisane éphémère, révisée après un événement inattendu, contestée par une alliance minoritaire – ne peut prétendre rivaliser, dans le cœur des gens, à tort ou à raison, avec une loi divine millénaire dont l’inspiration surnaturelle a traversé toutes les invasions, guerres de religions, révolutions et  séparations possibles ! Dit autrement : on n’est pas des bœufs.

26/12/2020

Politesse radiophonique

eveque.jpg"Bonjour Monsieur". En ce jour de Noël, la journaliste de France Inter avait invité à son micro l’archevêque de Reims, Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence épiscopale de France. A un médecin, elle aurait dit "Bonjour Docteur". A un avocat, elle aurait dit "Bonjour Maître". Mais là, non, elle dit "Monsieur", ignorant superbement que la politesse, depuis des siècles, invite à dire "Monseigneur" à un évêque. Au risque de choquer quelques centaines de milliers d’auditeurs qui, cathos ou pas cathos, disent naturellement "Ma Sœur" à une religieuse, comme ils disent "Maître" à un notaire, "Mon pote" à un vieux copain, et "Votre Majesté" à la reine d’Angleterre.

23/04/2020

Parfois j'ai honte pour mon pays

10436.jpgLa scène se passe dimanche dernier dans le VIIIe arrondissement de Paris. Dans l’église St-André-de-l’Europe aux portes soigneusement fermées, le curé dit sa messe dominicale "confinée", c’est-à-dire sans personne dans l’assistance, servi par trois paroissiens en guise d’enfants de chœur. Tenez-vous bien : un voisin "bienveillant" téléphone fissa à la police pour dénoncer le curé ! Des policiers arrivent, entrent dans l’église armes au poing (violant la loi de 1905) et expulsent les trois servants de messe ! On imagine ce que ce voisin délateur, en 1942, aurait fait des familles juives de son quartier. Parfois, franchement, j’ai honte pour mon pays.

23/12/2019

Noël, mais sans la Nativité !

creche-de-noel - Copie_LI.jpgLe 6 novembre dernier, le gouvernement communiste chinois a ordonné aux représentants des religions de mettre en conformité leurs textes fondateurs avec la vulgate marxiste et athéiste en vigueur à Pékin. On risque de voir là-bas des choses bien étonnantes : la fête de Noël, par exemple, sera désormais soigneusement expurgée de toute référence à la nativité du Christ ; les séries TV montrant des familles à Noël censureront la moindre allusion à l’Enfant Jésus ou à la Vierge Marie ; la première chaîne de télé du pays refusera de diffuser la Messe de minuit ; il sera interdit d’installer des crèches de Noël devant les Maisons du peuple… Pauvres Chinois ! 

13/06/2018

Sectarisme en cuisine !

anticléricalisme,laïcisme,La Vie,intoléranceTrès significative, la mésaventure arrivée à l’ami Jean-Pierre Denis, patron du magazine "La Vie", qui voulait interviewer un jeune chef récemment étoilé pour un dossier spécial sur les questions alimentaires. Apprenant que l’entretien était destiné à "La Vie", le type a refusé tout net : pas question, dit-il, de "prêter son image à une quelconque religion ou idéologie". Authentique ! Je propose de tirer deux leçons de cette ahurissante anecdote : 1) La France anticléricale est de plus en plus sectaire et racornie. 2) Un chef qui décroche une étoile au Michelin n'en devient pas plus intelligent pour autant.

15/01/2018

Que c'est loin, mai 68 !

mai68.jpgIl y a 50 ans, il était "interdit d’interdire". Depuis, la France a fait un grand pas… en arrière ! La pensée progressiste, en 2018, consiste à interdire le plus de choses possible : les opéras comme Carmen qui finissent par la mort d’une femme ; les statues de pape surmontées d’une croix chrétienne ; les films où des cow-boys blancs tuent des indiens basanés ; les automobiles qui roulent au gazole ; le cinéma pour enfants, à Noël, où il est question de la Nativité ; les animaux que les gamins vont voir dans les cirques de village ; les humoristes qui délirent sur les homos ou les femmes battues… Dany, reviens, ils sont devenus fous !

09/01/2018

Laïcité : elles préfèrent la castagne !

laïcité,loi de 1905,Schiappa,anticléricalismePlus le président Macron tente d’apaiser le débat sur la laïcité, plus certains de ses ministres enveniment sciemment les échanges sur le sujet. C’est Frédérique Vidal qui déclare sur France 3 que la religion doit rester "uniquement dans la sphère privée". Ou sa collègue Marlène Schiappa qui explique, dans un livre militant, que la laïcité est "un combat politique contre les dogmes en tous genres" et, plus loin, que la laïcité "rend inéligibles les ministres des cultes", oubliant, sans doute, que l’abbé Pierre fut député de 1947 à 1951, tout comme le chanoine Kir de 1945 à 1967 ! Quelqu'un pourrait-il suggérer à ces deux éminences laïques de lire, une fois dans leur vie, la loi de 1905 ?

19/05/2017

Macron : une bombe... à retardement !

MarleneSchiappaMinistre.jpgLe gouvernement Macron comporte une bombe à retardement. Une jeune femme au débit de mitraillette (on dirait Cécile Duflot) qui a bien l’intention de "lutter contre le complot fomenté par les trois grandes religions monothéismes pour juguler le corps des femmes" et autres fadaises laïcistes. Les propos de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes (sic), trahissent une inculture religieuse manifeste et un engagement anticlérical hargneux. Elle entend bien, par exemple, supprimer toutes les émissions religieuses à la télévision ! En voilà une qui risque fort de provoquer, façon Taubira, la prochaine grande déchirure de la société française...

10/12/2016

Saint Nicolas, au rencart !

lvisite-de-saint-nicolas.jpgComme tous les ans, l’approche de Noël rend hystériques les membres de cette petite secte bien connue qui sortent alors de leurs grottes pour s’attaquer aux crèches et autres symboles religieux. Ainsi lis-je dans les Dernières Nouvelles d’Alsace que deux directrices d’école maternelle de Huningue (Haut-Rhin) ont privé leurs moufflets de la visite traditionnelle de saint Nicolas. La stupéfaction du maire de la ville, la colère des parents d’élèves, la déception des écoliers n’ont pas ébranlé ces deux augustes fonctionnaires, hérauts d’une laïcité obsessionnelle et quasi-maladive, qui font passer leurs idées racornies avant le plaisir tout simple des enfants dont elles ont la charge !

16/10/2016

Les deux France réconciliées ?

salomon_leclerc-1.jpgOn aurait pu se dire que la France allait mieux, et que l’Histoire allait dans le bon sens. Que le n° 3 d’un gouvernement socialiste (Ségolène Royal) aille représenter la République, ce dimanche, à Rome, lors de la canonisation d’un martyr de la Révolution (frère Salomon Leclercq, assassiné par les sans-culotte en 1792), n’était-ce pas un signe important de réconciliation entre les "deux France", un symbole de la volonté d’unir notre vieille nation face aux dangers qui la menacent ? Hélas, on peut aussi avoir une autre approche de l’événement : et si tout le monde, les médias, les politiques, l'opinion publique, s’en foutaient totalement ?

20/09/2016

Une belle victoire sur l'obscurantisme

laicité,anticléricalisme,jugesLu dans La Croix l’éclatante victoire remportée cet été par la France socialo-laïcarde sur l’obscurantisme forcené des curés et de la Manif pour tous. Le 8 août, le gouvernement a fait voter une loi supprimant rageusement un mot du serment prêté par les magistrats depuis le début de la Ve République, qui invitait ceux-ci à observer "religieusement" le secret de leurs délibérations. Histoire de donner à ce serment un caractère sacré, tout bonnement. Ciel ! Comment de Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand et Chirac ont-ils pu tolérer une aussi scandaleuse atteinte au principe de laïcité ? Heureusement, Hollande veillait au grain ! Vous allez voir, s’il est réélu, qu’il va se rendre compte, un jour, Jésus-Marie-Joseph, que la robe de ces magistrats ressemble furieusement à une soutane !

16/02/2016

L'a-propos des socialistes espagnols

Eglise-Espagne.jpgA l’heure où le continent européen est profondément secoué par le terrorisme islamiste, où les sociétés occidentales cherchent dans leurs valeurs nationales la force de résister à l’islam radical, voilà que les socialistes espagnols du PSOE, alliés au mouvement d’extrême-gauche Podemos, prônent avec courage les mesures suivantes : asphyxier financièrement les écoles catholiques, priver les hôpitaux de leurs aumôniers catholiques, exproprier l’Eglise de tous les lieux de culte catholiques, et pour pouvoir supprimer toutes les œuvres catholiques, suspendre au plus tôt le concordat qui lie l’Espagne et l’Eglise catholique ! Quand ils parlent entre eux de l’Espagne, les dirigeants de Daech hurlent de rire pendant des heures…

07/02/2016

Littérature : Huxley l'avait prévu

Clubdes5.jpgLe Meilleur des mondes, c’est maintenant ! Dans la dernière traduction des aventures du Club des Cinq (chez Hachette), l’éditeur a gommé tout ce qui était religieux : quand Claude, François, Mick et Annie se rendaient "à la messe", ils vont désormais "au marché" ! De même, la dernière traduction des Quatre filles du docteur March (au Livre de Poche Jeunesse) a été épurée de toutes les références au christianisme, considéré comme incongru pour les ados d’aujourd’hui. Mon petit doigt me dit que cette réécriture "correcte" de la littérature ne fait que commencer. Suis curieux de savoir sous quel titre sera bientôt réédité Notre-Dame de Paris...

10/01/2016

Charlie : une troublante ambiguité

johnny.jpgCharlie Hebdo, au regard de l’Histoire, c’était une poignée de radicaux anticléricaux, des anars aussi rigolos que marginaux (le journal, tiré à 60.000 exemplaires, allait disparaître). Qu’ils aient été décimés de façon horrible par d’autres radicaux, encore plus marginaux mais fanatiques et violents, a profondément ému tous ceux qu’ils prenaient pour cible (religion, Etat, showbiz, armée, police), qui les ensevelissent aujourd’hui sous les drapeaux français, les cocoricos, les lois sécuritaires et les légions d’honneur. Aveuglante ambiguïté : croire que l’unité du pays (le fameux "esprit du 11 janvier") puisse se faire autour des idées ultra-minoritaires de Charlie serait une grave erreur !

05/01/2016

Le triomphe de l'inculture

CharlieHeb.jpgJ’entends ici et là, à la radio et sur le net, les réactions à la couv de Charlie Hebdo, et je constate que le taux moyen de bêtises/minute auquel mène l’inculture religieuse, sur ce coup-là, a très vite été pulvérisé. Et comme d’hab, quand on ne connaît rien à rien, c’est l’insulte, l’amalgame et le rejet de l’autre qui triomphent. Sur la représentation du dieu judéo-chrétien et la non-représentation du dieu musulman, sur les causes non religieuses des violences au XXème siècle (guerre 14, communisme, guerre 39, shoah), sur la différence entre le fanatisme des groupuscules radicaux et la paix que proclament sur terre quelque 3,5 milliards de croyants, etc, etc, s’il vous plaît, par pitié, de temps en temps… lisez des livres !

 

19/02/2015

Laïcité à géométrie variable

calotte.jpgQuelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi, dans la loi Macron, figure discrètement, hop, la suppression de deux fêtes religieuses chrétiennes dans les Dom-Tom, au bénéfice de fêtes locales laïques ? Je ne suis pas sûr que cette étrange pichenette législative soit dans l’esprit du temps. C’est comme le regrettable oubli du chef de l’Etat qui n’a pas dit, dans son hommage aux égorgés de Libye, que ceux-ci étaient coptes, donc chrétiens. On ne pourrait pas arrêter, un temps, ces chiquenaudes anticléricales datant d’un autre siècle et qui, sauf erreur de ma part, n’ont aucun effet sur le chômage ?

02/10/2013

La guerre des deux France

 laicite.jpgPetites nouvelles de la guerre des deux France, discrètement ravivée par François Hollande dans un but qui m’échappe : 1) Stupeur au Comité national d’éthique : à la veille de débattre sur la PMA, on a viré du comité tous les représentants religieux ! 2) Malaise à France Culture : sans aucune concertation avec leurs responsables, il faudra désormais se lever à 7 heures pour écouter les émissions protestantes ! 3) Réflexion de Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité : supprimer deux fêtes chrétiennes du calendrier, pourquoi pas ? Franchement, ces gens-là sont incorrigibles !

25/01/2013

Le protestantisme, voilà l'ennemi !

 bible.jpgVoilà encore une étonnante provocation anticléricale, qui vise cette fois les protestants. Depuis toujours, les pasteurs protestants alsaciens et mosellans sont rémunérés par l’Etat puisque leur statut de "ministres du culte" est resté "concordataire" après 1918, ce que la Constitution a validé en 1958. Or, un groupuscule laïciste du XVIIIè arrondissement de Paris a décidé de partir en guerre contre ces pasteurs (en laissant tranquilles les prêtres et les rabbins, on ne sait pas pourquoi) auprès du Conseil d'Etat. But de l’opération : porter un coup mortel au protestantisme français. Pourquoi tant de haine ? Cela, il faut leur demander !   

16/01/2013

Censurés, les Rois mages !

 couronne.jpgQuand on me l’a rapporté, j’ai cru que c’était une blague. Mais non, le Télégramme est formel : le maire socialiste de Brest, un certain François Cuillandre, a bien ordonné de retirer de la circulation les couronnes des rois prévues pour les cantines scolaires le jour de l’Epiphanie, justement parce qu’elle portaient la mention "Epiphanie", ce qui est un mot religieux ! Ni rois ni reines pour les petits Bretons, au nom du laïcisme le plus inepte ! Monsieur le Maire, à Pâques, veillez bien, dans votre ville, à faire taire toutes les cloches ! J’ai dit : toutes !