Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2017

"La vérité, c'est le mensonge !"

Meluche-Garrido.jpgCe pourrait n’être qu’une anecdote, mais elle est révélatrice d’une dangereuse dérive. Invitée par Thierry Ardisson dans une émission enregistrée un jeudi, Raquel Garrido, porte-parole de la France Insoumise s’est vivement réjouie, à l’avance, du succès de la manif… du surlendemain ! Pour les amis de Mélenchon, la vérité historique s’écrit avant les faits. Rappelez-vous 1984 d'Orwell : "La vérité, c'est le mensonge !" Voilà un héritage du communisme pur et dur, qui faisait truquer les chiffres, réécrire les événements ou effacer des personnages de l’histoire officielle. En URSS, les dissidents disaient : "Notre passé est imprévisible !" Apparemment, ce sera bientôt notre tour…

07/02/2016

Littérature : Huxley l'avait prévu

Clubdes5.jpgLe Meilleur des mondes, c’est maintenant ! Dans la dernière traduction des aventures du Club des Cinq (chez Hachette), l’éditeur a gommé tout ce qui était religieux : quand Claude, François, Mick et Annie se rendaient "à la messe", ils vont désormais "au marché" ! De même, la dernière traduction des Quatre filles du docteur March (au Livre de Poche Jeunesse) a été épurée de toutes les références au christianisme, considéré comme incongru pour les ados d’aujourd’hui. Mon petit doigt me dit que cette réécriture "correcte" de la littérature ne fait que commencer. Suis curieux de savoir sous quel titre sera bientôt réédité Notre-Dame de Paris...

05/12/2012

"Mal nommer les choses..."

 1984.jpgLa "novlangue" d’Orwell, vous vous rappelez ? La façon dont on retourne le vocabulaire, en politique, pour abolir la différence entre le vrai et le faux ! Exemple : appeler "plan social" un licenciement collectif. On a deux cas récents à gauche, où on appelle "mariage pour tous" la déconstruction du couple parental classique, et "droit à mourir dans la dignité" l’euthanasie, c’est-à-dire l’aide au suicide. Mais on en a un, magnifique, à droite : les fondateurs du groupe divisant en deux l’UMP ont appelé celui-ci "Rassemblement UMP". Joli, non ? Faut-il à nouveau citer Camus : "Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde".