Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2016

La leçon américaine

maire.jpgLa leçon à tirer de l’élection de Trump, au fond, est simplissime. Les gens, aujourd’hui, n’en peuvent plus de l’impéritie des hommes politiques qui passent leur vie dans les médias pour faire le buzz, et dont l'objectif principal est de se faire réélire afin de ne pas perdre les avantages liés à leur fonction. Ces dirigeants-là, de gauche ou de droite, ont-ils été capables de résorber le chômage, de juguler la désertification médicale, de sauvegarder une industrie de qualité, d’assurer une énergie pas chère, de restaurer le dialogue social, d’assurer une bonne éducation des enfants, de permettre aux paysans de vivre de leur travail ? Non ? Eh bien, élisons-en d’autres ! Dure leçon.

29/03/2015

Au PS, on pense à tout

philippe-doucet.jpgLes socialistes pensent à tout. La semaine passée, entre deux portes, le député PS Philippe Doucet a fait voter le doublement de l’indemnité à laquelle ont droit les élus locaux quand ils sont battus aux élections, ainsi que l’ouverture d’un droit à la formation et d’un droit à la validation des acquis sous forme de diplômes. Mieux, le dénommé Doucet a fait voter l’obligation pour une entreprise privée qui aurait employé un élu avant son élection, de le réintégrer après sa défaite, même après des années de mandat ! Et pourquoi pas le droit à un logement, l’exonération de la CSG et la gratuité des transports à vie ? Et ces gens-là s’étonnent de la montée du FN !

21/11/2014

Psychodrame à Château-Chinon

ChateauCch.jpgLe psychodrame vécu par les habitants de Château-Chinon, en Bourgogne, est révélateur. Alors que le Morvan est menacé depuis longtemps par la désertification médicale, le maire de cette sous-préfecture découvre, comme cela, un beau matin, que les deux derniers médecins libéraux qui restaient dans la ville, exténués, n’en peuvent plus et vont s’installer un peu plus loin, dans des conditions plus vivables, à Anost et à Autun. Ah bon ? Il tombe des nues, le maire, il ne comprend pas, il n'a rien vu venir ! On comprend que la population panique. L’impéritie de certains élus locaux face à la crise laisse penser que la grande déglingue sera difficile à endiguer…

05/11/2014

Contestation à géométrie variable

eoliennes.jpgJ’entends bien l’argument des écolos qui, à Sivens, contestent le pouvoir républicain détenu par les élus locaux qui confondraient souvent leurs mandats électifs et leurs responsabilités dans les syndicats intercommunaux et autres établissements publics gérant, par exemple, la construction de barrages. Pas faux. Sauf que les mêmes écolos sont étrangement muets quand cette confusion tourne à la prise illégale d’intérêt, comme l’a récemment révélé le Service central de prévention de la corruption (SCPC), dans le cas des implantations d’éoliennes en milieu rural. La révolution, oui, mais... à géométrie variable !

31/10/2014

C'est l'Etat qu'on assassine

manif.jpgJe fais partie des archéo-démocrates attachés, excusez-moi, à la souveraineté du peuple, celle qui fait qu’un Etat est encore, dans notre pays, l’émanation du suffrage universel. C’est pourquoi je m’étonne d’entendre autant de commentateurs trouver parfaitement normal que des groupuscules écolos (élus par personne) appuyés par des bandes de casseurs (élus par personne) remettent en cause par la violence une décision prise par des conseillers généraux (élus par le peuple) soutenus par les parlementaires locaux (élus par le peuple). Je ne juge pas le dossier au fond, mais il n’y a pas un problème, là ?

18:31 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : etat, démocratie, écolos, élus |  Facebook | | Lien permanent

15/10/2014

Pourquoi la politique se dégrade

enarques.jpgJ'emprunte au dernier essai d'Eric Le Boucher cette fine remarque qui en dit long sur notre classe dirigeante : "Autrefois, on était gouvernés par ceux qui avaient réussi l'ENA, désormais par ceux qui ont raté l'ENA". Dans la nouvelle génération de responsables politiques figurent beaucoup d'anciens assistants parlementaires, chefs de cabinet, communicants, seconds couteaux et autres porte-flingues qui se sont dit qu'après tout, ils étaient les mieux placés pour remplacer un jour leurs patrons dont ils maitrisaient déjà le langage, le cynisme et les privilèges. Or, la plupart n'ont pas d'autre connaissance du peuple que celle du petit personnel des palais nationaux, pas d'autre ambition pour la France que leurs propres succès électoraux, et pas d'autres convictions fortes que celles que leurs aînés avaient acquises à l'ENA...

12:17 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : ena, élus, politique, cabinets |  Facebook | | Lien permanent

18/09/2013

Du ministre Cahuzac au roi Ubu

cahuzac,transparence,patrimoine,élusNeuf mois après l’affaire Cahuzac, le gouvernement Ayrault a fait adopter sa grandiose loi sur la transparence, qu’on dirait sortie des aventures du père Ubu. Désormais, les ministres déposeront gentiment une déclaration de patrimoine en préfecture, mais la rendre publique coûtera 45.000 euros d’amende à tout citoyen trop curieux !  Ensuite, pour veiller au grain, on a créé un comité Théodule appelé "Haute autorité pour la transparence de la vie publique", mais comme il n’aura pas de pouvoirs d'investigation, on compte sur des "lanceurs d’alerte" (en français : des délateurs) pour le renseigner ! Tout ce barnum, évidemment, n’empêchant aucun ministre de planquer de l’argent en Suisse… 

13/08/2011

Les élus serrent les fesses

crise.jpgOn sent bien que c’est grave, qu’une vraie crise menace. On réalise que les responsables politiques, de Washington à Paris, n’ont cessé de dépenser inconsidérément un argent qui n’était pas le leur, et qu’ils ne savent pas comment le rembourser ; que chaque dirigeant public ou privé serre les fesses en espérant que l’explosion interviendra après son propre départ en retraite ; et qu’aucun élu, de gauche ou de droite, ne peut reconnaître cette impéritie générale sauf à être battu aux prochaines élections. La campagne de 2012 ne sera peut-être pas aussi rigolote qu’on l’espérait.

03/08/2011

Mais que font les Doges ?

 

Monstre-6.JPGRetrouvé dans La Croix l’indignation qui fut la mienne à Venise, l’an dernier, en constatant que la ville est en train de crever du tourisme de masse. A cause, notamment, des bateaux-taxis de 400 chevaux qui battent des records de vitesse sur le Grand Canal, et des gigantesques bateaux de croisières (300 mètres de long, 2.500 passagers) qui accostent le plus près possible des vieux canaux. Evidemment qu’il faudrait commencer par limiter la vitesse sur les canaux et obliger les monstres à aller mouiller plus loin ! Mais cela, c’est le job des hommes politiques. Des quoi ? Des élus, des responsables, quoi ! Et cela vous fait rire ?

15/02/2009

Où sont les élus ?

Ecouté sur Europe 1 le président du Sénat, Gérard Larcher, pendant une heure d’horloge. Une heure de langue de bois. De poncifs, de conformismes, d’esquives. Une heure de "faut réfléchir", "on y travaille", "faut dialoguer", "on doit veiller à", "faut écouter les gens", "parlons-nous", "nous prendrons des initiatives", etc. Un festival d’impuissance et d’inanité. Larcher n'est pas plus mauvais qu'un autre : il est très représentatif d’une grande majorité d’élus dont, en Guadeloupe ou ailleurs, l’inaction est spectaculaire, et le silence, assourdissant. Mais par quel miracle tous ces braves gens, le plus souvent fonctionnaires ou retraités (et que leur mandat, pour beaucoup, a placés définitivement au-dessus du besoin), deviendraient-ils des responsables actifs, dynamiques, ayant du courage et des idées neuves ?