Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2021

Variant brésilien : on sait déjà...

624.jpgEntendu à la radio, avant de me lever, qu’un nouveau variant brésilien risquait de compromettre tous nos efforts pour juguler la pandémie. J’ai aussitôt coupé, chez moi, toutes les radios, télévisions et sites d’info, dont je connais déjà le contenu : inquiétude des médecins, propos rassurants du ministre Attal, reportage à Roissy, interview (par skype) de Brésiliens, attaque de Jean-Luc Mélenchon contre Macron, focus sur Bolsonaro, micro-trottoirs variant entre fatalisme et panique, attaque de Marine Le Pen contre Macron, statistiques contradictoires, débats (virulents) entre invités incompétents, attaque d’Anne Hidalgo contre Macron, etc. Je rallumerai ma télé ce soir à 20h.

11/04/2021

Sondage du JDD : Tout ça pour ça !

IMG_5776.JPGUn sondage du JDD, ce matin, donne 54%-46% pour Macron face à Le Pen, loin devant tous les autres, au second tour de 2022. Il confirme spectaculairement l’opinion des Français sur leurs grands médias : 1) Les milliers d’interviews mettant en scène tous les Jadot, Hidalgo, Mélenchon, Retailleau, Piolle et autres Dupont-Aignan sont totalement inutiles. 2) Les centaines de débats sur les alliances improbables entre LFI, EELV et le PS n’ont rigoureusement aucun intérêt. 3) Les innombrables éditoriaux sur le refus massif d’un second tour Macron-Le Pen en 2022 sont, eux aussi, du temps volé à d’autres sujets.

02/04/2021

Et à la fin, qui c'est qui gagne ?

Trans.jpgEn fait, les Français se ficheraient des groupuscules extrémistes de tout poil, des promoteurs du racialisme ou de l’apartheid, des trans en colère et autres porte-voix de la "cancel culture" à l’américaine, si ceux-ci ne bénéficiaient de la complicité de certains milieux universitaires, du manque de courage des responsables politiques et, surtout, de la complaisance des grands médias. En contribuant à l’inquiétude croissante des braves gens attachés à la France, à la République, aux droits de l’homme et à la paix civile, les radios et les télés confortent le discours de Marine Le Pen à l’approche de 2022. Et c’est cela, moi, qui m’inquiète.

30/03/2021

Une info pour... les journalistes !

marches-de-catholiques-contre-kabila-en-rdc-.jpgA tous mes confrères journalistes qui ignorent tout des sujets religieux, je dédie ces quelques chiffres publiés à Rome le 25 mars dernier. Au nombre de 1,345 milliard d’individus, les catholiques représentent 17,7 % de la population mondiale (chiffre en progression de 1,2 %). S’ils sont de plus en plus minoritaires en Europe, ils progressent de 3,4 % en Afrique et de 1,3 % en Asie. On compte sur la planète : 5.364 évêques, 414.336 prêtres, 630.099 religieuses. Si seulement, sur ce sujet essentiel, les médias français pouvaient jeter un œil, de temps en temps, au-delà de l’hexagone… !

25/03/2021

Pâques ? Connais pas !

vigile-pascale.jpgPardon de revenir là-dessus, mais je suis effaré de voir à quel point l’inculture religieuse, dans les médias français, a atteint un seuil critique. Ce matin, sur une chaine d’info, l’animateur s’inquiète du fait que les mesures gouvernementales contre la pandémie vont empêcher, la semaine prochaine, toute veillée pascale. Réaction d’un des chroniqueurs : "C’est quoi, une veillée pascale ?" Des exemples comme celui-là, il y en a presque chaque jour. Combien de grands esprits discutent doctement du Proche Orient, de la guerre en Syrie ou de l’islam politique… sans savoir la différence entre un sunnite et un chiite !

16/03/2021

Annie Cordy, raciste ?

Mort-d-Annie-Cordy.jpgHo, les confrères et les consœurs, faut arrêter, là ! Toujours à la recherche de polémiques un peu trash, les médias ont trouvé un filon : dès qu’une féministe radicale attaque une personnalité pour "racisme", hop, on s'en fait l’écho et on remet une pièce dans la machine à connerie ! En Belgique, sur RTL-TVI, une militante engagée "contre le racisme anti-noir.e.s" (sic) a ainsi accusé Annie Cordy, très populaire en son pays, d’être raciste pour avoir chanté Chaud Cacao : et hop, cette cinglée extrémiste qui ne représente personne devient la vedette d’un jour dans l’ensemble des médias francophones ! Franchement, faut arrêter, là !

10:10 Publié dans Blog | Tags : racisme, médias, racialisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2021

"Tu ne tueras point !"

morale,religion,médias,violence,BibleSuis frappé que personne, à la télé, ne rappelle que pendent deux mille ans, on apprenait aux enfants un précepte fondamental que nul ne contestait jamais, même en rêve : "Tu ne tueras point". C’est parce que plus personne n’enseigne cette morale basique que tant de gamins n’ont plus aucune retenue dans la haine de l’autre. Il n’est évidemment pas question d’imposer le retour à cette morale judéo-chrétienne qui a fondé notre civilisation, notre culture, nos valeurs. Mais se référer à la Bible, évoquer les Dix commandements, citer l’Evangile, serait-ce désormais interdit dans les médias ?

08/03/2021

C'est qui, le pape ? C'est où, l'Irak ?

irak.jpgIl y a encore dix ans, le voyage historique du pape en Irak aurait donné lieu, sur les chaines de télé, à plusieurs directs exceptionnels (à Mossoul, notamment) et à quelques beaux plateaux d’experts (sur C dans l’Air, par exemple). Oui, mais ça, c’était avant : c'était quand les responsables des chaines d’info osaient encore sortir de leur train-train (vaccination, violences urbaines, politique) ; quand les médias n’étaient pas encore tétanisés par ce que Jacques Julliard, dans le Figaro, nomme "la haine du christianisme" ; et, surtout, quand les journalistes de moins de 50 ans savaient encore la différence entre le sunnisme et le chiisme…

01/02/2021

35 % pour, 65 % contre

emmanuel-macron.jpegJ’ai coupé ma télé vendredi, après l’intervention du Premier ministre. Je savais que l’ensemble des médias, tout le week-end, allait critiquer bruyamment la décision d’Emmanuel Macron de ne pas reconfiner. Si Macron avait choisi de reconfiner, l’ensemble des médias aurait passé le week-end à critiquer bruyamment sa décision de reconfiner. Ainsi va la France : 35 % pour Macron, 65 % contre, et ce, quoi qu’il dise. Donc : 35 % pour sa décision, 65 % contre sa décision, quelle qu’elle soit. Voilà. Comme d’hab. Pas de quoi passer un week-end à hurler au scandale, à opposer les uns aux autres, à nourrir la machine à buzz et à donner mal à la tête à des millions de braves gens !

28/01/2021

Médias : trop d'incultes, trop d'extrêmes...

sond La Croix.jpgToujours passionnant, le grand baromètre annuel du journal La Croix sur le rapport des Français à leurs médias. On y note cette année, par exemple : que 66 % des Français reprochent aux médias d’avoir "dramatisé" la crise du coronavirus ; que 73 % d’entre eux ne supportent pas d’entendre tous ces invités "qui ne sont pas spécialistes du sujet" ; que 61 % pensent qu’ils accordent trop de place à "des gens qui expriment un point de vue extrême". Tout cela est plein de bon sens. Ce qui ne veut pas dire, évidemment, faut pas rêver, que les dirigeants des médias en tiendront compte !

22/01/2021

Et tant pis pour l'information !

une-infirmiere-prepare-une-dose.jpgCe matin, j’ai allumé ma radio pour savoir où en était, en France, le processus de vaccination. En vain : un sujet domine, un seul, majeur, essentiel, capital : il paraît que Macron a dit une bêtise en affirmant que les Français étaient "66 millions de procureurs" (comme on dit, au foot, qu’ils sont "66 millions de sélectionneurs"). Breaking news ! On arrête tout !  La terre peut cesser de tourner, la guerre peut éclater, l’ensemble des médias va passer deux jours à commenter, disséquer, condamner, décortiquer, fustiger et repasser en boucle cette bourde du président… dont, franchement, environ 66 millions de Français se fichent totalement !

15/12/2020

La culture se défend mal...

vf_mathieu_kassovitz.jpgLe monde de la culture souffre, on le sait, mais il a de curieux porte-parole ! C’est Charles Berling qui estime (sur France 5) que ce "gouvernement de petits commerçants" ne pense qu'à "faire le jeu des GAFA" ; c’est Jeanne Balibar qui dénonce (sur France Inter) la "volonté délibérée d’agresser le monde de la culture" et notamment "la France des Lumières" (?) ; c’est Mathieu Kassovitz qui explique (sur BFM-TV) que "le cinéma n'est plus essentiel" et s'insurge contre "une forme d’égo mal placé" de la part des professionnels. C'est là qu'on voit que les médias ne s'intéressent qu'aux militants, aux marginaux, aux minoritaires...

29/10/2020

A mes amis journalistes...

prudhomme.jpgUn petit message à tous mes amis journalistes officiant sur les télés et les radios. S’il vous plaît, par pitié, arrêtez d’inviter sur vos plateaux et à vos micros toute la ribambelle d’experts autoproclamés, médecins ou non, qui nous ont dit, expliqué, prétendu, affirmé, juré, craché, qu’il n’y aurait pas de deuxième vague à l’automne ! Cessez de nous infliger aussi tous les pseudo-responsables politiques, de gauche ou de droite, qui expliquent qu’ils auraient fait mieux que Macron, Castex et Véran si on les avait écoutés ! Ces deux catégories d’invités inutiles et malfaisants saturent les écrans, cassent le moral, minent la confiance... et discréditent les médias !  

19/10/2020

Le nouveau clivage français

conflans-samuel-paty.jpgLes réactions à la décapitation du malheureux Samuel Paty confirment que la société française n’est plus divisée en personnalités "de gauche" (progressistes) et "de droite" (conservateurs), ni même entre "libéraux" (de gauche ou de droite) et "populistes" (de droite ou de gauche), mais bien davantage entre personnes "qui rassemblent" (universalistes, républicains, démocrates de tous bords) et les personnes "qui divisent" (communautaristes, séparatistes, extrémistes de tout poil). Le problème, c’est que notre système médiatique, qui privilégie désormais sans retenue le clash et le buzz, est beaucoup plus favorable aux seconds. Et ça fait peur…

17/09/2020

L'info ? Quelle info ?

ursula.jpgJe joins ma voix aux (rares) commentateurs qui dénoncent l'étroitesse de vue de nos quatre chaines d’info, promptes à interrompre brutalement leurs programmes pour la moindre petite phrase inutile de Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon (priorité à l'actu !) mais incapable de s’intéresser au discours sur l’état de l’Union de la présidente de l’Union européenne, Ursula von der Leyen (Ursula comment ?). Le plan de relance européen, le Brexit, la question des migrants ou la lutte contre les gaz à effet de serre, quelle importance ? Attention ! Attention ! Il paraît que Danièle Obono va bâcher Gérald Darmanin : BREAKING NEWS ! BREAKING NEWS !

09/09/2020

Selon que vous serez...

gauchedroite.jpgLu dans la même page de journal les deux infos suivantes. 1) Stéphane Sitbon-Gomez a été nommé directeur des programmes de France Télévisions – c’est un ancien membre du cabinet de Cécile Duflot sous François Hollande (gauche). 2) Louis de Raguenel a vu sa nomination comme chef du service politique d’Europe 1 refusée par la rédaction – c’est un ancien membre du cabinet de Claude Guéant sous Nicolas Sarkozy (droite). Je précise que je ne connais, ni de près, ni de loin, ces deux personnes. Mais cette coïncidence me titille : l’origine politique, rassurez-moi, n’est quand même pas devenue le principal critère de recrutement dans les médias ?

22:15 Publié dans Blog | Tags : médias, politique, gauche, droite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2020

Chic ! Bientôt les présidentielles !

marine-pen.jpgComment exister dans les médias, en ces temps ingrats, quand on est dans l’opposition ? Un seul moyen : tout miser sur 2022 ! Marine Le Pen a ouvert le bal ce week-end en s’imposant comme la candidate du RN. Jean-Luc Mélenchon avait ostensiblement éliminé, la semaine dernière, ses jeunes rivaux de LFI. Chez les Verts, la lutte entre Eric Piolle et Yannick Jadot s’annonce féroce. Chez Les Républicains, le suspense François Baroin est insoutenable. Tout cela permet aux médias de sortir du triptyque pandémie-insécurité-islamisme et de retrouver leurs fondamentaux : interviewes convenues, sondages inutiles, polémiques stériles...

18/07/2020

Le triomphe des minorités actives (suite)

image.jpgSuite de mon blog d'hier. Ce qui accentue la désespérante dépolitisation des Français, c'est la désolante dérive de notre système médiatique : les chaînes d’info, pour faire de l’audience, bannissent désormais de leurs plateaux tout individu nuancé, pondéré, moyen, modeste, équilibré ou raisonnable… et privilégient jusqu’à s’en étourdir tous les extrêmes, marginaux, originaux, minoritaires, décalés, snipers, grandes gueules et autres "bons clients" qui détonnent et font le buzz. Depuis un ou deux ans, c’est devenu flagrant : la raison, la réflexion, le bon sens, quel ennui ! La normalité, voilà l’ennemi !

15/07/2020

A l'écoute des "territoires"

j-aime-prades.jpgAinsi, le nouveau gouvernement sera à l’écoute des "territoires". Louable intention ! Encore faudra-t-il que les médias fassent, eux aussi, leur mue ! Un exemple : hier, face au président Macron, en une heure et demie, Léa Salamé et Gilles Bouleau n’ont pas posé la moindre question sur l’Etat, la république et les territoires, la sécurité et l’ordre public, la démocratie locale, la dégradation de la citoyenneté en dehors des grandes villes, etc. Si le pouvoir politique, désormais appuyé sur les élus locaux, veut réconcilier la France d’en haut et la France d’en bas, il va d’abord lui falloir convaincre les éditorialistes et chroniqueurs parisiens de traverser de temps en temps le périphérique !

07/07/2020

Les médias parlent aux médias

barbara-pompili-eric.jpgComment les médias ont-ils couverts la première journée du gouvernement Castex ? En consacrant 95 % de leurs commentaires aux deux ministres venus… des médias ! Tout sur Roselyne Bachelot et Eric Dupond-Moretti ! Pensez donc : la première, vedette de CNews, quitte les "Grosses Têtes" de RTL, le second, star des plateaux télé, abandonne sa chronique matinale à venir sur Europe 1. On se complimente, on se salue, on se tutoie, on est dans l’entre-soi parisien qui occulte spectaculairement toutes les questions que se posent, par exemple, les 500.000 nouveaux élus municipaux, dont le star system, en ce moment, n’est pas la préoccupation première…