Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2016

Quand la promo nous saoûle

gerard-depardieu-et-benoit-poelvoorde.jpgOn ne s’habitue pas à cette injustice médiatique pourtant si fréquente ! Porté par deux grands acteurs populaires, ingérables et un peu sulfureux, voilà qu’un nouveau film envahit les écrans et les pages des journaux, du matin au soir, dans un déluge promotionnel ahurissant. Saint Amour, avec Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde, est-il donc le film du siècle ? Non, c’est une daube. En tout cas, c’est ce que m’ont rapporté quelques amis qui ont vu le film aujourd'hui et en qui j’ai grande confiance. Vous imaginez combien d’artistes moins connus et d’œuvres plus méritantes auraient pu profiter de la place démesurée que les médias, unanimes et terriblement moutonniers, ont consacrée à ce film sans intérêt ?

19:23 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : vins, depardieu, médias, promo |  Facebook | | Lien permanent

06/01/2013

Vive la Russie !

 Russie.jpgVoici au moins une bonne raison de rire dans l’affaire Depardieu. Elle nous est offerte par l’extraordinaire humour moscovite et la plasticité de la langue russe. Depuis deux jours, il existe un nouveau verbe, en russe : depardirovat’, qui veut dire, à peu près : "Quitter son pays en colère, emmerder la terre entière, pisser dans tous les avions de ligne, n’en avoir rien à f… " De ce verbe intransitif est aussitôt né le mot depardist : "Partisan, émule de Depardieu". Au féminin : depardistka. Exemple : "Brigitte Bardot est la première depardistka". La Russie peut être aussi un pays génial…

09:17 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : russie, russe, depardieu |  Facebook | | Lien permanent

22/12/2012

Depardieu : gaffe, les procureurs !

 Depard-MonteChristo.jpgLes procureurs qui condamnent Depardieu – Guy Carlier, encore, ce matin – devraient se méfier grave. La dernière fois qu’il a été lynché comme cela, l’acteur a fini par s’évader de son lieu d’exil, il s’est refait une santé financière, il est rentré à Paris sous un faux nom, puis il s’est méticuleusement vengé de tous ses ennemis : Ayrault, Sapin, Torreton, rappelez-vous Edmond Dantès ! Au passage, sous le nom de Jean Valjean, ce colosse généreux et insubmersible pourchassé par les bien-pensants a déjoué les pièges du policier Javert, qui voulait l’enfermer pour fraude fiscale, et qui a fini par se jeter dans la Seine du côté de Bercy. Gaffe, les procureurs ! Gaffe !

09:58 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : depardieu, fisc, torreton |  Facebook | | Lien permanent

21/12/2012

Depardieu : Une violence minable

 depardieu.jpgTrois réflexions sur la curée politico-médiatique contre Gérard Depardieu, comédien génial et personnage pas toujours sympathique, mais bon. 1) L’acteur n’ayant rien fait d’illégal et n'étant pas élu au suffrage universel, ses détracteurs le condamnent exclusivement au nom de la morale – ce qui est gonflé de leur part. 2) Franchement, sincèrement, qu’auraient-ils fait, tous ces inquisiteurs, chacun de leur côté, s’ils avaient eu, eux aussi, à payer 85 % d’impôts sur leurs revenus cette année ? 3) De "minable" à "déchéance", que d’insultes haineuses, que de violence verbale dans la bouche des mêmes, du Parlement aux plateaux de télévision, qui font de la République un vulgaire ring de boxe !