Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2018

Mai 68 vu d'en face

extr-droit.jpgTombé hier soir, en rentrant de Pars, sur un OVNI télévisuel : un documentaire, sur France 3, sur la façon dont la jeune extrême droite parisienne, fille aînée de l’Algérie française, résolument antigaulliste, a traversé intensément les événements de mai 68 pour éclater, ensuite, entre les purs et durs qui rallieront le FN, et les anticommunistes viscéraux qui rallieront les libéraux sous Giscard (Madelin, Longuet, Devedjian, etc). Sauf erreur, en cinquante ans, cette page d’histoire politique n’avait jamais été mise en images. Surprise : c’était passionnant !

07/03/2018

Le déni de réalité

salvini.jpgCe qui fascine, à propos des élections italiennes, c’est le déni de réalité qui caractérise encore certains médias. Combien de mes excellents confrères de Libération, de France Inter ou de France Info n’arrivent toujours pas, c’est plus fort qu’eux, à expliquer froidement, sereinement, que la victoire de l’extrême-droite en Italie est due essentiellement à la question de l’immigration ? Il faut ne jamais franchir le périphérique parisien pour ne pas voir que nos vieilles sociétés européennes sont dangereusement ébranlées, et le seront demain plus encore, par ce bouleversement culturel majeur, et qu’on ne trouvera pas de solutions à ce problème en le niant !

01/04/2013

Qui se radicalise ?

 LeMondeUne.jpgUn titre menaçant barre la Une du Monde : "L’électorat de droite se radicalise". Boudiou ! Revoilà la vieille rengaine sur la montée de l'extrême droite, le souvenir du 6 février 1934, les ombres de Pétain et de Poujade, et, bien sûr, la coupable collusion entre l’UMP et le FN. Agitprop basique ou erreur d’analyse ? Le Monde n’a pas dû noter que dans l’Oise, l’autre dimanche, l’UMP a battu le FN de justesse, et que la vraie nouveauté politique, c’est la quasi-disparition du PS de l’arène électorale ! L’info, la vraie, c’est que le gros de la population française a rarement été aussi exaspérée contre le pouvoir, et que celui-ci ne veut pas l’entendre. Le Monde non plus, apparemment.