Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2016

Des charters pour la bernache ?

bernache.jpgLu dans l’Yonne Républicaine les difficultés, pour notre environnement, d’accueillir un certain nombre de nouvelles espèces qui envahissent et maltraitent notre faune bien à nous : la grenouille taureau, la coccinelle asiatique, l’écrevisse américaine, le rat musqué, la tortue de Floride, le frelon asiatique et, bien sûr, la bernache du Canada (à laquelle j’avais consacré mon blog du 9 décembre 2012 pour dénoncer, déjà, la frilosité de l’Etat face à leur prolifération problématique !). Que faire contre ces populations invasives ? Construire des lieux d’accueil ? Les renvoyer dans leur pays d’origine ? Ou demander à la Turquie, moyennant finances, de les récupérer et de les garder chez elle ?

21/09/2015

Une peur indicible...

peur,fn,migrants,médiasCe qui frappe, quand on circule un peu dans le pays, c’est la montée d’une peur irrationnelle, confuse, presque honteuse, qui tient au sentiment d’impuissance des Français devant la finance internationale, les flux migratoires, le terrorisme islamiste et le dérèglement climatique – qui sont autant de menaces sur leur style de vie, leur confort, leurs références, leur culture, leur avenir. A Paris, dans les médias, on reste enfermé dans la sphère politicienne, on s’accuse ad nauseam de "faire le jeu du FN". Or,dans la vraie vie, on ignore les postures électorales, on n’attend rien des politiques et on se fiche bien du FN : on aimerait surtout que les médias expliquent et rassurent au lieu de mettre en scène, du matin au soir, cette peur indicible dont ils sont en partie responsables.

19:38 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : peur, fn, migrants, médias |  Facebook | | Lien permanent

14/09/2015

Par-delà le bien et le mal...

Refugies.jpgEcartons-nous prudemment des grands moulinets moralistes qui disent le bien et le mal sur les plateaux télé, et voyons ce qu’il en est dans la vraie vie. Concrètement, la ville d’Auxerre s’apprète à recevoir 15 réfugiés syriens "bénéficiant du droit d’asile". Le département de l’Yonne, 120. La région Bourgogne, 400. C’est un bon début, pour une région grande comme la Belgique. Je ne me moque pas. J'observe qu’il est très compliqué, sur le terrain, d’accueillir dignement des réfugiés dont on espère, en outre, qu’ils ont des compétences – médicales, tiens, en milieu rural, ce serait bien ! Mais l’exemple de l’Allemagne est éclairant : on va faire comment quand il faudra passer de 400 à 40.000 ?  

11/09/2015

Migrants : le monde est injuste

réfugiés.jpgL’affaire des réfugiés syriens est un révélateur des bons et mauvais travers de nos sociétés, qui sont inextricablement mêlés. Oui, c’est une photo parue dans toute la presse étrangère qui a poussé nos médias à traiter sérieusement le sujet – mais voilà, c’est fait, et plutôt bien ! Oui, la France a réagi avec retard à ce drame – mais voilà, c’est fait, des centaines de mairies, d’associations, de paroisses ont décidé de faire quelque chose ! Oui, l’accueil de ces réfugiés-là peut choquer les chômeurs en fin de droit, les SDF oubliés, les émigrés en instance de reconduction à la frontière – mais voilà, c’est ainsi, même la générosité provoque de l’injustice ! Il n’y a que les binaires simplistes qui pensent que le monde se divise en gentils et en méchants...

03/09/2015

La photo qui dérange

Enfant-seul.jpg

Une photo terrible. A pleurer. Fallait-il la publier en Une, comme l’ont fait tant de journaux étrangers ? Je crois que oui. Rien que pour réveiller notre classe politique qui, obsédée par ses bisbilles internes, tarde à admettre l'urgence du problème. Aujourd’hui, la France est un des pays du monde qui accueille le moins de migrants. Par inculture (on ne distingue pas un réfugié syrien d’un islamiste radical), par peur (notre vieille civilisation va être submergée), par prétexte politicien (il ne faut pas faire le jeu du FN), par manque de solidarité (désolé, c’est la crise). Si seulement la photo du petit Alyan Kurdi, 3 ans, pouvait balayer toutes ces raisons de ne rien faire !

 

19:39 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : migrants, photo, presse |  Facebook | | Lien permanent

01/09/2015

C'est quoi, un "migrant" ?

migrants.jpgCombien de temps encore la France va-t-elle interdire les statistiques ethniques ? Ce tabou républicain entretient une confusion assassine. Réfugiés afghans, Maliens, immigrés maghrébins, beurs, arabes, musulmans, chrétiens d’Orient, réfugiés syriens, roms, gens du voyage, etc : personne ne comprend plus rien aux phénomènes d’immigration ! Le mot "migrant" lui-même, préféré à "réfugié" ou à "immigré", occulte la réalité et accroît le sentiment irrationnel d’insécurité. Comment traiter le sujet si on ne distingue pas une Française voilée faisant son marché à Dijon et un jeune médecin chassé de Mossoul qui tente, à Calais, de gagner l’Angleterre ?

30/08/2015

La rentrée politique, pour quoi faire ?

migrants.jpgRarement la rentrée politique, en France, aura été plus médiocre et plus éloignée des problèmes à résoudre. Que le parti au pouvoir soit tétanisé dès qu’un ministre ose s’interroger sur le bien fondé des 35 heures montre bien le blocage total - et suicidaire - de la réflexion collective. Que les médias nous bassinent nuit et jour avec les petites phrases de Mme Le Pen et de M. de Rugy montre leur gravissime incapacité à traiter les vrais sujets. Comment voulez-vous que des élus si paralysés dans leurs certitudes d’antan et des médias si dépourvus d’imagination prennent à bras-le-corps le dossier le plus important d’aujourd’hui en Europe, à savoir celui des migrants ?

05/08/2015

Les trottoirs de Paname

morano.jpgAu mois d’août, le débat politique est encore plus désespérant. Face à la proposition de la mairie de Paris visant à trouver des immeubles inoccupés pour y loger les migrants sans abri, l’ineffable Nadine Morano crie au scandale parce que tous ces va-nu-pieds encombrent avec leurs matelas les trottoirs de notre belle capitale. Ben justement, M’dame, leur proposer d’emporter ces matelas dans des immeubles vides, cela permettrait de dégager les trottoirs, non ? Ainsi va la politique française : c’est au moment où la gauche commence enfin à aborder concrètement la question de l’immigration que la droite la canarde avec des arguments débiles !

01/07/2015

Raffarin et les migrants

raff.jpgRoboratif, le propos de Jean-Pierre Raffarin sur les migrants, ce matin, sur France Inter : "C’est ma culture, je suis chrétien. Donc quand je vois quelqu’un qui est étranger, avant d’être un étranger il est mon frère. Alors bien sûr qu’il faut traiter les problèmes, bien sûr que je vois les difficultés, bien sûr que je veux limiter l’immigration. Mais on ne me fera pas dire de quelqu’un qu’on a repêché dans l’eau qu’il faut le rejeter à la mer simplement parce qu’on n’est pas capables de l’accueillir !" Bien vu, bien dit. Tout comme sa dénonciation du "manichéisme" et de la "radicalité" qui caractérisent les échanges politiques sur l'immigration. Rafraîchissant.

23/08/2010

Rome et les roms

benoit-xvi.jpgL’accueil du prochain, la dignité de l'homme, c’est le disque dur de l’Eglise, le marqueur de la religion catholique. Etre chrétien, c’est avant tout considérer la personne en face, rom ou pas rom, comme la plus importante et la plus respectable du monde. Que Benoît XVI s’inquiète du sort fait aux roms dans un pays comme la France, c’est le b-a-ba apostolique. La question des migrants nourrit presque quotidiennement le discours de l’Eglise, il n’y a que les médias français pour ne pas l’avoir remarqué. Quand le pape intervient sur la dignité humaine en matière familiale, chacun s’indigne. Qu’il tacle Sarkozy au détour d’un angelus, et il fait la Une de tous les journaux !