Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2015

La photo qui dérange

Enfant-seul.jpg

Une photo terrible. A pleurer. Fallait-il la publier en Une, comme l’ont fait tant de journaux étrangers ? Je crois que oui. Rien que pour réveiller notre classe politique qui, obsédée par ses bisbilles internes, tarde à admettre l'urgence du problème. Aujourd’hui, la France est un des pays du monde qui accueille le moins de migrants. Par inculture (on ne distingue pas un réfugié syrien d’un islamiste radical), par peur (notre vieille civilisation va être submergée), par prétexte politicien (il ne faut pas faire le jeu du FN), par manque de solidarité (désolé, c’est la crise). Si seulement la photo du petit Alyan Kurdi, 3 ans, pouvait balayer toutes ces raisons de ne rien faire !

 

19:39 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : migrants, photo, presse |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Oui, cette photo est dérangeante.
Mais quelle hypocrisie ! Dans une semaine, on n'en parlera plus, comme après la pantalonnade de Charlie. "Circulez, y a pu rien à voir". En matière de nouvelles, on en reviendra très vite à l'achat d'un joueur de foot pour 86 millions d'euros.
Et personne ne pose la véritable question : pourquoi un tel drame, en ce moment-ci?
Nous les Occidentaux, depuis plus d'un siècle, tenants de la Démocratie élective considérée comme la seule solution possible à l'Universalité des Droits de l'Homme (merci M. Voltaire et les fidèles du Siècle des Lumières), nous tentons d'imposer notre modèle à des peuples dont l'Histoire et la Culture sont d'une autre nature. Alors, pour ce faire, on intervient à coups de canons, de bombes ou de prébendes.
On est intervenu successivement en Afrique et au Moyen Orient pour renverser des "régimes totalitaires" (mais pas en URSS, ni en Chine, ni au Cambodge, ...).
Restons en Syrie et en Lybie. Il n'est pas question d'absoudre El Assad ni Kadhafi pour leurs abus. Mais force est de constater que le b... actuel n'existait pas. Nous avons contribué allègrement à faire le lit de l'État Islamique (merci BHL), tout comme les USA avaient contribué au chaos en Afghanistan en armant les talibans qui le leur ont bien rendu (à propos, avez-vous remarqué le silence assourdissant des Américains dans le drame actuel des réfugiés et des migrants ? "Chat échaudé craint l'eau chaude").
Sans doute faut-il accueillir autrui, mais pas n'importe comment, ni dans n'importe quelles conditions et la solution des "quotas imposés" est, à mon sens, insuffisante et surtout irréaliste.

Écrit par : René Didier | 04/09/2015

Insupportable photo du petit Alyan Kurdi , 3 ans, tout comme ces milliers de naufragés dans la méditerranée, fuyant, à juste titre, la guerre, les atrocités, la mort.Quel drame insoutenable, mais combien en faudra-il encore pour que notre Europe décide unanimement l'assistance, l'accueil, l'intégration de tous ces migrants qui n'espèrent qu'un peu de solidarite, de chaleur, du travail, un toit pour se reconstruire loin du malheur dont nous sommes responsables.
Agissons vite.Humanité.

Écrit par : Marcenat | 04/09/2015

Les commentaires sont fermés.