Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2017

Ne tirez pas sur Stéphane Bern !

cathedrale.jpgNe tirez pas sur Stéphane Bern, qui a lancé un débat légitime ! A priori, il n'est EVIDEMMENT pas question de faire payer l’entrée d’une église, fût-elle une cathédrale : aller s’y recueillir est une des rares choses encore gratuites aujourd’hui ! En même temps, il faut ABSOLUMENT trouver un moyen de faire participer les millions de touristes à l’entretien coûteux de ce formidable patrimoine en danger. Peut-être faudrait-il faire la part des fidèles et des touristes en attribuant à ceux-ci des horaires spécifiques ? En tout cas, évitons de transformer ce débat en guerre de religion, et faisons preuve... d’imagination !

 

22:46 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : cathédrale, bern, patrimoine |  Facebook | | Lien permanent

06/12/2006

La bazar audiovisuel

Le PAF est devenu un souk. Une sorte de bazar numérique, un eBay audiovisuel où l’on passe son temps à acheter, à vendre, à échanger. Je te passe le sel, tu me passes le rutabaga. Hier matin, Stéphane Bern (France Inter) était l’invité de Jean-Marc Morandini (Europe 1). L'après-midi, Laurent Ruquier (Europe 1) avait pour invité son propre chroniqueur Jean-Luc Lemoine (France 2). Le soir, Marc-Olivier Fogiel (M6) recevait... Laurent Ruquier !
Ces échanges incestueux et mercantiles où chaque animateur est le producteur d’un autre, deviennent indécents : Drucker reçu par Denisot (Canal +), Sébastien reçu par Mireille Dumas (France 2), Arthur reçu par Pascale Clark (Canal +), ou réciproquement, le cercle se resserre !
Chez Ruquier (Europe 1), on ne cesse de promouvoir le dernier film, la dernière pièce, le dernier stand up, le dernier DVD des chroniqueurs présents, voire de l'animateur lui-même. C’est à peine s’il reste du temps pour faire la promo des invités extérieurs !

07/09/2006

L'Arène de France

Stéphane Bern a du talent, mais il a aussi du culot : expliquer que sa nouvelle émission est un lieu de liberté comme il n’y en a pas eu depuis longtemps à la télévision française ! Ho, Stéphane ! On se calme !
L’Arène de France est une émission classique, au sens d’aujourd’hui : on y sert la soupe à des "peoples" invités en fonction de leur "actualité" ; on y défend l’école républicaine en disant des gros mots ; on y apprend à ne jamais écouter personne et à couper la parole à tout le monde ; on demande à un public mal élevé de voter à l’aide d’un buzzeur sur des sujets qui le dépassent ; et, entre un sketch à deux balles et une caméra cachée, on demande à de vrais avocats de faire de fausses plaidoiries pour bien montrer qu’au fond, rien n’est grave et que tout se vaut : on applaudit Olivier Besancenot et Gilles de Robien avec la même sympathique conviction que rien de tout cela n’a vraiment d’importance. Et c’est le cas.