Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2016

Une occasion ratée

cohn-bendit,pédophilie,fogielHier, dans l’émission Le Divan, Marc-Olivier Fogiel a bien rappelé à Daniel Cohn-Bendit sa "tache", sa "casserole", citant les quelques lignes de son livre Le Grand Bazar de 1975 sur la sexualité enfantine (que très peu de gens ont lu), mais il a délibérément occulté la séquence d’Apostrophes où Dany, en 1982, vante les caresses des enfants de 5 ans (que des millions de gens ont vue et revue sur Internet). Dommage. Sur son divan, sympathique et sincère, Dany a été assez convaincant sur cette faute : il aurait eu l’occasion de lever enfin ce tabou médiatique qui tétanise encore tous les journalistes français et qui explique, notamment, qu'il n’a jamais été et ne sera jamais candidat à l’Elysée. Une occasion ratée.

18/09/2010

Zappez le patrimoine !

Cluny.jpgEn introduction aux Journées du Patrimoine, mercredi, sur France 3, l’émission Des racines et des ailes présentée depuis Cluny, en Bourgogne, donnait l’occasion de s’échapper d’une actualité bien médiocre. Comment remettre en valeur ce qui fut, au XIIè siècle, la plus grande et la plus belle église du monde, creuset de la culture européenne : un défi fabuleux, suscitant le rêve et redonnant confiance dans l’humanité. Emotion, ravissement, intelligence. Pourtant, le matin même, sur Europe 1, Marc-Olivier Fogiel et ses chroniqueurs avaient prévenu : "Ce soir, zappez d’abord France 3 !". Pouah ! De la culture, du patrimoine, c’est superchiant, c'est prise de tête ! Zappez ! Et vive le tuyau-de-poële, le yop-la-boum et le pipi-caca-boudin !

23/01/2008

Faux débat chez Fogiel

Tombé par hasard, chez Fogiel, sur un "débat" totalement biaisé sur l’avortement. A ma gauche une sorte d’Angela Davis (médecin et noire), à ma droite une femme issue de la famille Le Quesnoy (bourgeoise et blanche) accusée d’emblée, sans doute pour la mettre à l'aise, de n’être entourée que de militants FN. Après quelques échanges imbéciles à force d’être réducteurs, c’est Fogiel qui tranche, brutalement : "les médecins" et "l’Union européenne" ont décidé qu’un embryon n’était pas un enfant, point barre ! Regard méprisant vers celle qui n’a rien compris. En bas de l’écran, un SMS : "Font chier ces catho !" (sic). Comme si la biologie, le droit et l’invective suffisaient à épuiser le sujet. Vous avez déjà entendu, vous, une femme enceinte expliquer qu’elle attendait "un amas de cellule" ?

31/10/2007

La leçon de Yade

cfab9004e14f4befbb3194103876fed6.jpg Etincelante Rama Yade ! Interrogée par Marc-Olivier Fogiel, hier soir, sur M6, la très jeune et très jolie secrétaire d’Etat a donné une éblouissante leçon de communication politique. En expliquant, à propos de l’Arche de Zoé, qu’une enquête menée au Tchad sur des enfants en bas âge, ce n’est pas simple. En soulignant que les medias sont volatiles, inconstants et irresponsables, et que la diplomatie, c’est sérieux, surtout quand des vies sont en jeu. En affirmant que ce n’est pas en disant du mal du président tchadien sur M6, pour le fun, qu’on tirerait nos ressortissants du mauvais pas où ils se sont fourrés. En rappelant que les Africains sont des gens respectacles et non des affidés que l'on peut manipuler à l'envi. Et en ne se laissant pas démonter par les incessantes et insupportables interruptions d’un intervieweur plus hargneux que jamais.

10/01/2007

Sego, Sarko ou Schizo ?

A force de ne voir le monde et les hommes qu’à travers des écrans de télé ou d''ordinateurs, on finit par perdre le contact avec la réalité. Cela s’appelle la schizophrénie.
Prenez François Bayrou : sans cesse interviewé par les journaux, faisant régulièrement la une des magazines, suivi dans tous ses déplacements par des journalistes, que dit-il à longueur d’émissions de radio et sur les plateaux de toutes les télés de France et de Navarre ? Que les médias l’ignorent scandaleusement !
medium_loan.2.JPGPrenez Marc-Olivier Fogiel : hier soir, il a invité un responsable du magazine Voici à venir se faire étriller dans son émission… dont le sommaire, en réalité, ressemble trait pour trait à celui de Voici : actualités des peoples, incursions dans la vie privée, sujets sexe, sujets psy et sujets trash. Qui était son invitée vedette, hier ? Loana !

20/12/2006

La télé à la dérive

A l'approche des fêtes de fin d'année, la télévision connaît deux dérives insupportables :
- La ronde infernale des artistes en promotion. Ces jours-ci, qui n’a pas vu dix fois Emmanuelle Béart, Luc Besson, Gérard Lanvin et Dany Boon répéter cent fois les mêmes banalités ? Qui n’a pas vu Daniel Auteuil s’ennuyer ferme face aux questions de Claire Chazal, au JT de TF1 ? Qui n’a pas vu Muriel Robin quitter le studio de Ruquier pour une remarque qui ne concernait pas son DVD ?
- L’autocélébration effrénée des animateurs télé, qui ne connaissent plus qu’eux-mêmes et se recroquevillent sur leur toute petite corporation. Rien qu’hier, Sophie Davant recevait dans son émission Michel Drucker, tandis que Michel Denisot assurait la promo de Cauet, et que Fogiel, le soir, avait Arthur pour invité vedette !
Si cela continue, la ménagère de plus de 50 ans va se remettre à lire des livres...

06/12/2006

La bazar audiovisuel

Le PAF est devenu un souk. Une sorte de bazar numérique, un eBay audiovisuel où l’on passe son temps à acheter, à vendre, à échanger. Je te passe le sel, tu me passes le rutabaga. Hier matin, Stéphane Bern (France Inter) était l’invité de Jean-Marc Morandini (Europe 1). L'après-midi, Laurent Ruquier (Europe 1) avait pour invité son propre chroniqueur Jean-Luc Lemoine (France 2). Le soir, Marc-Olivier Fogiel (M6) recevait... Laurent Ruquier !
Ces échanges incestueux et mercantiles où chaque animateur est le producteur d’un autre, deviennent indécents : Drucker reçu par Denisot (Canal +), Sébastien reçu par Mireille Dumas (France 2), Arthur reçu par Pascale Clark (Canal +), ou réciproquement, le cercle se resserre !
Chez Ruquier (Europe 1), on ne cesse de promouvoir le dernier film, la dernière pièce, le dernier stand up, le dernier DVD des chroniqueurs présents, voire de l'animateur lui-même. C’est à peine s’il reste du temps pour faire la promo des invités extérieurs !

13/09/2006

Fogiel, le retour

Fogiel est revenu. Sur M6. Avec la même émission qu’il animait sur France 3 le dimanche soir. Même studio, même ton, même style, mêmes stars en promo : Delon, Bruel, Djamel Debbouze, Cécile de France. Mêmes logos dans le coin de l’écran, mêmes SMS pleins de fautes d’orthographe. Même mélange de faux thèmes sérieux et de vrais sujets trash : la vie sexuelle des hommes politiques, etc.
medium_Marc-O.jpg Seule innovation, à part les coupures de pub et un titre piqué à Lauzier (T’empêche tout le monde de dormir): la présence du musicien André Manoukian, qui lit une chronique incompréhensible aussi péniblement que le faisait Doc Gynéco sur France 3. Et une fille derrière un ordinateur, là-haut, qui n’intéresse personne.
La vraie nouveauté, c’est que l’émission commence à 23 heures, c’est-à-dire qu’elle n’est pas regardée par les vrais gens, ceux qui travaillent le lendemain. Je me suis endormi avant la fin, en écoutant François Hollande ne rien dire...

12/06/2006

Fogiel au secours de Benoit XVI

Invité chez Fogiel, hier soir, un jeune prêtre défroqué qui a cru avoir la vocation dès l’âge de huit ans et qui a craqué, deux décennies plus tard, peu de temps après son ordination. Un cas à la fois navrant et émouvant comme il y en a des milliers (le sacerdoce, dans nos sociétés occidentales déchristianisées, n’est pas une démarche facile). Mais le jeune homme, neuf mois après avoir laissé tomber la prêtrise, a pondu un livre à sensation contre l’Eglise qu’il a renoncé à servir. Neuf mois ! C’est dire s’il a pris le temps de méditer sur son erreur d’orientation avant d'offrir aux médias une bonne occasion de déblatérer contre cette Eglise ringarde qui s’obstine à maintenir ses prêtres dans le célibat (air connu).
Temps fort de l’interview : le gars s’est fait sexuellement harceler, au séminaire, par quelques condisciples homos trop entreprenants, ce qui a sérieusement plombé sa vocation. Rien ne pouvait mieux justifier la décision prise récemment par Benoît XVI (et vivement critiquée, alors, sur les plateaux de télévision) d’interdire l’accès des séminaires aux jeunes homosexuels affectivement immatures et incapables de maîtriser leurs pulsions !