Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2017

Un bon coup de jeune...

bébés.jpgRoulez jeunesse ! L’heure est au renouvellement. On célèbre les novices, on loue les inconnus, on s’esbaudit devant tous ces jeunes élus qui découvrent leur écharpe de député. Et on a raison. Un bon coup de jeune, façon Macron, c’est ce qu’il fallait à la scène politico-médiatique. A la condition, bien sûr, de ne pas préférer bêtement la nouveauté à la compétence. A condition de ne pas considérer l’expérience et le talent comme des défauts. Tous les représentants du "vieux monde" qui viennent d'être "dégagés" ne sont pas des nuls – demandez à David Pujadas, Natacha Polony, William Leymergie, Georges Pernoux, Thomas Sotto ou Philippe Meyer…

28/03/2015

Quand l'Etat fait la fête

livre-jeun.jpgDans la plupart des régions françaises, les salons du livre peinent à survivre, victimes des restrictions de subventions. Et voilà que l’Etat, dans sa splendeur monarchique, annonce le lancement d’une formidable "Fête du livre jeunesse" de quinze jours, fin juillet, en grand tralala et à coup de centaines de milliers d’euros. Sans se préoccuper le moins du monde de tous ces petits et moyens salons régionaux condamnés par la crise qui faisaient déjà la part belle au livre jeunesse ! Combien de ces manifestations locales la ministre de la Culture pourrait-elle sauver si elle leur consacrait… allez, quoi, au total, le tiers de tout cet argent public ! 

01/03/2015

Les Enfoirés, à la retraite !

penfoires.jpgC’est rigolo, ce qui arrive aux Enfoirés ! Ces artistes sympathiques qui perpétuent depuis vingt ans le geste généreux de Coluche envers les déshérités, avaient oublié que nombre d’entre eux (Goldman, Jugnot, J Clerc, Le Forestier, Obispo, Bruel, Aubert, etc) étaient… sexagénaires ! Faut pas qu'ils s'étonnent que la génération montante les considère désormais comme des papys privilégiés, des babyboomeurs sentencieux, des donneurs de leçon blindés, jaloux du monopole qu’ils exercent depuis des décennies sur le show-biz et les plateaux télé ! C'est sûrement injuste, mais la jeunesse est sans pitié…

31/05/2013

Ces jeunes qui naissent à la vie publique...

 Zola.jpg"Je le demande, où trouvera-t-on la claire intuition des choses, la sensation instinctive de ce qui est vrai, de ce qui est juste, si ce n’est dans ces âmes neuves, dans ces jeunes gens qui naissent à la vie publique, dont rien encore ne devrait obscurcir la raison droite et bonne ? Que les hommes politiques, gâtés par des années d’intrigues, que les journalistes, déséquilibrés par toutes les compromissions du métier, puissent accepter les plus impudents mensonges, se boucher les yeux à d’aveuglantes clartés, cela s’explique, se comprend !"  Signé : Emile Zola, Lettre à la jeunesse, 1897. Chacun en fait ce qu'il veut.

17/08/2011

JMJ : la voix des scrongneugneu

 

jmj-madrid.jpgL’Espagne serait-elle moins accueillante que les autres pays d’Europe ? Aurait-elle davantage peur de la jeunesse du monde ? Non. A chaque fois que les JMJ ont rassemblé autour du pape des centaines de milliers de jeunes catholiques pacifiques, joyeux et tolérants, on a toujours trouvé quelques dizaines de vieux militants laïcs ronchons pour lancer la polémique sur le coût social de la fête, scrongneugneu, mes impôts, tout ça. Posons la vraie question : au nom de quoi refuserait-on à ces jeunes l’accueil et la sécurité qu’un Etat civilisé et démocratique doit évidemment offrir à tout rassemblement sportif, musical ou autre ? Serait-ce parce qu'ils croient en Dieu ?