Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2019

France : l'opinion et la réalité

Le Bras.jpgDans le chœur permanent des détracteurs de la France, il y a parfois une petite voix qui essaie d’expliquer que notre pays est un de ceux où il fait le mieux vivre – et qui se fait aussitôt recouvrir par la foule des plaignants indignés. Cette fois, c’est le démographe Hervé Le Bras, dans Le Parisien d’hier, qui rappelle que c’est en France que l’écart est le plus grand entre la réalité (la France est un pays envié par le monde entier) et l’opinion (les Français sont les plus râleurs et les plus pessimistes du monde). Prestations sociales, retraites, mode de vie, pauvreté, femmes, libertés : comme disait l'autre, la France est le pire des pays… à l’exception de tous les autres !

09:28 Publié dans Blog | Tags : france, contestation, le bras | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/08/2019

G7 : "Macron, démission !"

macron-et-valdimir-poutine-.jpg"My country, right or wrong !" disent les Anglais. Nous, c’est l’inverse : plus Emmanuel Macron s’efforce de défendre les intérêts de la France dans un monde décidément hostile (Brexit, Chine, Poutine, Amazonie, G7), moins il est soutenu par ses compatriotes – élus, journalistes, gilets jaunes, ONG, intellectuels – qui lui donnent tort absolument sur tout ! Ce qui permet évidemment à tous les Trump, Xi et autres Poutine de lui renvoyer dans les dents, à chaque échange un peu rude, qu’il n’est pas suivi par son peuple ! Oui, je sais, c’était déjà le cas au temps du général de Gaulle. Les Français, ces incorrigibles ronchons coupeurs de tête, ne changeront pas. Hélas.  

07/04/2016

Du neuf avec du vieux

NUIT-DEBOUT-640x468.jpgLe mouvement "Nuit debout" est la dernière coqueluche médiatique. Il est directement inspiré des "Veilleurs" qui protestaient contre la loi Taubira, à la différence que les CRS, au lieu d'emmener fissa ces curieux manifestants au poste sans ménagement, attendent l'aube pour les faire gentiment dégager. Ces jeunes-là s'essaient, eux aussi, à une forme de contestation pacifique hyper-minoritaire qui allie le rêve à l'espérance en dehors des structures politiques existantes, de la gauche, de la droite, de Mélenchon, de Macron, du capitalisme, de la République, tout ça... Que les médias trouvent cela sympathique, je peux le comprendre. Qu'ils trouvent cela nouveau, je rigole un peu...