Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2019

Georges Marchais, le retour !

g-marchais.jpgMerci les cheminots ! Le succès de la grève du 5 décembre a suscité, dans les médias, comme un bain de jouvence : ce vendredi, en effet, on a vu revenir sur les plateaux de télé des militants ouvriers au parler cru, à la mauvaise foi époustouflante, à la démagogie abyssale, qui nous ont rappelé, à nous, les vieux, la logorrhée inimitable du camarade Georges Marchais : "Les attaques du gouvernement et du patronat", la sacro-sainte "convergence des luttes", "Y a qu’à faire payer les riches", etc, voilà qui nous renvoie à notre jeunesse ! Allez, s’il vous plaît, encore un effort : "Taisez-vous, Elkabbach", "Liliane, fais les valises !", on en redemande !

06/12/2019

Plutôt Trump que Macron ?

Trump Macron.jpgAu sommet de l’OTAN, Emmanuel Macron a bluffé même les Américains. Or, les Français se contrefichent de l’international et sont les seuls à ne pas savoir que leur président est nettement plus intelligent, cultivé et talentueux que les Trump, Johnson et autres Erdogan. Ces trois-là hurlent de rire en entendant les Français crier "Ma-cron, démission !". Ils en rajouteraient plutôt car ils savent bien, eux, que si Macron démissionne, c’est Marine Le Pen qui a toutes les chances de le remplacer – ce qui ferait bien leur affaire. Mais qu’importent l'OTAN, l'Europe, le reste du monde ? Allez, les Français, tous ensemble : "On ne lâ-che rien !"

10:17 Publié dans Blog | Tags : trump, macron, otan, grève, manifs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/12/2019

Une grande kermesse inégalitaire

sncf.jpgQui osera dire, à la télé, que le 5 décembre sera la fête des inégalités ? La grève plongera dans le désarroi les banlieusards qui font déjà, en temps normal, des heures de transport pour se rendre au travail, les ménages pauvres qui ont toutes les peines du monde à faire garder leurs enfants, les vieux et les malades qui ne peuvent pas monter sur un vélo. Les bourgeois, les cadres sup et les intellos, eux, resteront tranquillement chez eux pendant quelques jours, ou se rendront au boulot en trottinette, voire en taxi ! Et tout cela pour défendre les régimes spéciaux de la SNCF et de la RATP financés… par l’impôt de tous ceux qui n’auront jamais de telles retraites. On marche sur la tête.

01/12/2019

Les Français pensent que... (suite)

grève.jpgSuite de mon blog d’hier. Dans le JDD de ce matin, un sondage IFOP montre que les grévistes du 5 décembre ne sont pas suivis par l'opinion. Mieux : on y apprend que 76 % des Français sont partisans de réformer le système des retraites ! Voilà qui relativise sérieusement le catastrophisme des médias, unanimes à expliquer que le 5 décembre sera un terrifiant remake de la Révolution française. Oui mais attention, entonne le chœur des commentateurs, seulement 36 % font confiance à Macron pour réaliser cette réforme ! Sauf que cela fait plus de dix ans qu’environ un tiers des Français fait confiance au président, quel qu’il soit…

30/11/2019

Les Français pensent que...

petition.jpegLe problème avec les sondages, ce sont les sondés. Qui répondent souvent au premier degré, sans recul, au risque de l’incohérence. Ainsi, le sondage Odoxa pour Le Figaro de jeudi révèle que 66 % des Français soutiennent la grève du 5 décembre, mais que… 66 % des mêmes Français sont favorables à la fin des régimes spéciaux ! Y a pas un os, là ? Comme au printemps dernier, quand un sondage BVA révélait que 65% des Français étaient favorables à l’extension de la PMA aux couples de lesbiennes, mais que 83 % des mêmes Français étaient d'avis que "chaque enfant a le droit d’avoir un père" ? Etonnez-vous que les débats télévisés tournent à la foire d’empoigne !

23/11/2019

Tremblez, bonnes gens !...

ApocFF_Daemons-Jun21-Feature2oas-320x320.jpgLes grands médias sont incorrigibles. Ils avaient saturé la planète médiatique à force d’annoncer avec fracas le premier anniversaire des Gilets jaunes, ce monstre du Loch Ness qui devait engloutir la République : ce fut le plus grand flop de l’histoire des mouvements sociaux. Depuis des semaines, du matin au soir, toutes les télés et les radios commentent avec des accents apocalyptiques la grève annoncée par la SNCF et la RATP, le 5 décembre, pour défendre leurs régimes de retraite. Tremblez, bonnes gens ! Question : pourquoi les médias annoncent-ils ainsi la fin du monde, tous les six mois ? Ne me dites pas que c’est pour faire de l’audience, ce serait vraiment désolant…

22/11/2019

Avant la grève des cheminots...

carte sncf.jpgEst-ce un hasard si la Cour des comptes a publié, quinze jours avant la grève du 5 décembre, un rapport sur la SNCF qui dénonce les voyages gratuits dont bénéficient les grands-parents, parents, conjoints et enfants des cheminots ? Les "sages" de la Cour ont calculé que cela concernait environ 1,3 million de personnes, et que cela coutait plus de 200 millions d'euros par an à la SNCF (en manque à gagner, bien sûr). L’avouerai-je ? Ne le répétez pas, mais il y a une vingtaine d’années, j’ai eu pour petite amie une cheminote… ce qui me valait, en effet, de voyager gratuitement en train ! Vous croyez que je devrais aller manifester le 5 décembre ?

22:17 Publié dans Blog | Tags : sncf, cgt, cheminots, grève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/11/2019

Le mur, la grève et le sacré

novembre-1989.jpgLa grève, en France, c’est religieux. C’est sacré. C’est irrationnel. Cela transcende le service dû à la population, les besoins des autres travailleurs, l’intérêt des artisans et des commerçants, les impératifs des personnes âgées ! Je me rappelle ce 10 novembre 1989, où des millions de gens se sont rué dans les kiosques à journaux pour savoir pourquoi et comment, la veille, le Mur de Berlin s’était ouvert… et qui furent très surpris de n’y point trouver Libération. Une catégorie de monteurs de pages, mécontente de ses conditions de travail, s’était soudain mise en grève, totalement indifférente au sort du monde ! La décence m’interdit de rapporter ici les réactions des journalistes…

24/10/2019

Pour le maintien des inégalités

martinez 3.jpgLes syndicats CGT et FO, qui se disaient naguère "progressistes", se battront donc jusqu’au bout pour le maintien des inégalités dans le calcul des retraites. Rappelons que la retraite, c'est-à-dire la "pension brute moyenne en équivalent carrière complète" (je cite, par prudence, le rapport de la Cour des comptes de juin 2019) est actuellement de 3.705 € par mois à la RATP et de 2.636 € à la SNCF, contre seulement 2.206 € dans la fonction publique... déjà très favorisée par rapport aux salariés du privé. Le souhait que leurs enfants retrouvent demain ces avantages exorbitants explique que ces privilégiés bloqueront le pays le 5 décembre et au-delà. Tous unis pour que, surtout, rien ne change !

11:02 Publié dans Blog | Tags : sncf, ratp, cgt, fo, retraite, grève | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/10/2019

Micromégas et le chemin de fer

grèves.jpgVous imaginez la perplexité de Micromégas, le géant venu de Sirius, en constatant qu’en 2019, une poignée de cheminots peut décider d’un coup, sans prévenir quiconque, de dérégler tout le système ferroviaire de la cinquième puissance de la Terre ? Et plonger dans le désagrément, voire la détresse, des millions d’enfants partant en vacances, de personnes âgées ayant décroché un rendez-vous médical, de travailleurs ayant des missions prévues depuis des mois ? Comment peut-il comprendre, Micromégas, que ce sont les mêmes Terriens irresponsables et suicidaires qui ont imaginé et construit cette invention géniale : le chemin de fer ?

10:43 Publié dans Blog | Tags : tgv, sncf, grève, cgt | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/07/2019

Les jeunes pris en otage

bac.jpgLes correcteurs grévistes du baccalauréat ont de la chance : dans le privé, ils auraient été aussitôt virés pour faute grave ! Dans le public, ils pratiquent tranquillement la désobéissance et le chantage, et c’est le ministre qu’on accuse, un comble ! Soyons clair : qu’une poignée de profs en désaccord avec le gouvernement prennent ainsi en otage les jeunes qui attendent les résultats du bac, c’est absolument indigne. Il y a tant d’autres moyens d’exprimer son opposition à une réforme en cours ! Quel mépris pour les élèves… et quel manque d’imagination !

05/04/2018

Les mots qui déraillent

greves-sncf.jpgDès lors qu’elle fait l’actualité, une grève tourne très vite à la guerre des mots. Et dans toute guerre, la censure fait rage. Avez-vous remarqué que, sur les plateaux télé, il est interdit de dire que les cheminots sont des "privilégiés" (silence, les agriculteurs), que les usagers sont "pris en otage" (à cause des récents attentats), ou qu’il existe en France une "gréviculture" (parce que Le Pen a employé ce mot) ? Bon, évidemment, il est aussi malvenu de dire que la réforme de la Sncf est absolument indispensable, et que la CGT, en déclin, se positionne surtout en vue des élections professionnelles de la fin de l’année…

00:05 Publié dans Blog | Tags : sncf, grève, cgt, mots | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2018

Trois mois sans dédicaces ?

quai du P.jpgQuand Emmanuel Macron a boycotté le stand russe du Salon du livre de Paris pour des raisons de haute diplomatie, le 15 mars, on lui a reproché de n’avoir pas "sanctuarisé" une telle manifestation culturelle. Permettez-moi d’avoir une pensée désolée, en cette période de blocage ferroviaire, pour les malheureux organisateurs des salons du livre de Concarneau, Lyon (affiche ci-jointe), Bordeaux, Autun, Laval, Metz, Saint-Louis, Montaigu, Deauville, Perros-Guirec, Hyères, Limoges et Dax. Et je ne cite que les manifestations prévues au cours du mois d’avril ! Rencontrer des écrivains et promouvoir le livre, d’ici cet été, risque d’être très compliqué…

00:47 Publié dans Blog | Tags : livre, grève, sncf, culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/03/2018

Une grève qui va faire mal

pepy.jpgPardon d’y revenir, mais vu de province, je vous jure que cette grève va faire un mal de chien. Quand Guillaume Pepy, à la radio, demande benoîtement aux usagers de la Sncf de "différer leur voyage", je voudrais lui faire respectueusement remarquer qu’en sus de tous les braves gens qui se voient conchier leur lundi de Pâques, il y a des millions de Français qui, figurez-vous, ne pourront pas "différer" leur trajet quotidien pour aller au travail, ou déplacer un entretien d'embauche, ou reporter un rendez-vous médical obtenu six mois plus tôt, ou décaler un examen ! Pfff ! Les travailleurs, les chômeurs, les gens malades, les jeunes, combien de divisions ?

14:41 Publié dans Blog | Tags : grève, cgt, sncf, pepy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/12/2014

C'est grève, docteur ?

Médecins.jpgJ’ai le plus grand respect pour les médecins, dont je comprends la colère. Et je suis attaché au droit de grève – au moins quand les autres moyens de se faire entendre ont été épuisés. Mais je suis consterné de voir que les médecins n’ont pas trouvé d’autre idée, pour contester les décisions du gouvernement, que de se mettre en grève entre Noël et le Nouvel An, traumatisant ainsi des millions de malades, personnes âgées, éclopés, convalescents, etc, qui ont une peur bleue qu’il leur arrive quelque chose pendant les fêtes. Ce stress inédit qui leur est imposé, croyez-moi, docteur, ce n’est pas bon pour ce qu’ils ont !

09:12 Publié dans Blog | Tags : médecins, grève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/06/2014

Le droit de grève en question ?

gare.jpgJe cherche le terme exact pour décrire la tension meurtrière qui règne en gare Montparnasse, un samedi matin de juin, dans un TGV où il y a  plus de voyageurs que de places assises en raison de grèves incompréhensibles autant qu'interminables : Archaïque ?  Médiévale ? Scandaleuse ? Sanglante ? Suicidaire ? Sauvage ? Bestiale ? Anarchique ? Les mots me manquent. Après douze jours de grèves intolérables, les syndicats de cheminots, massivement conspués par les voyageurs, vont finir par provoquer une réflexion de fond sur les fondements du droit de grève - et en ce moment, les gars, c'est dangereux !

00:08 Publié dans Blog | Tags : grève, sncf, cheminots, tgv | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/10/2010

La tentation de Venise

danieli-hotel-venice.jpg Quand j’ai entendu Guy Carlier, ce matin, sur Europe 1, décrypter la "réponse de Ségolène" à François Hollande, j’ai cru qu’il blaguait. Mais non. Au lieu de défiler samedi avec les cheminots et les lycéens de sa région, Ségo était bien à Venise, à l'hôtel Danieli, avec son nouveau compagnon ! Une semaine après que son ex, dans Gala, eut présenté la nouvelle "femme de sa vie", sur fond de manifs anti-Sarko (voir mon blog du 17) ! Et, plus grave, après avoir appelé les lycéens à descendre dans la rue : les parents d'élèves apprécieront. En voilà deux qui, à l’évidence, ont disjoncté. Le bling-bling de gauche, c'est encore moins supportable que le bling-bling de droite. Tiens, au fait, il était où, DSK, ce week-end ? Je me gondole...

18/10/2010

Pas grave, la grève

Cgt.jpgA nouveau les rendez-vous que l’on rate, les déplacements que l’on reporte, les créations que l’on diffère, les courriers qui n’arrivent pas, les chèques qu’on ne touche pas, etc ! Je sais, cet aspect-là des journées "d’action" (sic) n’intéresse pas grand monde. Que 69 % des Français, selon les sondages, soient favorables à la paralysie du pays, cela augure mal de notre avenir économique. Cela veut dire que 69 % des Français ne sont pas personnellement affectés, au fond, par le manque de trains, l’absence de courrier ou les pénuries d’essence, qu’ils soient fonctionnaires, rentiers, peinards, protégés, assistés, subventionnés, chômeurs, planqués ou retraités. Les autres, on s’en fout : qu’ils continuent, en silence, à faire croître le revenu national !

16/10/2010

Faire plier Sarkozy

total.jpgSi le but des syndicats est vraiment, comme ils l’affirment, de faire "à tout prix" reculer Nicolas Sarkozy sur les retraites, le moyen de chantage choisi me parait bien archaïque : bloquer toute l’activité du pays en le privant d’essence, c’est compliqué et aléatoire. Tant qu’à exercer par la violence une pression maximale sur le gouvernement légal, il existe des moyens plus rapides. Tiens, pourquoi ne prennent-ils pas en otage une école maternelle ? Ou, plus dans le ton, une maison de retraite ? Plus radical : pourquoi ne pointent-ils pas un missile nucléaire sur une grande ville comme Lyon ? Ou carrément sur l'Assemblée nationale ? Il serait obligé de céder, Sarko, c’est sûr ! Petits bras, les syndicats !

24/09/2010

A propos des cheminots

TER.jpgCertains d’entre vous me trouvent un peu sévère envers les cheminots. Je me suis peut-être mal exprimé, alors je dis les choses autrement : 1) Je n’ai rien contre les agents de la Sncf, j’en ai même épousé un. 2) Et je suis farouchement pour le droit de grève. 3) Mais est-il juste que des dizaines de milliers d’honnêtes travailleurs bourguignons, notamment ceux qui triment encore à 61, 62 ou 63 ans, voient ponctionner leurs impôts régionaux (5 millions d’euros par an, ce n’est pas rien) pour financer la retraite d’une corporation qui cesse de travailler à 52, 53 ou 55 ans ? Et est-il juste que ce soit cette catégorie-là, justement, qui bloque les transports en Bourgogne et empêche de travailler… ceux-là même qui, à la sueur de leur front, financent leurs retraites ?