Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2016

Un "géant" nous a quittés

Staline-L'Huma.jpgLes réactions à la mort de Fidel Castro, en France, sont si contrastées qu'elles étonnent nos voisins. Que des dirigeants sensés, responsables, intelligents, qui lisent la presse, qui ont même lu des livres, des gens comme Pierre Laurent, Olivier Besancenot, Christiane Taubira ou Jean-Luc Mélenchon, saluent avec vénération le "géant" que fut un des plus grands tyrans de la fin du XXe siècle, en dit long sur la spécificité de la mémoire française. Je n’ose imaginer ce qu’auraient dit les mêmes si Joseph Staline, cet autre "géant", était venu à mourir aujourd’hui : les mêmes dithyrambes et les mêmes pleurs, sans doute, que les Louis Aragon, Henri Barbusse et autres Paul Eluard ?

20/08/2016

Une étrange amnésie

putsch.jpgHier, c’était le vingt-cinquième anniversaire du putsch de Moscou d'août 1991, ce coup d’Etat complètement raté, destiné à renverser Gorbatchev, qui ne fit que précipiter l’effondrement de l’URSS et la résurrection de la Russie. Vous avez remarqué comme moi qu’aucun média français n’a rappelé cet extraordinaire épisode de la disparition du communisme en Europe. J’avais déjà mesuré, à la sortie de ma récente biographie de Gorbatchev, que les élites françaises ont délibérément rayé cet épisode de notre histoire. Nous ? Le communisme ? On ne sait même pas de quoi vous parlez !

00:00 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : urss, putsch, communisme, eltsine |  Facebook | | Lien permanent

27/05/2016

La France est un musée

musee-Lénine.JPGLa France, musée du communisme à ciel ouvert ? Un syndicat "rouge" qui chante l’Internationale et qui bloque tous les journaux sauf l’Humanité. Des anarcho-syndicalistes qui cassent du flic en appelant à la "convergence des luttes". Quelques intellos, genre Alain Badiou, pour qui l’histoire des idées s’est arrêtée à Karl Marx (1818-1883). Un Parti "communiste" qui a gardé mordicus le nom qu’il avait quand il était l’allié de Hitler (1939-1941). Une mystique de la "lutte des classes" qui divise la société entre "bourgeois" et "travailleurs", et la scène politique entre "fascistes" et "antifascistes". Un tel musée devrait attirer les touristes du monde entier, non ?

00:25 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : communisme, l'humanité, cgt, marx |  Facebook | | Lien permanent

27/02/2016

Le communisme, une histoire d'hommes

Wolton-1.JPGPassionnante rencontre, jeudi soir, entre les 125 invités du Club des écrivains de Bourgogne et le journaliste Thierry Wolton, auteur d’une monumentale Histoire mondiale du communisme (éditée chez Grasset) destinée à faire autorité sur le sujet. Près de cent ans après la révolution d’Octobre, il serait temps, enfin, de jeter sur le communisme, principal phénomène du XXè siècle, un regard apaisé, objectif, voire scientifique. Parce que cette tragique aventure idéologique et politique fut d’abord une histoire d’hommes : les bourreaux, les victimes, les complices. Et qu’on n’a pas fini, en France, de faire le décompte des uns et des autres. Merci à Thierry Wolton de nous en avoir fait touché… l’humanité !

15:37 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : communisme, wolton |  Facebook | | Lien permanent

05/06/2015

Leonid Pliouchtch, in memoriam

Pliouchtch.jpgLeonid Pliouchtch est mort. Il fut un des principaux dissidents soviétiques dans les années 1970. Il symbolisait bien malgré lui la répression politique psychiatrique généralisée par Leonid Brejnev : les psychiatres du KGB l’ont envoyé quatre ans dans un asile de Dniepropetrovsk où il fut "soigné" à l’haloperidol avant d’être expulsé à l’Ouest, en 1976, sous la pression internationale. Il fallait être un "malade mental" pour contester ce régime, non ? A ma connaissance, les Buffet, Mélenchon, Hue, Laurent et autres communistes français ne se sont toujours pas repenti d’avoir cautionné des méthodes aussi barbares - je me trompe ?

07/11/2014

Mur de Berlin : un mauvais souvenir ?

Mur1989.jpgRetour de Nice où j’ai vérifié, une fois encore, qu’on pouvait passionner les Français en leur racontant la chute du Mur de Berlin. Alors pourquoi nos dirigeants, eux, sont-ils si rétifs à commémorer cet anniversaire ? Parce qu'une moitié d'entre eux pense qu’au fond, même s’il y avait quelques excès regrettables, l’URSS était quand même, peu ou prou, le camp du "progrès". Et que l'autre moitié a raté l’occasion de changer, alors, le "logiciel" communautaire en se contentant de faire adhérer les pays de l’Est, un à un, à une Union européenne devenue obsolète. Dans les deux cas, en effet, il n’y a pas de quoi pavoiser.

21/09/2014

Le pape à Tirana

Albanie.jpgLe voyage du pape François en Albanie, ce dimanche, ne va pas beaucoup intéresser les médias français. Pourtant, il est remarquable que le premier pape venu du tiers monde ait choisi le pays de mère Térésa et d’Ismail Kadaré pour aborder le continent européen : d’abord, c’est le pays le plus pauvre d’Europe ; ensuite, c’est celui qui a connu la répression antireligieuse la plus sanglante. Les Français ont déjà oublié qu’ils avaient à leur porte, à deux heures de Paris, une deuxième Corée du Nord se réclamant, elle aussi, du communisme le plus pur. Bon, c’est vrai, c’est beaucoup moins excitant que le retour de Sarkozy…

12/07/2014

Mermet : la chute finale

FranceInter.jpgDésolante nouvelle ! La direction de France Inter stopperait à la rentrée l’émission Là-bas si j’y suis, animée depuis des décennies par Daniel Mermet, 71 ans, sorte d’increvable patriarche gauchiste qui faisait croire chaque après-midi, de 15h à 16h, qu’on était encore en mai 68. Marxisme-léninisme, lutte des classes, révolution, multinationales : les jeunes générations, qui ignorent ces mots-là, pouvaient se plonger dans cette inénarrable bouffée quotidienne de communisme nostalgique. Quelques fidèles, paraît-il, veulent manifester pour sauver leur émission favorite. Allez, camarades, tous ensemble, une dernière fois : "C’est la luuutte finaaale !"

28/05/2014

La mort du général Jaruzelski

jaru.jpgL’actualité politique a quasiment occulté la disparition du général polonais Wojciech Jaruzelski. Dommage. Car le général aux lunettes noires qui instaura l’ "état de guerre" en décembre 1981 pour sauver la Pologne communiste déstabilisée par le syndicat Solidarnosc, était un personnage très intéressant. Je l’avais longuement interviewé en 1992. Il répétait que sa décision avait été un "moindre mal" pour la Pologne, tout en admettant que l’URSS n’avait aucunement l’intention, alors, d’envahir la Pologne. Qui départagera jamais en lui le patriote fourvoyé, le dictateur de circonstance et l’homme de bonne volonté – qu’il était aussi ?

11/02/2013

L'Histoire est injuste

 PCF.jpgAinsi les membres du Parti communiste français ont appris, hier, qu’on avait supprimé la faucille et le marteau qui ornaient leur carte d’adhérent depuis la fondation de leur parti en 1920 ! Ce double symbole prolétarien aura donc survécu aux procès de Moscou (en 1934-40), à l’alliance Staline-Hitler (en 1939-41), au stalinisme triomphant (en 1945-53), à la répression de Budapest et de Prague (en 1956-68), aux camps du Goulag (jusqu’en 1987), à la chute du Mur de Berlin et à celle de l‘URSS (en 1989-91), mais pas à l’alliance électorale avec Jean-Luc Mélenchon : les derniers dinosaures marxistes-léninistes vont finir par admettre que l’Histoire est injuste…

10:28 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : pcf, communisme, mélenchon |  Facebook | | Lien permanent

23/04/2012

Révolution d'Octobre, le retour !

Mélenchon-rouge.jpgAccompagné une équipe de télévision de Saint-Pétersbourg venue samedi sur le marché de Toucy, en Bourgogne, pour rencontrer de "vrais" électeurs. Ce qui a le plus intéressé les journalistes russes depuis leur arrivée : la propreté de la campagne d’affichage, le vote "musulman", le dispositif de vote évitant les fraudes, et surtout… le meeting de Mélenchon à la Porte de Versailles : les drapeaux rouges, le poing levé, les vociférations anticapitalistes, l’Internationa-a-le, quelles belles images ! Pour des journalistes venus de l’ex-Petrograd, là où tout a commencé en octobre 1917, quel magnifique bouquet de nostalgie, quel délicieux retour dans le passé !

09:12 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mélenchon, communisme, toucy |  Facebook | | Lien permanent

28/12/2011

L'URSS a-t-elle existé ?

lenine.jpgCe fut un événement colossal. Une date majeure dans notre histoire. Et aucun média ne l'a rappelée ! Dimanche, c’était le 20ème anniversaire de la fin de l’URSS. Le 25 décembre 1991, Mikhaïl Gorbatchev mettait fin à une expérience politique de 73 ans, qui fut la plus destructrice de l’histoire européenne et qui a influencé la politique française comme aucune puissance étrangère ne l’avait jamais influencée depuis les Romains. Et voilà : dans la mémoire collective des intellectuels et des journalistes français, l’URSS a disparu comme un mauvais rêve. De ce passé, on a fait table rase !


14/08/2011

Amnésie française

 

murdeB.jpg13 août 2011. Cinquantième anniversaire de l’érection du Mur de Berlin, le 13 août 1961, qui fut le terrifiant symbole de la division de notre vieux continent : d’un côté, le monde "socialiste", dit aussi "progressiste", sous la férule totalitaire et policière de la Russie soviétique ; de l’autre, le monde "libre" des démocraties brouillonnes et prospères, sous la protection militaire américaine. A part un documentaire sur Arte, je n’ai pas vu grand-chose sur le sujet dans nos médias. C'est désolant : convaincra-t-on jamais les Français que le Mur de Berlin fut aussi leur histoire ?

25/08/2010

Lénine for ever

Lenine.JPGMonumental Georges Frêche ! Sans interroger une seule fois les habitants de Montpellier ni même les élus de la ville, le président socialiste de la région Languedoc-Roussillon leur impose un ensemble de quinze grandes statues "des hommes qui ont changé la face du monde au XXè siècle" : Roosevelt, de Gaulle, Jaurès, Churchill, Pancho Villa, Senghor… mais aussi Lénine et Mao. Montpellier vénérant Lénine et Mao ! Frêche se marre (il est bien le seul) et dit qu’il n’a pas encore choisi le quinzième personnage : il pense à Staline, mais il sent bien que certains riverains ne sont pas très chauds. A sa place, je ferais un autre choix : l’homme qui a le plus changé la face du monde au XXè siècle, c’est Adolf Hitler, non ?

20/07/2010

Et la Place Soljenistyne ?

soljenistyne.jpgL’été permet de prendre un peu de recul. L’actualité va si vite qu’on oublie, parfois, des sujets essentiels. Tiens, par exemple, une question : quand aura lieu, à Paris, l’inauguration de la "Place Soljenitsyne" dont le principe a été voté par les élus de la capitale en… septembre 2008 ? Comme le temps passe ! Tout est OK depuis deux ans, Bertrand Delanoë lui-même est d’accord, alors ? Il paraît que ces choses-là demandent du temps. Allons bon, on avait compté sans la bureaucratie quasi-soviétique qui plombe la gestion des affaires parisiennes ! Parce qu’on est bien d’accord, hein, c’est l’administration qui est en faute puisque les politiques ont voté pour, hein ? Hein ?  

12/06/2010

Ils quittent le PCF !

Faucille-Marteau.jpgA quelques jours du XXVème Congrès du PCF, 200 personnalités viennent de le quitter en claquant la porte, dont plusieurs députés (Braouezec, Asensi, Fraysse) et quelques vieux piliers du Parti (Sève, Zarka, Martelli). Voici que ces 200 responsables ont soudain réalisé qu’ils avaient collectivement soutenu, pendant toute leur vie, un des régimes les plus odieux et les plus assassins de l’histoire. Ils n’auront donc plus à justifier la dictature du prolétariat, le goulag, la famine volontaire en Ukraine, le pacte Hitler-Staline, le Mur de Berlin, les hôpitaux psychiatriques, l’exil de Sakharov et de Soljenitsyne, les SS-20 pointées sur l’Europe de l’Est, et tout cet héritage qui a nourri leur engagement militant au service des Thorez, Castro, Brejnev, Marchais et autres Ceausescu. Alors, camarades, soulagés ? 

14/03/2010

Jean Ferrat est mort

Jean Ferrat m’avait donné envie d’apprendre la guitare. La Montagne, Nuit et brouillard, Potemkine, Que serais-je sans toi, etc : je pourrais encore chanter nombre de ses chansons. C'était d'abord un poête et une voix. A part cela, il était engagé. Dans Un jeune Républicain indépendant, il brocardait les Jean-Pierre Raffarin, Marielle de Sarnez et autres Dominique Bussereau : ce n’était pas sa meilleure chanson. Ferrat était communiste pour de mauvaises raisons : enfant, il avait été sauvé de la déportation par une famille communiste ; serait-il devenu prêtre si ses sauveurs avaient été catholiques ? Il a d’ailleurs fini par désavouer Leonid Brejnev et Georges Marchais, tardivement mais sûrement. Qu’importe. On pardonne tout à un poète.

 

14/11/2009

Communisme pas mort

Faucille-Marteau_vignette.jpgCommunisme pas mort. Au Festival du film historique de Pessac, j’ai croisé Jack Ralite, Claude Cabanes, Alain Bocquet et quelques autres éminents notables marxistes-léninistes employés à... réécrire minutieusement l’histoire de la chute du Mur, ce détail de l'histoire. De retour en Bourgogne, je lis dans le journal Dijonscope cette perle d’un des dirigeants communistes locaux : "Ce n’était pas la chute du communisme, mais la chute du stalinisme !" Et comme si cette grandiose absurdité historique ne suffisait pas, le camarade Claude Pinon (c’est son nom) ajoute sans rire : "L’avenir est au communisme, au bonheur des hommes !". Je précise que l’auteur de cet enthousiasmant projet politique est vice-président du Conseil régional, adjoint au maire de Dijon, etc, etc. Et c’est avec cela que le Modem fait désormais alliance ? Lecanuet, reviens, ils sont devenus fous !

 

11/11/2009

Sarko à Berlin ?

Sarko était-il à Berlin le 9 novembre 1989 ? Ou bien le 10, ou le 11, ou le 16 ? Franchement, on se contrefiche de la date ! Quelle pitoyable polémique - née d'une bêtise de l'Elysée et nourrie par quelques journalistes incultes - par rapport à la densité historique de cet événement inouï que fut la chute du Mur ! On dirait aussi que cela fait tache dans le paysage idéologique français : que Juppé, Sarkozy, Fillon, Madelin, Peretti, Léotard et bien d'autres "cadets de la droite" se soient précipités à Berlin pour voir de leurs yeux la première défaite du communisme depuis la guerre et les accords de Yalta, cela prouve qu'ils avaient compris, eux, que le sort de l'Europe venait de basculer. Faut-il rappeler les évidences ? A savoir que le chute du Mur a d'abord réjoui, excusez-moi, pardon, les gens qui se battaient contre le communisme, tout simplement ?

 

10/11/2009

Cinéphiles de tous les pays...

Affiche festival pessac.JPGLe 20ème anniversaire de la chute du Mur va se poursuivre quelques jours à Pessac, près de Bordeaux, grâce au Festival du film d'histoire. Thématique de la manifestation, cette année : "Il était une foi, le communisme". Voilà une programmation intelligente. On y projetera une centaine de films sur le sujet, dont quelques avant-premières. A ceux que cela intéresse, je donne rendez-vous ce mercredi 11 novembre à 15h15 (sous le chapiteau) pour une conférence sur mon thème privilégié : "Le rôle du pape Jean-Paul II dans l’effondrement du communisme". Rappelez-vous ce que disait Gorbatchev : "Rien de ce qui s’est passé n'aurait pu se produire sans ce pape-là..."