Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2018

1918 : on a sauvé le communisme !

trotsky-lenine.jpgIl est un épisode de la fin de la guerre 1914-18 qu’on évitera de rappeler, en cette période de commémorations : c’est la survie inespérée, grâce à l’armistice du 11 novembre, du régime communiste ! On se rappelle que le 3 mars 1918, la paix de Brest-Litovsk avait placé le tout jeune Etat bolchevik, amputé du tiers de son territoire, sous la domination totale de l’Allemagne impériale. Huit mois plus tard, la victoire des Français, des Anglais et de leurs alliés américains sauva Lénine, Trotski et leur petite bande, in extremis, d’une disparition aussi définitive qu’inéluctable. Alors, camarades, merci qui ?

10:24 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : communisme, 1918, lénine, russie |  Facebook | | Lien permanent

05/07/2018

Les paradoxes de l'histoire

-2694-8170a.jpgJuillet 1918. Il y a juste un siècle, rappelez-vous, la Russie de Lénine et Trotski est sur le point de sombrer sous les coups de l’armée allemande. Mais Guillaume II choisit de stabiliser son front oriental pour envoyer ses troupes reprendre l’offensive à l’Ouest… où il sera vaincu par les Français aidés par les Anglais, les Américains, les Australiens, etc. C’est grâce à tous ces gens-là que le communisme russe sera sauvé de justesse, le 11 novembre, par la capitulation de l’armée du Reich ! Oui, je sais : c’est loin, c’est compliqué et tout le monde s’en fout. Mais c’est un beau paradoxe de l’histoire, non ?

10/05/2018

Il y a cent ans, la révolution

lenin-reading-pravda.jpgIl y a juste cent ans, les Occidentaux effarés commencent à comprendre ce qui se passe en Russie, ce grand pays qui était alors la 5ème puissance économique mondiale (eh oui) et qui, en deux ou trois ans, va connaître la dégringolade, la guerre civile, la pauvreté générale, la famine et de longues années de terreur. Lisez les journaux de l’époque : personne, absolument personne ne croyait qu’un tel désastre fût possible. Cent ans plus tard, l’immense majorité des Français considèrent comme nulles les chances des Ruffin, Mélenchon et autres Besancenot de renverser Macron et, à la faveur de quelques troubles, de parvenir au pouvoir. Ils ont sûrement raison.

23/03/2017

Mélenchon réunira une Constituante !

constituante.jpgLe plus rigolo des programmes en lice, c’est celui de Jean-Luc Mélenchon : on réunit une Constituante, et puis on voit ce que veut le peuple ! Evidemment, personne n’ose lui rappeler qu’outre l’expérience française de 1789, il y a eu deux précédents dans l’histoire : 1) En janvier 1918, en Russie, les bolcheviks ont fait élire une Constituante, comme ils l’avaient promis, mais comme ils y étaient minoritaires, ils l’ont brutalement dissoute, et basta ! 2) Après janvier 1959, à Cuba, Fidel Castro avait promis de réunir, lui aussi une Constituante… mais, c’est ballot, elle n’a jamais été convoquée ! Quelqu’un peut-il rappeler aux électeurs de Mélenchon ce qu’il est advenu ensuite de la Russie et de Cuba ?

18/03/2017

Eclatée, la gauche ?

melenchon-hamon.jpgBeaucoup d’électeurs de gauche, aussi sincères que naïfs, regrettent que Hamon et Mélenchon n’aient pas fusionné leurs listes. C’est méconnaître ce qui divise irrémédiablement la galaxie socialiste depuis… depuis son apparition au XIXe siècle ! Faut-il rappeler ce qui opposait Bernstein et Marx, Plekhanov et Lénine, Jaurès et Cachin, Blum et Thorez, Mollet et Duclos, Mitterrand et Marchais ? Aujourd’hui, le PCF est moribond, mais le clivage reste vif, à gauche, entre les partisans de l’appropriation collective des moyens de production et ceux qui ont compris que l’économie de marché était le pire des régimes économiques à l’exception de tous les autres. Ces deux positions étant, de fait, irréconciliables !

15/06/2016

Une rue Robespierre à Paris ?

Robespierre.jpgUne rue Robespierre à Paris ? Cette proposition saugrenue correspond assez bien au retour en force de l’ultragauche sur les trottoirs de la capitale. Porter au pinacle l’inspirateur du totalitarisme, le génial initiateur de la Terreur, le modèle de Lénine et de Pol Pot, en voilà une idée qu’elle est moderne ! On pourrait aussi rétablir la guillotine et l’installer, en grande pompe, place de la Concorde ? On pourrait supprimer les avocats de la défense, ces ennemis du peuple, dans notre système judiciaire ? On pourrait raser Notre-Dame de Paris et la Sainte-Chapelle, odieux témoins de l’ancien régime ? Une rue Robespierre… au coin du boulevard Adolf-Hitler et de l’impasse du Goulag ?

08/11/2007

Bye bye Lénine !

daee2d05839fdd451a54655115625d33.jpgHier soir, à Dijon, première édition des "Rencontres littéraires" de l’hôtel La Cloche, organisées par le nouveau Club des Ecrivains de Bourgogne (Didier Cornaille, Pierre Fyot, Eve Vincenot, Jean-Pierre Soisson, Gérard Gautier, Lucette Desvignes, Jean-Louis Voisin, Jean-Luc Barré, etc). Invité : Vladimir Fedorovski. Thème : la Russie de Staline à Poutine. Prétexte : le 90è anniversaire de la révolution d’Octobre. Tiens, c’est vrai, voilà un anniversaire "rond" qu’on a peu célébré, en France, ce 7 novembre. Serait-il possible que les Français se détachent enfin de cet événement fondateur qu’ils ont si longtemps révéré ? Enfin une bonne nouvelle ?