Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2013

Bien au-delà des cathos...

pape.jpgPlusieurs rédactions parisiennes ont été surprises, hier, de l’intérêt manifesté par un très large public - et pas seulement les cathos - pour les adieux de Benoît XVI. Il faut dire : que l’événement était historique, même s’il n’était ni de violence ni de fureur, et dépassait largement nos petites actualités politiciennes ; que les images de son envol pour Castel Gandolfo étaient vraiment étonnantes ; et que le départ d’un pape, même dans un pays aussi déchristianisé que le nôtre, cela remue nombre de gens en profondeur. On n’est pas obligé d’avoir la foi pour ressentir un peu, quelque part, confusément, qu’il y a soudain comme un manque…

 

18/02/2013

Les souverains poncifs

 pape.jpgLe problème dans les médias d’aujourd’hui, c’est que Wikipédia a remplacé les anciens "services de documentation" qui fournissaient aux journalistes, sur chaque sujet, les photocopies d’articles choisis  leur permettant d’actualiser leurs connaissances. Le résultat est dramatique : à propos du pape, on ressort constamment les mêmes poncifs éculés sur l’interdiction du préservatif, les silences de Pie XII, les victimes de la pédophilie, l’absence de femmes à la tête de l’Eglise, Ratzinger et les Jeunesses Hitlériennes, l’argent du Vatican, le célibat des prêtres, etc. Que des redites, aucune progression, pas de mémoire, on tourne en rond, quelle importance ?

21:11 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : presse, médias, pie xii, religion |  Facebook | | Lien permanent

22/01/2013

Merci à Eric Fottorino

 FOT+BL-2.JPGDevant 130 personnes passionnées, hier, à Dijon, Eric Fottorino a raconté comment on devient directeur du journal Le Monde et comment… on se fait virer de ce poste deux ans plus tard ! La grande presse, son univers impitoyable ! Une vraie leçon sur le journalisme, à l’heure où l’histoire s’accélère : trouvera-t-on encore Le Monde dans les kiosques dans 5 ans, rien n’est moins sûr ! Merci à l’ami Fottorino – qui est aussi un écrivain, un vrai – d’avoir accepté cette invitation du Club des Ecrivains de Bourgogne : cette soirée bourguignonne, grâce à lui, fut aussi intéressante que chaleureuse, c’est ça qu’on aime !

27/10/2012

Des journaux qui critiquent !

presse,gauche,libérationLes dirigeants du PS sont très étonnés : qu’est-ce que c’est que cette presse de gauche qui ose les critiquer ? Le Nouvel Obs qui les traite de "nuls", Libé qui les traite d’"apprentis", etc ! Si ces journaux-là se disent de gauche, ne devraient-ils pas défendre tout ce que fait le gouvernement, le doigt sur la couture du pantalon ? Les socialistes croient toujours que le monde est divisé en deux, eux (les gentils) et les autres (les méchants), et comme l’économie n’est pas leur fort, ils n’imaginent pas une seconde ce qu’il adviendrait de ces journaux, déjà au bord du gouffre, s’ils s’alignaient docilement sur le pouvoir en place ! 

11:01 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : presse, gauche, libération |  Facebook | | Lien permanent

10/10/2012

Vive le "fact checking" !

 Cartepresse.JPGC’est la dernière mode journalistique, et plusieurs grands médias se targuent de l’avoir quasiment institutionnalisée. Cela s’appelle, à l’anglo-saxonne, le fact checking. En français : la vérification des infos. Voilà qui est nouveau, moderne, pour ne pas dire révolutionnaire : désormais, il y a des journalistes qui vérifient les informations qu’on leur donne ! C’est dingue comme certains métiers connaissent, parfois, des sauts qualitatifs ! Me croirez-vous si je vous dis que moi, quand j’étais jeune journaliste, on m’obligeait à vérifier systématiquement toutes mes infos, que c’était le b-a-ba du métier ? Vous n'avez qu'à vérifier !

04/10/2012

Le débat public va se dégrader

 journal.jpgLes grèves à France 3 et Radio France, la disparition de Témoignage Chrétien, les bagarres au couteau entre les chaînes du câble, les licenciements contestés à Europe 1, les purges à Presstalis, etc : s’il est un secteur qui va prendre la crise économique de plein fouet, c’est bien la presse. La plupart des journaux écrits étant déjà "à l’os", réduisant les personnels, économisant sur le reportage et la relecture, il ne faut pas s’attendre à ce que l’information s’améliore, en France, dans les mois et les années qui viennent. Ce qui veut dire – et c’est bien le plus grave – que le débat public, au fil des tensions politiques et sociales, va continuer à se dégrader…


09:33 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : presse, journaux, débat |  Facebook | | Lien permanent

01/08/2012

Le presse régionale n'existe pas

 Pulvar.jpgLe journal L’Express est très "parisien". Je le sais, j’y ai travaillé dix ans. Apparemment, cela ne s’arrange pas : dans un grand papier sur l’impact de ces "salauds de journalistes" (sic) sur les électeurs, l’excellente Elise Karlin n’accorde pas un seul paragraphe, pas la moindre ligne, à ce qui se passe au-delà du périphérique ! Quotidiens régionaux et départementaux, hebdos confessionnels ou gratuits, antennes de France 3 et télés privées, éditorialistes et blogueurs locaux, radios associatives et sites d’info sur internet : nuls, inexistants, comptent pour du beurre ! Or, au petit jeu de savoir qui fait et défait les élections, à Auxerre, tiens, par exemple, qui a le plus d’influence, à votre avis : L’Express ou Auxerre-TV ? 

 

13/04/2012

La presse dans le collimateur

journal.jpgIl y a, chez les socialistes français, un parfum d’intolérance à l’égard de la presse qui me rappelle les grandes heures de 1981 et qui commence à me gêner sérieusement : Jean-Luc Mélenchon refuse de se rendre à une émission où figure un journaliste de L’Express dont il n’aime pas le jugement ; Marie-Georges Buffet s’insurge contre le Nouvel Obs parce que sa Une n’appelle pas à voter contre Sarkozy (!) ; Eva Joly traite publiquement Le Monde de journal "dégueulasse" parce que celui-ci a osé critiquer son programme ; François Hollande refuse d’accorder une interview au Figaro parce qu’il considère ce journal comme trop à droite, etc. Cela commence à faire beaucoup...

11:02 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : presse, ps, censure, intolérance |  Facebook | | Lien permanent

24/01/2012

Le journalisme censitaire

anneSinclair.jpgLe lancement de la version française du Huffington Post est significatif d’une dérive gravissime dans la presse : à part une poignée de journalistes-à-tout-faire en général sous-payés, on n’y rémunère plus les contributeurs, commentateurs, experts, etc ! Le raisonnement est simple : 1) Ces gens-là devraient être heureux qu’on les publie, ils ne voudraient pas qu’on les paie en plus ! 2) On trouvera toujours assez de gens suffisamment riches pour écrire gratos (et même pour diriger gratos, voyez Anne Sinclair). Journalistes qui demandez à être rémunérés pour votre travail (quel vilain mot), passez votre chemin : nos colonnes ne sont ouvertes qu’à ceux qui en ont les moyens !

08:21 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : journalisme, presse, sinclair |  Facebook | | Lien permanent

07/10/2011

Des journaux sans journalistes ?

 journal.jpgLa guerre est déclarée entre les journaux papier, vous savez, ces vieilles choses salissantes et pas faciles à ouvrir dans le métro, et les journaux numériques. Francis Gurry, directeur général de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi), estime que les journaux traditionnels, en papier, auront disparu de la surface du globe avant 2040. Et aux USA, dès 2017. "C’est une évolution, ce n’est ni bien, ni mal", explique le sieur Gurry, qui reconnaît qu’il y a, évidemment, un léger problème : comment les éditeurs de journaux numériques vont-ils trouver de quoi payer les journalistes ? Ah ben oui, ça, en effet, c’est un léger problème…

15/06/2011

La fin du monde est proche

naufrage.jpgLes nouvelles du jour (authentiques,,je vous jure). Etranger : la Grèce s’enfonce dans la crise. Economie : selon un expert, l’euro va s’effondrer dans les cinq ans. Fait divers : dans l’Ain, le violeur d’une fillette de 5 ans a été mis en examen. Enseignement : le baccalauréat ne sert plus à rien. Revue de presse : selon le Parisien, les jeunes européens sont plus pessimistes que jamais. Culture : sortie d’un film sur l’affaire d’Outreau. Apocalypse : la fin du monde approche, on redoute une multiplication des suicides à l’approche du 21 décembre 2012. Météo : la pluie arrive par l'ouest. Enfin, un anniversaire : il y aura bientôt cent ans sombrait le Titanic…

07/06/2011

Le journalisme dégradé

Cartepresse.JPGIl suffit de visiter une quinzaine de rédactions parisiennes à l’occasion de la promo d’un livre, comme je viens de le faire, pour constater l'inquiétante et rapide dégradation du métier de journaliste. Celle-ci est confirmée par l’étude du cabinet Technologia publiée hier, qui montre que 68 % des journalistes estiment travailler "plus vite qu’avant", 73 % "davantage qu’avant", etc. Le journaliste est un travailleur inquiet, bousculé, fragilisé, pressurisé, menacé, qui n’a "plus le temps pour l‘investigation". Et comme son niveau de culture générale a terriblement baissé, il est de moins en moins crédible. C’est grave, ça, coco !

03/06/2011

Une info historique

Pinon.JPGLu dans une station-service de Dijon La Gazette de Côte d’Or, un hebdo local qui propose une longue interview politique (deux pages) d’un certain Claude Pinon, que j’ai connu naguère président du groupe communiste au Conseil régional, et qui a disparu de la circulation. Thème de cet entretien capital, décisif, que dis-je, historique : le dénommé Pinon ne votera pas pour Jean-Luc Mélanchon en 2012. Si. Tel que. Je vous jure. Incroyable, non ? C’est écrit dans la Gazette de Cote d’Or. Sur deux pages. Ho, les confrères ! Dijon n’est pas une ville passionnante, certes, mais quand même : n’y a-t-il vraiment pas de personnalités plus intéressantes à interviewer en Bourgogne ? 

05/01/2011

Coup de chapeau à "Marianne"

geneviève-de-Fontenay.jpgDans Marianne de cette semaine, des personnalités répondent à la question générique : "Et vous, qu’est-ce qui vous indigne ?" Interrogée parmi bien d’autres, l’inénarrable Geneviève de Fontenay répond qu’elle est choquée de voir que les deux journalistes otages en Afghanistan ne sont pas libérés, alors qu’on avait fait tout un tralala à la libération d’Ingrid Betancourt ! Comme quoi il n’y a pas que la télé pour préférer la notoriété d'un pipole à l’intérêt de son propos. Celui-ci, on l’admettra, pulvérisant les limites de l’ineptie. Marianne a bien mérité ce coup de chapeau.

04/10/2010

Guy Férez fait le buzz

Cover-Férez.JPGLe livre de Guy Férez, maire d’Auxerre, a créé la surprise dans sa ville, où tous les passionnés de politique l’ont lu ce week-end. Et aussi en Puisaye, où chacun va chercher dans l’ouvrage des infos sur sa candidature éventuelle aux prochaines législatives... C’est toujours sympa, pour un éditeur, quand un livre fait le buzz. Ce qu’il l’est moins, c’est de constater que les journalistes de L’Yonne Républicaine, le journal local, ne sont toujours pas au courant que le principal élu de leur territoire a publié un livre ! Bonjour l’information ! Faute professionnelle ou censure avérée ? On le saura bientôt. Et on s’étonne que la presse quotidienne régionale perde des lecteurs !  

11/06/2010

L'édition loin de Paris

 

 

LaCroix.jpgSurprenant papier, dans La Croix d’hier, sur "Les régions, valeurs sûres de l’édition". Il a fumé quoi, le journaliste qui a fait ce titre ? Je crois connaître un peu le sujet, et j’affirme qu’à part une ou deux régions, dont l’Alsace, au passé et à la culture spécifiques, ce titre général est très, très éloigné de la réalité. En Bourgogne, où le seul coût de la diffusion des livres plombe toute entreprise éditoriale, AUCUN des trente éditeurs régionaux ne vit de sa production ! L’une des raisons est toute simple : j'ai pu mesurer, depuis quatre ans que j'anime les Editions de Bourgogne, qu'un tel intitulé interdit à vos livres l'accès aux colonnes de la grande presse parisienne. Y compris, hélas, dans les pages littéraires de… La Croix !

 

12/05/2010

La broutille et le ramdam

raymond-domenech-2.jpgObsédante comme une préparation d’artillerie, envahissante au point d'asphysier la totalité des médias, l’annonce de cet événement historique avait pris le pas sur toutes les informations de seconde zone (la crise mondiale qui menace, la récession qui nous pend au nez, l’Angleterre qui passe à droite, l’euro qui flageole, etc). Enfin, alléluia, le sélectionneur Raymond Domenech allait nous donner, en direct sur TF1, la liste des 23 joueurs qui iront disputer la coupe du monde de football. Las ! Catastrophe, séisme, horreur et désolation ! Il a donné 30 noms au lieu de 23 ! Et personne, absolument personne n’a réussi à m’expliquer 1) pourquoi il a fait ça, 2) qu'est-ce que ça change, 3) en quoi une pareille broutille méritait un tel ramdam !

17/04/2010

Pauvre Benoît XVI ! (suite)

 Au hit parade des élucubrations antipapistes véhiculées par la presse, l’article d’un certain Pierre Desjardins, prof de philo, dans Le Monde du 15 avril, bat des records. Jugez-en : 1) Le Vatican, figurez-vous, mène l’attaque contre le New York Times parce que ses propriétaires sont juifs. 2) C’est Benoît XVI, "quand il était cardinal" (!), qui a tenu à lever l’excommunication pesant sur l’évêque Williamson. 3) Le Vatican s’en prend aux juifs pas seulement parce qu’ils sont responsables de la mort du Christ, mais aussi parce qu’ils exigent la démission du pape. 4) Derrière cela, c’est la conception de la femme, associé au mal et au péché par le Vatican, qui est en cause. Etc, etc. Bien placé pour gagner le concours, celui-là…

09/04/2010

Les médias et la "rumeur"

Ils voudraient tant savoir, tous, qui couche avec qui ! De Jean-Michel Aphatie à Pascale Clarke, de Christophe Hondelatte à Jean-Pierre Elkabbach, ils y ont consacré des dizaines d’émissions, d’interviewes, de chroniques, de débats, d’éditoriaux (tout en expliquant, évidemment, que la presse française faisait fi des ragots), tout ça pour rien : la mystérieuse et excitante "rumeur" (à laquelle je n’ai toujours rien compris) a fait la Une des grands médias pendant trois jours, occultant toutes les autres infos, sans que l’on sache, finalement, si Rachida Dati a bien dit quelque chose dans un déjeuner, et Pierre Charon dans un dîner, à propos d’on ne sait qui ! Question provocatrice : et si le grand public, lui, s’en fichait royalement ?

 

26/03/2010

Affaire Zemmour (suite)

Zemmour.JPGDeux choses me frappent dans l’affaire Zemmour. J'observe, d’abord, que la liberté d’expression de ce journaliste est le plus violemment contestée, depuis deux jours, par des "pitbulls" qui sont... ses confrères (comme Claude Askolovitch, mecredi, sur Europe 1), apparemment pressés d’appliquer à la France la liberté de la presse qui règne en Chine ou en Iran. Ensuite, je suis atterré par le niveau du débat : comme le dit le journaliste Jean Lesieur, "naguère les jeunes se demandaient s’il valait mieux avoir tort avec Sartre ou raison avec Aron, maintenant il s’invectivent pour savoir s’il mieux avoir tort avec Stéphane Guillon ou raison avec Eric Zemmour". O tempora, o mores…