Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2018

Deux mauvaises nouvelles

ebdo.jpgA chaque fois qu’un journal disparaît, c’est une mauvaise nouvelle pour le pays, pour la presse, pour la culture, pour la démocratie. Hier, on a appris que l’équipe de "L’Accent bourguignon" avait jeté l’éponge : les annonceurs de Dijon, publics ou privés, n’ont pas levé le petit doigt pour ce nouveau mensuel qui avait l’audace de vouloir faire de l’information. Ce matin, c’est "Ebdo" qui arrête les frais. Sa fameuse couv accusant trop rapidement Nicolas Hulot de viol lui aura été fatale. Si les annonceurs sont trouillards, les lecteurs, eux, sont méfiants : la volonté de faire un scoop à tout prix a brisé net leur bienveillance. A bon entendeur…

10:27 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : presse, ebdo, hulot, dijon |  Facebook | | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.