Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2017

Le réel n'est pas supportable !

Hulot.jpgIl n’est donc pas possible de diviser par deux, hop, en quelques années, la part du nucléaire dans la production d’électricité de notre pays. Tout le monde le savait, mais les Verts justifiaient leur existence, depuis vingt ans, sur ce programme absurde, alors on faisait mine de prendre au sérieux leurs postures irréalistes et leurs exigences illusoires. Et voilà que Nicolas Hulot en personne explique hier, tout simplement, que cette promesse est techniquement intenable ! Réaction immédiate des écolos, d’une grande partie de la gauche et de la quasi-totalité des médias : Hulot doit démissionner du gouvernement ! Ben tiens !

19:57 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : nucléaire, écolos, verts, hulot |  Facebook | | Lien permanent

25/06/2017

La revanche de Monsieur Hulot

eelv.jpgIl n’y a pas que le PS qui ait sombré dans la tempête électorale de ce printemps 2017. Il y a aussi l’écologie politique, dite EELV, cette petite secte ultra-politisée et ultra-opportuniste qui n’a jamais dépassé quelques milliers de militants divisés et qui avait pris en otage, sous prétexte de défendre l’environnement, les partis de gauche et les médias. Les dirigeants de la secte ont été balayés, et la seule présence au gouvernement de Nicolas Hulot – qui fut naguère victime de leur sectarisme – rappelle, une bonne fois pour toute, qu’on n’est pas obligé d’être marxiste pour vouloir sauver la planète.

22:40 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : eelv, duflot, hulot, verts, écolos |  Facebook | | Lien permanent

06/07/2016

Hulot, déjà, il y a dix ans...

Nicolas-Hulot_pics_809.jpgMon blog du 2 août 2006 : "Nicolas Hulot est un type sympathique, généreux et sincère. Il a bigrement raison de s’insurger contre la paresse des politiques face au péril climatique qui menace la planète. Mais une candidature aux présidentielles de 2007 serait-elle, pour lui, le meilleur moyen de se faire entendre ? D’autres l’ont fait avant lui, pour des causes plus ou moins nobles : les Barbu, Marcilhacy, Ducatel et autre Cheminade, qui n’avaient évidemment rien à proposer, eux non plus, pour combattre le chômage, gérer la crise des banlieues, contribuer à la paix au Proche-Orient, réformer la justice ou réduire le trou de la Sécu. D’autres, innombrables, pourraient ainsi dévoyer le scrutin présidentiel pour attirer l’attention sur le sida, les femmes tchétchènes, les accidents de la route ou le sort des bouilleurs de cru. Oh là, Hulot ! Et la télé, ça sert à quoi ?"

10:06 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hulot, présidentielles |  Facebook | | Lien permanent

28/08/2011

Nicolas Hulot hésite

 

Hulot.jpgNicolas Hulot est bien embêté. Il doit choisir entre deux propositions. D’un côté, Sarkozy veut en faire le représentant de la France lors de la prochaine Conférence sur l’environnement et le développement de l’ONU qui, vingt ans après le premier "sommet de la Terre", se tiendra à Rio, au Brésil, en juin 2012. De l’autre, Cécile Duflot l’invite, pour pas un rond, à rejoindre la minorité d’un parti gauchiste de 8.000 membres qui le déteste, afin d'aider Eva Joly à faire un score présidentiel qui permette aux Verts de négocier avec le PS trois ou quatre postes de députés aux législatives suivantes. Franchement, à sa place, j’hésiterais ! Pas vous ?

 

13/04/2011

Hulot président ? (bis repetita...)

 

hulot.jpgNicolas Hulot est un type sympathique, généreux et sincère. Il a bigrement raison de s’insurger contre la paresse des politiques face au péril climatique qui menace la planète. Mais il a tort de laisser entendre qu’une candidature aux présidentielles serait, pour lui, le meilleur moyen de faire entendre son cri d’alarme. D’autres l’ont fait avant lui, pour des causes plus ou moins nobles : les Barbu, Marcilhacy, Ducatel, Cheminade et autres Saint-Josse, qui n’avaient évidemment rien à proposer, eux non plus, pour combattre le chômage, gérer la crise des banlieues, contribuer à la paix au Proche-Orient, réformer la justice ou réduire le trou de la Sécu. D’autres, innombrables, pourraient ainsi dévoyer le scrutin présidentiel pour attirer l’attention sur le sida, les femmes tchétchènes, les accidents de la route ou le sort des bouilleurs de cru. Oh là, Hulot ! Et la télé, ça sert à quoi ?

Ceci est un copié-collé de mon blog du 2 août 2006.


18/12/2006

Hulot parle, Voynet agit

Entendu Dominique Voynet, ce matin, sur Europe 1. Véritable mitraillette idéologique, elle assène ses vérités à 120 km/h, sans la moindre considération pour les questions du journaliste, et sans reprendre sa respiration.
Résumé de son speech : Hulot, il parle, nous, on agit. Citations : "Nous, nous sommes des praticiens", "Il faut passer à l’acte", "Il faut changer le modèle économique", "Il faut agir" , "Nous allons passer à l’acte", "Les verts, eux, agissent depuis vingt ans", "Il va falloir changer", "Il faut vraiment changer la vie des gens", etc. Et la Verte, au passage, de traiter Nicolas Hulot de "bavard" !
Et puis, en conclusion de l’interview, le cri du cœur : "Notre objectif, c’est contribuer à battre la droite". Ah bon. Tout s’explique. Ce bavard de Hulot, lui, cherche à sauver la planète.

02/08/2006

Les jactances de M. Hulot

Nicolas Hulot est un type sympathique, généreux et sincère. Il a bigrement raison de s’insurger contre la paresse des politiques, à droite comme à gauche, face au péril climatique qui menace la planète. Mais il a tort de laisser entendre qu’une candidature aux présidentielles de 2007 serait, pour lui, le meilleur moyen de faire entendre son cri d’alarme.
D’autres l’ont fait avant lui, pour des causes plus ou moins nobles : les Barbu, Marcilhacy, Ducatel, Cheminade et autres Saint-Josse, qui n’avaient évidemment rien à proposer, eux non plus, pour combattre le chômage, gérer la crise des banlieues, contribuer à la paix au Proche-Orient, réformer la justice ou réduire le trou de la Sécu. D’autres, innombrables, pourraient ainsi dévoyer le scrutin présidentiel pour attirer l’attention sur le sida, les femmes tchétchènes, les accidents de la route ou le sort des bouilleurs de cru.
Oh là, Hulot ! Et la télé, ça sert à quoi ?