Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2016

2017, le cauchemar absolu !

candidats-presidentielle-2012.jpgC’est un cauchemar. Alors que François Hollande, le vainqueur de 2012, envisage de se représenter alors qu’il a complètement raté son quinquennat, la cohorte de ses concurrents battus se reconstitue sur la ligne de départ pour 2017 : l’inutile Jean-Luc Mélenchon, l’inquiétante Marine Le Pen, l’inexistant Nicolas Dupont-Aignan, l’insignifiante Nathalie Arthaud, le pathétique Philippe Poutou, en attendant le revanchard Nicolas Sarkozy, l’insubmersible François Bayrou et, pourquoi pas, le ridicule Jacques Cheminade ! Ils sont tous de retour ! Exactement les mêmes ! Et on s’étonne que les Français soient le peuple le plus pessimiste du monde !

28/02/2016

Ces excuses qui tardent à venir...

Hollande-2012.jpgAvez-vous remarqué qu’à un an des présidentielles, François Hollande est critiqué, écrabouillé, insulté, ridiculisé, pulvérisé… par des gens qui, en grande majorité, ont voté pour lui en 2012 ? Ce phénomène un tantinet frustrant pour le reste de la population m’inspire une suggestion : pour être crédibles, toutes ces personnes ne devraient-elles pas commencer par s’excuser publiquement d’avoir porté au pouvoir l’ex-premier secrétaire du PS ? Et, plus encore, ne devraient-elles pas demander pardon à tous ceux qu’elles avaient alors insultés, méprisés, injuriés et traités de tous les noms parce qu’ils osaient, ces réacs, ces ringards, ces fachos, ne pas voter Hollande ?

16:27 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : hollande, 2012, 2017, ps, socialistes |  Facebook | | Lien permanent

24/09/2012

Les Verts sont des rats !

 verts.jpgJe résume. Sans les Verts, Hollande ne pouvait pas battre Sarkozy aux présidentielles, alors il leur a tout promis – à raison, puisque qu’il a été élu de justesse. Résultat : les Verts, qui, eux, ont obtenu le score ridicule de 2,3 % des voix, ont désormais des ministres, des députés et des sénateurs comme s’il en pleuvait ! Croyez-vous qu'en retour, ils soutiendraient leur bienfaiteur ? Que nenni : ces ingrats le lâchent sur le pilier fondamental de sa politique, le soutien à l’euro. Sans avoir aucunement l’intention, les fourbes, de rendre leurs portefeuilles, leurs fauteuils, leurs décorations et leurs voitures de fonction ! Les rats ! 

12:24 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : verts, duflot, hollande, 2012, euro |  Facebook | | Lien permanent

05/05/2012

Et demain, je voterai pour...

 Urne.jpg"Au premier tour, on choisit, au second on élimine". Je ne suis pas très sarkozyste, je déplore la récente droitisation de l’UMP, et je considère François Hollande comme un type plutôt raisonnable. Mais : 1) Je n’ai pas la moindre affinité avec une future majorité présidentielle socialiste constituée avec les amis de Jean-Luc Mélenchon et de Cécile Duflot. 2) Je n’ai aucune envie de faire le jeu de Marine Le Pen en contribuant à l’explosion de la droite républicaine. 3) Je me méfie furieusement d’un candidat qui déclare que "la démocratie sera plus forte que l’argent, la finance, les croyances et les religions". 4) Je voterai donc Nicolas Sarkozy. Des questions ?

24/04/2012

Trois débats, pour quoi faire ?

Sark-Holl.jpgHollande refuse les 3 débats thématiques que propose Sarkozy. On comprend pourquoi : Sarko est imbattable à la télé, et Hollande est léger sur l’international. Mais on a le droit de le regretter. Déjà, au premier tour, les Français ont voté sans avoir entendu parler de la crise, la vraie, celle qui fait qu’on ne sait pas avec quel argent l’Etat paiera ses fonctionnaires au mois d’août prochain : Bayrou, le seul à l’avoir tenté, l'a payé cher. Le refus de Hollande – qui n’avait pas eu peur, pourtant, des 3 débats des primaires du PS – va priver les électeurs d’un vrai échange sur les "questions de société" (euthanasie, cannabis, droit de vote aux étrangers, mariage homo, embryons, etc) et, surtout, d’un vrai débat sur l’international, enfin ! Dommage, vraiment...

16/04/2012

Un bien beau meeting

drapeaux.jpg"Ici, à Paris, c'est la France qui est rassemblée ! La France de 1789, de Voltaire, de Victor Hugo, de la Résistance, d’Aimé Césaire ! Notre grande nation au génie si particulier, elle est là toute entière, comme à d’autres périodes de notre histoire ! L’enjeu de cette élection, c’est la France ! (La foule : "On va gagner !") Je serai le président de la justice, de la famille, de l’école, de la jeunesse ! De la liberté, de l'égalité, de la fraternité ! Aidez-moi, ne craignez rien, n’ayez pas peur ! Nous bâtirons une France plus forte que les marchés, un nouveau chemin pour la croissance, une Europe tournée vers de nouveaux destins ! Vive la République, vive la France !" (Tous : "Allons enfants de la patrie…")


00:05 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : meeting, sarkozy, hollande, 2012 |  Facebook | | Lien permanent

12/01/2012

Grosse ficelle électorale

PS-FN.jpgVoyons, voyons : pourquoi diable le PS constitue-t-il une cellule spéciale, cinq mois avant les législatives, pour dénoncer bruyamment dans les médias les faits et gestes du Front National ? Sachant que ledit FN s’apprête, comme d’hab, à faire battre les candidats de la droite républicaine dans un max de circonscriptions, est-ce que ce ne serait pas pour lui donner un petit coup de main médiatique, au FN, hein, hop, comme ça, l’air de rien, la main sur le coeur ? Je n’ose penser que le PS est retors à ce point ! Ni que Martine Aubry s’intéresse davantage aux législatives de juin qu’aux présidentielles d'avril...


08:00 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, fn, législatives, aubry, 2012 |  Facebook | | Lien permanent

10/01/2012

"Je cherche 500 signatures"

libe.jpgBien joué, Cantona ! Le coup des "500 signatures" à la Une de Libé, c’était le meilleur moyen de faire parler de la cause qu’il défend, le mal-logement. Evidemment, il ne faudrait pas que cela donne des idées à tous les rigolos qui vont demander "500 signatures" pour la lutte contre l’excision ou la défense des derniers requins-tigres. Il ne faudrait pas non plus que cela tourne la tête de l’imprévisible footballeur, façon Coluche : on voit mal Cantona proposer des solutions pour réduire la dette, combattre le chômage, contribuer à la sauvegarde de l’euro, réformer l’enseignement secondaire, relancer le commerce extérieur et intervenir dans le détroit d’Ormuz.

02/01/2012

2012 : Les 50 ans du Concile

vatican2.jpgL’année 2012 nous offre un anniversaire exceptionnel : il y aura juste 50 ans, le 11 octobre, s’ouvrait à Rome le concile Vatican II. Ce fut, comme le disait de Gaulle, un des événements les plus importants de l’histoire moderne. Il intéresse, encore aujourd’hui, un peu plus d’un milliard de catholiques – et, au-delà, tous ceux pour qui le monde ne se limite pas à leur écran de télévision. En guise de mise en bouche, lisez donc le chapitre 7 de mes Secrets du Vatican : "Main basse sur le Concile". Vous verrez que l’histoire de l’Eglise n’est pas, elle non plus, un long fleuve tranquille ! 

 

01/01/2012

On repart pour un an ?

BL par PhF.JPGA tous les lecteurs de ce blog, j’adresse mes vœux de bonne et heureuse année ! Ce petit exercice quotidien compte de plus en plus d’amateurs : entre 450 et 500  "visiteurs uniques" par jour, ce n’est pas si mal ! Sans compter sa diffusion automatique sur Facebook où il est régulièrement "partagé" par des centaines d’"amis". Je sais bien, amis lecteurs et abonnés, que vous n’êtes pas toujours d’accord avec mes notules, loin de là ! Mais dans un univers médiatique de plus en plus formaté et frileux, une parole libre, un peu de bon sens et un soupçon de rigolade, cela repose la tête, non ? Allez, chiche, on repart pour un an ? 


26/12/2011

Petit papa Hollande...

hollande.jpgTombé dans Le Point sur une interview de François Hollande qui souligne, sans rire, son opposition au cumul des mandats : "Je veux une République exemplaire !" Mais pourquoi diable dit-il cela ? Qui l’oblige à proférer une promesse aussi inepte ? Hollande, qui a cumulé les mandats pendant toute sa vie, pense-t-il sérieusement que ses amis Ayrault, Rebsamen ou Valls vont d’un coup, spontanément, hop, renoncer à leurs mairies de Nantes, Dijon ou Evry ? Et avec eux, 80 % des parlementaires socialistes, qui sont tous des cumulards ? Et si les hommes politiques cessaient, au moins pendant les fêtes, de nous faire croire au père Noël ?

22/12/2011

Copé à Matignon en juin ?

cohabitation,2012,copéMon blog du 20 novembre annonçant la réélection de Sarkozy en 2012 et la victoire de la gauche aux législatives de juin a commencé à faire des petits : l’idée que Martine Aubry devienne, pour cinq ans, premier ministre de Sarko, fait des remous au PS ! Autre scénario, tout aussi crédible : Hollande passe de justesse en avril 2012 et la droite, en juin, conserve un ou deux sièges d’avance à l’Assemblée : par qui le gouvernement du président Hollande sera-t-il présidé ? Sarko hors course, Fillon lessivé, Villepin explosé, Bayrou retoqué, Raffarin marginalisé, il n’y a, en fait, qu’une hypothèse sérieuse : Jean-François Copé. Elle est pas belle, la vie politique ?

 

12/12/2011

Gardez-moi de mes amis

Villepin.jpgC’est rigolo, la politique. A quelques rarissimes exceptions près, les coups qu’on y reçoit viennent toujours de votre camp ! Nicolas Hulot en sait quelque chose, qui s’est fait exploser grave par Noël Mamère et les Verts. François Hollande aussi, qui s’est fait hacher menu par Fabius, Mélenchon et Aubry, laquelle passe son temps à riposter aux attaques de son "camarade" Montebourg. Au centre, le plus vif détracteur de François Bayrou est Hervé Morin, dont la candidature est réduite en charpie par François Sauvadet et les ministres du Nouveau centre ! Qui s’étonnera, dans ce contexte, que Dominique de Villepin soit candidat contre Sarkozy en 2012 ? 

11/12/2011

Valls à l'ancienne

valls.jpgScène réjouissante, hier soir, chez Ruquier. L’invité politique, Manuel Valls, réformiste bon teint, sympathique et propre sur lui, explique que François Hollande, dont il est devenu le porte-parole, est un candidat formidable… quand tous les autres invités, de Bruel à Pulvar, de Majimel à Polony, de Berry à Ruquier lui-même, lui tombent dessus : ras-le-bol des bons sentiments et de l’anti-sarkozysme, du concret, svp ! Valls est surpris, il patauge. Sonné, atone, il ne comprend pas que la crise est là, qui force les politiques à changer radicalement de langage. Surtout ceux qui prétendent gouverner le pays.

09/12/2011

Rideau de fumée électoral

urne.jpgJ’étais partagé sur l’octroi du droit de vote aux étrangers pour les municipales (cf mon blog du 1er décembre). J’ai suivi hier le débat au Sénat : j’en tire la conviction que le PS a soulevé cette polémique pas très saine pour des raisons purement tactiques. A l’approche des élections de 2012, la gauche cherche visiblement à brouiller le débat sur la crise financière mondiale, où elle n’est pas crédible. Le jeu consiste donc à détourner l’attention des médias et, comme d’hab, à faire passer les gens de droite pour d’affreux xénophobes, limite racistes et vendus à Marine Le Pen, ouh ! Grosse ficelle, arguments débiles, débat foireux. Dommage.

30/11/2011

Les jérémiades de Marine

marine.jpgLes jérémiades de Marine Le Pen à propos des 500 signatures nécessaires à toute candidature aux présidentielles - qui rappellent étrangement celles de son père en 2002 et 2007 - commencent à me hérisser le poil. Ce nombre est-il trop ceci ou trop cela ? Au total, 50.000 élus sont habilités à parrainer ainsi les candidats potentiels : franchement, un homme [ou une femme] qui ne parvient pas à en convaincre 500 peut-il [peut-elle] prétendre, raisonnablement, à gouverner le pays ?

27/11/2011

La démocratie, une idée neuve

Lamy.jpgPrenez entre 3.000 et 4.000 cathos engagés, responsables de mouvements et d’associations, venus de toutes les régions de France et appartenant à des sensibilités politiques diverses. Faites-les débattre de la démocratie et des périls qu’elle court en cette période de crise. Faites-les rencontrer Paul Thibaud, Pierre Manent, Jean-Luc Marion, Michel Camdessus, Loïc Blondiaux, Pascal Lamy (photo), Jean-Paul Delevoye et nombre d’autres pointures. Faites délibérer cette foule, par groupes de 20, au cours d’un exercice inédit. Faites-les interroger les candidats aux présidentielles (Bayrou, Boutin) ou leurs représentants. Et vous avez des des plus remarquables sessions que les Semaines Sociales de France aient tenues ces dernières années ! 

22/11/2011

Candidats... mais à quoi ?

république.jpgCe qui est remarquable, dans les derniers sondages, ce n’est pas que Sarkozy monte et qu’Hollande descende : ces deux-là termineront, quoi qu’il arrive, à 52-48, sans que personne ne sache lequel aura 52 et lequel aura 48. Ce qui frappe, c’est le nombre de "candidats" autoproclamés qui tournent autour de 1 % : Arthaud, Chevènement, Boutin, Morin, Poutou, Lepage, Dupont-Aignan, Nihous... Le scrutin est ouvert à tous, certes, c’est la loi de la République. Mais leur a-t-on bien expliqué, à ceux-là, qu’il s’agissait d’une élection destinée à élire le président de la République dans une période de crise internationale, et non d’un jeu télévisé où l’objectif est de passer à l’écran et gagner la considération de son village ?

20/11/2011

Martine Aubry à Matignon ?

aubry.jpgL’hypothèse faisait rire Guy Carlier, tout à l’heure, sur Europe 1, mais je conseillerais à nos commentateurs de la prendre très au sérieux : 1. Si Hollande continue d’apparaître comme trop léger et trop indécis pour diriger la France dans la tempête, les Français pourraient bien réélire en 2012, même en faisant la grimace, le président sortant. 2. L’inévitable frustration qui accompagnera le retour aux affaires des ministres actuels provoquera, à coup sûr, une victoire de la gauche aux législatives qui suivront. 3. Le premier ministre qui sortira de cette élection, cohabitation oblige, sera forcément le premier secrétaire du PS. Cqfd : Martine Aubry à Matignon, c’est le 18 juin prochain !

13/11/2011

Mélenchon, façon puzzle

mélenchon.jpgHeureusement, il y a Mélenchon. Sans lui, la campagne présidentielle serait sinistre. C’est lui qui a forgé, dans le JDD de ce matin, le plus beau surnom de François Hollande : "Pourquoi choisir, pour entrer dans la saison des tempêtes, un capitaine de pédalo comme Hollande ?" Génial : un "capitaine de pédalo" ! C’est plus fort que la "gauche molle" dont l’avait affublé Martine Aubry ! Pas mal non plus, dans la même interview, le reproche fait par Mélenchon aux Verts "d’échanger des centrales nucléaires contre des circonscriptions". Au moins, le candidat du Front de gauche dynamise la gauche. Façon puzzle...