Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2014

Le PS contre Hollande ?

Dominique-Voynet.jpgOn entre dans une drôle de séquence politique. Quand Hollande offre un emploi fictif à 8.000 euros par mois à l’écologiste Dominique Voynet à l’issue d’une inutile carrière d’éternelle parachutée, c’est Claude Bartolone (PS) qui hurle au scandale. Quand le site Mediapart accuse Aquino Morelle, proche conseiller de Hollande, de gravissimes conflits d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique, c’est Jean-Christophe Cambadélis (PS) qui demande son départ ! Il est loin, le temps où toute la gauche protégeait le ministre Cahuzac jusqu’au-delà du raisonnable. Quand je vous dis que la dissolution est pour cette année…

 

02/09/2012

La "rouge" et les Verts

 duflot-voynet.jpgUn seul retour sur cet été, quand même, pour ceux qui auraient raté cet événement croquignolesque. Le 14 juillet, comme d’hab, le Journal Officiel publiait la promotion annuelle dans l’ordre de la Légion d’honneur. Des petits malins y ont noté que l’Etat avait décidément réduit le nombre de journalistes épinglés, mais pas celui des militants politiques : la ministre Cécile Duflot a ainsi décidé d’honorer une vingtaine de membres de son petit parti (EELV) comme Dominique Voynet, Jean Malet, Michèle Rivet, etc ! Certes, chacun remercie comme il peut ses grands électeurs et ses colleurs d’affiches, mais cette distribution inattendue de rubans rouges correspond-elle bien à la culture des Verts ? Prochaine étape, on leur élèvera des statues ? On les enterrera au Panthéon ?

10:47 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : duflot, légion, voynet, verts |  Facebook | | Lien permanent

08/04/2008

Le courage de Dominique

Pauvre Dominique Voynet. Elle aurait bien voulu renoncer à son mandat de sénatrice, la mairesse de Montreuil, mais que voulez-vous, c’est impossible. "Ce serait déraisonnable actuellement", dit-elle. "Je préférerais ne pas avoir à le faire". Ben oui, on la comprend, Dominique. Cumuler désormais la gestion d’une ville de plus de 100.000 habitants et un fauteuil au Sénat, quand on a traité de tous les noms les politiciens qui faisaient la même chose, c’est psychologiquement insoutenable. Qu’elle demande à Arnaud Montebourg, qui s'y connaît : maintenant qu'il détient un siège de député et la présidence du conseil général de la Saône-et-Loire, comment va-t-il pouvoir invectiver les cumulards ? Dur, dur, la politique ! Ecoutons Dominique Voynet ajouter, sans sourciller : "J’assume cet inconfort par rapport à mes convictions". Quel courage.

19/04/2007

Franchement, j'hésite

Le programme de Mme Buffet est alléchant. Elle veut construire une VIè république, augmenter les salaires, en finir avec le chômage, construire 600.000 logements sociaux, réduire le montant des loyers, lutter contre l’échec scolaire, interdire les violences faites aux femmes, réduire les gaz à effet de serre et... rétablir la paix au Proche Orient.
Pas mal non plus, le programme de Mme Voynet : construire une VIè république, augmenter les salaires, en finir avec le chômage, construire 1 million de logements sociaux, réduire le montant des loyers, lutter contre l’échec scolaire, enrayer la dégradation du climat et... réformer l’ONU.
Je suis de plus en plus indécis.

27/02/2007

Le débit de L.O.

A ce stade de la campagne présidentielle, je voudrais saluer le talent de trois candidates vraiment professionnelles, trois modèles oratoires ayant atteint le sommet de leur art : Laguiller, championne toutes catégories, mais aussi Voynet et Buffet. J’y ajouterais Taubira si elle n’était pas réduite au rôle de groupie de Ségo. Ces militantes-là sont d’extraordinaires mitraillettes idéologiques, réglées au millimètre, incroyablement huilées, ignorant les pannes, jamais à cours de munitions, quel que soit l’interlocuteur, 24 heures sur 24 : une réplique, un mot, une aspiration, ça part tout seul, tac-tac-tac, et les travailleurs, et les collectifs, et les chômeurs, et le smic-à-1500-euros-net, et tout ça. Le ton est déclamatoire, l’indignation frémissante, la vigueur infatigable, la dialectique irréfutable.
Le revers de la médaille, évidemment, c’est que personne n’imagine un(e) président(e) qui parlerait au nom de la France avec un tel débit de marteau-piqueur !

18/12/2006

Hulot parle, Voynet agit

Entendu Dominique Voynet, ce matin, sur Europe 1. Véritable mitraillette idéologique, elle assène ses vérités à 120 km/h, sans la moindre considération pour les questions du journaliste, et sans reprendre sa respiration.
Résumé de son speech : Hulot, il parle, nous, on agit. Citations : "Nous, nous sommes des praticiens", "Il faut passer à l’acte", "Il faut changer le modèle économique", "Il faut agir" , "Nous allons passer à l’acte", "Les verts, eux, agissent depuis vingt ans", "Il va falloir changer", "Il faut vraiment changer la vie des gens", etc. Et la Verte, au passage, de traiter Nicolas Hulot de "bavard" !
Et puis, en conclusion de l’interview, le cri du cœur : "Notre objectif, c’est contribuer à battre la droite". Ah bon. Tout s’explique. Ce bavard de Hulot, lui, cherche à sauver la planète.

18/09/2006

Les Verts préfèrent la ville

Les Verts préfèrent le béton. Voyez Dominique Voynet : ex-élue de Franche-Comté, battue aux législatives dans le Jura, elle s’est fait élire opportunément sénateur de Seine-Saint-Denis et rêve de devenir députée-maire de Montreuil, dans le 9-3.
Son problème, c’est que d’autres Verts profitent déjà de l’anonymat de la grande ville, où on peut se faire élire à la marge par des combinaisons de couloirs… à condition de n’être pas trop nombreux ! Voynet va donc se faire allumer grave par ses deux collègues Yves Cochet, ex-élu de Rennes, puis élu du Val d’Oise, qui représente aujourd’hui le 14ème arrondissement de Paris, et Jean-Vincent Placé, lequel a vite compris qu’il n’avait aucune chance de faire carrière à La Rochelle, et préside le groupe écolo au conseil régional d’Ile-de-France.
Ce qui caractérise les Verts, c’est leur amour de la campagne, leur fidélité à leur terroir et leur sens de l’amitié.

19/07/2006

2007 : On prend les mêmes...

Alleluia ! Hier, Dominique Voynet a donc été bombardée "présidentiable" par 50,59 % des 65 % de votants issus d’un groupuscule de 8.400 militants qui prétendent représenter l’écologie en France. Soit 2.630 personnes. Son premier projet : "Rassembler". Elle a intérêt, en effet…
Ce qui nous donne, pour 2007, en sus des deux candidats principaux : Laguillier, Besancenot, Buffet, Voynet, Taubira, Chevènement, Bayrou, Villiers, Le Pen. Cette liste de noms ne vous rappelle rien ?
Tous ces gens-là été déjà candidats aux présidentielles, mais ils vont tous prôner le renouvellement de la vie politique. Tous polluent l’élection présidentielle, mais tous vont en appeler à la réforme des institutions. Tous grappillent des voix aux deux seuls candidats crédibles, mais tous verseront des larmes de crocodile en voyant le FN qualifié pour le second tour !

08/06/2006

Ex-ministres ex-amants ex-aequo

Au petit jeu qui consiste à ridiculiser la démocratie et faire le jeu du FN, il faut décerner la médaille d’or (ex-aequo) à Voynet et Cochet, les deux politiciens d’extrême gauche, ex-amants et ex-ministres, qui se disputent avec rage, sous l’œil atterré de leurs 8.400 militants, le plaisir pervers de rassembler, aux présidentielles, les 2 à 3 % des voix que leur accordent les sondages.
medium_Couple_vert.jpg
Mais à quoi servent Voynet et Cochet ? Coupés des réalités, minés par l’idéologie, maintenus artificiellement en vie par le PS, les Verts ont définitivement raté le coche. Voyez Le Monde d’hier soir : pendant qu’ils s’étripent, quelques sociétés parfaitement capitalistes ont entrepris d’utiliser la réglementation exorbitante sur les éoliennes imposée naguère par les mêmes Voynet et Cochet pour "miter" d’innombrables espaces préservés de notre beau pays – ou de ce qu’il en reste. Que disent les Verts ? Rien. Ils ont trop à faire pour s’intéresser à la défense des paysages !