Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2018

Improviser, c'est un métier !

hulot.jpgNotre monde change. A l’heure des portables, des chaînes d’info et des réseaux sociaux, on se croit obligé de répondre du tac au tac, de réagir à chaud, de prendre des décisions impromptues, etc. On n’a plus le temps de se poser, de réfléchir et de coucher ses idées par écrit. Il faut jongler sans cesse, à toute vitesse, et improviser avec des mots simples, des raisonnements basiques, des idées sommaires. Or tout le monde n’est pas taillé pour cette nouvelle gymnastique politique, médiatique et sémantique. Tiens, un exemple : le pape François… Tiens, un autre exemple : Nicolas Hulot…

11:36 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hulot, pape francois, médias |  Facebook | | Lien permanent

23/03/2018

Deux mauvaises nouvelles

ebdo.jpgA chaque fois qu’un journal disparaît, c’est une mauvaise nouvelle pour le pays, pour la presse, pour la culture, pour la démocratie. Hier, on a appris que l’équipe de "L’Accent bourguignon" avait jeté l’éponge : les annonceurs de Dijon, publics ou privés, n’ont pas levé le petit doigt pour ce nouveau mensuel qui avait l’audace de vouloir faire de l’information. Ce matin, c’est "Ebdo" qui arrête les frais. Sa fameuse couv accusant trop rapidement Nicolas Hulot de viol lui aura été fatale. Si les annonceurs sont trouillards, les lecteurs, eux, sont méfiants : la volonté de faire un scoop à tout prix a brisé net leur bienveillance. A bon entendeur…

10:27 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : presse, ebdo, hulot, dijon |  Facebook | | Lien permanent

18/02/2018

Le bon vieux temps des sorcières

Caroline de Haas.jpgA part un jeune avocat, aucun des invités de Laurent Ruquier, hier soir, n’a osé condamner – on n’est jamais trop prudent – les accusations insensées de la féministe Caroline de Haas, mardi, sur France Info, contre Nicolas Hulot : elle "avait des amies qui lui avaient dit", enfin, qu’elle "n’a pas vues en direct", mais que "certaines infos lui étaient remontées, depuis plus d’un an", etc, etc. Accuser publiquement un homme à partir de rumeurs aussi floues, c’est faire faire à la civilisation un bond de plusieurs siècles en arrière ! Dans l’Obs, la même affirme "qu’un homme sur deux ou trois est un agresseur sexuel" (sic). Voilà qui devrait la déconsidérer définitivement. Sauf, bien sûr, à la télé.

14/02/2018

La folle course au scoop ?

ebdo.jpgDeux jours après le début de l’affaire Hulot, celle-ci s’est déjà transformée en une affaire Ebdo – du nom du journal qui en a fait sa cover. Avis très répandu : c’est un journal tout neuf, il a voulu se faire de la pub à tout prix, sachant que tous les médias allaient suivre comme des moutons, et tant pis si cela brise la carrière d’une personnalité connue ! Un peu court, sans doute. Question complémentaire : en quoi est-ce utile de mettre en Une un dossier ancien, pourri et vide de certitudes, qui n’intéresse que parce qu’il met en présence Nicolas Hulot et la petite-fille de Mitterrand ? Dans le doute, je vais attendre un peu, moi, avant de m’abonner…

00:26 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : ebdo, hulot, scoop, presse, journalisme |  Facebook | | Lien permanent

12/02/2018

Pourquoi les hommes se taisent

baiser interdit.jpgPourquoi, depuis le scandale Weinstein jusqu’à l’affaire Hulot, voit-on si peu d’hommes intervenir dans la polémique "BalanceTonPorc" à propos des violences faites aux femmes ? Faites un discret sondage auprès de vos meilleurs potes : combien d’hommes normaux, gentils, respectueux des femmes, n’ont jamais volé un baiser, furtivement, le cœur battant, dans un cinéma ? Combien n’ont jamais été, de leur vie, rien qu’une seule fois, un peu insistant auprès d’une fille en sortant d’une boîte de nuit ? Environ 0 %. Etonnez-vous qu’aucun homme un peu connu, ces temps-ci, ne prenne le risque de provoquer quelque tweet assassin : trop dangereux, tous aux abris !

09/02/2018

Hulot : la rumeur et le droit

hulot.jpgL’affaire Hulot confirme, s’il le fallait, les inquiétudes exprimées à la suite de la déferlante "Balance Ton Porc". Dès lors que toute rumeur est reçue à charge quand il s’agit d’un homme accusé de harcèlement sexuel, n’importe quelle femme est dorénavant en mesure, en un seul tweet, d’accuser de viol un ministre, un chanteur, un journaliste, son chef de service ou son voisin de palier – en pleine connaissance des pires conséquences possibles : scandale public, excitation des gazettes, gouvernement en crise, famille explosée, réputation brisée, etc. Plus que jamais, il faut raison garder : le droit, tout le droit, rien que le droit !

08/11/2017

Le réel n'est pas supportable !

Hulot.jpgIl n’est donc pas possible de diviser par deux, hop, en quelques années, la part du nucléaire dans la production d’électricité de notre pays. Tout le monde le savait, mais les Verts justifiaient leur existence, depuis vingt ans, sur ce programme absurde, alors on faisait mine de prendre au sérieux leurs postures irréalistes et leurs exigences illusoires. Et voilà que Nicolas Hulot en personne explique hier, tout simplement, que cette promesse est techniquement intenable ! Réaction immédiate des écolos, d’une grande partie de la gauche et de la quasi-totalité des médias : Hulot doit démissionner du gouvernement ! Ben tiens !

19:57 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : nucléaire, écolos, verts, hulot |  Facebook | | Lien permanent

25/06/2017

La revanche de Monsieur Hulot

eelv.jpgIl n’y a pas que le PS qui ait sombré dans la tempête électorale de ce printemps 2017. Il y a aussi l’écologie politique, dite EELV, cette petite secte ultra-politisée et ultra-opportuniste qui n’a jamais dépassé quelques milliers de militants divisés et qui avait pris en otage, sous prétexte de défendre l’environnement, les partis de gauche et les médias. Les dirigeants de la secte ont été balayés, et la seule présence au gouvernement de Nicolas Hulot – qui fut naguère victime de leur sectarisme – rappelle, une bonne fois pour toute, qu’on n’est pas obligé d’être marxiste pour vouloir sauver la planète.

22:40 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : eelv, duflot, hulot, verts, écolos |  Facebook | | Lien permanent

06/07/2016

Hulot, déjà, il y a dix ans...

Nicolas-Hulot_pics_809.jpgMon blog du 2 août 2006 : "Nicolas Hulot est un type sympathique, généreux et sincère. Il a bigrement raison de s’insurger contre la paresse des politiques face au péril climatique qui menace la planète. Mais une candidature aux présidentielles de 2007 serait-elle, pour lui, le meilleur moyen de se faire entendre ? D’autres l’ont fait avant lui, pour des causes plus ou moins nobles : les Barbu, Marcilhacy, Ducatel et autre Cheminade, qui n’avaient évidemment rien à proposer, eux non plus, pour combattre le chômage, gérer la crise des banlieues, contribuer à la paix au Proche-Orient, réformer la justice ou réduire le trou de la Sécu. D’autres, innombrables, pourraient ainsi dévoyer le scrutin présidentiel pour attirer l’attention sur le sida, les femmes tchétchènes, les accidents de la route ou le sort des bouilleurs de cru. Oh là, Hulot ! Et la télé, ça sert à quoi ?"

10:06 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hulot, présidentielles |  Facebook | | Lien permanent

28/08/2011

Nicolas Hulot hésite

 

Hulot.jpgNicolas Hulot est bien embêté. Il doit choisir entre deux propositions. D’un côté, Sarkozy veut en faire le représentant de la France lors de la prochaine Conférence sur l’environnement et le développement de l’ONU qui, vingt ans après le premier "sommet de la Terre", se tiendra à Rio, au Brésil, en juin 2012. De l’autre, Cécile Duflot l’invite, pour pas un rond, à rejoindre la minorité d’un parti gauchiste de 8.000 membres qui le déteste, afin d'aider Eva Joly à faire un score présidentiel qui permette aux Verts de négocier avec le PS trois ou quatre postes de députés aux législatives suivantes. Franchement, à sa place, j’hésiterais ! Pas vous ?

 

13/04/2011

Hulot président ? (bis repetita...)

 

hulot.jpgNicolas Hulot est un type sympathique, généreux et sincère. Il a bigrement raison de s’insurger contre la paresse des politiques face au péril climatique qui menace la planète. Mais il a tort de laisser entendre qu’une candidature aux présidentielles serait, pour lui, le meilleur moyen de faire entendre son cri d’alarme. D’autres l’ont fait avant lui, pour des causes plus ou moins nobles : les Barbu, Marcilhacy, Ducatel, Cheminade et autres Saint-Josse, qui n’avaient évidemment rien à proposer, eux non plus, pour combattre le chômage, gérer la crise des banlieues, contribuer à la paix au Proche-Orient, réformer la justice ou réduire le trou de la Sécu. D’autres, innombrables, pourraient ainsi dévoyer le scrutin présidentiel pour attirer l’attention sur le sida, les femmes tchétchènes, les accidents de la route ou le sort des bouilleurs de cru. Oh là, Hulot ! Et la télé, ça sert à quoi ?

Ceci est un copié-collé de mon blog du 2 août 2006.


18/12/2006

Hulot parle, Voynet agit

Entendu Dominique Voynet, ce matin, sur Europe 1. Véritable mitraillette idéologique, elle assène ses vérités à 120 km/h, sans la moindre considération pour les questions du journaliste, et sans reprendre sa respiration.
Résumé de son speech : Hulot, il parle, nous, on agit. Citations : "Nous, nous sommes des praticiens", "Il faut passer à l’acte", "Il faut changer le modèle économique", "Il faut agir" , "Nous allons passer à l’acte", "Les verts, eux, agissent depuis vingt ans", "Il va falloir changer", "Il faut vraiment changer la vie des gens", etc. Et la Verte, au passage, de traiter Nicolas Hulot de "bavard" !
Et puis, en conclusion de l’interview, le cri du cœur : "Notre objectif, c’est contribuer à battre la droite". Ah bon. Tout s’explique. Ce bavard de Hulot, lui, cherche à sauver la planète.

02/08/2006

Les jactances de M. Hulot

Nicolas Hulot est un type sympathique, généreux et sincère. Il a bigrement raison de s’insurger contre la paresse des politiques, à droite comme à gauche, face au péril climatique qui menace la planète. Mais il a tort de laisser entendre qu’une candidature aux présidentielles de 2007 serait, pour lui, le meilleur moyen de faire entendre son cri d’alarme.
D’autres l’ont fait avant lui, pour des causes plus ou moins nobles : les Barbu, Marcilhacy, Ducatel, Cheminade et autres Saint-Josse, qui n’avaient évidemment rien à proposer, eux non plus, pour combattre le chômage, gérer la crise des banlieues, contribuer à la paix au Proche-Orient, réformer la justice ou réduire le trou de la Sécu. D’autres, innombrables, pourraient ainsi dévoyer le scrutin présidentiel pour attirer l’attention sur le sida, les femmes tchétchènes, les accidents de la route ou le sort des bouilleurs de cru.
Oh là, Hulot ! Et la télé, ça sert à quoi ?