Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2018

Menaces sur la démocratie

Turcs.jpgC’est à ces petits faits qu’on mesure les nouvelles menaces qui pèsent sur nos démocraties, notamment sur leur pilier principal : la liberté d’expression. Vendredi, des membres de la communauté turque de la région d’Avignon ont exigé, par la force, le retrait de la cover du "Point" sur un kiosque à journaux du Pontet (la cover, qui porte sur le président Erdogan, est titrée "Le Dictateur"). Il a fallu faire appel aux gendarmes pour remettre la cover en place. Question : les auteurs de cette action terroriste – qui, à elle seule, confirme que leur maître à penser est bien un dictateur – seront-ils poursuivis, jugés, condamnés, expulsés ? Ou faut-il s’attendre à ce que les attentats de ce genre se multiplient ?

08/12/2016

Un écrivain en prison

asli_erdogan.jpgC’est le 29 décembre que devrait avoir lieu à Istanbul le procès d’Asli Erdogan, une consœur turque, journaliste et romancière, arrêtée le 16 août par la police de son célèbre homonyme, le président turc Recep Tayyip Erdogan. Elle a publié plusieurs romans chez Actes Sud, dont le Bâtiment de pierre qui se passe, justement, dans une prison. Accusée d’ "appartenir à une organisation terroriste armée", la jeune femme risque la prison à vie. Erdogan, l'autre, montre ainsi que son pays devient une dictature. Vous imaginez Florence Aubenas, ou Diane Ducret, ou Danièle Sallenave, ou Leïla Slimane, arrêtée sur ordre de l'Elysée, attendant dans une cellule de Fleury-Merogis d’être condamnée à la prison à vie ?

30/01/2014

Un référendum sur la Turquie ?

Turquie-Europe-2.jpgUn référendum sur l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne ? Décidément, François Hollande restera le petit apparatchik manœuvrier qu’il fut à la tête du parti socialiste, façon SFIO ! Quel but tactique poursuit-il en proposant un tel vote populaire – et non une procédure parlementaire beaucoup plus raisonnable – quand on sait qu’il faudrait d’abord débattre sur ce qu’est l’identité européenne aujourd’hui, qu’un tel scrutin ne pourrait pas avoir lieu avant 15 ou 20 ans, que les Turcs sont eux-mêmes très divisés sur la question, et que les Français sont majoritairement contre l’élargissement de l’Europe, surtout à un pays de culture musulmane !

00:42 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : turquie, référendum, europe |  Facebook | | Lien permanent

11/09/2008

Pauvres Ukrainiens !

Le sommet Europe-Ukraine, cette semaine, a démontré que le bon sens et la diplomatie étaient deux mondes bien distincts. Il a fallu "de longues et âpres négociations", rapportent les journalistes spécialisés, pour faire figurer dans l’accord final une expression "arrachée comme une dent de sagesse" : non sans mal, donc, l’Ukraine est qualifiée, dans ce texte, de "pays européen". On croit rêver. Sarkozy, sur ce sujet, est irréprochable. Mais certains diplomates occidentaux considèrent, pour ne pas fâcher Moscou, ou pour ne pas gêner la Turquie, que l’Ukraine n’est pas vraiment un pays européen ! Kiev, Lviv et Odessa seraient-elles des villes moins européennes que les villes turques d'Erzurum, Diyarbakir ou Malatyia ? Savent-ils que les géographes, depuis plus d’un siècle, font figurer le centre de l’Europe à Dilové, sur la frontière entre l’Ukraine et la Roumanie ?

30/11/2006

Le souk et l'hypermarché

La Commission européenne a suspendu le processus d’adhésion de la Turquie à l’Europe. Parce qu’elle s’est rappelée qu’on appelle cette région l’ "Asie mineure" ? Parce qu’elle juge que 70 millions de musulmans seront difficiles à absorber dans l’Union ? Parce que ce pays foule aux pieds le premier des droits des l’homme, qui est la liberté religieuse ? Point du tout : parce que le gouvernement d’Ankara refuse que les navires marchands chypriotes accostent dans des ports turcs.
La géographie, la religion, la culture, les valeurs, tout cela compte peu à côté du transport maritime de marchandises.
Le rapport entre la Turquie et l’Europe ressemble à une âpre négociation entre un souk et un hypermarché. Heureusement qu’il y a des Benoît XVI pour expliquer urbi et orbi que cette relation entre les Turcs et le reste du monde ne se limite pas à des histoires de conteneurs.